Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Conférence de presse du COLLECTIF CONTRE LE MANDAT D’ARRÊT EUROPÉEEN
de : Ispoure
mardi 22 février 2011 - 10h04 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 151.2 ko

Bonjour à tous et merci d’être présents

L’acceptation du mandat d’arrêt européen à l’encontre d’Aurore Martin nous place dans une situation nouvelle. Une porte s’est dangereusement ouverte, dangereuse pour les militant-e-s basques mais également pour n’importe quel militant-e politique ou syndicaliste.

L’Etat français a franchi le pas en acceptant la remise d’une militante de nationalité française permettant ainsi que tous les militant-e-s du Pays Basque nord apparaissant dans des dossiers traités à Madrid soient inquiété-e-s, et, à plus long terme, la société en général.

De nombreuses voix se sont faites entendre pour dénoncer cette situation, les mobilisations se sont multipliées et un Collectif s’est monté, composé pour l’heure d’Abertzalen Batasuna, Anai artea, Askatasuna, Batasuna, CDDHPB, LAB, NPA, Segi et Solidaires.

Le Collectif a pour but de mettre en évidence les atteintes aux droits civils et politiques (droit à l’organisation, à l’expression, de réunion, et d’opinion) que créent le mandat d’arrêt européen.

Le Collectif a pris l’engagement de mettre en évidence les pratiques de cette juridiction et de mener campagne pour l’abrogation du mandat d’arrêt européen.

En ce sens, nous organisons à partir d’aujourd’hui une action d’une semaine, ici même à Ispoure.

Nous avons parmi nous huit jeunes de l’organisation de jeunesse Segi : Bergoi Madernaz, Aitziber Plazaola, Beñat Lizeaga, Aiala Zaldibar, Xalbador Ramirez, Endika Perez, Irati Tobar et Jazint Ramirez.

Il y a de cela quatre mois, ils et elles ont dû fuir de la scène politique publique.

Sur ces huit jeunes, l’une est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen et les sept autres risquent fortement d’être dans la même situation sous l’ordre du tribunal special qu’est l’Audiencia Nacional de Madrid.

C’est cette dernière qui a mis en marche la stratégie d’illégalisation qui permet d’instrumentaliser la torture, quasi systématiquement pratiquée lors des arrestations. Le mandat d’arrêt européen cache cette réalité. Le Collectif a pris l’engagement de mettre en évidence les pratiques de cette juridiction

Par cette action, le Collectif dénonce la situation de ces jeunes.

Les illégalisations de Segi et d’autres organisations comme Askatasuna, Batasuna... laissent carte blanche à l’Etat espagnol pour condamner une activité politique. Ce ne sont pas des actions qu’ils jugent mais des idées. Il suffit d’être membre d’une de ces organisations pour être torturé-e et incarcéré-e.

C’est leur activité politique qui est visée. Leurs droits civils et politiques sont bafoués. Ils risquent une peine de 12 ans de prison pour appartenance à une organisation politique.

Ces jeunes, comme Aurore Martin, sont des militants de la gauche abertzale et c’est pour cela qu’ils et elles sont attaqués.

Ils veulent empêcher leur militance politique, attaquer leurs idées. Il est clair que le débat qui entoure le mandat d’arrêt européen n’est pas celui de la nationalité mais celui des atteintes aux droits civils et politiques, le vrai problème est là.

Texte lu par l’un des huit jeunes :

« Nous aimons le Pays Basque, nous rêvons de liberté, c’est la raison pour laquelle de génération en génération nous avons décidé de nous battre. Avec pour objectif l’indépendance et le socialisme, nous travaillons quotidiennement dans la construction du Pays Basque. Au lycée, à l’université et dans les entreprises, tous ensemble, nous travaillons en faveur du pays libre dans lequel nous souhaitons vivre.

C’est pour cela que nous sommes attaqués. C’est parce que nous menons la lutte en faveur de l’indépendance et du socialisme que nous sommes en permanence punis, fichés, arrêtés, torturés et persécutés.

Nous sommes définis comme « terroristes » parce que nous militons dans les assemblées d’étudiants, dans les mouvements féministes, en faveur du droit au logement ou encore parce que nous travaillons en faveur du gaztetxe. Parce que nous croyons en l’indépendance nous sommes des terroristes.

Le 22 octobre dernier, sur ordre du tribunal spécial de l’Audience Nationale et dans le but de nous arrêter, de nous torturer et de nous incarcérer, des centaines de policiers armés jusqu’aux dents ont pénétré de forces dans nos maisons.

Eux qui manipulent quotidiennement des concepts tels que la démocratie ou la paix veulent mettre en prison nos rêves et nos illusions, ils veulent en finir avec la jeunesse engagée.

Parce que nous ne sommes pas tombés dans les griffes de la police, nous avons eu plus de chance que nos autres camarades. Pour leur part, ils ont été incarcérés dans de sombres cellules espagnoles après avoir dû endurer de lourdes séances de torture.

Nous avons fait un choix et nous l’assumons fermement. Loin de nier notre militance politique, nous apparaissons devant la presse et le Pays Basque entier de façon humble mais fiers de ce que nous sommes. Nous voulons clamer haut et fort que nous n’allons pas plier ni céder face aux menaces et aux accusations ; nous continuerons à travailler en faveur de l’indépendance et du socialisme. Depuis que la police s’est introduite dans nos maisons, nous avons encore plus de force et d’envie.

C’est pour cela et pour défendre nos droits civils et politiques que nous avons décidé de participer à cette action contre le mandat d’arrêt européen. L’Etat espagnol veut nous criminaliser et nous torturer. En appliquant systématiquement les demandes de mandat d’arrêt européen, la position anti-démocratique de la France va une nouvelle fois apparaître au grand jour.

Situation politique du Pays Basque.

Dans le nouveau contexte politique qui se développe, nous devons, en tant que jeunes, beaucoup travailler. A partir de la situation d’oppression et de négation que nous connaissons aujourd’hui, nous devons faire le pas en faveur de la liberté au Pays Basque. A partir de la négation de nos droits jusqu’à l’autodétermination et à la reconnaissance territoriale, nous nous devons de construire une véritable scène démocratique.

Dans la voie de la résolution du conflit politique et armé, le Pays Basque a effectué les premiers pas d’une véritable marche en avant. Pour que le Pays Basque connaisse enfin la résolution du conflit, il revient aux Etats français et espagnol d’écarter tous les mécanismes répressifs et d’ouvrir la voie de la négociation.

De notre côté, en effectuant l’apport nécessaire de la jeunesse, nous continuerons à lutter avec autant de détermination et d’envie, jusqu’à parvenir à l’indépendance et au socialisme.

Pour finir, nous voulons transmettre toute notre amitié à toute la jeunesse du Pays Basque en lutte. Parce que c’est la seule voie, continuons à lutter ! »

Conclusion du Collectif :

Ils et elles ont voulu cette semaine apparaître publiquement, parce qu’ils et elles ont la volonté de continuer leur travail politique mais aussi parce qu’ils ont besoin de soutien. Ils et elles ont fait le difficile choix de fuir parce qu’ils et elles risquaient d’être sauvagement torturé-e-s. Il y a déjà eu beaucoup trop de militant-e-s torturé-e-s.

Le collectif s’élève contre ces pratiques.

Nous refusons qu’ils et elles soient remi-e-s aux autorités espagnoles et exigeons l’arrêt des poursuites à leur encontre comme à l’encontre d’Aurore Martin.

Nous souhaitons, que tous et toutes manifestent leur soutien et participent à toutes les mobilisations.

A partir d’aujourd’hui nous organisons des rassemblements tous les jours a Ispoure meme, a midi et a 19h.

Nous appelons tous le monde a se mobiliser et a partiper a nos actions.

Ispoure, le 21 février 2011

Représentants : Amaia ELIXIRI (SEGI) et Francis CHARPENTIER (plateforme syndicale SOLIDAIRES)

JPEG - 82.5 ko
PDF - 296.8 ko
Conference_de_presse
PDF - 686 ko
dossier_de_presse


Imprimer cet article





Assassinat de Wayne Lotter, le sauveur d’éléphants
lundi 21 - 10h23
de : Mathieu Ait Lachkar
Venezuela : Maurice Lemoine démolit la propagande occidentale (video)
lundi 21 - 10h13
de : Pierrick Tillet
Daech capitule face au Hezbollah à la frontière libano-syrienne
lundi 21 - 10h02
Le président syrien Bachar al-Assad : intervention à la télévision sans langue de bois
dimanche 20 - 20h23
de : nazairien
Europe Ecologie les verts : Université d’été, M.Hulot n’ira pas !
dimanche 20 - 19h51
de : JO
VIETNAM : On meurt toujours du terrorisme d’ETAT !
vendredi 18 - 23h23
de : JO
Mettre fin aux contrats aidés, et puis après…
vendredi 18 - 16h19
1 commentaire
Iñigo Errejón, ce Podemos qui joue sur les mots mais déjoue sur les choses politiques
vendredi 18 - 14h52
de : Antoine 34
Attentat de Barcelone
vendredi 18 - 11h20
de : Quim BOIX responsable de la FSM en Espagne
1 commentaire
Morts sur...Ordonnances ?
vendredi 18 - 09h46
de : Jipé
3 commentaires
Série de textes 2016 - 2017 de Christian DELARUE sur Bellaciao
vendredi 18 - 00h42
de : Christian DELARUE
Expulsion de l’Attiéké, le centre social de Saint-Denis
vendredi 18 - 00h00
LES IDENTITÉS MEURTRIÈRES
jeudi 17 - 22h51
de : Ernest London
Dannemarie : Femmes ordinaires, pas femmes pornifiées.
jeudi 17 - 19h49
de : Christian DELARUE
3 commentaires
La filière bois mérite-t-elle autant de subventions ?
jeudi 17 - 18h44
de : Laurent Benoit
Les cas de renversement ou de tentatives de gouvernements étrangers par les États-Unis depuis la 2ème guerre mondiale !
jeudi 17 - 10h51
de : JO
En vacances "chez un ex-trafiquant" : deux membres du gouvernement s’expliquent !
jeudi 17 - 10h17
de : JO
JERÔME LEROY : L’OBSERVATEUR LETTRÉ DE NOS SOCIÉTÉS SPECTACULAIRES MARCHANDES ET DES VIOLENCES DÉMENTIELLES QU’ELLES ENG
jeudi 17 - 09h29
de : Ernest London
Lettre ouverte du PRCF aux communistes, aux insoummis et aux syndicalistes de lutte
mercredi 16 - 18h09
de : prcf
acte de solidarité avec le peuple Vénézuèlien
mercredi 16 - 18h04
de : Ambassade de la République bolivarienne du Venezuela en France
Sur le plan international aussi, « LES BARRICADES N’ONT QUE DEUX CÔTES » .
mercredi 16 - 12h39
de : Par Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF, et Antoine Manessis, responsab
L’ENTRAIDE, UN FACTEUR DE L’ÉVOLUTION
mercredi 16 - 08h25
de : Ernest London
VENEZUELA : Communiqué des Forces Armées Nationales Bolivariennes
mardi 15 - 20h40
de : JO
Rassembler : Bloc du peuple-classe à gauche contre bloc élitaire à droite
mardi 15 - 17h26
de : Christian DELARUE
BOLIVIE :Qui prétendra encore qu’on ne peut pas vivre en autarcie ?
mardi 15 - 16h46
de : JO
Intérim : Randstad, Adecco, Manpower... et les autres
mardi 15 - 13h45
de : CGT Randstad France
2 commentaires
LA GUERRE CIVILE EN FRANCE
mardi 15 - 08h05
de : Ernest London
1 commentaire
LA COMMUNE D’OAXACA
lundi 14 - 19h14
de : Ernest London
Notre Corps électoral : Analyse par Alexis Corbière
lundi 14 - 18h33
de : JO
Les repentis d’hier, d’aujourd’hui et de demain
lundi 14 - 18h15
La faute à Platon.
lundi 14 - 16h34
de : L’iena rabbioso
Podemos gouverne avec les socialistes, les syndicats s’étranglent d’indignation !
lundi 14 - 10h14
de : Antoine 34
Charlottesville, une ville progressiste, cible des suprémacistes
lundi 14 - 09h48
Les intégristes "catho" en croisade contre la libération sexuelle !
dimanche 13 - 20h56
de : Christian DELARUE
Qu’il est beau, le monde libre !
dimanche 13 - 18h37
de : jodez
1 commentaire
USA : Attentat d’extrême-droite
dimanche 13 - 17h42
2 commentaires
Ordre des peuples et ordre des classes sociales (Labica) : quelle complémentarité ?
dimanche 13 - 16h45
de : Christian DELARUE
LA GREVE DES DELIVEROO : UN MIRACLE SOCIAL
dimanche 13 - 14h57
de : Laurent Degousee
Venezuela : Lettre ouverte au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.
dimanche 13 - 06h25
de : Jo Hernandez
1 commentaire
COMMUNIQUE
samedi 12 - 06h04
de : Ministère des Affaires Etrangères de la République Bolivarienne du Venezuela

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Suffit-il de n'être jamais injuste pour être toujours innocent ? Jean-Jacques Rousseau
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
CONTRE LA GUERRE, LES ORDONNANCES ET L’ÉTAT D’URGENCE PERMANENT, 3 RAISONS DE MANIFESTER LE 14 JUILLET !
mercredi 12 juillet
de Front Social
2 commentaires
• Manifestons le 14 juillet contre la guerre 14 juillet - Macron s’affiche en chef de guerre avec Trump. L’épouvantable président des USA, raciste et misogyne, lui sert de complice. Pitoyable… et dangereux ! La fête de la prise de la Bastille est défigurée depuis trop longtemps par les démonstrations de force militaire. Macron en rajoute avec sa communication de monarque : « Vive la guerre, tous avec Trump. » • Manifestons le 14 juillet contre la guerre (...)
Lire la suite
Le 12 juillet, rassemblements populaires : non à la casse du code du travail
mardi 11 juillet
de La France Insoumise
Le 12 juillet, organisons des rassemblements partout en France pour dire « non » à la casse du code du travail par ordonnances comme le veut Emmanuel Macron. À Paris, le rassemblement du 12 juillet se tiendra à 18h30 place de la République en présence de Jean-Luc Mélenchon et des députés de la France insoumise. Venez nombreuses et nombreux et partagez cet évènement avec vos ami•e•s. Pour les autres villes, consultez et signalez vos rassemblements ici : http://bit.ly/2rC8CiQ (...)
Lire la suite
Ivry en fête 2017 le 24 et 25 juin 2017
vendredi 23 juin
de Ivry sur Seine
Ivry en fête 2017 24 et 25 juin 2017, animations, spectacles, expos et concerts gratuits pour toute la famille. Restauration solidaire, 145 associations Fêter en sécuritéGrande scèneScène jeunesseVillage des enfantsVillage municipalEspace Sports et LoisirsEspace associatifListe des stands associatifsScène associative samediScène associative dimanche Téléchargez le programme de la fête au format PDF Fêter en sécurité Cette année, en raison des nouvelles mesures de sécurité, le marché (...)
Lire la suite
SOIRÉE-DÉBAT CONTRE LA REPRESSION POLICIÈRE ET MINI-CONCERT D’HK VENDREDI 23 JUIN
jeudi 22 juin
de Front Social
Vendredi 23 juin 2017 à 19h00 Bourse du travail de Paris Salle Eugène Henaff 29 boulevard du Temple 75003 Paris Soirée débat organisée par Images contemporaines et le #FrontSocial, autour du film "Acharnement, poursuivis pour l’exemple. On vous y attend nombreux ! Projection : Teaser du film ’’Acharnement, poursuivis pour l’exemple ’’ Clip d’Assigné-e-s à résistance d’HK et Les Saltimbanks Débat animé par Jean Gersin (...)
Lire la suite
François Ruffin ... Et moi le programme de la France Insoumise ne me pose pas de difficulté (audio)
mardi 20 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
La vrai phrase de François Ruffin à écouter sur la vidéo de RTL à partir de 6:43 : "La discipline de groupe, ce n’est pas pour moi, mais on n’a pas besoin de discipline quand on est d’accord sur l’essentiel. Et moi le programme de la France insoumise ne me pose pas de difficulté" Cet phrase à été reprise par RTL, le Courrier Picard, l’AFP, Libération, La Charente Libre, Huffingtonpost, etc etc Pourtant le rabat joie de service ne manque pas de déformer les (...)
Lire la suite
Législatives : Jean-Luc Mélenchon présente son groupe à l’Assemblée (videos + photos)
mardi 20 juin
1 commentaire
Avec 17 candidats élus, auxquels il faut ajouter trois communistes et deux divers gauche soutenus par la France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon remplit donc l’objectif qu’il s’était fixé : former un groupe parlementaire. Mardi matin, ces députés font leurs premiers pas à l’Assemblée nationale. Premiers pas. C’est à 10h15 précisément que les élus de la France insoumise sont attendus au Palais Bourbon. Ils franchiront la porte principale ensemble (...)
Lire la suite
Liste des députés insoumis élus à l’assemblée nationale
lundi 19 juin
de Collectif Bellaciao
6 commentaires
"Le peuple français dispose à l’Assemblée nationale d’un groupe France Insoumise cohérent, discipliné, offensif. C’est notre groupe qui appellera le pays, le moment venu, à une résistance sociale. J’informe le nouveau pouvoir qu’aucun mètre de droits sociaux ne sera cédé sans lutte." Jean-Luc Mélenchon Adrien Quatennens : https://www.facebook.com/profile.ph... Alexis Corbière : https://www.facebook.com/alexis.corbiere Bastien Lachaud : (...)
Lire la suite