Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le Paon démission
de : I.F
samedi 6 décembre 2014 - 18h19 - Signaler aux modérateurs
13 commentaires

Je viens de recevoir comme d’autres camarades le commentaire qu’a publié Alain Chancogne sur le site de l’Humanité
Je pense qu’il ne m’en voudra pas de le publier sur Bella Ciao, puisqu’il nous dit qu’on peut relayer son commentaire..Je pense qu’il y a des arguments pour des syndiqués qui s’interrogent.

Ci dessous, extrait du courriel d’Alain C. :

SAMEDI, 6 DÉCEMBRE, 2014 - 12:27 Bonjour

Bref..entends-je, ne"hurlons pas avec les loups" et la "presse bourgeoise" !

Donc, "tortue romaine" de protection autour de Le Paon.

Puisque c’est la CGT qui est visée
Visée de toujours mais jamais autant TOUCHEE par des tirs venant de son propre camp ..contre le Ba-BA du syndicalisme de lutte de classe, En peu de temps..

 Le Paon, en plein déluge de feu sur Gaza se rend à un diner du CRIF ou le sionisme étale son allégance chaleureuse aux massacreurs d’enfants Palestiniens

 Le même sec gen’ de la CGT nous apprend-si on lit la presse des Patrons-... que" Il n’existe à la CGT aucune opposition de principe face au patronat. L’entreprise est une communauté composée de dirigeants et de salariés – là encore, je regrette que les actionnaires fassent figures d’éternels absents - et ces deux populations doivent pouvoir réfléchir et agir ensemble dans l’intérêt de leur communauté. "....Cette autodafé des statuts de la Confédération lui vaut notamment une lettre ouverte d’un militant marseillais, que j’ai approuvé des deux mains.

. http://www.rougemidi.fr/spip.php?ar... ;

 Passons vite sur les travaux pour rénover un apprt "au calme"(sic) en sécurité" (resic) loin des fureurs de nos banlieux du 9-3....qui empêchent de travailler...

.De travailler à quoi ? A la prochaine prise de position "réaliste" du"syndicalisme rassemble" ,de la C.ES,.. ???

Il faudrait parce qu’à la CFDT ils ont un BERGER que les militants C.G.T...soient ici des moutons ?

 Le paon magouille avec un COMITE REGIONAL CGT pour que son passage à Montreuil..soit assorti d’un incroyable contrat de rupture conventionnelle avec son "employeur" (Instance CGT) !!

Cela lui permet de pomper auminimu 31000 Euros.Venus de la trésorerie d’une INSTANCE CGT...devenue légalement un "employeur" utilisant la rupture conventionelle !! .

..Cet outil condamné par la CGT. !

. Et il peut rester le porte parole de ceux qui souffrent et luttent, , parleer au nom des militants qui EUX, savent ce qu’il en"côute "de mouiller le maillot."quand on n’a pas droit à la"machine à laver" CONFEDERALE

Je me contrefous de savoir que les loups hurlent contre la CGT ! . .Militant durant des décennies dans le secteur bancaire, je connais la férocité des crocs de ces loups...J’en porte des cicatrices visibles tous les mois sur le montant de ma retraite.., je sais ce qu’est le"placard",une carrière bloquée, la haine de classe... .

Mais , attention, Camarades.. Par crainte de hurler avec les loups vous finirez avec un syndicalisme reflétant l’inutilité de ceux qui auront choisi le "silence des Agneaux"

LE CCN doit démissionner le PAON et organiser un Congrès extraordinaire pour replacer la CGT sur les rails de la Lutte des Classes,

Les militants ont DROIT à des dirigeants rompant avec une ligne de collaboration de classe et des pratiques d’opacité de fonctionnement ..

.Vouloir"sauver le soldat L.P" c’est objectivement donner des munitions de mitraillage au Capitalistes et aux tristes syndicalistes d’accompagnement des travailleurs vers laBarbarie,

Ce serait, je pèse mes mots, un positionnement confédéral compromettant pour longtemps toute crédibilité du mouvementsyndical, !

Bien entendu et SURTOUT, celui qui refuse de considérer , comme L.P qu’il n’aurait plus antagonisme fondamental entre le Capital et la classe ouvrière...

Cordialement Alain CHANCOGNE,

un de ceux qui ont faitqu’en GIRONDE , dans les secteurs dits"employés" (Banques, Assurances, Commerce, Secu , etc) dans les années 65 -70 la CGT soitcette "grande DAME " bousculant un patronat des plus rétrogrades.. .

Un de ceux qui ont toujours été fier d’ expliquer en quoi "nous" étions différents, ô combien de FO, dela CFDT !

Un militant, qui aujourd’hui, s’il était en activité, ne pourrait plus motiver des jeunes sur ces quelques "petites" questions qui ont fait que,NON, nous n’avons pas été comme les"autres". ! ..

.Profond mépris à LP e-t à ceux qui risqueraient à préférer un statut de Garde du Corps du "CHEF"... .....que celui de Camarades dirigeants d’une ORGA ..qui a gagné ses galons de LUTTEUSE sans compromission, y compris quand a coulé le sang de ceux qui ne sont pas morts pour avoir leurs noms gravés dans des BOURSES du Travail ou...s’organise hélas dans trop d’endroits, la défense de l’indéfendable

I.F Mililitante cgt de la gironde



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le Paon démission
6 décembre 2014 - 18h28 - Posté par RICHARD PALAO

Je n ’ai rien à ajouter , ACCORD TOTAL AVEC ALAIN , il faut que le maximum de syndiqués , de syndicats adressent cette exigence à la direction confédérale pour " l’ aider " à prendre la bonne décision



Le Paon démission
6 décembre 2014 - 20h32 - Posté par

Allez, sois sympa, Le Paon.

On te paie le billet de train du retour pour la Normandie : Va faire la lutte des classes dans ton salon...
Les travailleurs, eux, doivent l’organiser, LA LUTTE DES CLASSES.
Ils se passeront de toi et de ta fine équipe.

VIVE LA CGT, syndicat anticapitaliste depuis 1895 !


Le Paon démission
6 décembre 2014 - 20h54 - Posté par J.

J’ai manifesté avec mon badge CGT cet été pour l’arrêt des massacres de l’armée israélienne à Gaza. J’ai signé pour le boycott des produits israéliens et je le pratique depuis longtemps avec soin, comme je l’avais fait en son temps contre l’Apartheid en Afrique du Sud.
Pourquoi le boycott ? Parce que c’est le seul moyen de faire pression à mon niveau pour une Palestine indépendante et souveraine, pour le respect des résolutions de l’ONU de ... 1967 sur lesquelles s’est assis l’état colonial constructeur d’un nouveau Mur de la Honte.
Qu’ai-je vu dans un communiqué national de la confédé CGT ? "La CGT soutien la Palestine et condamne le boycott" que nous sommes des milliers à pratiquer à travers le monde.
Quelle CGT ? Celle de Lepaon : JE M’EN FOUS, je continue, je suis loin d’être isolé avec mon badge CGT à dire le contraire de cette Cgt là.
Il ne m’est pas indifférent qu’Israël exploite et opprime les travailleurs palestiniens, maintient la misère par le contrôle et l’embargo des marchandises qui entrent en Palestine.
La CGT doit changer de méthodes pour désigner sa direction, réduire sa "professionnalisation" et commencer par limiter considérablement la durée des mandats à tous les niveaux...


Le Paon démission
6 décembre 2014 - 21h12 - Posté par

Le problème, c’est ce syndicalisme de permanents contents d’être à la même table que les patrons, de serrer la pince au président le premier de l’an, ce syndicalisme de fluidification du dialogue social entre "partenaires" sociaux.

Pourquoi, alors que le gouvernement n’a jamais été aussi impopulaire, la CGT n’organise-t-elle pas la grève générale ?

Tout est à reconstruire, il faut un syndicalisme révolutionnaire.


Le Paon démission
7 décembre 2014 - 05h55 - Posté par Thierry

Chers camarades, chères camarades,
Cher Alain Chancogne,

Je vous ai compris ! Vous voulez que je parte ? D’accord, je vais partir.
Mais laissez moi le temps de négocier mes indemnités de rupture conventionnelle avec le bureau de Montreuil.
Laissez-moi aussi le temps de négocier le montant de mon Golden Hello avec mon comité régional de Normandie, que je vais retrouver avec plaisir après cette parenthèse parisienne bien trop courte à mon goût.
Je regrette de ne pouvoir profiter davantage du modeste appartement près du château de Vincennes que les camarades ont rénové pour moi avec d’autant plus de goût que les moyens étaient comptés.

Si vous croisez mon collègue Berger, de la CFDT, saluez-le pour moi.
Hélas, je n’ai guère eu le temps de discuter avec lui des questions sociales lors des manifestations (où nous n’allions guère, ni lui ni moi). Heureusement, le MEDEF nous a souventes fois fourni l’occasion de nous rencontrer à l’occasion des négociations paritaires. Dans ce cadre onctueux, nous avons pu échanger de tout et de rien dans une ambiance des plus conviviales.

Avec toute ma gratitude pour m’avoir démontré concrètement que le syndicalisme était le meilleur moyen pour s’élever dans l’échelle sociale.

Recevez, chers camarades, mes salutations les plus combatives.
Vive la lutte des classes !
PCC Thierry Le Paon


Le Paon démission
6 décembre 2014 - 20h59

Monsieur La Paon, il faut y aller, maintenant. Tirez la chasse et rendez les clefs.



Le Paon démission
6 décembre 2014 - 21h16 - Posté par arnold

Thierry Lepaon n’est pas seul dans son cas

Ah, c’est vrai, les secrétaires généraux précédents n’étaient pas comme ça. Issus du public (Séguy, Viannet ou Thibault) ou du privé (Frachon ou Krasucki) ils portaient une tradition en quelque sorte exemplaire aux yeux de la masse des travailleurs. En ce sens, Thierry Lepaon est une grave « erreur de casting ».
Mais l’éviction probable de ce mouton noir ne doit pas nous voiler la face. Dans les structures intermédiaires de la CGT, ces aristocrates et bureaucrates corrompus sont pléthore – et en ce sens Lepaon représente une certaine couche sociale. Dans les Conseils Économiques et sociaux, la Mutualité, la gestion de la Sécu, de la formation professionnelle, les CCAS etc. ils fleurissent et se sont même considérablement multipliés avec les lois de décentralisation qui ont multiplié les structures paritaires. La dérive politique de la CGT qui n’a plus de projet différent de la simple gestion du capitalisme – version humanisé (le « développement humain durable » ça ne vous rappelle rien ?) n’a pas arrangé les choses.
Thierry Lepaon va dégager, tôt ou tard, et on ne va pas le pleurer. Et nous allons avoir le droit au discours sur le retour de la moralité, la transparence etc. dans la confédération. Quelle blague !
Thierry Lepaon n’est que la caricature d’une couche sociale, de la bureaucratie syndicale qui infeste notre syndicat à tous les étages, du bureau confédéral à la simple gestion des CE d’entreprise…
Les patrons le savent bien : ils adorent laisser quelques miettes (enfin, des gros quignons, il y a des CE c’est des centaines de milliers d’euros !) à gérer aux syndicalistes réformistes, il n’y a pas de meilleure école à la gestion du capitalisme, n’est-ce pas ?

Il faut revenir au syndicalisme de classe, anti-capitaliste, refuser toute gestion, toute compromission qui nous englue dans les règles du jeu de nous exploiteurs, sortir de tous les organismes de gestion paritaire. C’est ça qu’il faut changer à la CGT, d’abord et avant tout ! C’est cela qu’il faut débattre, sur le fond !

Lire le papier complet :
http://ouvalacgt.over-blog.com/2014...



Le Paon démission
6 décembre 2014 - 23h17 - Posté par ETELLIN

Pour être nouvel adhérent à la CGT depuis mai 2014 (j’étais auparavant à Sud
Solidaires Savoie mais je l’ai quitté car il n’y avait pratiquement plus de Collectif ni de travail avec le Privé, je partage totalement l’analyse de la militante CGT et les commentaires des autres.

Je travaille avec l’Union Locale de Chambéry où il y a un Collectif qui fonctionne bien.
Par contre, au niveau de l’UD, je trouve que ce n’est pas le top.
J’étais auparavant responsable des Transports et Conseiller Juridique (avec une collègue Juriste)
Je suis en retraite depuis 2003, ex-cheminot.

J’ai constitué un dossier sur "LE CAS LEPAON" pour la CGT (UL et UD) et fait inscrire un point à l’ordre du jour de la prochaine réunion des syndicats le 9 décembre (jour de la Commission Exécutive Confédérale qui doit prendre la décision vis à vis de LEPAON)

Pour ma part, c’est clair : IL DOIT DEMISSIONNER aux vues des ponctions de
trésorerie pour son appartement, son bureau à Montreuil, sa "rupture conventionnelle" avec l’URI Basse Normandie (ça ne s’est jamais vu quand un militant monte dans "l’organigramme syndical !")

Si tel n’était pas le cas, j’en tirerai les conséquences !
Il est impossible de cautionner "ces magouilles !"
Attendons le 9 décembre 2014.



Le Paon démission
7 décembre 2014 - 19h19 - Posté par J.

Ah Camarade, si tu savais... Il y a un syndicat national ex-fonction publique où tous les syndicats sauf la CGT ont accepté que les permanents évoluent sur une échelle qui n’est pas la même que les autres salalriés. La CGT a suivi le mouvement pour ne pas être marginalisée : résultat tous les salariés subissent des entretiens annuels d’appréciation avec les représentants du patron, subissent une pression permanente et les permanents non.
Des postes de promotion sont proposés chaque année dans cette catégorie entre les syndicats qui se les répartissent : une année c’est toi, l’an prochain ce sera toi etc...
Pour la masse des salariés dans laquelle ils évoluent les militants de la base sont "naturellement" rarement promus car toujours en première ligne.

Difficile de "résister" à cette organisation mise ne place par le pouvoir PS en 1993 à laquelle notre syndicat s’est habituée en même temps que la "réunionite" intensive, organisée par les Patrons qui non seulement éloigne ces permanents des lieux de souffrance, pardon de travail, mais légitime les décisions déjà prises et déjà en voie d’exécution, hormis quelques bricoles lâchées ici et là appelées "avancées" que les syndicats se disputeront à chaque campagne électorale.
Résultat final : les militants de la CGT se résignent, le syndicalisme recule régulièrement, alors que nous devrions nous renforcer.
Et puis dans les directions de la CGT, englués que "nous"sommes, dans la "concertation " on oublie vite la terrible lutte des classes qui fait rage en bas et on se laisse aller tout doucement dans la routine...


Le Paon démission
10 décembre 2014 - 16h20 - Posté par

""Il y a un syndicat national ex-fonction publique où tous les syndicats sauf la CGT ont accepté que les permanents évoluent sur une échelle qui n’est pas la même que les autres salalriés. La CGT a suivi le mouvement pour ne pas être marginalisée : résultat tous les salariés subissent des entretiens annuels d’appréciation avec les représentants du patron, subissent une pression permanente et les permanents non""
la cgt a suivi le mouvement pour ne pas être marginalisée ...
ha bon elle aurait été marginalisée comment ?
oui comment ?
on parle de promotion individuelle automatique pour les permanents au détriment de salariés de base !!! alors comment une structure peut être marginalisée par refus de magouilles entre le patron et les permanents ?
ça c ’est l’excuse de la cgt pour avantager ses permanents ou plutôt l’excuse des permanents de la cgt donnée aux salariés de base pour justifier leur avantages indus !! apparemment tu as repris cela à ton compte !!
NON il n’y aurait pas eu de marginalisation pas du tout.
C’est à France Telecom entr’autre que cette magouille pour promouvoir les permanents automatiquement existe et SUD a refusé ces promoptions iniques et honteuses !!sans craindre d’être marginalisée.
A ton avis ça n’ a pas joué sur la dégringolade de la cgt depuis plus de 18 ans ?(elle vient de perdre sa premiere place au bénéfice de la cfdt))
un permanent cgt de FT me disait qu’il en avait marre d’être "agressé" par les collègues qui lui reprochait sa promotion : a quoi j’ai répondu : mais tu as une promotion patronale et c ’est toi qui est agressé,pas mes collègues qui attendent leur promo depuis 18 ans ?

marginalisation tu parles... 300euros par mois en plus c ’est ça qu’ils voulaient .


Le Paon démission
7 décembre 2014 - 07h57

De deux choses l’une : Ou Lepaon tient tout le bureau confédéral par la barbichette, ou toutes ces "infos" ne sont que de la "mousse" médiatique ?........



Le Paon démission
7 décembre 2014 - 11h32 - Posté par RICHARD PALAO

il ne s’agit pas " d ’info" mais de FAITS , reconnu par T LE PAON même si il dit "je ne savais pas " ou mon indemnité n était pas importante !!!

tu n as pas dû bien suivre la vie de la CGT ces dernières décennies : avec la déconfiture du PCF , le départ de ces militants ou leur sortie à l insu de leur plein gré des instances dirigeantes de la CGT , ce sont les réformistes qui ont progressivement pris en main tous les rouages de la CGT , ces nouveaux "responsables " sans reperts de classe non qu un seul but : conquérir des postes dans l’organigramme de la CGT et nous aasistons dons à l ’abandon de la lutte des classes et la mise en place de la lutte des places, il en est ainsi pour le poste de sécrétariat générale ou ces réformistes avaient chacun leur poulain dont ils espéraient obtenir des nonos en récompense de leur adoubement . La lutte actuelle au sommet n ’est qu’un épisode de cette guerre des chefs , les fuites dans la presse bourgeoise sont organisées par ceux qui rêvent d’être calife à la place du calife ...

Le départ de T LE PAON est nécessaire mais il faut aller beaucoup plus loin dan le coup de balai et pour cela il faut redonner la parole aux syndiqués , organiser un grand débat pour trancher définitivement en faveur du syndicalisme de classe


Le Paon démission
7 décembre 2014 - 11h32

DEMISSION !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!






Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
1 commentaire
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'ancien se meurt, le nouveau ne parvient pas à voir le jour, dans ce clair-obscur surgissent les monstres. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite