Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

De la place Tahrir a la place Puerta del Sol (Madrid), grandeur et limites

de : Solidarité internationale
jeudi 19 mai 2011 - 09h24 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 83 ko

Le mouvement du 15 Mai lançé une semaine avant une echeance electorale quasi nationale, a gagné une victoire tactique essentielle celle de son existance publique legitime sur la durée,en jouant sur les contradictions du pouvoir limité dans la repression vu cette echeance de dimanche prochain.

L’extention n’est pas gagnée comme l’avenir immediat apres les elections..L’auto organisation de masse hors du politique classique,sur la durée se heurte encore aux limites d’un programme de “revolution ethique” qui doit elaborer encore son programme de “revolution sociale”, le chantier est peut etre en cours dans les assemblées nocturnes quotidiennes...ou pas ?

La repression contenue mais menace permanente :

La mairie de Madrid a d’ailleurs adopté une résolution afin d’interdire la manifestation et y a opposé son véto pour raisons électorales, invoquant le fait qu’elle pourrait influer sur le droit des citoyens à choisir librement de leur vote.

Ce à quoi les-dits citoyens ont répondu par l’article 21.1 de la Constitution espagnole qui stipule que "Le droit de réunion pacifique et sans armes est reconnu. L’exercice de ce droit ne sera pas soumis à une autorisation préalable."

L’interdiction prononcée n’a cependant pas eu d’effets immédiats : la place est toujours remplie de manifestants et entourée d’un dispositif policier conséquent.

D’un côté, cet évènement est réellement impressionnant, du fait de son ampleur, de sa durée et surtout de son calme. Il est clairement préparé et organisé sur le modèle des révolutions arabes, et avant cela des manifestations étudiantes en Grèce d’il y a trois ans.

Depuis cinq jours, les protestataires se relaient nuit et jour, assurant une veille permanente et permettant aux étudiants d’aller à l’université et aux salariés de se rendre à leur travail sans pour autant perdre le fil de la contestation.

Cette capacité d’organisation et de solidarité, illustré par le mot d’ordre la foule : "Indignados y organizados", est exemplaire. Dès dimanche soir, un service de restauration gratuite, alimenté par les dons des habitants de la ville, s’est mis en place. De même, des comités ont été instaurés : alimentation, communication, logistique/nettoyage, action afin de structurer le mouvement et d’éviter les débordements.

L’autre point admirable est le calme de la police. Certes, plus de 500 policiers sont mobilisés dans le centre ville. Mais en France, je suis à peu près sûre que les attirails anti-émeutes et les lacrymos auraient pollué le paysage depuis longtemps. En fait, je suis persuadée qu’un mouvement pareil n’aurait pas pu éclore.

Mais dans une certaine mesure, ce phénomène est également inquiétant. Il s’agit en effet d’un rassemblement de personnes qui se sentent totalement mises hors du système politique actuel et qui préfèrent s’organiser seules (certes très bien mais en-dehors de tout cadre institutionnel de la société).

Le fait qu’elles ne se reconnaissent dans aucune formation politique ou syndicale est un signal fort de la difficulté qui attend les responsables espagnols. Et du point de vue français, ce n’est pas vraiment encourageant lorsqu’on sait qu’ici la gauche est au pouvoir depuis sept ans et que la situation sociale est la même, voire pire à certains égards, qu’en France.

Dans la manifestation actuelle, une forte majorité de "ni-ni" est représentée. Ni PSOE (équivalent PS) ni PP (équivalent UMP).

Mais aussi "ni étudiant, ni salarié". Dans la foule on trouve aussi bien des étudiants d’une vingtaine d’années, que des jeunes diplômés au chômage, ou encore des cinquantenaires en situation précaire. Toute une population qui revendique le droit à une vraie démocratie tout en rejetant les institutions démocratiques en place.

Il ne reste plus qu’à attendre dimanche et voir les résultats des élections. Et après ça, comment la situation va évoluer...

http://erasmusmadrileno.blogspot.co...

Manifeste du collectif espagnol Democracia Real Ya

Publié le 19 mai

Traduction du manifeste du collectif espagnol Democracia Real Ya, à l’origine des mobilisations du 15 mai qui se sont transformées en un gros mouvement de contestation et d’occupation.

http://rebellyon.info/Manifeste-du-...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
De la place Tahrir a la place Puerta del Sol (Madrid), grandeur et limites
20 mai 2011 - 04h21 - Posté par nervall

c`est un bon debut
mais les europeens doivent comprendre que les manifs hexagonaux ne servent a rien , les vrais responsables de la crise sont a francfort et bruxelles

ces incapables et manipulateurs au service des banques et finance mondiale
ont perdu tout controle et surtout perdu la guerre monetaire et economique face au G2

dans l`europe en feu , rien qu`a voir le niveau de l`euro destructeur a ce niveau , reflete l`absurdite et l`impuissance totale de l`europe technnocrate bancaire







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite