Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les coordinations s’imposent aux côtés des syndicats.

de : Intermittents
lundi 22 septembre 2003 - 01h15 - Signaler aux modérateurs

Par Bruno MASI et Haydée SABERAN

samedi 20 septembre 2003

Au-delà des actions, occupations ou interruptions d’émissions télévisées, la Coordination des intermittents et précaires d’Ile-de-France travaille à des contre-propositions. Au premier rang : un nouveau modèle de calcul et de répartition des allocations chômage. Le texte, long de sept pages et sept chapitres, veut harmoniser les conditions nécessaires à l’ouverture de droits, limiter les inégalités que le nouveau protocole suscite et assurer un revenu minimum aux professionnels.

Equation. Première innovation : le document remplace les annexes 8 et 10 par une annexe unique. La coordination y rappelle la discontinuité de l’emploi et l’extrême diversité des professions concernées. Plus loin, ce texte rétablit le seuil de 507 heures sur douze mois nécessaires à l’affiliation (contre dix dans le texte récemment agréé). Autre modification notable : la date anniversaire réapparaît, célèbre la première admission dans le régime et devient la date de réexamen du dossier par l’Unedic. Enfin, le calcul de l’allocation abandonne le fameux salaire journalier de référence (SJR) au profit d’une indemnité journalière, calculée selon une équation complexe qui prend en compte le Smic journalier et le nombre d’heures ou de cachets travaillés.Un point fait néanmoins débat : le texte ne s’attarde pas sur son champ d’application. Qui pourra demander une ouverture de droits ? Quelles professions recouvrent le vocable « intermittents » ?

Très proche d’un document édité avant l’été par les Précaires associés de Paris (qui militent pour la création d’un revenu minimum universel), le modèle pointe du doigt l’extrême diversité des métiers sans la définir ni la circonscrire. Mais, le document en poche, la coordination entend devenir « une force de propositions » qui jouerait d’égal à égal avec les autres syndicats sur le terrain juridique et technique de l’Unedic. Ce week-end, les journées européennes du Patrimoine et les premières Rencontres nationales des artistes plasticiens (à La Villette) seront l’occasion d’exposer cette « contre-réforme ».

Structuration. Par ailleurs, le mouvement continue de se structurer. En Rhône-Alpes, à l’initiative du Syndéac (qui réunit la majeure partie des directeurs de théâtre publics), un conseil regroupant l’ensemble des composantes des métiers de la culture vient d’être créé. Il réunit la totalité des institutions publiques (de l’Opéra de Lyon aux orchestres, CCN, CDN, Scènes nationales, Ensat, théâtres de villes, regroupement des compagnies), les représentations syndicales et les coordinations d’intermittents de chaque département.

Gratin culturel. A Lille, hier, les intermittents ont dans la matinée investi l’opéra où Martine Aubry recevait la presse et le gratin culturel régional. L’opéra rouvrait après cinq ans de travaux. L’occasion rêvée pour une cinquantaine d’intermittents de tenter un happening de plus et réclamer un soutien à la maire socialiste. Ce qu’elle a fait. Et la séance d’autocongratulation a viré quelques instants à un règlement de comptes politique poli. D’autant que sur la scène, entre les dorures et les rideaux de velours rouge, se trouvait Richard Martineau, directeur régional des affaires culturelles, financeur à 14 % du lifting de l’opéra. Martine Aubry a réclamé « solennellement » l’abrogation du protocole, ajoutant qu’il « prive de leurs droits un tiers des intermittents .C’est toute la place de la culture qui est mise en cause. Lille 2004 [capitale européenne de la culture, ndlr] ne peut pas rester en dehors de ce combat ». Richard Martineau s’est défendu au nom de l’Etat, déclarant que « l’accord a sauvé l’essentiel » et qu’il n’était pas question de remise en cause.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Comment fut inventé le peuple juif
dimanche 16 mai
de Shlomo Sand, Historien, professeur à l’université de Tel-Aviv
MANIFS. interdites pour soutien à la Palestine !
samedi 15 mai
de joclaude
4 commentaires
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite