Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Mort de Rémi Fraisse, deuil de la démocratie

de : Jean-Marie Matagne
dimanche 2 novembre 2014 - 14h16 - Signaler aux modérateurs

Aujourd’hui, par une triste et tragique coïncidence, nous sommes réunis ici à la fois pour soutenir l’action nationale de la Confédération paysanne et pour pleurer la mort de Rémi Fraisse, jeune militant écologiste et pacifique, victime "collatérale" d’affrontements violents autour du chantier du barrage de Sivens.

ACDN partage le combat pacifique de la Confédération paysanne pour une alimentation saine, de qualité, accessible à tous, une agriculture respectueuse de l’environnement, de la santé publique, de la santé des paysans comme de leurs conditions de vie et de travail, et même soucieuse du bien-être des animaux d’élevage, car ce n’est pas parce que l’homme est omnivore qu’il doit emprisonner les bêtes dont il consomme le lait et torturer ou faire souffrir inutilement celles dont il consomme la chair, pour autant qu’il reste carnivore.

Nous nous élevons contre la maltraitance des animaux, mais aussi et d’abord contre la maltraitance des animaux humains que nous sommes tous.

ACDN partage donc le combat de la Confédération contre la ferme-usine des Mille vaches, véritable camp de concentration ouvert dans la Somme à des fins avant tout mercantiles et capitalistes, et s’insurge contre les brutalités policières et les poursuites judiciaires dont ses militants ont fait et font l’objet. Pour avoir dénoncé ce projet par une action pacifique et symbolique de démontage d’une machine de traite, ils risquent cinq ans de prison et 75 000 €uros d’amende.

L’usine des Mille vaches est, comme l’aéroport de Notre Dame des Landes ou le barrage de Sivens, un de ces grands projets inutiles ou nuisibles poursuivis par des esprits intéressés ou mégalomaniaques aux dépens de l’intérêt général.

En soutenant ces projets, en criminalisant la résistance de leurs opposants, en refusant de recevoir leurs délégués, en ignorant les grévistes de la faim comme ceux de Sivens pendant quelque 50 jours, en matraquant les manifestants, les pouvoirs publics, qu’ils soient locaux ou nationaux, ne font qu’accroître la violence, quand ils ne la provoquent pas eux-mêmes délibérément.

La mort tragique de Rémi Fraisse à 21 ans, "l’homicide volontaire" dont il a été victime, comme disent ses parents, n’est que l’aboutissement du déni de démocratie généralisé dont souffre notre société.

Si ACDN apporte son soutien à toutes ces résistances, c’est qu’elle s’oppose elle-même, depuis près de 20 ans, au plus grand, au plus grave et au plus ancien de tous les "grands projets" imposés par l’Etat à la population, à notre peuple : la force de frappe nucléaire, le plus absurde et le plus criminel de tous ces projets, qui nous a déjà coûté plus de 300 milliards d’Euros, qui pourrait faire un milliard de morts, qui ne sert rigoureusement à rien, même militairement, et qui fait de nous les financeurs, les complices et les possibles victimes de crimes contre l’humanité. Car il faut savoir que, tout en prétendant le contraire, la France est le principal obstacle au désarmement nucléaire.

Mais quelle est cette démocratie qui confie à un seul homme le droit de condamner à mort, sans procès, sans débat, sans appel, des millions de personnes, et le pouvoir d’exécuter lui-même sa sentence dans les minutes qui suivent ? Quel est cet "Etat de droit" qui impose sa loi de terreur et de violence, cette "patrie des droits de l’Homme" qui fait reposer sa défense sur la menace de liquider des millions de personnes ?

Nous revendiquons depuis près de vingt ans que le peuple français soit consulté par référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires. Nous revendiquons aussi la possibilité de recourir à un référendum d’initiative populaire chaque fois qu’un grand projet, ou un traité comme le TAFTA, suscite une large et légitime contestation.

A toutes les victimes du déni de justice et de démocratie, nous exprimons notre solidarité. Nous partageons le chagrin et la révolte des parents de Rémi Fraisse. Pour qu’il ne soit pas mort en vain, poursuivons et amplifions son combat. Un combat non-violent.

Pour ACDN
Jean-Marie Matagne

Intervention prononcée le 28 octobre 2014 par le président d’ACDN lors du rassemblement appelé par la Confédération paysanne devant le Palais de Justice de Saintes, auquel ont participé une centaine de personnes qui se sont ensuite rendues en cortège silencieux à la sous-préfecture. Celle-ci, normalement ouverte, avait fermé ses portes et volets dans la crainte, évidemment infondée, de débordements. Néanmoins, la sous-préfète étant en congé, le secrétaire général a reçu une délégation d’une dizaine de personnes. Il a promis que seraient transmises en haut lieu leurs protestations, revendications et indignations.

http://www.acdn.net/spip/spip.php?a...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite