Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Crise nucléaire : le gouvernement français victime du "syndrome MAM"
de : Stéphane Lhomme
mardi 15 mars 2011 - 09h46 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Après le séisme du 11 mars et le tsunami qui s’en est suivi, plusieurs réacteurs nucléaires japonais sont dans une situation critique. Un scénario comparable ou pire que celui de Tchernobyl (Ukraine, 26 avril 1986) est désormais possible et, a minima, il s’agira du second plus grave accident nucléaire de l’Histoire.

Or au lieu de reconnaître que le nucléaire fait courir un risque insensé aux populations, le gouvernement français se mobilise... pour protéger l’industrie de l’atome. Cet aveuglement idéologique est comparable à celui qui a été de mise, en janvier, face à la révolution tunisienne. Le gouvernement semble en effet victime du "syndrome MAM" : les ministres rivalisent de déclarations absurdes ou choquantes.

Par exemple, la ministre de l’écologie, Mme Kosciusko-Morizet, a affirmé sans rire dimanche soir : "Le nucléaire est une bonne énergie." Cela dénote un incroyable mépris envers le peuple japonais, alors même que d’importants rejets radioactifs ont déjà eu lieu et que des dizaines de milliers d’habitants sont évacués.

Par ailleurs, de même que Michèle Alliot-Marie proposait "le savoir-faire français" pour mater le peuple tunisien, le premier ministre, François Fillon, vient de proposer, par communiqué, aux Japonais, "l’expertise nucléaire française". Or de quelle "expertise" l’industrie nucléaire française peut-elle se prévaloir alors qu’elle ne parvient pas à construire ses propres réacteurs, les fameux EPR ? Les chantiers de Finlande (menés par Areva) et de Flamanville (EDF) rivalisent de retards, de malfaçons et de surcoûts.

Déjà, dans les années 1980 et 1990, EDF avait échoué à faire fonctionner le surgénérateur Superphénix qui devait "incinérer les déchets radioactifs" mais qui n’a été capable que de désintégrer... 10 milliards d’euros !

Qui plus est, la "sûreté" nucléaire française a souvent été prise en défaut : deux fusions partielles de coeur ont eu lieu à Saint-Laurent (Loir-et-Cher), le 17 octobre 1969 et le 13 mars 1980. En 1999, la centrale nucléaire du Blayais (Gironde) a frôlé la catastrophe après une inondation qui ne "pouvait pas se produire", mais qui a quand même eu lieu. Pendant la canicule de 2003, EDF a dû arrêter de nombreux réacteurs, impossibles à refroidir, et a arrosé la centrale de Fessenheim pour éviter un accident. Plus récemment, le site nucléaire du Tricastin s’est rendu mondialement célèbre avec une grave fuite d’uranium, qui a conduit les vignerons locaux à changer leur appellation.

Quant à Eric Besson, ministre de l’énergie, il multiplie les apparitions télévisées pour prétendre que le drame japonais "n’est pas une catastrophe nucléaire". Pire : au lieu de faire amende honorable, lui qui promeut l’atome de longue date, s’en prend... aux antinucléaires, qui seraient coupables de "profiter de la situation". Mais les antinucléaires dénoncent les dangers de l’atome depuis cinquante ans et les dénonçaient encore quelques jours avant le drame japonais : pourquoi devraient-ils se taire au moment où les faits leur donnent, hélas, raison ?

Le ministre de l’énergie tente aussi de faire accepter le risque nucléaire sous prétexte que l’atome apporterait indépendance énergétique et électricité bon marché. Or les faits démentent ces belles affirmations. D’abord, tout comme la France achète pétrole et gaz, elle importe 100 % de "son" uranium, le combustible des réacteurs. D’ailleurs, les quatre Français enlevés, en octobre 2010 au Niger, et détenus depuis sont des employés des mines d’uranium d’Areva.

D’autre part, le prix de l’électricité monte en flèche en France et devrait bientôt atteindre des sommets. Or c’est bien le nucléaire qui en est la cause : la rénovation des réacteurs d’EDF, vieillissants, va coûter au moins 35 milliards d’euros. Et des factures encore plus importantes se profilent, pour démanteler les réacteurs et s’occuper des déchets radioactifs.

Mais cela dit, même si le nucléaire présentait réellement les vertus qui lui sont prêtées, cela ne justifierait de toute façon pas de vivre avec un tel risque : les Japonais peuvent, hélas, désormais en témoigner. Il faut donc sortir du nucléaire.

Il est d’ailleurs surprenant que des personnalités se prononcent ces jours-ci pour cette option... mais en avançant des délais incroyablement longs : vingt ans, vingt-cinq ans, trente ans. Puisque l’imminence du péril nucléaire est démontrée, il faut faire cesser ce risque dès que possible. Et ce d’autant que la plupart des réacteurs français ont environ 30 ans : sortir du nucléaire en vingt ans reviendrait à les laisser fonctionner jusqu’à 50 ans... démultipliant le risque d’accident ou de catastrophe.

C’est donc un défi de grande ampleur qu’il faut désormais relever : reconvertir à marche forcée le système énergétique français pour en faire un véritable modèle concernant les économies d’énergie et les énergies renouvelables.

C’est possible à condition de faire preuve du volontarisme politique qui a été de mise il y a quarante ans... pour imposer l’option nucléaire.

Mais hélas !, pour le moment, les dirigeants français préfèrent jouer les autruches. Comme leur ex-camarade Michèle Alliot-Marie, qui s’est embourbée dans les déclarations les plus contradictoires, ils tentent encore de protéger leur chère industrie nucléaire. Comme elle, ils n’ont pas compris que tout avait changé...

Stéphane Lhomme, président de l’Observatoire du nucléaire

http://www.lemonde.fr/idees/article...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Crise nucléaire : le gouvernement français victime du "syndrome MAM"
15 mars 2011 - 10h03

l’attentisme criminel partout,du Japon a la France et aux USA

Grace a l’information internet qui a explosé au Japon depuis le seisme,les pouvoirs ne peuvent plus dissimuler la realité et doivent avouer la gravité des faits.

un rappel aux medias mensonges :

Fukushima-Daiichi 1 : 439 MWe, mis en service en 1970, construite par General Electric ; l’exploitation de ce réacteur, dont la durée de vie était initialement estimée à 40 ans, a été prolongée de dix ans en février 2011.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Centra...

Tous les sismologues savent que la Californie risque de connaitre un evenement similaire prochainement.

Il est temps que les USA arretent leurs centrales sur la cote Ouest avant .....

l’image jaune orangée sur la video de l’explosion de la centrale 2 ; laisse supposer qu’il s’agit de Plutonium Pu+4 :

http://www.thesun.co.uk/sol/homepag...

Second nuclear plant blast - VIDEO

The news keeps repeating that this is a hydrogen explosion. But Hydrogen, when it burns, burns with a clear blue flame, almost invisible. Note the orange flash at the moment of the blast. Hydrogen, when it burns, produces water vapor, or steam. The combustion products emerging from the ruined reactor do not look like a steam blast. Burning hydrogen is not high-velocity, so pulverized concrete does not account for the color. As a side note, quadravalent Plutonium, Pu4+, is yellow brown.

http://whatreallyhappened.com/






Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire est décédé
vendredi 26 - 12h22
de : Secours Populaire Français
Gouvernement et Medef veulent tout détruire ! Le 27 avril 2019, opposons-leur une riposte générale !
vendredi 26 - 08h41
de : Info’Com CGT
MACRON ET LE TROU NOIR SANS REPIT
jeudi 25 - 23h05
de : Nemo3637
7 commentaires
Près de 70% des policiers d’une compagnie de CRS en arrêt de travail : « Certains sont proches du burn-out »
jeudi 25 - 20h59
de : jean 1
1 commentaire
La police française utiliserait des « armes de guerre » lors des manifestations !
jeudi 25 - 18h20
de : JO
Notre Dame : qui a allumé le feu ?
jeudi 25 - 15h58
de : Patrick Samba
2 commentaires
Des journalistes convoqués pour compromission du secret de la défense nationale
jeudi 25 - 12h49
de : Disclose, ARTE Info, Konbini, Mediapart
ARRESTATION DE GASPARD GLANZ LE 20 AVRIL 2019 À PARIS (ACTE 23 #GILETSJAUNES) (video)
jeudi 25 - 12h39
Le lanceur de balles de défense a été reconnu comme « arme de guerre » par la réglementation internationale.
jeudi 25 - 11h40
de : JO
Mélanie, gilet jaune amiénoise frappée violemment dans la nuque par un policier samedi à Paris (video)
jeudi 25 - 08h51
de : Vanessa Lamarre
2 commentaires
Conférence de presse à haut risque pour Macron
jeudi 25 - 08h24
de : Placide
1 commentaire
Ce qu’a déclaré Gaspard Glanz, repris par Pierrick Tillet, impressionnant de lucidité et de courage
mercredi 24 - 13h33
de : nazairien
1 commentaire
Grande fête du livre Paris samedi 27 avril 2019
mercredi 24 - 11h10
de : Frank
Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
2 commentaires
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
3 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est le devoir de chaque homme de rendre au monde au moins autant qu'il en a reçu. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite