Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les forces spéciales américaines ont essayé de dissimuler les faits après un raid qui a tourné au carnage en Afghanistan
de : Roberto Ferrario
vendredi 9 avril 2010 - 18h59 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 64.9 ko

de Roberto Ferrario

Selon le célèbre quotidien londonien Times, des soldats des forces spéciales US, pour essayé d’effacer des preuves, ont creusé les corps de leurs victimes afin d’extraire les balles, suite à un sanglant raid dans la nuit du 12 Février 2010, puis ont lavé les même cadavres et les lieux avec de l’alcool.

Un raid nocturne lancé par des soldats américains et afghans sur une maison de notables dans le village de Khataba, en dehors de Gardez dans l’est de l’Afghanistan où se déroulaient ce jour là les réjouissances d’un baptême a tourné au carnage. Cinq personnes ont été tuées, dont deux frères, l’un Dawood, âgé de 43 ans, fut la première personne tuée durant l’assaut. Policier de longue date, réputé et aguerri, il avait été promu récemment à la tête du renseignement dans un des districts les moins sûrs de la province de Paktia.

Son frère, Saranwal Zahir, qui était procureur dans le district d’Ahmadabad, ainsi que trois femmes qui étaient accroupies derrière lui dans le couloir, ont été touchées par le même tir en rafale. Bibi Shirin, âgée de 22 ans, avait quatre enfants âgés de moins de 5 ans. Bibi Saleha, 37 ans, avait 11 enfants. Toutes deux, selon leurs proches, étaient enceintes. Elles ont été tuées sur le coup. La mère des deux hommes, Bibi Sabsparie, déclare que Shirin était enceinte de quatre mois et Saleha de cinq mois. La dernière victime, Gulalai, âgée de 18 ans, était fiancée. Elle est décédée de ses blessures. "Nous avions déjà tout acheté pour le mariage", soupire celui qui devait être son beau-père, Sayed Mohammed Mal, Vice-Chancelier de l’Université de Gardez. Un adolescent de quinze ans a également été blessé.

Dans un communiqué publié après le raid les force spécial américaine de l’Otan et diffuse par le général Stanley McChrystal, commandant des forces américaines ont essaye à cacher leur responsabilité affirmait que ses soldats avaient découvert dans une chambre des corps de femmes "les forces conjointes opérant à Gardez font une macabre découverte, des corps de femmes tuées, ligotées et bâillonnées. Plusieurs insurgés ont engagé le combat contre la force conjointe et ont été tués lors des échanges de tirs."

JPEG - 78.4 ko

En réalité les affirmations de l’OTAN sont délibérément fausses. Plus d’une douzaine de survivants, dont des fonctionnaires, des responsables de la police et un chef religieux, interrogés sur la scène de l’attaque et alentour, affirment que les auteurs de ces crimes étaient des soldats américains.

La nuit de cet assaut, environ 25 hommes, amis et parents, s’étaient rassemblés au domicile du commandant Dawood dans le petit village de Khataba, pour célébrer le baptême d’un nouveau-né. Assis côte à côte le long des murs d’une chambre d’hôtes, les hommes avaient dansé tour à tour, pendant que jouaient les musiciens. Le chanteur, Mohammed Sediq Mahmoudi, âgé de 24 ans, précise que quelque temps après 3 heures du matin l’un des musiciens, Dur Mohammed, est sorti pour aller aux toilettes. "Quelqu’un a braqué une lampe sur son visage et il a alors couru vers l’intérieur en avertissant que les talibans étaient dehors", déclare M. Sediq.

Le lieutenant-colonel Zamarud Zazai, qui dirige le service de renseignement de la police de Gardez, déclare : "Des deux cotés, ont a cru que l’autre groupe était taliban." Le commandant Dawoud a couru vers les pièces où se trouvait sa famille, avec son fils Sediqullah, âgé de 15 ans. A mi-chemin à travers la cour, ils ont été abattus par un tireur posté sur le toit. Le commandant Dawoud a été tué. Sediqullah, touché à deux reprises, a survécu, racontent ses oncles.

Les tirs ont cessé et les soldats ont crié en pachtoune, ordonnant à tous de sortir à l’extérieur. Waheedullah, un chauffeur d’ambulance, déclare que leur accent était celui de Kandahar.

Dans le couloir situé de l’autre côté de l’enceinte des bâtiments, les femmes se sont précipitées pour soigner les blessés. La mère du commandant Dawood raconte : "Zahir a crié, "Ne tirez pas, nous travaillons pour le gouvernement". Mais tandis qu’il parlait, ils ont tiré à nouveau. Je l’ai vu tomber. Je me suis retourné et j’ai vu que ma belle-fille et les autres femmes étaient mortes."

JPEG - 73.6 ko

Mohamed Sabir, âgé de 26 ans, qui est le plus jeune frère du commandant de Dawood et de Zahir, a fait partie des huit hommes qui ont été arrêtés et transportés par avion vers une base située à proximité, dans la province de Paktika. Ils ont été détenus pendant quatre jours et interrogés par un américain en civil qui leur a montré des photos de l’homme qu’ils suspectaient. "J’ai dit : "Oui, c’est Shamsuddin. Il était à la fête. Pourquoi ne l’avez-vous pas arrêté ?", raconte Sabir. Ils ont ensuite été libérés sans être inculpés. Shamsuddin - qui avait travaillé durant cinq mois à la réparation des générateurs électriques de la base américaine locale - s’est livré de lui-même pour subir un interrogatoire. Il a été lui aussi libéré sans aucune inculpation.

L’OTAN a admis la responsabilité de tous les décès pour la première fois seulement le 4 avril. Il avait d’abord prétendu que les femmes était mort depuis plusieurs heures lorsque la force d’assaut a découvert leurs corps.

"Malgré les rapports précédents, nous avons déterminé que les femmes ont été accidentellement tués à la suite de la fusillade"", a déclaré le lieutenant-colonel Todd Breasseale, un porte-parole de l’Otan. La coalition a continué de nier qu’il y avait eu une opération de dissimulation et a déclaré que son enquête judiciaire, qui est en cours, n’a trouvé aucune preuve de conduite inappropriée.

Pourtant au moins 11 balles ont été tirées au cours du raid, par deux hommes armés américains positionnés sur le toit de l’enceinte. Seuls sept balles ont été retrouvés sur les lieux....

En fin le 8 avril le vice-amiral William McRaven se rendu dans le village de Khataba pour présenter des excuses personnelles l’armée américaine a reconnu son implication dans les meurtres au début du mois.

JPEG - 41.4 ko

Accompagné par des dizaines de soldats afghans, le vice-amiral William McRaven, chef de la "Joint Special Operations Command", a passé une heure sur les lieux des massacres. "Je suis le commandant des hommes qui a tué accidentellement vos proches", dit l’amiral McRaven a Haji Sharabuddin, le patriarche de la famille. "Je suis venu ici aujourd’hui pour exprimer mes condoléances à vous et à votre famille et vos amis. Je suis venu aujourd’hui pour vous demander pardon pour ces terribles tragédies."

Ce fut un revirement remarquable par l’armée américaine, qui, pendant deux mois après les massacres a refusé de dire quelles unités avaient été impliqués ou de prendre la responsabilité du massacre.

Par l’intermédiaire des doyens du village, les américains ont proposé une indemnisation de 2 000 dollars pour chacune des victimes, mais une famille a rejeté "l’argent du sang".

"La vie humaine n’a aucune valeur" se lamente Bibi Sabsparie. "Ils ont tué notre famille, puis ils sont venus et ont apporté de l’argent. L’argent ne ramènera pas les nôtres."

http://www.timesonline.co.uk/tol/ne...

http://www.timesonline.co.uk/tol/ne...

http://www.timesonline.co.uk/tol/ne...

http://www.csmonitor.com/World/Asia...

http://www.isaf.nato.int/en/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les forces spéciales américaines ont essayé de dissimuler les faits après un raid qui a tourné au carnage
9 avril 2010 - 22h31

Sur le fond, malgré le drame impliquant la mort d’innocents, femmes et enfants, je ne peux pas faire l’impasse sur le fait que les chefs de famille bossaient pour les forces occupantes et leurs fantoches de Kaboul.

Depuis qu’il prennent des bombes sur la tronche et qu’on les assassine s’il ont simplement trouvé comme solution de collaborer avec les assassins, la seule chose qu’on peut dire c’est que c’était pas la bonne.

Leurs "alliés" Américains viennent de le leur démontrer de façon douloureuse.

Ils ont eu tort de pas prendre le pognon : Avec deux mille dollars en Afghanistan tu peux te payer au moins 4 RPG avec munitions, ou une dizaine de Kalachnikov. Ou 1000 kgs de Tolite ou de Semtex. (((- :

C’est triste de parler comme ça, mais à leur place... De toute façon j’y aurais jamais été à leur place, aux côtés des oppresseurs.

Même si j’avais du me faire pousser la barbe et me taper cinq prières par jour.

G.L.



Les forces spéciales américaines ont essayé de dissimuler les faits après un raid qui a tourné au carnage
9 avril 2010 - 22h32 - Posté par François Pellarin

Quelle saloperie,c’est de cette façon que les Ricains amènent la "paix".A vomir,bande d’assassins.



Les forces spéciales américaines ont essayé de dissimuler les faits après un raid qui a tourné au carnage en Afghanistan
10 avril 2010 - 08h55

Et le gouvernement d’Obama, prix Nobel de la paix, qui négocie l’installation de bases militaires en Colombie, au Brésil, en plus de celles dont il dispose déjà, prépare les mêmes crimes pour le continent sud-américain. Vive le monde libre et les Droits de l’Homme, comme ils disent - idéal pour l’épanouissement de l’individu quand ce n’est pas pour son anéantissement.



Les forces spéciales américaines ont essayé de dissimuler les faits après un raid qui a tourné au carnage en Afghanistan
10 avril 2010 - 10h13 - Posté par

je réponds à 9031 en citant l’article
Bibi Shirin, âgée de 22 ans, avait quatre enfants âgés de moins de 5 ans. Bibi Saleha, 37 ans, avait 11 enfants. Toutes deux, selon leurs proches, étaient enceintes. Elles ont été tuées sur le coup. La mère des deux hommes, Bibi Sabsparie, déclare que Shirin était enceinte de quatre mois et Saleha de cinq mois.

les bébés à naitre étaient collabo ???
vous n’auriez pas été du coté de l’oppressseur mais combien y avait il de collabo en 40 ???
combien soutiennent la coalition au nom de la-démocratie ???
combien dans un jeu tv électrocutent sans état d’âme un candidat ???et là il ne s’agit pas de survie ou d’eau potable
Je me permets une remarque perso : pour m’être trouvé au milieu d’un guerre civile je sais qu’il est très difficiles de choisir !! les choses se passent autrement que derrière son écran et même si mes choix ont été bons je suis plus tolérant ! je ne jugerai pas quelqu’un qui parle sous la torture,par exemple, car je n’ai jamais été torturé et ne sais pas mes réactions à ce moment

mais aucune pitié pour les bourreaux et les forces d’occupation cela j’en suis sûr !!r


Les forces spéciales américaines ont essayé de dissimuler les faits après un raid qui a tourné au carnage en Afghanistan
10 avril 2010 - 23h23 - Posté par

A 82***46

Je répète ce que j’ai dis...

Qu’il y ait des victimes innocentes y a pas de doutes que ces enfants et ces femmes l’étaient.

Mais si elles ont été assassinées par les "amis" de leurs parents et maris, c’est probablement parce que ceux ci au lieu de combattre l’oppresseur l’ont aidé à se maintenir en place.

Dans la vie on peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. Et si ces "malheureux" sont morts salement par la faute d’un dommage qu’on peut qualifier de "collatéral", ou "bavure", moi je ne peux oublier que grâce à leurs collabos de maris et parents des centaines de milliers d’autres sont morts ou vont mourir.

Simplement parce qu’ils sont à la mauvaise place au mauvais moment.

Et s’engager avec les mauvaises personnes ça met AUSSI en danger ses amis et parents. Y compris femmes et enfants.

Et j’espère que tu as aussi décodé ce que j’ai dis au sujet du pognon : Au lieu de pleurer ou de jouer les vierges effarouchées ceux qui restent n’ont qu’a prendre le fric et les armes contre l’occupant. Ca corrigera un peu de leurs conneries précédentes et ça empêchera peut-être d’autres dégâts collatéraux de ce genre...

Pour le reste sur trois générations d’antifascistes les deux qui m’ont précédé ont largement prouvé dans des faits reconnus qu’ils savaient faire les bons choix.

De l’Italie fasciste à la France pétainiste. Et moi c’est juste l’occasion qui m’a manqué. Mais ça peut encore venir. C’est prêt, et bien prêt.

Et s’il y avait tant de collabos que tu le dis en 40 ça prouve simplement que dans ma famille ont voit certainement plus clair que la moyenne des gens.

Parce que les miens... Ils ont donné bien plus que la moyenne.

G.L.


Les forces spéciales américaines ont essayé de dissimuler les faits après un raid qui a tourné au carnage en Afghanistan
10 avril 2010 - 15h49 - Posté par Colinas

Bonjour :
Mais pourquoi insister et tant s’en faire ? C’est aux deux frères Castro que Madame Clinton demande des comptes sur les Droits de l’Homme !! Authentique ! Elle en demande moins à la Chine ou à l’URSS, naguère, mais les droits de l’Homme à Cuba, c’est capital pour les USA et le monde ! Il faut le croire puisque c’est la Clinton, qui a permis sinon organisé le coup d’Etat au Honduras après tant d’autres, qui le dit !!






Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La musique exprime ce qui ne peut être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite