Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Élections TPE/PME un naufrage appelé abstention
jeudi 22 avril
1 commentaire
Propos très justes d’un camarade qui porte là une analyse qui serait tellement utile pour sortir d’une situation mortifère Si la CGT obtient la première place, ce qu’il faut retenir c’est le taux d’abstention de plus de 94%... Et bizarrement cela ne choque pas les centrales, qui sont touchées comme le reste des appareils par une défiance historique. .. J’ai ma petite idée sur le pourquoi, aujourd’hui les syndicats sont devenus des partenaires, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le Général argentin Arturo A. Corbetta, celui qui ne tolérait pas « des détentions illégales, la torture, ou l’assassinat »

de : Martin Edwin Andersen * via RF
samedi 7 janvier 2012 - 00h29 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 54.5 ko

La direction du Général Arturo A. Corbetta à la Police fédérale argentine, 29 ans après le coup militaire, donne un exemple d’un Officier préoccupé des droits de l’homme. Témoin direct, l’ambassadeur US Robert Hil informe le Département d’État des États-Unis sur sa conduite. (Voir pièces jointes).

Tandis que les argentins commémorent aujourd’hui le 29 eme anniversaire du coup d’Etat qui a endeuillé le pays pour plus d’une génération, il est peut-être utile de réfléchir à l’exemple d’un militaire qui, selon un document récemment déclassé par le Département d’État, ne tolérait pas « les détentions illégales, la torture, ou l’assassinat » qui ont été appliqués comme politique d’État pendant cette triste période.

Un câble, signé par l’ambassadeur de l’époque, Robert Hill, a informé Washington le 7 juillet 1976 que le jour précédent le Ministère de l’Intérieur avait annoncé la démission du chef flambant neuf de la Police Fédérale Argentine, le Général Arturo A. Corbetta.

Corbetta, remarquait Hill, « il y a eu affrontement presque tout de suite après sa nomination quand il a souligné à ses subordonnés que … bien qu’il avait l’intention de lutter contre la subversion avec tout (s) (les moyens), il attendait de la police qu’ils utilisent seulement des méthodes légales et éthiques ».

« Il n’allait pas, (Corbetta) a-t-il apparemment dit à ses subalternes, tolérer n’importe quelle détention illégale, la torture ou l’assassinat », a informé l’ambassadeur Hill, qui n’avait pas encore appris que cela faisait seulement un mois que l’ex-secrétaire de l’État Henry Kissinger avait donné le feu vert à l’Amiral Cesar Guzzetti pour la guerre sale lors une réunion à Santiago, au Chili.

Selon l’information dont disposait l’ambassade, Hill a continué, écrivant que Corbetta avait dit aux fédéraux que « il avait l’intention de faire des inspections sans préavis préalable dans les commissariats et s’il trouvait, un détenu maintenu illégalement, il allait licencier les responsables et les traduire devant les tribunaux. »

La réaction policière contre son nouveau chef fut « immédiate et intense », a dit Hill. « Beaucoup d’officiers de haut rang dans la Police fédérale ont commencé à se plaindre auprès de leurs contacts militaires que Corbetta portait tort à ‘la campagne anti-subversive’ et qu’il était " pas de confiance" et(ou) "un gauchiste lui même." Une source policière a insisté auprès de l’attaché légal de l’ambassade, Robert W. Scherrer, sur le fait que Corbetta était un « montonero. » [guerrilla de la gauche-peroniste]

La destruction terrifiante le 2 juillet du siège de la Surintendance de Sécurité Fédérale (SSF ; ex-Coordination Fédérale), la centrale d’intelligence de la Police fédérale [sous commandement militaire], a laissé comme bilan 22 personnes mortes et près de 60 blessés, la plus part d’eux étaient des sous-officiers et auxiliaires policiers. Menée par les montoneros, l’attaque a aussi fait chanceler la direction éphémère de Corbetta.

« Il a simplement levé l’humeur des policiers », ironizó Hill. L’opposition à Corbetta dans la force, se résumait dans la phrase : « Vois-tu ce qu’il arrive quand nous devenons mous avec la subversion ? En essayant d’imposer son autorité, le 5 Juillet, Corbetta —qui se trouvait dans une situation où il allait gagner ou perdre — a licencié deux hauts officiers policiers, dont l’un était un ami intime du Ministre de l’intérieur (Gen . Albano) Harguindeguy », a écrit Hill. « Après les avoir licenciés, Corbetta a remarqué que, en tant que commissaires, ils étaient responsables de la sécurité de l’édifice attaqué ». (Les licenciés étaient les directeurs de la Sécurité Fédérale et de la Sécurité Métropolitaine, les commissaires généraux Evaristo Besteiro et Angel Scarsella.)

« Imaginez-vous, parler des codes de procédures [et les avoir] à la main ! », s’est exclamé Harguindeguy à cet auteur des années plus tard, il ne pouvait pas encore le croire).

« Le coup de Corbetta l’a fait perdre », Hill a signalé. « La résistance policière face à lui a été trop forte et l’appui reçu de la part du Ministre de l’intérieur (et peut-être de plus haut) a été insuffisant. Face à une situation presque de rébellion, dans la Police fédérale, Harguindeguy a demandé la démission de Corbetta. »

« Son éloignement est une déception pour les modérés et peut-être cela va promouvoir l’idée dans la Police fédérale qu’ils peuvent mettre en pratique leurs méthodes extra-légales sans aucun empêchement. Peut-être ont-ils raison ».

Il est connu que, à peine quelques jours après le coup d’Etat, Corbetta avait réussi à sauver un couple d’acteurs, Luis Brandoni et Marta Bianchi, des cachots d’Automotores Orletti. Et une fois destitué de la direction policière, Corbetta — qui a été envoyé à [la Caserne dans la ville de] Tandil comme chef de Brigade I de la Cavalerie Blindée -a Sauvé le montonero détenu Juan Carlos Dante Gullo, avant que « la loi de fuites » lui fût appliquée par les gardiens de la prison de Sierra Chica, qui dépendait de la Brigade I.

« Je crois que Corbetta continuait de penser que c’était un pays qui déjà non (n’existait plus), » s’est remémoré Gullo plus d’un quart de siècle après : « il ne validait pas les disparitions ni les "factures" » [assassinats extrajudiciaire en jargon de l époque].

* Martin Edwin Andersen , journaliste et historien étatsunien, est auteur du livre : « La Policía : Pasado, Presente y Propuestas para el Futuro », (la Sudaméricana 2002).

http://www.elcorreo.eu.org/?Le-Gene...

PDF - 2.1 Mo
Cable de la Embajada de USA sobre el General Arturo A. Corbetta y la Policía Federal - 17 de julio de 1976 (PDF – 2.1 Mo)
PDF - 2.6 Mo
Continuación del Cable de Embajada de USA - 17 de julio 1976 (PDF – 2.6 Mo)


Imprimer cet article





Élections TPE/PME un naufrage appelé abstention
jeudi 22 - 11h44
1 commentaire
1.2.3 JUIN à BAR-LE-DUC contre Cigéo, le nucléaire et la criminalisation de nos luttes !
mercredi 21 - 22h54
de : BureBureinfo
L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
7 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Élections TPE/PME un naufrage appelé abstention
jeudi 22 avril
1 commentaire
Propos très justes d’un camarade qui porte là une analyse qui serait tellement utile pour sortir d’une situation mortifère Si la CGT obtient la première place, ce qu’il faut retenir c’est le taux d’abstention de plus de 94%... Et bizarrement cela ne choque pas les centrales, qui sont touchées comme le reste des appareils par une défiance historique. .. J’ai ma petite idée sur le pourquoi, aujourd’hui les syndicats sont devenus des partenaires, (...)
Lire la suite
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite