Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Littérature-Philo-Livres (2229 articles)
Gratuité. « Un pas de plus vers la civilisation »
de : SVPat - 19 septembre 2012
1 commentaire
Gratuité. « Un pas de plus vers la civilisation »http://13.pcf.fr/28166 Magali Giovannangeli et Jean-Louis Sagot-Duvauroux ont présenté leur livre et (ré)ouvrent le débat. Beau succès pour la sortie de Voyageurs sans ticket, Liberté Égalité Gratuité, une expérience sociale à Aubagne(1). Ses auteurs, Magali Giovannangeli et Jean-Louis Sagot-Duvauroux, venus le présenter mardi au Comoedia, ont eu du mal à satisfaire toutes les demandes de dédicaces. Et c’est Christian Digne, le (...)
Lire la suite, les commentaires...
Catastrophe(s) ! Salon des éditeurs et des revues à la Générale le 22 septembre
de : 12 septembre 2012
RdL la Revue des Livres organise le samedi 22 septembre 2012 de 13 h à 20 h à la Générale (14 avenue Parmentier, à Paris, M° Voltaire) CATASTROPHE(S) un Salon des éditeurs et des revues de critique sociale et politique avec notamment la participation de : Article 11, Contretemps, La Décroissance, Demopolis, La Dispute, Écologie et politique, Éco’Rev, Éditions Amsterdam, Éditions du Sextant, Entremonde, Entropia, La Fabrique, L’Impossible, Libertalia, Lignes, Lux, Mouvements, (...)
Lire la suite, les commentaires...
Etincelle
de : Chômeuse rebelle - 11 septembre 2012
1 commentaire
Étincelle A toi qui t’indigne, que notre Bernard Tapie se finance sur tes impôts de ton salaire de minable prolo une villa et yacht, je te dis que t’es juste qu’un jaloux. Il le mérite .Il a beaucoup œuvré avec ses copains ministres et députés de la gauche caviar comme et de la droite bâtarde POUR BIEN nous entuber. Tout cela dans ton intérêt, POUR TON BIEN. Il n’y a pas d’autres solutions pour gagner du pognon. Lui ne fait pas de ségrégation puérile (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les œuvres incomplètes de Benoist Rey
de : PACO - 10 septembre 2012
Les éditions Libertaires ont eu la bonne idée de rééditer quatre livres de Benoist Rey. Ces œuvres incomplètes (on espère bien qu’il en publiera d’autres) sont livrées dans un coffret beau comme un gros pavé noir. Au commencement, il y eut Les Egorgeurs. Benoist Rey a 21 ans quand il embarque à Marseille pour l’Algérie. Nous sommes en septembre 1959. Arrivé dans le Nord Constantinois, le bidasse turbulent se retrouve dans un commando de chasse, un régiment (...)
Lire la suite, les commentaires...
Marx XXIe siècle. Textes commentés
de : Philippe Corcuff - 5 septembre 2012
Au moment où le capitalisme se débat dans des crises successives, il serait peut-être temps de redécouvrir Marx, mais un autre Marx ? Une sélection de courts textes de Marx commentés. Une lecture inspirée d’une sociologie critique et d’une philosophie politique émancipatrice. La découverte d’un Marx actuel nous aidant à formuler la question sociale, la question de l’individualité, la question écologiste et la question démocratique aujourd’hui, avec toutefois (...)
Lire la suite, les commentaires...
Rêve ou cauchemar
de : Carland - 29 août 2012
J’ai décédé De m’ouvrir à la veine Laisser la chance couler Abolir la peine Débandée La verve qui git vaine Faire un bouquet de futilités Quitter la scène J’ai cané Courir à perdre haleine Dans un monde vide à pleurer Déserter sans haine J’ai crevé Sans m’en donner la peine Comme ça par méchanceté Le vie passe, coule la fontaine J’ai réveillé La vie m’attrape et m’entraine Dans un fou rire déjanté Faire la nique au (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’équilibration : de Proudhon à Corcuff
de : Pierre Bance - 29 août 2012
Lecture du livre de Philippe Corcuff, "Où est passée la critique sociale ? Penser le global au croisement des savoirs", par Pierre Bance, syndicaliste, journaliste indépendant. Philippe Corcuff est un homme du doute, en ce sens qu’il ne prend pas pour argent comptant les certitudes et les évidences ; comme dit Pierre Bourdieu, l’un de ses maîtres s’il en a, il faut « constituer comme faisant question ce qui apparaît hors de question » [1]. Après tout, le rejet de (...)
Lire la suite, les commentaires...
Ils ne votent pas
de : Carland - 26 août 2012
Ceux qu’on voit Ceux qu’on ne voit pas Ceux qui ne viennent pas Ceux qui disent salut, ceux qui n’osent pas Ceux qui achètent la bouteille de sky Ou la vodka avec un peu de red bull C’est bien à la mode la red bull Qui la torchent la bouteille Sans avoir l’âge d’homme Qui tombent et finissent à l’hosto Mais qui pour les respecter Eux que personne ne veut connaitre Trop jeunes pour être dehors Trop vieux pour être enfermés Et la (...)
Lire la suite, les commentaires...
Petit dico des petites écorchures
de : Carland - 26 août 2012
Ouvre leurs le dico au mot convention Traverse le désert de leurs conventions De petits cons qui se la jouent Traverse leurs conventions sans jouer Fait toi mal voir Ouvre leurs le dico au mot triste Traverse le désert des sourires figés De ceux qui ont des patins Traverse avec tes godasses sales Leur parquet brillant si terne Ouvre leurs le dico au mot violence Traverse leur haine de la différence Moques toi d’eux et fait attention Traverse et regarde leurs yeux Gare (...)
Lire la suite, les commentaires...
Valls et Mélenchon : la valse à mille morts
de : Carland - 22 août 2012
4 commentaires
Aie peur Bien sur, aie peur Il te faut avoir peur Transpirer de peur Il le faut, tu dois avoir peur Le têtard de 3 ans est dangereux Imagine, il te calcule Aie peur de lui La vieille de 95 ans Sous sa coiffe, aie peur l’elle Elle est dangereuse avec son sourire Et son humour ravageur Aie peur aussi de ton voisin Aie peur des chiens Aie peurs des bons à rien ; Mais bordel aie peur de tout, surtout de rien Et continue d’avoir peur De tout et de rien Des jeunes (...)
Lire la suite, les commentaires...
Il s’appelle revient
de : Carland - 18 août 2012
Un porte feuille ça va ça vient Les gens vont et se malmènent Les fous vont voire ou ça mène Les peureux sont des chiens Le fou invite et demande à voir Voir sur la table les cartes posées Les voyous dans leur intégrité Respectent la vie et le savoir Le sens de l’honneur D’hommes qui en ont vu Plus que je n’ai vécu Traité par eux de daron avec bonheur Respecté en tant que vieux Par des jeunes sans quartiers Frimeurs et mal élevés Fier de recevoir leur main (...)
Lire la suite, les commentaires...
RSA
de : Carland - 17 août 2012
4 commentaires
Il marche sans voir personne Les passants non plus ne le voient pas Il a rendez vous pour la dernière fois Les passants passent. À l’horloge, dix heures sonnent Une main dans la poche, il froisse un petit bout de papier Un petit bout de papier qui est un ordre Il s’y est habitué aux ordres, aux contrordres Pas au désordre de sa vie fracassée, infantilisée Bien rasé, chemise bien repassée Personne ne voit ses yeux ouvert sur le désespoir La convocation qu’il (...)
Lire la suite, les commentaires...
Coup de chapeau à Alice Walker !
de : 13 août 2012
1 commentaire
La romancière américaine Alice Walker, lauréate du Prix Pullitzer a refusé que son livre "Couleur Pourpre" soit traduit publié en Israël, en raison des violations par Israël des droits de l’homme et du droit international. Elle a signifié sa décision dans une lettre adressée à l’éditeur israélien Yediot Books, en déclarant qu’Israël était un Etat d’apartheid et qu’elle soutenait la campagne BDS (Boycott Désinvestissement, Sanctions). "Je suis née dans un (...)
Lire la suite, les commentaires...
Doux : l’escroc et les ouvriers
de : Carland - 12 août 2012
1 commentaire
Un ouvrier Les dents qui lui restent Un ouvrier lit le journal Doux a décidé ma mort Un ouvrier Dit, mais mes parents ont dit, Doux c’est la vie Pourquoi la Doux mort à la fin Doux veille sur toi petit con Un ouvrier Va mourir Douce décision d’un juge aux ordres Il va mourir, mais tout le monde s’en fout Un ouvrier Ça va, ça viens Quelle utilité Souple est la parole des Doux Un Ouvrier Se lève et dit : si on doit se pendre, On te pendra avant De tes (...)
Lire la suite, les commentaires...
ELOGE de la PARESSE....
de : P. LAFARGUE...via... AC ! :) - 9 août 2012
4 commentaires
ça tombe bien , avec cette canicule ! (Amis marxistes pardon..) Il n’est pas inutile, le jour de la St AMOUR, de relire ce texte que je reçois d’un ami qui sait que je suis "passionné" , eà la fois par tout ce qui touche au "farniente" et de tout ce qui rappelle quelques "Idées"Révolutionnaires "sur "LE TRAVAIL" -------------- C’est long mais peut on cisailler Lafargue ? Le droit à la paresse Réfutation du droit au travail de 1848 Avant-propos M. Thiers, dans (...)
Lire la suite, les commentaires...
Syrie : Le Coucou de l’Émir & Moi !
de : Patrig k à Pataphysique - 9 août 2012
L’arabe-ubuesque du para solitaire : L’exercice à redorer ses plumes Il fut un temps, ou l’on contait aux enfants, cette autre histoire de coucou chantant... Nommé aussi, le geai mouchard, un sacripant cet oiseau là, à voler le gite, parfois jusqu’à couvrir de ses jolies plumes, ce dont il n’avait rien à y faire, ni de ces œufs et moins des bœufs las. Assez costaud, un peu trouillard quand même, qui passait le plus de son temps, à roucouler (...)
Lire la suite, les commentaires...
Au gré des sois disant : SOIS
de : Carland - 4 août 2012
Sois invivable Sois ingérable Sois imbuvable Sois maugréable Sois aux convenances Ce que la vision est à l’aveugle Sois la colère Face à tous les renoncements Sois l’anti rime De tous les rimeurs Sois l’indécence De leurs violentes incohérences Sois celui qui rit Sois celui qui pleure Sois celui qu’on maudit Sois celui qu’ils traiteront à mots dits Sois leur fou Celui qu’on accepte Le pas marginal mais un peu quand même (...)
Lire la suite, les commentaires...
ça va chier
de : Carland - 1er août 2012
3 commentaires
Vous n’aimez pas la poésie vivante Vous la voulez morte, avec un non, une étiquette Vous la voulez estampillée Baudelaire et Verlaine Sans jeux de mots sur baudelaine et Verlaire Vous la voulez pure avec vos petits ergots codifiés Appris à l école Vous la voulez en rime en pieds et en sonnets Vous qui êtes de sonnés abrutis Récitant encore vos leçons mal digérées Comme on vomit, comme on chie Comme on réprime, comme on tue la liberté Appris à l’école aussi à chier (...)
Lire la suite, les commentaires...
La force fragile
de : Carland - 1er août 2012
Un homme c’est fragile Il donne parfois son innocence Sa part d’enfance Il est fragile Un homme c’est fragile Qu’il est fort dans sa peur Beau aussi en son honneur Il est fragile Un homme c’est fragile De liberté en fierté mal placée De courage et de liberté Il est fragile Un homme c’est fragile D’une éducation béton La kermesse des petits cons Il est fragile Un homme c’est fragile De sa jeunesse a-t-il couru les champs ; Des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le temps de la lenteur
de : Carland - 31 juillet 2012
1 commentaire
Ils ont arrêté la machine Et le silence doucement à pris ses aises Dans un coin de l’atelier, dans le calme retrouvé, Ils se sont assis tranquillement Il nous vole notre temps dit celui à qui la machine a bouffé un doigt Il m’a volé ma femme et mes enfants à force d’heures sup Mes rêves aussi, il me les a chouravés Ils sont cinq assis et font le bilan, parlent de leur patron Maltraités par la pendule Toujours à la ramasse, pris par le temps Cinq jours sur sept (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Voici le fondement de la critique irréligieuse : c'est l'homme qui fait la religion, et non la religion qui fait l'homme. Karl Marx
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite