Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Aurore Martin : rassemblement à Lille 7 novembre, 18h30 Grand Place

de : patrice bardet, via le Comité Solidarité Basque de Lille
mardi 6 novembre 2012 - 07h05 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

POUR L’ARRÊT DES POURSUITES, LA LIBÉRATION ET LE RETOUR EN FRANCE D’AURORE MARTIN.

POUR LE RESPECT DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DES DROITS CIVILS ET POLITIQUES.

RASSEMBLEMENT A LILLE LE MERCREDI 7 NOVEMBRE A 17h30, PLACE DU GÉNÉRAL DE GAULLE

APPEL URGENT pour la militante basque Aurore Martin.

Communiqué de : Comité solidarité Basque Lille – csblille VLf aol.com


L’arrestation de la militante Basque, de nationalité française, Aurore MARTIN et sa livraison en « extrême urgence » aux tribunaux d’exception espagnols qui ont décidé de son incarcération à Madrid, tout aussi rapidement, ont provoqué de nombreuses protestations en France.

Aurore Martin peut être condamnée à une peine de 12 ans de prison pour des actes politiques publics dans le cadre de ses activités en temps que membre de l’organisation Batasuna, interdite par l’Etat Espagnol mais pas par la france.

Malgré les déclarations du gouvernement socialiste français, des ministres plus directement concernés, Mr Valls et Mme Taubira, déclarant n’être pas intervenus dans cette décision expéditive à l’encontre d’Aurore Martin, une décision qui ne serait pas de leurs « compétences », qui ne serait que le respect du droit international, l’application du Mandat d’Arrêt International ne trompent personne. Cette décision montre à l’évidence la poursuite de la collaboration politique, policière et judiciaire de deux Etats, France et Espagne, qui désirent maintenir, de fait, un Etat de guerre pour empêcher la résolution d’un conflit politique ancien au coeur de « l’Europe Démocratique ».

La livraison expéditive d’une militante basque, de nationalité française, intervenant publiquement depuis de nombreuses années, « coupable » d’actes politiques qui ne font l’objet d’aucune poursuite judiciaire en France, son parti Batasuna étant légal en France, est une atteinte intolérable aux droits civils et politiques reconnus en France mais qui sont bafoués en Espagne depuis de nombreuses années.

En Espagne des militants de la gauche indépendantiste basque sont condamnés et incarcérés depuis de nombreuses années pour des actes politique publics identiques à ceux qui sont reprochés à Aurore Martin, ils le sont du fait de lois d’exception visant à rendre « invisible » toute représentation politique d’un mouvement politique, qui, ces derniers mois, a montré toute sa vitalité et sa lègitimité en réalisant lors des dernières élections des scores très importants.

L’engagement d’Aurore MARTIN et de la gauche indépendantiste basque est de permettre une résolution de ce conflit par des moyens démocratiques et pacifiés.

Pour légitimer la poursuite d’une politique répressive contre les militants basques, les Etats continuent d’affirmé que l’existence d’une organisation « terroriste », ETA, ne permet aucun geste politique permettant une résolution du conflit, pourtant les déclarations répétées de l’ organisation socialiste révolutionnaire basque de libération nationale, ETA, sa volonté et sa décision d’abandonner définitement « sa lutte armée » , son « appel aux Gouvernements d’Espagne et de France à s’engager dans un dialogue direct pour surmonter les conséquences du conflit » sont ignorés par ces États, bien plus les deux États maintiennent une politique de négation, refusant d’avancer dans la résolution démocratique, sans violences de ce conflit.

Oui, ce qui est en question c’est le refus au droit des basques à décidé de leur avenir en commun, comme le montre les déclarations récentes du ministre Valls « de gauche » qui refuse « toute reconnaissance du Pays basque » et qui annonce, comme ses amis du gouvernement espagnol de droite , « laseule voie c’est la force et la répression » !

*Le comité solidarité basque de Lille dénonce les déclarations de guerre et les actes répressifs, des deux « Etats démocratiques » France et Espagne.

*Il réaffirme sa solidarité et son salut fraternel avec la militante Aurore Martin, il exige l’arrêt des poursuites judiciaires, sa libération immédiate et son retour en France.

*Il dénonce l’application répétée du Mandat d’Arrêt Européen contre des dizaines de militants basques, arrêtés en france et remis entre les mains des forces de sécurités espagnoles qui continuent de pratiquer « des mauvais traitements » contre les militants basques.

*Il réaffirme sa solidarité avec l’ensemble des prisonnier(e)s politiques basques emprisonnés en Espagne et en France, et tous ceux qui ont dû s’exiler en raison de leur engagement politique.

(le Collectif comprend 607 prisonniers et prisonnières politiques basques, dispersés dans 84 prisons. 446 se trouvent dans l’État espagnol et 137 dans l’État français.)

Le 10 novembre 2012 à Bayonne la force visible, massive, de la solidarité sera la réponse aux exactions arbitraires et intolérables des États Français et Espagnol.

Comité Solidarité Basque Lille.


JPEG - 388.7 ko
le 22/6/2011, grand place Lille

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Aurore Martin : rassemblement à Lille 7 novembre, 18h30 Grand Place
6 novembre 2012 - 07h28 - Posté par Askatu

tv basque, Aurore Martin : élus, proches et amis mobilisés pour sa libération : http://www.eitb.com/fr/infos/politi...



Aurore Martin : rassemblement à Lille 7 novembre, 18h30 Grand Place
6 novembre 2012 - 07h43

Les organisations politiques et syndicales lilloises appellent-elles également à ce rassemblement ?

A quand une riposte (manif, rassemblement) à l’extradition d’Aurore à Paris et dans toutes les grandes villes de France ?



Aurore Martin : rassemblement à Lille 7 novembre, 18h30 Grand Place
6 novembre 2012 - 10h59 - Posté par patrice bardet

pour Lille, oui, vraisemblablement, mais je n’ai pas le détail

MRAP, LDH, CSP59, Coordination Communiste


je n’en sais pas plus, on verra mercredi


Aurore Martin : rassemblement à Lille 7 novembre, 18h30 Grand Place
6 novembre 2012 - 11h04 - Posté par patrice bardet

_parmi les participants à Lille, la coord


http://cercles.communistes.free.fr/...


Aurore Martin : rassemblement à Lille 7 novembre, 18h30 Grand Place
6 novembre 2012 - 11h22 - Posté par Roberto Ferrario

Et le Foutage De Gueule n’est pas présent... tiens comme c’est bizarre...

Et oui mieux pas trop déranger ces amis socialos, un communique et une interpellation parlementer ça soufi... faire bouger la population alors la pas question...

Je bien conscience que localement pleins des camarades et en particulier du PCF sont mobilise mais, c’est flagrant que au niveau de direction national toux les partis politique que compose le FDG font le minimum syndical, voir rien di tout...

Le soutien a cet gouvernement est bien plus important que défendre la liberté d’opinion et politique et particulier si c’est l’affaire d’un autre parti politique...


Aurore Martin : rassemblement à Lille 7 novembre, 18h30 Grand Place
6 novembre 2012 - 19h11 - Posté par Patrice Bardet

pour le FDG (local) , je n’affirme ni n’infirme rien....


les organisations qui participent au rassemblement demain soir ne sont pas encore recensées, et de plus, je ne suis pas certain que le CSB ait les coordonnées de la (ou les) personne qui représente formellement le FDG à Lille, pas plus que PG

mais le PCF, les Verts, NPA, la FSU, solidaires, MRAP, LDH, le CSP59 et bien d’autres ....c’est ce que j’en connaissais il y a quelques heures






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite