Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers

jeudi 8 octobre 2020 - 08h33 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 113.1 ko

Trois mois après leur avoir fixé un préavis au 1er février 2021, pour quitter les lieux au profit de services de police, le maire de Béziers se ravise d’expulser les syndicats de salariés de la Bourse du travail en centre-ville. Ces derniers l’ont appris mercredi matin par un courrier mettant fin à leur préavis.

Le « Grand remplacement » n’aura pas lieu à Béziers. En tout cas, pas cette fois-ci. Dans un courrier daté du 30 septembre reçu ce mercredi, les syndicats hébergés à la Bourse du travail, située dans le cœur de la ville, voient leur « préavis de départ » annulé par Robert Ménard. La raison invoquée : « nous avons approfondi la congruence entre la configuration du bâtiment de la Bourse du travail et le projet d’intérêt général envisagé. Il ressort de ces premières études que les locaux et la capacité de stationnement sont en l’état, inadaptés pour concrétiser notre projet à court terme ».

Lire la suite : https://rapportsdeforce.fr/pouvoir-...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers
8 octobre 2020 - 10h58 - Posté par JOclaude

Le facho se ravise ! Il faut bien dire que cette ville a toujours été à majorité de droite extrême et raciste parce que y vivant une bonne communauté de Magrèbins ! D’ailleurs il a été élu, bien connu comme extrême droite, avec la droite traditionnelle après avoir démissionné du front national pressé qu’il a été de le faire par la droite pour ne pas trop se compromettre dans la complicité avec l’extrême droite ! Magouille réussie ! Enfin, bien sûr, la gauche toujours désunie aggrave la situation !



Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers
8 octobre 2020 - 11h23 - Posté par nazairien

Erreur, de 1977 à 1983, Béziers fut administré par Paul Balmigère PCF
ancien résistant

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_...

Biographie

Ouvrier agricole, il exerce des responsabilités dans les fédérations du PCF de l’Aude et de l’Hérault. Prisonnier de guerre, il est rapatrié sanitaire en 1942. Résistant, il entre dans la clandestinité à Camplong-d’Aude au début de l’année 1944, puis dans le département de l’Hérault (pseudonyme : "Marcel")1.

Vice-président du comité départemental de Libération, remarqué par Étienne Fajon, il siège au comité central du PCF de 1959 à 1967. Il est élu député de l’Hérault en 1962 (jusqu’en 1968 et de 1973 à 1986) et maire de Béziers en 1977, pour un mandat, conseiller général de l’Hérault (1945-1951 et 1970-1982). Il défend avec passion la viticulture méridionale.
Mandats

Député communiste de la 4e circonscription de l’Hérault : 1962-1967, 1967-1968, 1973-1978, 1978-1981 et 1981-1986.
Maire de Béziers de 1977 à 1983
Conseiller général du canton de Frontignan de 1945 à 1951.
Conseiller général du canton d’Agde de 1970 à 1982.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...

12 décembre 1944 1947 Joseph Lazare PCF Ouvrier ébéniste, sénateur

1977 1983 Paul Balmigère PCF Ouvrier agricole, député de 1962 à 1968 et 1972 à 1986


Robert Ménard abandonne l’expulsion des syndicats de la Bourse du travail de Béziers
8 octobre 2020 - 11h43 - Posté par JOclaude

Merci Nazairien , mon grand âge peut excuser cette lacune ! Bon, cela n’enlève rien à l’actualité de l’individu pour s’emparer de la Mairie et sa femme d’être députée !






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite