Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

USA/Argentine : L’assassin de 16 prisonniers politiques argentins est libéré à Miami


de : primitivi
jeudi 11 mars 2010 - 10h44 - Signaler aux modérateurs

Décidément les États-Unis ne savent pas vraiment se faire des amis, un juge de Miami vient de faire un geste d’une provocation incroyable qui risque fort d’avoir des conséquences. Il vient de relâcher sous caution un tortionnaire de la dictature argentine alors que celui-ci avait été arrêté cinq jours et que l’Argentine avait lancé une procédure d’extradition auprès de la justice étasunienne.

Le juge a tout de même confisqué son passeport à l’ex-lieutenant de vaisseau, lui a formellement interdit de naviguer et de quitter l’État de Floride, et lui a donné une nouvelle convocation pour le 2 avril afin... d’initier le jugement pour annuler la procédure d’extradition.

Víctimes du Massacre de Trelew. (photo : Le Grand Soir)

Un des pires assassins argentins de l’Opération Condor, réclamé dans son pays pour l’exécution de 16 prisonniers politiques, a été libéré sous caution le 2 mars dernier à Miami par le juge Robert Dubé, soupçonné de collusion avec la mafia cubano-américaine.

Dans la ville mafieuse où Luis Posada Carriles, avec beaucoup d’autres terroristes, a trouvé refuge, le lieutenant de vaisseau Roberto Guillermo Bravo, tortionnaire et assassin qui a achevé les 16 víctimes de ce que l’on connait sous le nom du Massacre de Trelew, survenu le 22 août 1972, s’est converti en un prospère entrepreneur qui vend ses services à la US Army et contribue aux fonds de champagne du parti de Ileana Ros-Lehtinen et des frères Díaz-Balart.

Pendant qu’elle multiplie les titres diffamant Cuba et le Venezuela, la presse mafieuse de Miami a omis durant plusieurs jours de rapporter l’arrestation de Bravo, effectuée le jeudi 25 dévrier.

Si la presse nord-américaine l’ignore, en Argentine, où on rouvre les causes de tous ces crimes, l’affaire Roberto Guillermo Bravo en particulier est particulièrement suivie en raison de l’importance politique qu’elle a eu à l’époque et jusqu’à aujourd’hui.

En août 1972, 16 prisonniers politiques ont été fusillés à la base Almirante Zar et l’ex militaire a été dénoncé par la suite par trois survivants du massacre qui l’ont signalé comme étant celui qui a achevé les victimes. La capture de cet assassin a été demandée il y a déjà deux ans par le juge fédéral argentin Hugo Sastre, sans que les États-Unis — informés de sa présence sur leur territoire — procèdent à son arrestation. Ce fut finalement grâce à la persistance des autorités argentines que le criminel a été appréhendé.

Comme dans le cas de Posada, l’appareil judiciaire du pays qui prêche les droits de l’homme aux autres a commencé des procédures qui conduiront sans doute à ce qui lui convient le mieux.

Bravo a obtenu sa libération sous caution et devra comparaitre le 2 avril, sur l’ordre du juge fédéral Robert Dube, connu pour ses liens avec la faune mafieuse cubano-américaine. Ce même magistrat est celui qui a géré en grande partie l’affaire de la valise contenant 800 000 dollars que George W. Bush a utilisé pour tenter de salir le gouvernement argentin et le président du Venezuela, Hugo Chávez.

Les procédures contre Bravo se dérouleront maintenant au rythme et avec les résultats que déterminera la quantité d’argent qu’arrivera à y investir le prévenu.

Bravo est devenu citoyen nord-américain en 1987, sous la présidence de l’extrémiste de droite Ronald Reagan, sans le moindre problème, bien qu’il ait déjà été dénoncé en Argentine pour ses crimes. On ignore jusqu’ici les liens du militaire argentin avec les services de renseignement étasuniens ni comment il a pu acquérir la citoyenneté nord-américaine pour ensuite développer des affaires prospères avec rien de moins que le Pentagone.

Mais on sait cependant qu’après le massacre de Trelew, Bravo a vécu caché sur la base navale de Puerto Belgrano puis à la mission navale argentine de Washington d’où il a obtenu les documents qui lui ont permis de s’installer à Miami.

L’Opération Condor ou Plan Condor d’extermination des groupes de gauche en Amérique latine s’est déroulée sous les orientations de la CIA qui a même fourni des instructeurs en torture aux militaires argentins, entre autres.

Les liens existant entre la mafia terroriste de Miami et le Plan Condor ont été l’objet d’une vaste enquête du journaliste nord-américain John Dinges, publiée sous le titre Les années du Condor (The Condor Years) en 2004, où est établie la complicité de plusieurs membres de la mafia de Miami.

Le quotidien argentin Página/12, a rapporté le 19 février 2008, après l’ordre de détention, que Roberto Guillermo “Ñato” Bravo vivait à Miami, où il possédait la firme RGB Group Inc, une entreprise de services médicaux faisant affaire avec les forces armées, avec d’importants contrats.

Après cette dénonciation, l’attaché judiciaire des États-Unis a formulé des exigences malgré lesquelles on est arrivé à présenter une requête en extradition qui a été présentée au Département d’Etat le 15 juillet dernier.

Selon Pagina/12, on a envoyé le 20 janvier les empreintes digitales du tortionnaire à Miami, à la demande d’un juge, et c’est finalement il y a une semaine que le magistrat a ordonné la détention de celui qui a achevé les 16 prisonniers politiques de Trelew (1.450 kilomètres au sud de Buenos Aires).

Le processus d’extradition pourrait durer plusieurs mois et même des années, Bravo utilisant comme défense sa citoyenneté nord-américaine acquise illégalement.

En Argentine, les procédures préliminaires contre six accusés de ce crime auront lieu en avril au théâtre Verdi de Trelew en présense des magistrats du Tribunal fédéral de Comodoro Rivadavia, Les délais pour l’arrestation et le labyrinthe des procédures judiciaires étasuniennes éviteront sans doute à Bravo d’être présent.

Página /12 rapporte que, grâce aux survivants, le dossier criminel du lieutenant de vaisseau Bravo est bien documenté. Le journal signale comment celui-ci appliquait déjà aux prisonniers des mauvais traitements semblables à ceux que l’on retrouvera 30 ans plus tard sur la base nord-américaine de Guantanamo.

Les jours de froid, Bravo faisait se dévêtir ses prisonniers, hommes et femmes, et les forçait à se coucher à plat ventre ou sur le dos, sur le sol, pour de longues périodes de temps.

Le jour du massacre, Bravo était chef de la garde.

L’enquête du quotidien a révélé qu’il vit à Miami dans une maison évaluée à 750 000 dollars.

L’entreprise de Bravo, RGB Group, vend des services dits de haute technologie depuis 1998. Il a aussi parmi ses clients, la “Homeland Security”, le département de l’Intérieur.

À plusieurs occasions, “Ñato” Bravo a contribué aux fonds de campagne du parti républicain dans lequel il possède son réseau de complicités.

On sait que les États-Unis, le pays qui prêche les droits de l’homme aux nations qui s’opposent à ses politiques hégémoniques, est le sanctuaire privilégié d’une importante colonie de terroristes, tortionnaires et d’ex chefs d’état assassins.

Washington héberge Luis Posada Carriles et Orlando Bosch, auteurs avoués de la destruction en plein vol d’un avión cubain en 1976, provoquant la mort de 73 personnes, tandis que l’on continue à séquestrer cinq Cubains, arrêtés pour avoir pénétré les rangs de la mafia cubano-américaine.


Jean-Guy Allard


Le quotidien argentin Pagina/12 a publié plusieurs articles à propos de l’arrestation de Bravo, donc voici les en-têtes :

25 février 2010
L’un des responsables du Massacre de Trelew a été arrêté à Miami

La justice des États-Unis a arrêté cette après-midi l’ex-lieutenant de l’armée argentine Roberto Guillermo Bravo, l’un des accusés de l’assassinat de 16 détenus politiques dans la Base Amiral Zar à Trelew le 22 août 1972.
"Fue detenido en Miami uno de los imputados de la Masacre de Trelew"


26 février 2010
Bravo, celui qui a tiré les coups de grâce

Le lieutenant de navire à la retraite Roberto Bravo a été capturé aux États-Unis, où il vit depuis les années 70. Trois survivants du massacre l’ont signalé comme le militaire achevant les victimes. Aujourd’hui le processus d’extradition a été lancé.
"Bravo, el que pegó los tiros de gracia"


03 mars 2010 Lâché dans les rues de Miami

Il est accusé d’être l’un des auteurs du Massacre de Trelew. Il avait été arrêté dans l’état de Floride jeudi dernier. Pour sortir de la prison il a payé en espèces 25 000 dollars sur un total 1,2 million qu’ils lui avaient été fixés comme caution.

Après cinq jours de détention, un juge de Miami a ordonné hier la liberté provisoire du lieutenant de vaisseau à la retraire Roberto Guillermo Bravo, accusé d’être l’un des auteurs matériels du Massacre de Trelew, le 22 août 1972. Citoyen nord-américain et propriétaire de l’entreprise RGB Group Inc. qui offre des services médicaux aux forces armées des États-Unis. Pour récupérer sa liberté Brave a payé en espèces 25 000 dollars sur un total 1,2 million demandé en caution par Robert Dubé, juge fédéral de Miami. Le magistrat a aussi retenu son passeport, il lui a interdit la sortie de l’Etat de Floride, il lui a retiré la permission de naviguer et il a fixé une audience pour le 2 avril à la cour de Miami, où s’initiera l’évaluation du processus d’extradition du marin argentin.

Bravo a été arrêté jeudi dernier par la police de Miami à la demande du juge fédéral de Rawson, Hugo Sastre, qui avait sollicité sa capture en février 2008 pour sa participation dans l’exécution de 16 détenus politiques dans la base Amiral Zar de Trelew. Des sources de la Chancellerie ont informé que les fonctionnaires du Palais Saint Martin se trouvent “en contact permanent” avec le Département de Justice de Miami, “pour renforcer l’argumentation que le procureur présentera le 2 avril prochain dans l’audience fixée par le magistrat pour déterminer les mérites de la demande d’extradition”. Ils ont souligné qu’il s’agit “d’un sujet sensible” pour le chancelier Jorge Taiana, pour lequel la Chancellerie “déploie tous les efforts” pour apporter au juge nord-américain “toute la documentation nécessaire” afin que dans l’audience du 2 avril “la liberté sous caution soit révoquée et que l’extradition soit permise”, et que Bravo soit jugé en Argentine.

Le jugement oral pour le massacre des prisonniers que des jours avant ils s’étaient enfuis du bagne de Rawson sera au compte du Tribunal Oral Fédéral de Commodore Rivadavia et, bien qu’il n’a pas de date de commencement confirmée, on estime qu’il commencera pendant le premier semestre de 2010 au théâtre Verdi de Trelew. Les accusés en conditions d’être jugé sont les capitaines Luis Emilio Sosa et Emilio Jorge du Réel, et le brigadier Carlos Marandino, comme auteurs directs des 16 homicides aggravés par trahison et préméditation, plus trois pour tentative d’homicide sur les survivants Marie Antonia Berger, Alberto Camps et René Haidar. Comme seront jugés en tant que complices le contre-amiral Horacio Mayorga, envoyé par le gouvernement d’Alejandro Lanusse après la fuite du bagne de Rawson, et le chef de la base Zar, le capitaine Rubén Paccagnini. Le responsable du procès interne qui a appuyé la fausse accusation de tentative de fuite, le capitaine Jorge Bautista, sera jugé pour dissimulation. Selon le récit des survivants du massacre que le poète Francisco Urondo a interviewés dans la prison de Villa Devoto le 24 mai 1973 Bravo était le chef des gardes, il a participé aux exécutions et ensuite il a fait le tour des cachots pour donner les coups de grâce.
"Suelto por las calles de Miami"

http://www.primitivi.org/spip.php?a...



Imprimer cet article





Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude
à notre président éborgneur trieur de malades et spécialiste de santé mentale
dimanche 28 - 12h34
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite