Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Algues vertes : l’agriculture malade de ses industriels
lundi 26 juillet 2010 - 10h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Le 22 juillet 2010 une marche à réuni une soixantaine de personnes à Binic pour saluer la mémoire de Thierry Morfoisse mort il y a un an en transportant des algues vertes. Pour Les associations de défense de l’environnement c’est bien l’hydrogène sulfuré produit par la la décomposition des algues qui est à l’origine du décès de Thierry Morfoisse qui travaillait au transport de ces déchets de l’agro business.

Conséquence directe d’une agriculture intensive qui a tourné le dos au plus élémentaire bon sens, la prolifération des algues vertes est devenue un problème de santé publique. En octobre dernier le préfet des Côtes d’Armor dans un rapport de 14 pages à François Fillon exposait clairement la responsabilité de la filière agricole devenue une immense machine à polluer. Depuis le gouvernement à tranché et s’est rangé au diktat des industriels...

En trente ans on est passé d’une agriculture paysanne à une « agriculture » dite intensive qui est la traduction appliquée à l’agriculture de la doctrine libérale. Sous prétexte de modernisme et de de rationalisation économique les industriels de l’agro business ont détruit l’agriculture paysanne.

Les industriels ne sont pas des philanthropes. Leur seul but est de faire de l’argent avec les leurs production. Ils ont par exemple imposé le maïs qui pour eux présente tous les avantages : il est gourmand en engrais et qui plus est nécessite l’emploi de pesticides en grande quantité. A l’autre bout de la chaîne , les abattoirs ont imposés leurs normes afin de standardiser la production.

La prolifération des algues vertes est exemplaire d’une agriculture qui marche sur la tête. Pesticides antibiotiques, nitrates... on trouve de tout dans l’eau. Les nitrates charriés par les rivières sont la cause directe de la pollution par les algues. Pour toute personne sensée, la solution paraît évidente. Un modèle agricole failli qui hors le fait d’avoir détruit l’agriculture paysanne menace directement la santé humaine devrait en toute logique être remis en cause pour reconstruire une agriculture débarrassée des empoisonneurs de tous poils.

Pourtant au lieu de revenir à une agriculture saine et traiter le problème au fond on préfère ramasser les algues aux frais du contribuable. Bien qu’absurde ce choix est également logique même si il s’oppose au bien commun : la pollution est devenue un marché porteur et des industriels se sont positionnés sur ce marché (comme la SAUR, qui dans le Morbihan est attributaire d’un marché de collecte des algues).

La double peine appliquée à tous les contribuables par des industriels qui imposent leur loi aux politiques. La pollution continuera et il faudra en tant que contribuable payer pour les conséquences et les dégâts qui en résultent . Il faudra assurer les bénéfices des actionnaires de ces fossoyeurs de l’agriculture.

Les algues vertes sont une des nombreuses armes que ces démiurges braquent sur nous en toute conscience et avec le sentiment d’une impunité totale. Mais les algues vertes ne sont pas une fatalité. Il s’agit comme toujours d’un choix de société donc de choix politiques au sens noble du terme...

quelle agriculture voulons nous ?

Une agriculture industrielle polluante, ou une agriculture paysanne qui respecte l’environnement et fourni des produits de qualité ?

Carland



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Algues vertes : l’agriculture malade de ses industriels
26 juillet 2010 - 10h21 - Posté par Mengneau Michel

Le pire, comme les porcherie industrielles commencent à être mal vue sur les côtes bretonnes, au lieu de réduire leur nombre et favoriser une agriculture moins productiviste, ils délocalisent et on commence à voir des demandes d’autorisations d’implantations sur les côtes vendéennes. On déplace le problème, le productivisme étant plus important que la santé des citoyens...

Quand on aura saturé les terres avec les rejets, on assistera au même phénomène qu’en bretagne, et apparition certaine de l’ulve sur les côte vendéenne !



Algues vertes : l’agriculture malade de ses industriels
26 juillet 2010 - 13h52 - Posté par pilhaouer

Et, comme ci ça ne suffisait pas :

Le 16 juin, l’Assemblée Nationale a cédé une fois de plus devant l’offensive des organisations professionnelles du cochon. À la demande de députés bretons, emmenés par M. Le Fur ( UMP ), un amendement relève désormais le seuil d’autorisation pour les porcheries, de 450 à 2000 places, et pour les poulaillers, de 30 000 à 40000 places.

L’État se priverait ainsi d’un moyen de contrôle de la production de lisier, et ouvrirait encore plus le robinet de la pollution. À l’heure où les marées vertes envahissent nos plages, où les algues bleues ( cyanobactéries ) prolifèrent dans nos rivières, cette Loi du Lisier Maximum serait une trahison des engagements pris par le gouvernement pour lutter contre ces pollutions, et une capitulation en rase-campagne devant les pollueurs.
Nous appelons toutes les citoyennes et tous les citoyens à rejoindre les associations signataires, à s’opposer à cette décision en signant la pétition demandant son retrait. Plus que jamais nous avons besoin d’elles et d’eux pour s’adresser en leur nom aux parlementaires, pour leur dire que la Bretagne n’est pas une porcherie, que c’est vers la qualité et non la quantité qu’il faut se tourner, qu’il faut diminuer le nombre de cochons ( 600 au km2 en Côtes d’Armor pour une moyenne nationale de 50 ), et non permettre son augmentation clandestine.
Organisons la résistance pour que l’eau de nos rivières n’ait plus l’odeur de lisier, et nos plages celle des algues vertes en décomposition.
Si cette mesure n’est pas retirée, nous demanderons à l’Europe de sanctionner la France, devenue alors un véritable État voyou en matière d’environnement.

http://www.cyberacteurs.org/actions...






FO : démission imminente pour Pascal Pavageau ?
mardi 16 - 18h53
Climat et effondrement : « Seule une insurrection des sociétés civiles peut nous permettre d’éviter le pire »
mardi 16 - 09h57
de : jean 1
2 commentaires
L’ANARCHIE EXPLIQUÉE À MON PÈRE
mardi 16 - 09h10
de : Ernest London
Brésil. Le suprémaciste Steve Bannon. L’ami public commun de Jaïr Bolsonaro et Marine Le Pen.
lundi 15 - 20h32
de : Smaïl Hadj Ali
CAPITALISME ET DESTRUCTION
lundi 15 - 20h21
de : Nemo3637
« Plus qu’une marche pour le climat », mais est-ce suffisant ?
lundi 15 - 14h41
Emission : 1938 – Accords de Munich – France et Angleterre pactisent avec les nazis
lundi 15 - 12h37
de : Emission Polémix et La Voix Off
Txetx Etcheverry : « Contre le changement climatique, nous devons agir comme si nous étions en guerre »
dimanche 14 - 09h24
2 commentaires
Main basse sur l’énergie
samedi 13 - 23h04
de : Eliot Nénesse
Comité de soutien à la grève des postie-r-es du 92
samedi 13 - 17h28
202 jours : Soutenons les Postiers du 92 !
samedi 13 - 11h46
LÉO FERRE - LES ANARCHISTES
vendredi 12 - 21h03
de : jean 1
Brésil : les bolsonazis sèment la mort et le terreur
vendredi 12 - 16h19
de : Smaïl Hadj Ali
1 commentaire
Carrefour-Casino : l’emploi sacrifié sur l’autel des « synergies »
vendredi 12 - 14h49
de : David André
LE CAPITALISME A-T-IL UN AVENIR ?
vendredi 12 - 12h48
de : Ernest London
Réforme des retraites : comprendre l’arnaque en 8 minutes
jeudi 11 - 14h56
1 commentaire
LE FLINGUEUR DE CES DAMES - C’est l’heure de l’mettre
jeudi 11 - 10h20
de : Hdm
les postier-e-s des 10ème et 19ème arrondissement en grève majoritaire depuis mardi !
mercredi 10 - 23h20
Le Brésil sur la voie du fascisme ?
mercredi 10 - 12h22
de : Smaïl Hadj Ali
2 commentaires
Olivier ROSAY, militant SUD PTT : nouvelle mise à pied prononcée !
mercredi 10 - 09h46
de : olivier
Bure la porte ferme mal
mardi 9 - 22h28
de : hibou
Le nombre de manifestants ville par ville
mardi 9 - 19h17
Emission : L’Amour et la Révolution
lundi 8 - 12h33
de : Emission Polémix et La Voix Off
Rapports de force se la raconte
lundi 8 - 08h08
SAUVEZ UN LIEU ASSOCIATIF PARISIEN A RAYONNEMENT NATIONAL
dimanche 7 - 22h41
de : frank
Analyse politique : Une ferme, un monde, une guerre, la nécessité d’un réseau de résistance internationale (EZLN)
dimanche 7 - 22h11
de : ZAPATISTE
5 X 73 = 365 / Relancer la lutte des classes dans toute l’Europe !
samedi 6 - 00h49
de : Marc ARAKIOUZO
Faut-il pendre les entrepreneurs ?.
vendredi 5 - 20h50
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
« MIGRATIONS » : POUR UNE POSITION INTERNATIONALISTE RESPONSABLE
vendredi 5 - 15h58
de : Jo-dez
Reprendre c’est Reprendre !
vendredi 5 - 15h21
de : C’est l’heure de l’mettre
2 octobre 1968 : LA NUIT DE TLATELOLCO - massacre d’État au Mexique
jeudi 4 - 11h06
de : Ernest London
Il faut sauver le pavillon Aquarius
jeudi 4 - 10h12
1 commentaire
Discussions sur L’Afrique l’Algérie La Syrie
jeudi 4 - 00h00
de : SAÏD Bouamama
être né sous le signe de l’hexagone.
mercredi 3 - 22h11
de : L’iena rabbioso
Dégradation, Présidence et Doigt d’Honneur.
mercredi 3 - 19h40
de : Claude Janvier
RADICALISATION EXPRESS - Du gaullisme au Black Bloc
mardi 2 - 19h06
de : Ernest London
Licenciements : quatre délégués syndicaux en grève de la faim contre le plan social de Happychic
mardi 2 - 17h27
Bolloré contre Bastamag : la saison 2
mardi 2 - 15h33
de : jean 1
La gratuité des Transports en commun, c’est non seulement possible mais nécessaire en Ile de France
lundi 1er - 13h11
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
ECOLOGIE, CAPITALISME ET HULOT
lundi 1er - 11h47
de : Raymond H
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La musique exprime ce qui ne peut être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux. Victor Hugo
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite