Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Mon héros personnel : Tali Fahima

de : Michel Warschawski
mardi 9 janvier 2007 - 04h13 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 13.1 ko

de Michel Warschawski

"Hier, 3 janvier 2007, j’attendais à la porte de la prison Ayalon à Ramle avec quelques dizaines d’amis, pour accueillir Tali Fahima qui allait être libérée après plus de deux années d’emprisonnement."

J’étais là, simplement présent, et j’avais en mémoire un autre évènement, similaire à celui-ci, il y a 16 ans de cela, quand mes amis et ma famille m’accueillaient, ici, à cette même porte de la prison Ayalon, lors de ma propre libération.

Les accusations contre moi n’étaient pas très différentes de celles portées contre Tali : en un mot, c’est parce que nous avons franchi la frontière qui, selon la loi israélienne et l’idéologie sioniste, doit séparer les Israéliens des Palestiniens.

Mais ici s’arrêtent les similitudes.

Alors que mon arrestation a eu lieu après deux décennies d’activités politiques, Tali a commencé à avoir des ennuis avec les autorités israéliennes dès ses premières actions politiques ; alors que les relations prohibées que j’ai eues avec les activistes palestiniens se sont nouées en résultat d’un long processus de maturation politique, la décision de Tali d’aller à Jénine et d’y rencontrer l’activiste palestinien, Zakariya Zbeideh, a été, comme elle l’a expliqué pendant son procès, l’« acte normal » d’un être humain libre, intéressé à comprendre les racines d’un conflit qui détermine nos existences. Elle ne pouvait accepter que dans ce conflit, il y ait, d’un côté, des êtres humains, normaux et paisibles, et de l’autre côté - dans le camp de réfugiés de Jénine, dans les quartiers de Gaza, les universités palestiniennes - que des monstres.

Autre différence : j’ai été élevé dans une famille instruite, de la classe moyenne, « naturellement » orientée à gauche, alors que Tali vient d’une famille pauvre de Kiryat Gat, qui, traditionnellement, soutient les partis de droite.

Dans ce sens, mes activités politiques ont été le résultat d’une longue progression dans une politisation soutenue par une activité politique transfrontalière et une tradition historique ; je n’ai aucun mérite d’avoir réalisé ces actes qui par la suite m’ont mené en prison. Tali Fahima, par contre, a agi d’elle-même, sans le soutien des siens, avec sa seule conscience et de sa libre décision. De plus, elle a agi sans avoir reçu d’enseignement marxiste, sans tradition communiste, sans camarades de parti et sans personnalité historique à laquelle s’identifier.

C’est pourquoi Tali Fahima, cette jeune femme de Kiryat Gat, est mon héros personnel.

Une dernière différence et d’importance : devant la prison, en plus des quelques vieux suspects traditionnels de ma génération politique, il y avait des dizaines de jeunes, certains même très jeunes, des activistes israéliens pour qui la personnalité et l’action de Tali représentent un exemple. Des jeunes femmes et des jeunes hommes pour qui refuser la construction d’un mur qui veut séparer les Juifs des Arabes, les Israéliens des Palestiniens, est une chose naturelle. Ces mêmes jeunes gens se confrontent avec l’armée israélienne sur le mur à Bil’in chaque semaine, protégent les habitants du sud de la Cisjordanie de la violence des colons et se rendent à Ramallah malgré les check-points et les lois qui l’interdisent.

Ils ont à peine entendu parler de la Première Intifada, ne savent rien de l’OLP et, très certainement, n’ont jamais lu Edward Saïd. Leur conscience politique s’est formée seulement à partir de leur bon sens, une chose qui ne les rend pas moins politiques que les générations précédentes d’activistes, mais qui les rend certainement plus déterminés et intransigeants dans leur combat pour la justice.

Et c’est pourquoi ils s’identifient pleinement à Tali Fahima, c’est pourquoi elle est leur héros, à eux aussi.

Alternative Information Center (AIC), Jeudi 4 janvier 2007

http://alternativenews.org/index.ph...

Traduction : JPP

http://www.protection-palestine.org...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Mon héros personnel : Tali Fahima
9 janvier 2007 - 08h19

et bien Michel toi et Tali vous etes nos heros à nous.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite