Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Pour une réforme de la législation sur les substances chimiques (REACH)

de : Luc Bras de Fer
jeudi 29 avril 2004 - 19h03 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

ELECTIONS EUROPEENNES ET CHIMIE

Les eurodéputés sortants sont entrés en campagne. Il est indispensable que la réforme chimique REACH devienne un sujet prioritaire de leur programme.

Nous vous invitons à vous rendre sur les pages françaises de :

www.chemicalreaction.org,

un site interactif commun à Greenpeace, les Amis de la Terre et le Bureau Européen de l’Environnement. Il vous permettra de questionner un ou plusieurs députés sortants. Pour apprendre comment ces députés ont globalement voté sur les dossiers environnementaux pendant leur mandat, visitez www.foeeurope.org/euvotewatch/ , fruit de la même collaboration entre nos 3 organisations (en anglais uniquement). Une synthèse des intentions des candidats (sortants et non sortants) sur la réforme chimique sera disponible avec la prochaine newsletter.


Les produits domestiques courants - comme les jouets, les cosmétiques, les téléviseurs, les détergents, les vêtements et les meubles - contiennent des substances chimiques synthétiques. On sait que certaines de ces substances sont toxiques mais une grande majorité de molécules n’ont pas été évaluées.

Certaines substances persistent pendant des années et contaminent l’eau de pluie, les océans, la faune, la flore et nos organismes.

En dépit de cela, l’industrie utilise encore ces substances. Beaucoup de produits que nous achetons contiennent des substances chimiques problématiques sans que nous le sachions. Pour en savoir plus ... : http://www.foe.co.uk/campaigns/safe...

 REACH, VERS UN AVENIR NON-TOXIQUE Le Parlement européen va voter une nouvelle loi sur les substances chimiques qui devrait éviter de nombreuses maladies, et de morts, provoquées par des produits toxiques. Le Parlement européen aura un rôle décisif sur cette nouvelle législation. Les représentants que vous avez élus - les députés européens - voteront en votre nom.

Des élections se dérouleront en juin 2004, c’est la raison pour laquelle les députés européens en place et les candidats se montreront, à cette période, particulièrement sensibles aux problèmes qui vous concernent.

Nous vous incitons à vous rendre de nouveau sur ce site internet au mois de mai afin de poser vos questions à votre candidat(e).

Pour aujourd’hui, nous vous proposons de faire connaître votre opinion à votre député européen. Si vous recevez une réponse de ce dernier, nous vous prions de nous en envoyer une copie. : response@chemicalreaction.org response@chemicalreaction.org

Greenpeace : http://www.greenpeace.org/france_fr/

les Amis de la Terre : http://www.amisdelaterre.org/

Bureau Européen de l’Environnement : http://www.eeb.org/activities/chemi...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> 76 produits toxiques dans le sang des parlementaires européens !
29 avril 2004 - 19h49

http://www.wwf.fr/index2.php


Dans libération du jeudi 22 avril 2004 :

Santé. Le WWF a fait passer des analyses à 39 élus européens pour dénoncer le refus des industriels de contrôler la toxicité de leurs produits.

La chimie ronge le sang des députés

Par Thomas CALINON

« Moi, je suis plutôt bien, sauf pour les phtalates : j’en ai le double de la norme », s’inquiète le premier. « Et moi, je suis pleine de PCB », s’alarme la seconde. Il ne s’agit pas d’un dialogue virtuel entre employés de l’industrie chimique qui se découvriraient soudain contaminés par les produits toxiques mais du constat dressé par deux parlementaires européens, hier, à Strasbourg. En l’occurrence les Français Harlem Désir (PS) et Danielle Auroi (Verts). Tous deux ont participé à une étude de grande envergure sur la contamination du corps humain par les substances chimiques, menée par le Fonds mondial pour la nature (WWF) dans le cadre de sa campagne « DetoX ». Les résultats de cette enquête, rendus publics hier, sont édifiants.

WWF a prélevé un peu de sang à 47 volontaires de 17 pays européens (39 membres du Parlement européen, un ancien député, 4 observateurs des pays qui rejoindront l’Union le 1er mai et 3 membres de l’organisation écologiste). Les scientifiques ont ensuite analysé les échantillons pour y quantifier la présence de 101 produits chimiques répartis en cinq familles : les pesticides organo-chlorés, les polychlorobiphényles, les retardateurs de flammes au bromure, les phtalates et les composés perfluorés. Au final, pas moins de 76 des 101 substances recherchées ont été identifiées dans le sang des cobayes européens.

41 substances. Tous sont contaminés par au moins un produit de chaque grande famille. En moyenne, 41 substances ont été détectées par individu, avec un « record » qui s’établit à 54. Treize d’entre elles ont été systématiquement identifiées dans les prélèvements sanguins, dont un pesticide (le HCB) et un métabolite du DDT. « Le Deca-BDE, suspecté d’être un produit neurotoxine, est le retardateur de flammes dont la concentration est le plus élevée parmi tous ceux testés (18,4 picogrammes/g de sérum). C’est à notre connaissance la plus forte concentration jamais détectée », indique le WWF. « Le plus alarmant est que ce niveau est environ dix fois plus élevé que les plus fortes concentrations relevées chez des personnes exposées au Deca-BDE de par leur travail. » Idem pour le TBBP-A, un autre ignifugeur bromé, tandis qu’un troisième produit de cette famille, le HBCD, aurait été détecté pour la première fois dans du sang humain.

Cancers. Si l’étude montre que le degré de contamination varie selon les pays, le WWF se garde d’en tirer des conclusions. « Nous avons une bonne idée de la contamination des parlementaires européens, mais nous ne pouvons pas dire d’où viennent ces produits ni quels sont leurs effets sur la santé », explique Michaël Warhurst, un scientifique de l’organisation. « On manque d’informations sur ces substances », poursuit Nik Van Larebeke, cancérologue à l’université de Gand et expert indépendant : « On sait seulement que certains retardateurs de flamme perturbent le système nerveux, le système endocrinien, notamment la thyroïde, et que les produits perfluorés sont suspectés d’induire les cancers de la vessie et de la prostate. » Son collègue britannique Malcolm Hooper, professeur de chimie à l’université de Sunderland, pointe quant à lui la hausse des allergies et des cas de cancer du sein constatés ces dernières années, ainsi que la baisse de la fertilité masculine : « Ces produits doivent absolument être examinés de plus près, pour comprendre le lien qu’ils entretiennent avec ces maladies. » Le Parlement européen est l’objet de violents affrontements sur le projet de législation Reach, qui vise à imposer aux industriels une évaluation sur la santé et l’environnement des molécules qu’ils mettent sur le marché.

Encore étonnée par la concentration de PCB trouvée dans son sang, Danielle Auroi cherche des explications dans ses habitudes alimentaires : « C’est sans doute parce que je suis une grosse consommatrice de produits laitiers et de poissons », dans lesquels les PCB s’accumulent. Puis le propos se fait plus politique : « Nous savons que certains représentants de l’Etat, au plus haut niveau puisqu’il s’agit du président Chirac, sont montés au créneau pour empêcher le Parlement européen d’interdire certains de ces produits. Aujourd’hui, il va falloir que la société civile s’empare de ce problème pour faire réagir les exécutifs. »


Autres sites sur le sujet :

http://www.chemicalreaction.org/

http://www.greenpeace.org/france_fr/

Chimie chez Mickey - Des substances toxiques retrouvées dans les vêtements griffés Disney :







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite