Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Giampaolo Pansa : le grand menteur
de : Gennaro Carotenuto
mardi 10 octobre 2006 - 08h41 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 13.1 ko

Une autre "pansée" vient de sortir. Cette fois, elle s’appelle même "La grande bugia - Le sinistre italiane e il sangue dei vinti" [Le grand mensonge - La gauche italienne et le sang des vaincus, NdT], Sperling & Kupfer, 18 euros. Le grand mensonge serait la Résistance. Tandis que toutes les droites passées et présentes applaudissent, il suffit de jeter un coup d’œil aux louanges de Il Giornale ou de Il Tempo, Pansa a "découvert" les vulgates contre la Résistance de droite et d’extrême droite. Il s’en est emparé et il prétend que ce sont des vérités révélées et des dogmes de foi. Il les colporte comme le fruit de son chemin de purification et il somme la gauche, la communauté scientifique, quiconque s’est consacré avec professionnalisme et dévouement à la guerre de Libération pendant ces soixante dernières années de l’admettre : ce n’étaient que des canulars inventés par les communistes.

de Gennaro Carotenuto traduit de l’italien par karl&rosa

Selon Pansa, on doit jeter à la poubelle le travail de soixante ans de quelques dizaines d’historiens professionnels. Il insinue entre les lignes qu’ils étaient tous payés par le Kremlin et que, par exemple, il n’y avait eu aucune grève à Turin en 1943, aucune insurrection en 1945, "nous, ce sont les Américains qui nous ont libérés" et ceux qui se souviennent des partisans aussi, se souviennent mal parce qu’ils veulent se souvenir mal.

Il nous débite son microcosme de Casale Monferrato où les paysans "n’en pouvaient plus des razzias des partisans" comme si en Italie, en 1944, quelqu’un pouvait prétendre faire sa vie en se désintéressant de la guerre et de l’occupation.

Il faut se demander si Pansa sait, par exemple, qui est Claudio Pavone, s’il connaît un travail comme « Una guerra civile. Saggio storico sulla moralità della Resistenza » [Claudio Pavone Une guerre civile Essai historique sur l’éthique de la Résistance essai (broché). Paru en 01/2005] que Bollati Bolinghieri, qui l’avait publié originairement en 1991, republie cette année, qui, il y a 15 ans déjà, faisait le point avec une rigueur scientifique sur l’usage public de la Résistance par la gauche communiste et sur le rapport avec les vaincus qui, selon Pansa, ne devraient même plus être appelés fascistes. Parce que les appeler fascistes est une manière de les priver de leurs voix (sic !).

Il faudrait peut-être ignorer l’almanach de la Résistance, désormais annuel, de Pansa, chaque année plus crié et plus grossier, qui sous le prétexte de donner une voix aux vaincus finit par réhabiliter les raisons présumées de ces derniers et par affaiblir les raisons de l’antifascisme et même de l’assemblée constituante républicaine. Il faudrait ignorer ce « moi, même si je suis de gauche, je dois admettre que » sur quoi Pansa construit son succès de ventes. Une petite formule qui fait un clin d’œil à droite, qui veut dire que, somme toute, nous étions comme eux, les tortionnaires et les torturés, les occupants et les occupés, les requins et les morts de faim, ceux qui grâce au fascisme et à la guerre ont amassé de l’argent (la voila une partie de la zone grise) et ceux qui ont donné leur vie pour libérer l’Italie du nazi fascisme.

Les communistes voulaient la Révolution et pour cela ils se seraient rendus sur les montagnes. Combattre le fascisme était accidentel. Toute la Résistance serait entachée par ce pêché originel. Réussir à faire passer un idéal révolutionnaire, l’espoir d’un monde meilleur, un militantisme généreux et souvent héroïque, toujours reconduit à la légalité républicaine par les dirigeants du PCI, comme un complot criminel avec lequel les communistes se seraient salis, est une opération de profonde mauvaise foi politique de la part de Giampaolo Pansa. De Salerne à l’Assemblée constituante et pendant toute l’histoire du PCI, la réalité n’est pas celle que Pansa s’acharne à dessiner. La réalité est qu’aucune insurrection, aucun coup d’Etat, aucune rupture démocratique n’est jamais venue du PCI, ni avec la Résistance, ni dans l’après-guerre, ni ensuite, ni dans les années 70 avec les massacres et la stratégie de la tension, quand justement le PCI a représenté la pierre angulaire de notre démocratie.

Mais Pansa n’est pas un historien et il n’est même plus un journaliste. Il peut donc faire abstraction de la réalité historique pour reprendre toute vulgate révisionniste (au sens délétère du terme) et se confier aux pires humeurs noires de ce pays [l’Italie, NdT]. Pansa fait le polémiste, il ne doit même pas démontrer un mot de ce qu’il dit, ce qu’il ne fait pas, en effet. Il lui suffit de revisiter ses mémoires juvéniles pour choisir la niche de marché qui rapporte le plus et vendre dans cette tranche de public plus réceptive, où se côtoient la droite de toujours et la gauche qui a compris comment tourne le monde. Si les plumes de droite, fascistes et post fascistes, les Veneziani, les Tarchi, n’ont ni crédit ni crédibilité pour écrire des best-sellers contre la Résistance, un Pansa, en se faisant passer comme un homme de gauche, a le physique du rôle.

Et Pansa s’y prête volontiers ; désormais son métier est celui de la starlette de la vulgate contre la Résistance. Comme les starlettes montrent des nichons et des rotondités, ainsi Pansa montre le partisan méchant et le fasciste qui « avait le droit d’être fasciste » comme l’Italien de 2006 a le droit d’être xénophobe. Le Pansa contre la Résistance parce qu’aujourd’hui la Résistance n’est plus à la mode, représente le pire transformisme de ce pays. Pansa, et les starlettes aussi, montrent à leurs publics respectifs ce qu’ils veulent voir : des nichons, des rotondités, des partisans méchants et des fascistes inoffensifs. On s’en moque si les starlettes et les fascistes - chacun dans son spécifique « sont ce qu’il y a de pire dans ce pays : ils ont un marché.

http://www.gennarocarotenuto.it de Gennaro Carotenuto

http://www.bellaciao.org/it/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Giampaolo Pansa : le grand menteur
10 octobre 2006 - 20h40

si seulement ce genre de type n’existait qu’en Italie. le révisionnisme, sur le plan intellectuel, accompagne toujours les restaurations sociales et politiques. On peut le constater tous les jours chez nous.
léon



Giampaolo Pansa : le grand menteur
26 octobre 2008 - 22h07 - Posté par Giuditta

Je viens juste de voir l"interview vidéo de Pansa à propos du film tiré de son livre sur le site de La Repubblica
http://trovacinema.repubblica.it/mu...
Un tantinet révoltant ou je rêve ?
Giuditta






Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
1 commentaire
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite. B. Brecht
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite