Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Conférence de presse du COLLECTIF CONTRE LE MANDAT D’ARRÊT EUROPÉEEN
de : Ispoure
mardi 22 février 2011 - 10h04 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 151.2 ko

Bonjour à tous et merci d’être présents

L’acceptation du mandat d’arrêt européen à l’encontre d’Aurore Martin nous place dans une situation nouvelle. Une porte s’est dangereusement ouverte, dangereuse pour les militant-e-s basques mais également pour n’importe quel militant-e politique ou syndicaliste.

L’Etat français a franchi le pas en acceptant la remise d’une militante de nationalité française permettant ainsi que tous les militant-e-s du Pays Basque nord apparaissant dans des dossiers traités à Madrid soient inquiété-e-s, et, à plus long terme, la société en général.

De nombreuses voix se sont faites entendre pour dénoncer cette situation, les mobilisations se sont multipliées et un Collectif s’est monté, composé pour l’heure d’Abertzalen Batasuna, Anai artea, Askatasuna, Batasuna, CDDHPB, LAB, NPA, Segi et Solidaires.

Le Collectif a pour but de mettre en évidence les atteintes aux droits civils et politiques (droit à l’organisation, à l’expression, de réunion, et d’opinion) que créent le mandat d’arrêt européen.

Le Collectif a pris l’engagement de mettre en évidence les pratiques de cette juridiction et de mener campagne pour l’abrogation du mandat d’arrêt européen.

En ce sens, nous organisons à partir d’aujourd’hui une action d’une semaine, ici même à Ispoure.

Nous avons parmi nous huit jeunes de l’organisation de jeunesse Segi : Bergoi Madernaz, Aitziber Plazaola, Beñat Lizeaga, Aiala Zaldibar, Xalbador Ramirez, Endika Perez, Irati Tobar et Jazint Ramirez.

Il y a de cela quatre mois, ils et elles ont dû fuir de la scène politique publique.

Sur ces huit jeunes, l’une est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen et les sept autres risquent fortement d’être dans la même situation sous l’ordre du tribunal special qu’est l’Audiencia Nacional de Madrid.

C’est cette dernière qui a mis en marche la stratégie d’illégalisation qui permet d’instrumentaliser la torture, quasi systématiquement pratiquée lors des arrestations. Le mandat d’arrêt européen cache cette réalité. Le Collectif a pris l’engagement de mettre en évidence les pratiques de cette juridiction

Par cette action, le Collectif dénonce la situation de ces jeunes.

Les illégalisations de Segi et d’autres organisations comme Askatasuna, Batasuna... laissent carte blanche à l’Etat espagnol pour condamner une activité politique. Ce ne sont pas des actions qu’ils jugent mais des idées. Il suffit d’être membre d’une de ces organisations pour être torturé-e et incarcéré-e.

C’est leur activité politique qui est visée. Leurs droits civils et politiques sont bafoués. Ils risquent une peine de 12 ans de prison pour appartenance à une organisation politique.

Ces jeunes, comme Aurore Martin, sont des militants de la gauche abertzale et c’est pour cela qu’ils et elles sont attaqués.

Ils veulent empêcher leur militance politique, attaquer leurs idées. Il est clair que le débat qui entoure le mandat d’arrêt européen n’est pas celui de la nationalité mais celui des atteintes aux droits civils et politiques, le vrai problème est là.

Texte lu par l’un des huit jeunes :

« Nous aimons le Pays Basque, nous rêvons de liberté, c’est la raison pour laquelle de génération en génération nous avons décidé de nous battre. Avec pour objectif l’indépendance et le socialisme, nous travaillons quotidiennement dans la construction du Pays Basque. Au lycée, à l’université et dans les entreprises, tous ensemble, nous travaillons en faveur du pays libre dans lequel nous souhaitons vivre.

C’est pour cela que nous sommes attaqués. C’est parce que nous menons la lutte en faveur de l’indépendance et du socialisme que nous sommes en permanence punis, fichés, arrêtés, torturés et persécutés.

Nous sommes définis comme « terroristes » parce que nous militons dans les assemblées d’étudiants, dans les mouvements féministes, en faveur du droit au logement ou encore parce que nous travaillons en faveur du gaztetxe. Parce que nous croyons en l’indépendance nous sommes des terroristes.

Le 22 octobre dernier, sur ordre du tribunal spécial de l’Audience Nationale et dans le but de nous arrêter, de nous torturer et de nous incarcérer, des centaines de policiers armés jusqu’aux dents ont pénétré de forces dans nos maisons.

Eux qui manipulent quotidiennement des concepts tels que la démocratie ou la paix veulent mettre en prison nos rêves et nos illusions, ils veulent en finir avec la jeunesse engagée.

Parce que nous ne sommes pas tombés dans les griffes de la police, nous avons eu plus de chance que nos autres camarades. Pour leur part, ils ont été incarcérés dans de sombres cellules espagnoles après avoir dû endurer de lourdes séances de torture.

Nous avons fait un choix et nous l’assumons fermement. Loin de nier notre militance politique, nous apparaissons devant la presse et le Pays Basque entier de façon humble mais fiers de ce que nous sommes. Nous voulons clamer haut et fort que nous n’allons pas plier ni céder face aux menaces et aux accusations ; nous continuerons à travailler en faveur de l’indépendance et du socialisme. Depuis que la police s’est introduite dans nos maisons, nous avons encore plus de force et d’envie.

C’est pour cela et pour défendre nos droits civils et politiques que nous avons décidé de participer à cette action contre le mandat d’arrêt européen. L’Etat espagnol veut nous criminaliser et nous torturer. En appliquant systématiquement les demandes de mandat d’arrêt européen, la position anti-démocratique de la France va une nouvelle fois apparaître au grand jour.

Situation politique du Pays Basque.

Dans le nouveau contexte politique qui se développe, nous devons, en tant que jeunes, beaucoup travailler. A partir de la situation d’oppression et de négation que nous connaissons aujourd’hui, nous devons faire le pas en faveur de la liberté au Pays Basque. A partir de la négation de nos droits jusqu’à l’autodétermination et à la reconnaissance territoriale, nous nous devons de construire une véritable scène démocratique.

Dans la voie de la résolution du conflit politique et armé, le Pays Basque a effectué les premiers pas d’une véritable marche en avant. Pour que le Pays Basque connaisse enfin la résolution du conflit, il revient aux Etats français et espagnol d’écarter tous les mécanismes répressifs et d’ouvrir la voie de la négociation.

De notre côté, en effectuant l’apport nécessaire de la jeunesse, nous continuerons à lutter avec autant de détermination et d’envie, jusqu’à parvenir à l’indépendance et au socialisme.

Pour finir, nous voulons transmettre toute notre amitié à toute la jeunesse du Pays Basque en lutte. Parce que c’est la seule voie, continuons à lutter ! »

Conclusion du Collectif :

Ils et elles ont voulu cette semaine apparaître publiquement, parce qu’ils et elles ont la volonté de continuer leur travail politique mais aussi parce qu’ils ont besoin de soutien. Ils et elles ont fait le difficile choix de fuir parce qu’ils et elles risquaient d’être sauvagement torturé-e-s. Il y a déjà eu beaucoup trop de militant-e-s torturé-e-s.

Le collectif s’élève contre ces pratiques.

Nous refusons qu’ils et elles soient remi-e-s aux autorités espagnoles et exigeons l’arrêt des poursuites à leur encontre comme à l’encontre d’Aurore Martin.

Nous souhaitons, que tous et toutes manifestent leur soutien et participent à toutes les mobilisations.

A partir d’aujourd’hui nous organisons des rassemblements tous les jours a Ispoure meme, a midi et a 19h.

Nous appelons tous le monde a se mobiliser et a partiper a nos actions.

Ispoure, le 21 février 2011

Représentants : Amaia ELIXIRI (SEGI) et Francis CHARPENTIER (plateforme syndicale SOLIDAIRES)

JPEG - 82.5 ko
PDF - 296.8 ko
Conference_de_presse
PDF - 686 ko
dossier_de_presse


Imprimer cet article





LA REVUE DESSINÉE#18
dimanche 17 - 20h29
de : Ernest London
Une milliardaire démontre comment elle pense défendre une Syndicaliste ?
dimanche 17 - 17h47
de : JO
Du divertissement aux médias chiens de garde !
dimanche 17 - 16h59
de : LE BRIS RENE
1 commentaire
Une procureure se condamne elle-même
dimanche 17 - 12h54
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
"Emmanuel 1er" à Chambord : Qui paie ? Les Français spéculent !
samedi 16 - 19h35
de : JO
1 commentaire
PENDANT QUE LA PLANÈTE FLAMBE - 50 gestes simples pour continuer à nier l’évidence
samedi 16 - 10h54
de : Ernest London
La fin de la neutralité d’Internet et la poussé vers la censure
vendredi 15 - 21h56
de : Andre Damon
1 commentaire
Les geignards, députés En marche pas assez payés !
vendredi 15 - 20h07
de : JO
1 commentaire
Les faucheurs ont semé du blé chez LIMAGRAIN
vendredi 15 - 18h53
de : Peillard JY
PALESTINE : Qui arrêtera les mains de l’Etat Hébreux terroriste ?
vendredi 15 - 17h29
de : JO
Tentative de suicide d’un enseignant en Dordogne
vendredi 15 - 15h40
de : Jean Roussie
2 commentaires
"petite-bourgeoisie marxiste" : insulte aux "cadres" syndicaux marxistes
jeudi 14 - 22h01
de : Christian Delarue
HONDURAS : Manifestation géante contre l’ingérence frauduleuse Nord-Américaine !
jeudi 14 - 18h36
de : JO
Migrants : De Menton à Nantes, regain de mobilisation sur fond de restrictions d’accès à l’asile
jeudi 14 - 17h38
Un million, dix jours, un siècle / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 14 - 10h16
de : Hdm
Hold-up social : comment le droit du travail a été démantelé en Europe, sans aucun bénéfice sur l’emploi et les gens
jeudi 14 - 07h15
de : jean 1
Ich bin ein banlieusard.
mercredi 13 - 20h44
de : L’iena rabbioso
Nouveau triomphe chaviste aux élections municipales du Venezuela
mardi 12 - 10h39
de : Thierry DERONNE
2 commentaires
« En un mot, anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens.  »
lundi 11 - 18h27
de : Louise Vallés
3 commentaires
Amazon : Pour livrer tous leurs colis, des livreurs anglais urinent dans des bouteilles en plastique
lundi 11 - 15h58
2 commentaires
APRÈS LA CATASTROPHE
lundi 11 - 14h13
de : Ernest London
HONDURAS :L’OEA pose ses conditions à l’opposition, pour cesser son ingérence ?
lundi 11 - 12h05
de : JO
Pendant que Macron organise son sommet climat, l’Etat continue de financer allègrement le réchauffement planétaire
lundi 11 - 11h36
de : jean 1
1 commentaire
HONDURAS : L’OPPOSITION DEMANDE L’ANNULATION DES ÉLECTIONS !
dimanche 10 - 16h50
POPULISME « people » : J HALLIDAY et LA CRÉTINISATION DES FOULES
dimanche 10 - 15h35
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Des cailloux dans les mains !
dimanche 10 - 11h36
de : LE BRIS RENE
À TRAVERS LES LIGNES
dimanche 10 - 11h12
de : Ernest London
Grèce : Pour le 9ème anniversaire de l’insurrection – Emeutes contre les assassins de l’Etat à Athènes et à Thessaloniqu
dimanche 10 - 10h20
de : jean 1
Anti-trump... vous êtes des antisémites !
dimanche 10 - 02h15
de : Philou’s Off
MANIFESTATION A PARIS : Nous sommes tous Palestiniens !
samedi 9 - 19h21
de : JO
GAZA : Halte au génocide Palestinien !
samedi 9 - 09h57
de : JO
"Tri" des migrants : les associations claquent la porte du ministère de l’Intérieur
samedi 9 - 09h57
Humus poème de Fabrice Selingant
samedi 9 - 02h43
de : le Rouge-gorge
INTERDIRE HYPERTEXTILE ET SEXYMANIA AUX FILLETTES
vendredi 8 - 22h27
de : Christian DELARUE
pleurer sur un tueur d’enfant...seul un journaleux peut le faire
vendredi 8 - 21h02
de : irae
PALESTINE ! Le Liban, les pays Arabes, appellent à d’importantes manifestations !
vendredi 8 - 16h57
de : JO
HONDURAS : Le Peuple uni contre la fraude ne saurait être vaincu !
vendredi 8 - 14h23
de : JO
Un roi sans divertissement.
jeudi 7 - 22h28
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gouvernement : La guerre contre le SMIC fulmine-t-elle sous roche ?
jeudi 7 - 20h28
de : JO
2 commentaires
Cinquantième jour de grève à Holiday Inn : « Nous pensons fêter Noël en famille »
jeudi 7 - 18h02

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En surface, vous ne voyez peut-être encore rien, mais clandestinement, c'est déjà en feu. Y.B. Mangunwijaya, écrivain indonésien
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
LOI TRAVAIL : LE CONSEIL D’ÉTAT ANNULE LE DECRET SUR LE RÉFÉRENDUM D’ENTREPRISE + Conférence de presse (videos)
jeudi 7 décembre
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Conférence de presse du 8-12-2017 : Suite à la procédure engagée par une quarantaine de syndicats CGT contre les décrets d’application de la Loi Travail, la décision du Conseil d’Etat vient de tomber : le décret sur les référendum est annulé ! :) :: : Le point de vue de Fiordor Rilov, l’avocat des syndicats ayant engagé cette procédure, lors de l’audience publique du 4 décembre :: : Liste des syndicats CGT à l’initiative de cette démarche juridique : (...)
Lire la suite
Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
samedi 25 novembre
Souscription ici : https://www.helloasso.com/associati... C’est vraiment sympa, de lancer un journal... « Ben voilà, c’est comme d’hab’, les petits-bourgeois ont pris le contrôle du canard. » C’était un peu après, ça. Un peu après les débuts tonitruants de Moins Une, Laurent, plombier, syndicaliste, membre fondateur, tirait à vue sur les journaleux du collectif, confondus dans l’opprobre de la réaction, de la bourgeoisie, de l’intellectualisme (...)
Lire la suite
Télévision. «  Pour le Che, la guérilla devait avoir ses propres médias  » (vidéo)
lundi 9 octobre
de Laurent Etre
1 commentaire
Un documentaire Che Guevara, naissance d’un mythe, qui met l’accent sur le rapport du guérillero-ministre à sa propre image et le rôle potentiellement révolutionnaire des outils d’information. Entretien avec son auteur, Tancrède Ramonet. Votre documentaire s’intitule Che Guevara, naissance d’un mythe. Qu’entendez-vous par «  mythe  »  ? Tancrède Ramonet Je l’entends au sens de Roland Barthes, qui définissait le mythe comme un « (...)
Lire la suite
Video live : grève générale, la foule est immense à Barcelone
mardi 3 octobre
Le cortège, immense, impossible d’en distinguer le début ou la fin. Plus des 87% des travailleurs sont en grève générale, affectant tous les secteurs d’activités.
Lire la suite
Avec ses ordonnances Travail, Macron a réussi à nous refourguer… le CPE pour tous
dimanche 1er octobre
de Thomas Vampouille
Les ordonnances voulues par Emmanuel Macron pour réformer le code du travail facilitent sensiblement le licenciement d’un salarié en CDI ayant moins de deux ans d’ancienneté. Et les indemnités prévues ne sont pas lourdes. Finalement, Marianne a calculé que cela revient au même que le fameux CPE que la rue avait fait enterrer. En pire, même… C’est la ministre du Travail elle-même qui nous mis la puce à l’oreille. Si vous ne l’avez pas vu, Muriel Pénicaud (...)
Lire la suite
Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (video intégrale)
jeudi 28 septembre
Les enquêtes de l’émission présentée par Élise Lucet se sont concentrées sur Lidl France et Free, mettant en avant la souffrance au travail et les licenciements avec des séquences parfois choquantes.
Lire la suite
Oui tous ensemble le 28 septembre avec les retraité-e-s
jeudi 28 septembre
de UCR Union Confédéral des Retraités
Parce qu’une fois de plus le gouvernement s’attaque à leur pouvoir d’achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre. Haro sur le pouvoir d’achat des retraités Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière (...)
Lire la suite