Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bande de Gaza : produire biologique
de : via µarc
jeudi 19 août 2010 - 15h47 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

La perversité et la cruauté de l’occupant israélien ont été jusqu’à modéliser le régime alimentaire imposé à chaque tranche de la population de Gaza, avec l’objectif de situer ce régime juste à la limite de la famine, écrit Jon Elmer.

En Février 2006, après la victoire électorale du mouvement Hamas, Dov Weisglass, un haut conseiller d’Ehud Olmert alors premier ministre israélien, a décrit en substance ce que serait la politique israélienne envers Gaza.

« C’est comme une rencontre avec une diététicien », a dit Weisglass. « Nous voulons que les Palestiniens perdent du poids, mais sans aller jusqu’à mourir de faim. »

Tout habitant de Gaza aurait pu tout de suite faire remarquer que le blocus sur la circulation des marchandises - et des personnes - dans et hors de Gaza était bien antérieur à l’élection du Hamas.

Et alors que les années passaient, la date exacte du début de l’état de siège a été souvent, pour des raisons de commodité politique, manipulée de façon à coïncider avec la victoire du mouvement Hamas dans la bande de Gaza en Juin 2007.

« Pas de crise humanitaire »

Selon des documents officiels qui ont fait surface lors d’un procès devant la Haute Cour d’Israël, « la limitation du transfert des marchandises est un pilier central dans les moyens à la disposition de l’Etat d’Israël dans le conflit armé qui l’oppose au Hamas ».

Un document clé, titré « La consommation alimentaire dans la bande de Gaza - Lignes rouges », fournit méticuleusement les détails de l’apport calorique minimum nécessaire, fondé sur l’âge et le sexe, pour maintenir les habitants de Gaza en état végétatif juste au-dessus de la malnutrition, et précise le nombre de grammes et de calories correspondant à chaque type d’aliment autorisé dans la bande de Gaza.

L’existence du document appelé « Lignes rouges » est connu depuis plusieurs années, mais son existence n’a été confirmé que dans le cadre des procédures judiciaires récentes en Israël.

La politique de blocus est supervisée par une unité du ministère de la défense israélien, le « Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires » (COGAT).

Le slogan politique - qui a été répété durant plusieurs réunions du COGAT auxquels assistaient des journalistes israéliens - dit : « ni prospérité, ni développement, ni crise humanitaire. »

Bien que le blocus sur les denrées alimentaires de base et les besoins essentielles en infrastructures ait été conçu par Israël pour encourager les Palestiniens à renverser leur gouvernement élu, de nombreux signes prouvent l’effet inverse.

« Si quelque chose permet au Hamas de se consolider en tant que parti au pouvoir et dans l’exercice d’un gouvernement de plus en plus efficaces, c’est le siège », a déclaré Yezid Sayigh dans un récent rapport d’un voyage d’étude de l’université de Brandeis [Massachusetts].

« La ferme biologique »

En plus du commerce bien connu des tunnels en exploitation sous la frontière entre Gaza et l’Egypte, le Hamas a pris des mesures concrètes pour atténuer les effets du siège et développer son administration dans la bande côtière.

Le ministre de l’Agriculture du Hamas, Muhammad al-Agha, a publié un plan décennal visant à contourner le blocus en augmentant la production agricole locale et en développant l’autosuffisance alimentaire dans la bande de Gaza.

Intitulé « Plan pour 2020 », le document a été examiné par 150 universitaires et chercheurs, selon le ministère de l’agriculture, et il cherche à répondre par des initiatives locales aux défis imposés par le blocus d’Israël.

Par exemple, l’interdiction imposée par Israël sur les engrais, a poussé le Hamas à explorer la possibilité d’exploiter après traitement, des eaux usées qui sont souvent non traitées et déversées dans la mer au large de Gaza depuis l’arrêt des installations de retraitement qui sont à court de pièces de rechange et d’équipements divers.

« Quand Israël a commencé à bloquer nos besoins en agriculture, nous avons évolué vers l’agriculture biologique pour répondre à nos besoins. »

« Ce que nous avons fait, c’est [la mise en œuvre de projets modèles] pour la transformation des déchets agricoles ou domestiques en engrais organiques que nous utilisons ensuite dans l’agriculture », a déclaré al-Agha, qui est aussi professeur en sciences environnementales à l’Université Islamique de Gaza.

Jusqu’à présent, quelque 1000 dunums de terres ont été fertilisées de cette manière dans le cadre du projet pilote, toujours selon le ministère.

« Ce que nous avons tenté, c’est de faire évoluer peu à peu la culture pratiquée par notre peuple vers l’agriculture biologique, les aliments biologiques et la production biologique », a ajouté al-Agha.

Le plan, tel que récemment décrit par The Economist est de « transformer Gaza en une grande ferme biologique ».

Zone tampon

Les années précédentes, la bande de Gaza était axée sur des cultures d’exportation rentables, ce qui a rendu le secteur agricole vulnérable. Comme le note le plan stratégique, l’agriculture d’exportation consomme de grande quantités d’eau douce et d’autres intrants, et a pour effet de contaminer les ressources en eau avec les engrais chimiques et les pesticides.

Selon un récent rapport des Nations Unis, la relance du secteur agricole dans la bande de Gaza est cruciale afin de « rétablir pour la population locale l’ancien accès à des aliments frais - dont les fruits et les légumes, les oeufs, la viande et le poisson frais - que les organismes humanitaires n’ont pas l’habitude de fournir dans le cadre de leur assistance. »

Mais la base agricole sur laquelle agit le Hamas est désespérément limitée par une « zone tampon » imposée par Israël à l’intérieur de la frontière clôturée de Gaza.

Un tiers des terres cultivables de Gaza est inaccessible aux agriculteurs et aux éleveurs, d’après les données des Nations Unies.

Dans certaines régions, cette zone d’exclusion est de deux kilomètres de profondeur. Elle n’est nulle part à moins de 500 mètres de la frontière et elle est partout imposée par des tirs à balles réelles.

Un rapport de l’Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires [1] note que la zone tampon « renferme des cultures pluviales comme le blé, l’orge, les haricots et divers légumes, ainsi que des cultures d’olives, d’amandes et d’agrumes. La plupart de la production animale dans la bande de Gaza est concentrée dans cette zone, qui contient également des infrastructures importantes comme des puits et des routes ».

« Digérer les agressions israéliennes »

Alors que le gouvernement de Salam Fayyad en Cisjordanie, soutenu par mes États-Unis et par Israël, vise à appliquer au mieux les demandes de l’Ouest afin de maintenir le flux d’aide étrangère, le Hamas dans Gaza, à bien des égards a poursuivi son chemin.

Un rapport récent fait sur le terrain par Nathan Brown, de la Fondation Carnegie pour la Paix, a déclaré sans ambages : « Il y a [un] acteur politique qui pousse les Palestiniens à se préoccuper moins de s’attirer les faveurs des étrangers et à plutôt prendre les choses en mains propres - c’est le Hamas ».

Khaled Hroub, un expert de premier plan sur le mouvement Hamas à l’Université de Cambridge, considère que le blocus est le dernier exemple de la capacité du Hamas à « absorber » les agressions israéliennes et à en émerger encore plus fort à bien des égards.

« Ce que nous voyons maintenant dans le blocus de Gaza est une autre manifestation du même phénomène que nous avons constaté tout au long de l’histoire du Hamas durant ces 20 dernières années », a déclaré Hroub, qui est l’auteur de « Hamas : Pensée politique et pratique ».

« Nous avons vu [le Hamas] manœuvrer pour contourner les nombreux défis israéliens et en sortir à chaque fois plus discipliné et plus solide. »

En effet, des nombreuses conséquences du blocus israélien, rares sont celles qui correspondent à l’intention israélienne d’origine.

Jon Elmer - Al Jazeera

Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/focus/...
Traduction : Naguib

http://www.info-palestine.net/artic...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bande de Gaza : produire biologique
19 août 2010 - 16h46 - Posté par Stéphanie

Ils n’ont pas vraiment le choix de se débrouiller, mais la solidarité internationale demeure primordiale à leur libération. Il ne faut pas oublier toutes les attaques d’Israel envers la bande de Gaza, ce qui détruit chacune de leurs avancées et réalisations. Réparer les dégâts coûtent de l’argent et des ressources.

Mais, il est clair qu’une solution viable à court et moyen terme est l’autosuffisance, mais les meurtres commis par Israel doivent cesser... et ce n’est pas avec l’agriculture biologique que ça va se passer.



Bande de Gaza : produire biologique
19 août 2010 - 17h55 - Posté par

Défiant les menaces israéliennes, les organisateurs du bateau de Mariam ont annoncé que le bateau des militantes, déterminés à briser le blocus de la bande de Gaza par la mer, se dirigera, ce dimanche, vers Gaza, c’est ce qu’a rapporté, ce jeudi, le site libanais al-nashra.

Il est à noter que des militants arabes et européens ainsi que des journalistes seront à bord de ce bateau qui a vu le jour après l’agression israélienne contre la « flottille de la liberté » qui a coûté la vie à 9 Turcs.

Un bateau algérien chargé d’aide humanitaire au profit des Palestiniens de Gaza a quitté le port d’Alger dans la nuit de mercredi à jeudi à destination du port égyptien d’El Arich, a annoncé la radio nationale algérienne.

A l’initiative de l’association des Oulémas algériens, d’hommes d’affaires et d’associations de la société civile, le navire a largué les amarres chargé de 60 conteneurs contenant des produits alimentaires de base, d’articles scolaires, de matériel médical dont une clinique pluridisciplinaire, des appareils d’hémodialyse et des scanners, avait indiqué auparavant l’agence APS.

En mai, 32 ressortissants algériens avaient été arrêtés par "Israël" après l’assaut contre une flottille internationale d’aide humanitaire pour Gaza dont un navire algérien. Ils avaient été libérés quelques jours plus tard.





Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite