Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Élections TPE/PME un naufrage appelé abstention
jeudi 22 avril
Propos très justes d’un camarade qui porte là une analyse qui serait tellement utile pour sortir d’une situation mortifère Si la CGT obtient la première place, ce qu’il faut retenir c’est le taux d’abstention de plus de 94%... Et bizarrement cela ne choque pas les centrales, qui sont touchées comme le reste des appareils par une défiance historique. .. J’ai ma petite idée sur le pourquoi, aujourd’hui les syndicats sont devenus des partenaires, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....

de : Copas
mardi 11 avril 2006 - 18h54 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires
JPEG - 26.9 ko

de Copas

Victoire de la coalition Gauche-Centre-Gauche en Italie, de justesse

Victoire contre le CPE, claques pour Villepin-Chirac mais CNE toujours en piste

Victoire de la gauche aux municipales aux Pays-Bas (+ 10%) Poussées à gauche en Allemagne, luttes et grêves

Grêves en Grande-Bretagne en défense des retraites, poussées à gauche en Espagne, victoire de la gauche en Norvege, mouvements sociaux considérables en Slovénie, mouvements puissants en Belgique, grosse grêve aux Pays-Bas en 2005, etc (que les etc me pardonnent, je pense à nos amis polonais, baltes, slovaques, tcheques, grecs, etc)...

* La victoire contre le Ducillon donne un goût amer par son étroitesse et la dominante centriste liberale dans la coalition de gauche.
Mais c’est un recul indéniable des orientations les plus délirantes de la droite.
La parole est au mouvement social, maintenant ...

* Pays-Bas, on décrivait ( et on décrit toujours ici ou là) le vote de gauche néerlandais contre le TCE comme un vote de droite et xenophobe, les dernières municipales ont montré une bascule d’une dizaine de % vers la gauche du pays, l’extreme-droite s’est écroulée, la droite a reçu une pile. Le refus du TCE montrait donc incontestablement un vote social de gauche.
Mais la droite reste aux affaires, les mouvements sociaux sont toujours corsetés par une gauche libérale qui profite de la poussée sociale en premier (quand les gens se reveillent , ils commencent par favoriser les partis de gauche les plus gros)...

* France, la France est secouée depuis un moment par de puissants mouvements de defense des droits sociaux. Les défaites se sont accumulées (Retraites, CNE, loi Vivendi-Donnedieu, etc etc), des explosions ont eu lieu dans les banlieues mais avec le CPE c’est un virage et une première : Une attaque puissante a été bloquée, mais pas + ni pas moins.
Le mouvement social cherche son sens et définit le vote du 29 Mai : un vote social et de gauche, anti-liberal mais sans que ne soit défini une force politique exprimant la puissance de cette défiance sociale.

* Allemagne,
Poussée electorale à gauche (la gauche est majoritaire mais les socio-démocrates preferent s’allier avec la droite plutôt qu’avec la gauche) mais alliance gauche-droite, apparition d"une force independante à gauche.
Grêves dans la fonction publique, grêve des médecins, grêves des métallos, etc.
La poussée à gauche renforce le mouvement social , le mouvement social renforce la gauche (n’y voyez pas une égalité).

Dans tous les cas, l’expression de forces politiques sur la gauche, puissantes et anti-liberales est essentielle.

Dans tous les cas les frontières ne sont plus tellement étanches et ce qui se passe dans un état fait pression dans l’autre.

Ainsi nos amis allemands, italiens et anglais ont maintenant toutes les raisons possibles de se mettre en mouvementss contre les divers CPE de toutes couleurs, en application ou en projet qui agressent les travailleurs ou futurs travailleurs.

En France , le MEDEF a été bloqué , la droite a été bloquée. Le CPE a giclé. Passer maintenant à la contre-offensive n’est pas simple mais si nos amis belges, allemands, anglais, italiens, espagnols, ..., s’y mettent , nul doute qu’ils nous enleveront une épine du pied et nous aideront fortement, comme, nous l’esperons, nous leur avons donné coeur à l’ouvrage.

Je sais que les désillusions ont été immenses ces dernières vingt années, mais là, de puissants craquements commencent à apparaître dans l’univers hyper-liberal mondial, même et y compris dans "l’atelier du monde" où des mouvements sociaux, des grêves et emeutes commencent à perler et se multiplier.

Le developpement de la mondialisation capitaliste, par son propre mouvement, déclenche le reveil de son dépassement.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> 4 à 0 France-Italie-Pays-Bas-Allemagne-etc , mais aux points....
11 avril 2006 - 19h46

Oui Copas, le mouvement de balancier s’inverse, mais ne comptons pas sur les médias pour le commenter et pour en faire la promotion.

La mondialisation de la révolte est en marche et nous devons nous-mêmes le faire savoir.

Appel au multilingues !

Flash 12



les libéraux l’ont mauvaise....
11 avril 2006 - 23h56 - Posté par

Rien à voir ou presque mais quelqu’un a t’il regardé Arte ce soir ? C’était véritablement édifiant. Depuis le temps que je souçonne la chaine que tout le monde croyait de gauche, d’avoir viré sa cutille.

Ce soir, Arte consacrait donc une soirée thématique au déclin du modèle social Français. En fait ce fut surtout une occasion pour la chaine se nous proposer en quelque sorte sont ode au néo libéralisme avec le démontage en règle du système Français au travers de 2 reportages pas objectifs pour 2 sous ; l’un sur l’enfer Français et l’autre sur le paradis britannique. Pire que ça, le reportage sur l’Angleterre fut l’occasion pour la chaine de faire l’apologie du déterminisme néo libéral de Margareth Thatcher dans les années 80 et dont les libéraux eux mêmes n’ont pas pour habitude de se vanter.

Le tout fut comme à l’acoutumée accompagné d’un pseudo débat qui n’en était pas un puisque les 2 parties présentes sur le plateau étaient de la même famille politique et partagaient strictement les mêmes convictions. Ce qui faisait même 3 avec un présentateur largement trahit par ses rictus. Ne parlons même pas du partenariat avec l’Express.

Je n’ai rien contre le fait qu’Arte ait choisit une ligne éditoriale libérale mais qu’elle nous épargne au moins cette hypocrisie qui consiste à dire en début d’émission « sans idéologie aucune et sans parti pris », ce qui bien évidemment, fut loin d’être le cas.


> les libéraux l’ont mauvaise....
12 avril 2006 - 00h20 - Posté par

En fait ce fut surtout une occasion pour la chaine se nous proposer en quelque sorte sont ode au néo libéralisme avec le démontage en règle du système Français

déprimant oui !

j’en etais meme a me dire "ben oui, il faut qu’on se serre la ceinture" avant de réagir et de zapper :))

mais ca fait des dizaines d’annees qu’on se la serre, la ceinture ! ca suffit !


> les libéraux l’ont mauvaise....
12 avril 2006 - 01h11 - Posté par

Bon apparemment, c’est normal, c’est la Leconte touch...

http://www.acrimed.org/article1583.html

Sur TF1 j’aurai moins tiqué celà dit.


> les libéraux l’ont mauvaise....
12 avril 2006 - 16h59 - Posté par

j’ai vu l’emmission ,un concentré ultra liberal et personne pour leur repondre ;
apres j’ ai vomis
BOYCOTONS ARTE.MIEUX,ETEIGNONS LA TELE


> les libéraux l’ont mauvaise....
12 avril 2006 - 20h37 - Posté par

Oui j’ai vu un morceau de ce débat et on reste affligé de l’absence de débat, l’indigence des questions du journaliste.

Aucune question incisive alors que maintenant les informations sur la Grande-Bretagne sont largement connues, du moins pour des vrais journalistes . Et l’exemple anglais n’est plus en odeur de sainteté dans les milieux de la propagande ultra-liberale car justement le bilan est encore plus mensongé que les maquillages habituels de nos gouvernants. Tricherie sur les chiffres, communiqués surréalistes de plus en plus loin de la situation réelle, la Grande-Bretagne connait une fin de règne chaotique du blairisme qui ne le cède en rien à la sénilité précoce et décombrière, anarchique, de la troïka Chirac-Villepin-Sarkozy, catastrophes du système sanitaire, crise énergétique, productivité inferieure des travailleurs britanniques par rapport aux travailleurs français et allemands (je cite celà non comme un bon exemple mais parceque le liberalisme claironne toujours que les travailleurs français "coûtent" trop chers, ne sont pas assez flexibles, etc, ce qui est mensonger même par rapport aux critères bien aimés)....

Bref , ces questions sur la réalité n’ont pas été posés... Une ode propagandiste suréaliste, un talibanisme liberal avec un journalisme de connivence...

Copas


> les libéraux l’ont mauvaise....
12 avril 2006 - 23h09 - Posté par

Petit rectificatif cependant ; Arte semble ne pas assumer totalement les émissions partiales et les débats à sens unique du producteur / présentateur Daniel Leconte tout en revendiquant « une grande liberté éditoriale ». Néanmoins ils reconnaissent ne pas cracher dans la soupe puisque l’émission réalise une des meilleure audience de la chaine.

http://www.lecourrier.ch/modules.ph...

Pour ceux que ça interesse la deuxième partie de l’émission sera diffusée mardi prochain.


> les libéraux l’ont mauvaise....
13 avril 2006 - 18h18 - Posté par

Il fallait regarder ,"the corporation" mardi soir sur Canal + avec Noam Chomsky, Michael Moore etc etc... Y aura-t-il d’autres diffusions ? Si oui, a vos magnétoscopes !


> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
12 avril 2006 - 13h36

Bonjour Copas,

Craquements c’est vrai mais je ne suis pas sure qu’ils deviennent naissance d’un "autre choix"
Nos politiques sont trop peureux, timorés, borgnes, complices.. à votre choix
Le MEDEF, bloqué aujourd’hui soit, mais sans une réponse ferme aux problèmes de la France par un mouvement politique, social , économique qui réponde aux questions des Français, qui leur apporte d’autres solutions, le craquement se ressoudra car nos financiers ont donné un poison à tous les habitants de ce pays une dose de culpabilité, une dose de peur, une dose d’envie et une dose de violence ; coktail qui les maintiens accro de leur dire.

Nicole



> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
12 avril 2006 - 14h52 - Posté par

il y a heureusement des contre-poisons : la raison, la colère


> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
12 avril 2006 - 18h15

On peut y ajouter plus que des craquements, voir les pays d’amérique latine.

Emmergence d’actions et de résultats concrets.

Ta conclusion est tellement vrai, merci Copas.

Esteban



> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
12 avril 2006 - 20h53 - Posté par

Esteban,

Effectivement j’avais mis de côté l’Amérique Latine, les USA, l’extreme-orient (hors Chine, voir ce qui se passe en Thaïlande par exemple), beaucoup à dire, ...

Indeniablement tout se passe comme si la mondialisation ultra-liberale par son etroitesse sociale sucitait à nouveau de puissants remous.

Qu’est-ce que celà va donner ? Je n’en sais rien.

Mais ce qui parait juste c’est de dire que le discours essayant de faire passer les secousses françaises pour une anomalie isolée sont des discours d’ignares ou de gens essayant de croire à ce qui leur ferait plaisir...

L’expression plus vivace en France des secousses contre les excès de l’ultra-liberalisme, c’est à dire les politiques menées par les gouvernements de gauche et de droite en Europe ou ailleurs,semble être partagée largement en Europe et dans le monde. Et ce rejet est souvent majoritaire voire très majoritaire même si il n’entraine pas forcement de désir d’en finir avec le capitalisme.

On ne peut plus nier l’effet d’entrainement des reactions en France (29 Mai, mouvements sociaux) sur l’Europe entière.

Et je suis curieux de voir ce qui va se passer sur l’equivalent allemand du CPE.... L’assemblage contre nature du gouvernement droite-gauche va devenir d’une prudence méticuleuse à mon avis.

Allez !

Copas


> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
13 avril 2006 - 01h39

Je ne sais pas Copas, je suis un brin pas trop convaincu en fait... Je ne sais pas qui parlait de balancier, l’image est effectivement tout à fait là. On verra en 2006 et 2007, puis après.
Mais je ne crois pas trop en l’Homme du moment dès lors qu’il ne sait pas se prendre en charge par lui même.

Triste sort que tout cela !

Cédric



> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
13 avril 2006 - 08h57

Prolétaire du monde entier !
unissez-vous !



> Une interwiew d’un leader syndical coréen ce matin dans Libé
13 avril 2006 - 12h27

"A l’entrée du siège de la KCTU (Korean Confederation of Trade Unions), seconde centrale syndicale coréenne (800 000 adhérents), dans le quartier de Youngdeungpo à Séoul, les calicots rouge des conducteurs de poids lourds demandent au gouvernement de meilleures conditions de travail et des hausses de salaires. Du 6 au 14 avril, la KCTU a décrété une grève générale dans plusieurs secteurs (dont celui de la métallurgie, 140 000 syndiqués). Objectif : bloquer le passage de la loi sur le travail temporaire, dont le vote a déjà été retardé. Le mouvement n’a pas été rejoint par l’influent syndicat des chemins de fer, mais la KGEU, puissant syndicat des fonctionnaires, menace de rejoindre la KCTU et d’organiser de grandes manifestations au nom du « droit à la grève », bannie dans le pays. Le syndicat des enseignants est lui aussi mobilisé. La KCTU reproche au président Roh Moo-hyun sa « rhétorique plate et vide » pour lutter contre la « fracture sociale ». Entretien avec Cheol-woong Kang, 46 ans, cofondateur et codirigeant de la KCTU.

Est-ce le vote annoncé de la loi sur le travail temporaire qui explique la mobilisation des syndicats ?

En partie, oui. En Corée, il existe deux grands syndicats, la FKTU (Federation of Korean Trade Unions) et le nôtre. Nous avons moins d’adhérents, mais, d’après les observateurs, notre influence est plus grande. Ces prochains jours, la situation pourrait se corser car l’opposition à la loi sur la précarité du travail grandit. La tension va croître car le syndicat des fonctionnaires a dit qu’il allait adhérer la semaine prochaine à notre centrale. Or, le ministère coréen du Travail refuse que les fonctionnaires soient syndiqués et pire, qu’ils fassent grève.

Pourquoi êtes-vous opposé à cette loi ?

Elle est injuste et ne répond pas aux attentes. Cette loi prétend donner aux salariés un contrat à durée indéterminée alors qu’en fait elle conforte la précarité. Son contenu évoque le CPE français. Mais elle est pire, car dans notre pays l’âge du travailleur n’a pas d’importance. Le travail temporaire est une pratique courante au sein même des grands conglomérats coréens. Cette loi ne changera pas la situation actuelle, qui permet déjà à une entreprise d’embaucher un individu pour deux ans et de le licencier sur-le-champ au bout d’un an. Nous avons observé la mobilisation anti-CPE en France. C’était énorme ! Une fois de plus, nous avons beaucoup appris des Français. Chez nous, mobiliser les travailleurs est bien plus dur. Ici, la grève est interdite (ce qui n’a pas empêché les métallos d’arrêter le travail toute la journée de lundi, ndlr). Pour l’heure, la loi sur le travail temporaire est bloquée par une commission. Nous espérons qu’elle le restera tant qu’elle n’est pas modifiée.

En décembre, vous avez protesté contre l’ouverture du marché coréen au riz étranger. Vos représentants ont été jetés en prison. Et la semaine dernière, le premier grain de riz américain a été importé.

Nos agriculteurs sont sous le choc. Dans les campagnes, les incidents se multiplient. Des syndicalistes ont essayé la semaine passée d’empêcher le déchargement des bateaux. D’autres gênent la vente de ce riz que les consommateurs boudent déjà depuis notre appel au boycott. La KCTU épaule les agriculteurs dans leur lutte contre les accords de libre-échange injustes. Quant à nos représentants, ils ont été libérés. De retour en Corée, ils ont comparu devant un juge. Ils ont été acquittés.

Quelles sont vos autres revendications ?

Il y a le rejet des accords de libre-échange, inégaux, négociés entre la Corée du Sud et les Etats-Unis ; l’instauration de relations entre syndicats et patronat, à l’image de ce qui se fait dans les grands pays industrialisés ; une plus grande prise en charge par l’Etat des dépenses de santé des travailleurs ; et l’éducation gratuite non plus seulement jusqu’au collège."



Concrètement...
13 avril 2006 - 12h58

Faut voir comment tout ca se traduira dans les urnes...En attendant les plus grands pays capitalistes ont bien du mal à l’issue des élections de distinguer leur droite de leur gauche : Etats-Unis, Allemagne, Italie...Et il ne s’agit pas en la matière d’un recentrage de la droite mais bel et bien d’une droitisation tendre ou foncé (De Jospin au travailliste néo-Zélandais !) des sociaux démocrates occidentaux...Les représentants de la gauche institutionnelle semble être honteux de ce qu’ils représente : Le peuple ! Et s’étonner après que ce peuple s’abstienne ou préfére finalement l’originale (Au fait ! L’originale c’est Le Pen ou Sarkozy... ?) à la copie...Il en serait peut-être autrement si tous les Jospin de la social-démocratie avoués franchement être socialistes plutôt que de tergiverser en bramant sur les plateaux de télévision qu’ils ne sont ,en réalité, que d’INSPIRATION socialiste...Toto !



> Concrètement...
13 avril 2006 - 16h18 - Posté par

"...mais si nos amis belges, allemands, anglais, italiens, espagnols, ..., s’y mettent , nul doute qu’ils nous enleveront une épine du pied et nous aideront fortement, comme, nous l’esperons..."

J’aimerais bien verser dans un tel angélisme, mais l’Europe des peuples n’est pas encore faite. Je crois même qu’il nous faille vivre un écroulement collectif et d’envergure avant de trouver des voies communes repondant à l’évidence.

On ne l’a peut être pas assez entendu, mais cette loi sur l’égalité des chances n’est pas une pure création Franco-Francaise. L’Espagne Aznarienne avait déjà promulgé des contrats identiques et l’on continu de les appliquer. La croissance étant soutenu dans ce pays la création d’emploi n’en est que plus effective. On comprend pourquoi une telle loi a pu être inspirée et comment la recherche de recettes desespérées emportent toujours avec elles une absence totale de critique à l’égard des systèmes qui les fabriquent.

Ces contrats ont eu des conséquences sociologiques désastreuses et ne font toujours pas l’objet de revisions. Il aura fallu le CPE Francais pour qu’une partie de la presse Espagnol s’empare de l’enjeu et rappelle de façon peu effusive à ses concitoyens que l’ignominie était déjà présente depuis longtemps dans leurs maisons.
Croyez vous que cela ait pu ébranler les consciences ?
Au lieu de cela, ils ont organisé ce qu’ils appellent un "botellón" Nationnal, c’est à dire une beuverie généralisée sur les places publiques, pour revendiquer leur droit à retrouver la consomation d’alcool en public...

SDM


> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
13 avril 2006 - 18h13

Oui c’est tout à fait vrai ça commence à craquer un peu partout en europe. Mais à la difference de l’amérique latine ces mouvements n’ont pas encore trouvé véritablement de débouchés politiques.
La victoire de la coalition de gauche en Italie ne doit pas faire oublier qu’on est passé très près de la catastrophe de la réélection de Berlusconi. On ne peut pas dire que la coalition de gauche ait réussi une véritable percée. La gauche italienne a sans doute payé une ligne politique insuffisament claire quant à son opposition au libéralisme. Et un leader largement compromis avec le social-libéralisme.

Au dela des differences evidentes entre les situation italiennes et françaises, dans la perpective des élections de 2007, seul un programme politique clairement anti-libéral et ouvrant de vrais perpectives d’améliorations concrètes de la vie des gens peut remporter l’adhésion populaire.

Jips



> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
13 avril 2006 - 19h53 - Posté par

C’est précisemment le problème, je demeure persuadé qu’une partie du score réduit de la coalition gauche-centre-gauche en Italie face à une droite montrant de puissants signes de délire, des signes de grande dérive maffieuse, vient de l’enchaînement des circonstances qui ont fait que Refondation Communiste et quelques autres formations réellement de gauche ont été contraints à l’alliance pour faire tomber le Ducillon, n’ont pu exprimer toute la force sociale de la gauche et Prodi, devant cette soumission obligée des autres, n’a pas eu à se battre et aller réellement à gauche.

Le Ducillon est tombé, mais dans la confusion, sans même qu’il y ait au moins premier tour (pas le piège à cons des primaires de la gauche) permettant de délimiter clairement les oppositions de fond . Nous avons eu, dans le camp de la "vraie" gauche des discours très contradictoires, des fois des moments de pur bonheur mais d’autres fois des orientations guimauves permettant une mise à la remorque au liberalisme prodesque.

Sans ces obligations electoralistes (c’était d’ailleurs le piège tendu par Berlusconi) et sans des flous "pendables" d’une partie des anti-liberaux, la gauche auraut été beaucoup plus puissante electoralement.

Flous, expressions difficiles de l’anti-liberalisme, etc ... Quand on quitte le terrain de la majorité sociale de la population, la défense de ses interets, on en paye le prix.

Là, Berlu a été viré.... Mais il faut immediatement sortir de toutes ces ambiguités et prendre un virage européen, à l’inverse du virage européen proné par Prodi, un virage qui s’appuie sur les batailles sociales dans le pays et hors des frontières, s’appuyer là dessus.

En France les problèmes sont les mêmes .... Déjà ont commencé les grandes orgues du PS avec Royale pour mettre dans le sac , coincer le mouvement social et l’opposition de gauche en ressortant avec des couleurs roses la catastrophe sociale du travaillisme britannique, les saletés anti-sociales de la social-démocratie allemande, etc....

Les aspirations de la majorité sociale ont un mal extreme à percer et à se donner un sens politique, des expressions politiques....

Pour ce qui est des formations à gauche du PS, si elles aspirent à incarner ces aspirations sociales profondes, les choses sont bien définies :
Il leur faut s’exprimer clairement contre l’ultra-liberalisme, contre le capitalisme et donc contre les forces politiques qui expriment ces orientations... Se placer du côté de des autres peuples européens dans leurs batailles. Pas d’être plus à "gauche" dans la couleur des mots mais plus à gauche dans la defense des travailleurs, du droit du travail, des interets de la majorité sociale de la population.

Nous avons une petite chance dans les innombrables agressions subies par les populations européennes par la petite nomenklatura bourgeoise c’est que celle-ci, dans une espèces d’euphorie auto-intoxiquative dûe à sa possession totalitaire des hauts-parleurs médiatiques , parait maintenant complêtement désinibée et croit pouvoir se permettre de se passer de toute alliance pour diriger contre la majorité, croit pouvoir se passer de ses cadres dans les entreprises, de ses fonctionnaires (qui étaient avant des supports de son ordre), de sa paysannerie, de ses petites entreprises et de ses professions liberales qu’elle commence à cartonner joyeusement (Bolkenstein, ce n’était pas seulement contre les salariés)...

A titre d’illustration il convient de réflechir à la dégradation progressive de la situation qui a conduit des dizaines de milliers de medecins allemands dans la lutte...

Bref, cette petite nomenklatura croit se passer de toutes les petites couches ou classes sociales qui lui permettaient avant de diriger aisément. Elle a beau posséder les hauts-parleurs médiatiques, sans partage, elle fait là une lourde erreur. Elle s’affaiblit, elle a tendance à plonger dans une longue suite de crise de leader-ship politique (regardez l’instabilité gouvernementale existant en Europe, les crises rampantes des grands partis de droite et du centre, les délires de plus en plus marqués de dirigeants politiques comme Blair, Bush, Chirac ou Berlusconi, qui ont des comportements de plus en plus "bizarres", paralellement à leurs agressions anti-sociales)...

La petite nomenklatura bourgeoise est en train de péter toutes les soupapes, de faire monter en pression toutes les sociétés, toutes les classes sociales, même les couches sociales lêche-cul comme l’étaient une partie de l’encadrement... Elle taille, licencie, vole à grande echelle....Elle precarise à pleins tubes, c’est Brutus aux manettes saoulé à un talibanisme idéologique s’auto-intoxiquant à sa propre propagande aux chiffres truqués....

Cette faiblesse de l’adversaire ( car c’est l’adversaire ) laisse de puissants espaces de lutte, politiques et sociaux vierges, pourvu qu’on s’exprime comme volonté d’être alternatives au delà des frontières, reprendre le flambeau notemment d’une Europe que la nomenkaltura a plongé dans un champ de bataille où on pousse les peuples à se prendre à la gorge, pourvu qu’on ne cede rien, absolument rien socialement et politiquement.

Accessoirement, si vous voulez gagner des elections ou, pour le moins, vous renforcer, l’heure est à être plus radical, non pas dans la couleur des mots mais dans la defense des interets des travailleurs , de la jeunesse, des chômeurs, en cognant fort et très fort sur la déroute sociale du liberalisme.

Copas


> 4 à 0 France - Italie - Pays-Bas - Allemagne - etc. mais aux points....
16 avril 2006 - 19h31 - Posté par

Arte de gauche, avec BHL bien placé à la direction ? Vous rêvez, avec Cohn Bendit , invité de l’opposition de "gauche" dans les débats politiques, et l’anticommunisme génétique développé de la manière la plus hargneuse en particulier par les journalistes français de cette chaîne. Je préfère encore y regarder les reportages allemands, même bien conformistes, sur les anciens pays de l’Est, on n’y sent pas la xénophobie de "nos journalistes" qui refusent et nous empêchent de voir les gens et vie réelle, dans ces pays, comme si ils étaient toujours dans le système socialiste bureacratique d’hier et donc atteints de la Lèpre.
Ceci dit, merci à vous pour la qualité des articles et des débats JdesP





Élections TPE/PME un naufrage appelé abstention
jeudi 22 - 11h44
1.2.3 JUIN à BAR-LE-DUC contre Cigéo, le nucléaire et la criminalisation de nos luttes !
mercredi 21 - 22h54
de : BureBureinfo
L’œil du tigre.
mercredi 21 - 18h56
Avoir 20 ans en 2021 - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 21 - 16h25
de : Hdm
Déconfinement : Emmanuel Macron nous prépare un été gâché par le Covid-19
mercredi 21 - 15h33
FORGES SBFM⚡FDB
mercredi 21 - 12h11
de : Pierre Le Ménahes
Le Ménilmontant FC 1871 et la Commune de Paris
mercredi 21 - 11h46
de : Par le FC Sankt Pauli
Saccage des Jardins de l’Engrenage : des CRS et des bulldozers contre des arbres fruitiers et des plants de tomates
mercredi 21 - 11h34
de : jean1
Est-ce que la drogue tue ou bien le trafic de drogue ?
lundi 19 - 21h51
de : jy.D
Le secteur de l’animation se met (à son tour) en lutte
lundi 19 - 08h16
J.L.Mélenchon en Amérique-Latine ? Insupportable .
dimanche 18 - 17h52
de : joclaude
7 commentaires
Chlordécone : l’État protège les empoisonneurs
dimanche 18 - 17h01
de : jean1
« Ils m’ont pris ma main ! »
dimanche 18 - 16h35
de : jean1
L’Histoire à ne pas oublier ! Quand le gouvernement américain protégeait les criminels de guerre nazis
dimanche 18 - 16h34
de : joclaude
Le 8e Congrès du Parti communiste de Cuba a commencé ses travaux "Hasta la victoria siempre"
samedi 17 - 11h55
de : nazairien
3 commentaires
Cuba : Il y a 60 ans , les États-Unis bombardaient Cuba
samedi 17 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Madama : « un véritable gâchis humain »
vendredi 16 - 14h00
1 commentaire
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 - 17h38
Jean-Luc Mélenchon : Périple Equateur/Bolivie
jeudi 15 - 14h23
de : joclaude
Calais, Grande-Synthe : chiffrer les violences d’État faites aux exilés
jeudi 15 - 09h49
Alerte ! les zapatistes vont envahir l’Europe cet été
mercredi 14 - 22h46
de : AMASSADA
100.000 morts du Covid : Macron prêt à réagir... à coup de communication
mercredi 14 - 21h13
de : jean1
TNT : Ni dedans ni dehors.
mercredi 14 - 20h42
de : jy.D
14e Festival des Canotiers, du 9 au 13 juin 2021 - Ménilmontant
mercredi 14 - 19h10
de : Asso Ménil Mon Temps
La une des bobards : L’heure de l’mettre !
mercredi 14 - 17h55
de : Hdm
Election législative partielle les 30 mai et 6 juin
mercredi 14 - 16h42
de : Ménil Info
Théâtres occupés : pas d’essoufflement après un mois de lutte
mercredi 14 - 16h37
FAKE NEWS du brevet déposé sur le Coronavirus par l’Institut Pasteur
mercredi 14 - 11h51
FAKE NEWS AU SUJET DE LA COVID-19 : L’INSTITUT PASTEUR A SAISI LA JUSTICE
mercredi 14 - 11h37
Meeting sur l’eau : « La Terre est notre patrie commune » Video de JL Melenchon
mardi 13 - 16h39
de : jean1
Rapports de force : déjà quatre ans
lundi 12 - 07h45
1 commentaire
Assez de pouvoirs maudits : politique, économique, médiatique violeur de conscience !
dimanche 11 - 15h56
de : joclaude
Gilets Jaunes-DARMANIN : HUMILIATION JUDICIAIRE FACE À JÉRÔME RODRIGUES
dimanche 11 - 15h34
de : joclaude
Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Élections TPE/PME un naufrage appelé abstention
jeudi 22 avril
Propos très justes d’un camarade qui porte là une analyse qui serait tellement utile pour sortir d’une situation mortifère Si la CGT obtient la première place, ce qu’il faut retenir c’est le taux d’abstention de plus de 94%... Et bizarrement cela ne choque pas les centrales, qui sont touchées comme le reste des appareils par une défiance historique. .. J’ai ma petite idée sur le pourquoi, aujourd’hui les syndicats sont devenus des partenaires, (...)
Lire la suite
Nouveaux scandales chez Info’Com CGT ?
jeudi 15 avril
Pendant que la direction de Info’Com-CGT diffuse un communique intitulé « Sans salaire, sans chômage, les fauchés de la crise se multiplient » des militants de la Fédération du Livre font filtrer des infos « internes » au syndicat Info’Com-CGT Nous rappelons que trois militants, adhérents à Info’Com CGT on été mis au chômage, sous pression de la direction de leur syndicat, et se retrouvent privés de leur poste de travail (Sacijo, societe sous-traitante du Journal (...)
Lire la suite
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 avril
de Communistes insoumis.e.s
7 commentaires
Nous nous adressons plus particulièrement aux communistes membres du PCF. Nous les invitons à écouter le message que Jean-Luc Mélenchon leur a adressé et à se faire leur opinion. Nous connaissons les différends qui ont pu exister mais nous pensons que la gravité du moment que nous vivons mérite de porter attention à ce message Ce message argumente autour d’une idée simple et pourtant éminemment révolutionnaire : l’enjeu de la présidentielle c’est de faire gagner le « (...)
Lire la suite
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite