Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

L’assistanat : système parasitaire contreproductif

mardi 10 mai 2011 - 20h38 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Un Sarkozy qui veut s’emparer du thème de l’assistanat pour reconquérir les frontistes. Des sociaux démocrates qui s’indignent contre cette dénonciation de dépense de l’argent public.

L’assistanat, et je pense qu’en étant franc on sera tous d’accord, c’est un sérieux problème.

En effet, comme toute relation hiérarchique ,créatrice d’instabilité et de dépendance, nuit aux deux parties, en l’occurence aux assités et aux assistants.

La dépendance plombe le moral des assistés et c’est contreproductif pour le reste de la société.

Mais, réfléchissons un peu, pourquoi assiste-t-on des personnes qui ne font rien ?

C’est très simple, sans assistanat une partie non négligeable de la population se retrouverait sans ressource, et, livrée à elle même, remplirait les caniveaux et les trottoirs déjà bien peuplés.

Et cela a une seule cause, l’impossibilité dans notre société actuelle de donner une tâche à chaque individu.

En effet, l’assistanat et les aides sociales ont été créé pour penser les inconvénients du capitalisme (sauf bien entendu les cas d’handicap ou d’impossibilité de travail).

Parmis ces innombrables inconvénients, je vous présente le chômage

Le chômage existe et est même bien ancré dans notre société. Il a très souvent existé car les sociétés humaines ont jusqu’à présent été dans leur immense majorité à fonctionnement capitaliste. Seulement, depuis la 2ème évolution industrielle avec les gains énormes de productivité, les taux de chômage explosent. Et dites vous bien que pour qu’une société perdure, il lui faut un minimum de cohérence, atténuer un minimum les problèmes pour que la machine reste en place. Mais distribuer des minima sociaux à quelques millions de pauvres paumés n’est qu’un moindre mal pour conserver les avantages faramineux dont jouissent tous possesseurs, les exploitants, les héritiers de ce monde. Et ils ont même réussi à ce que ce soit les états qui versent l’assistance aux assistés, n’ont-ils pas tout gagné ?

Et si le chômage existe, c’est car le capitalisme se moque de l’équité, du partage ou même de la justice, ce qui importe, c’est l’argent.

Il est moins coûteux de faire travailler peu de personnes dûr et longtemps que de partager le travail entre tous les travailleurs( coûts de formation coûts d’administration), alors pourquoi essayer de créer de meilleures conditions de vies et de travail si cela est néfaste d’un point de vue financier ?!

De plus, le chômage est une menace qui permet aux employeurs de casser les grèves et de toujours trouver des âmes humaines assez désillusionnées pour travailler meilleur marché.

Ce sont les assistés qui sont des victimes.

Victimes du manque de travail, victimes des problèmes de formaion, victimes de l’inégalité des chances, victimes d’un système qui ne donne vraiment pas envie d’y contribuer.

Bien sûr, ces réflexions profondes sur les origines des problèmes ne seront jamais énoncées ni par l’UMPS, ni par le FN ni par le Front de Gauche ni même par le PCF, tous clairements capitalistes(capitalisme privé ou capitalisme d’état).

Alors oui il faut lutter contre l’assistanat, mais dans l’organisation actuelle de la société il est scandaleux de faire payer aux assistés leur assistanat , alors que cet assistanat sert justement les intérêts capitalistes. Pour lutter contre l’assistanat, nous devront inévitablement changer de modèle économique et social.

Si cette affaire montre une chose, c’est bien que l’état et le capital sont intrinsèquement liés.

Nous avons tous le même intérêt, stopper l’exploitation universelle pour établir des rapports libres et moraux entre les hommes.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
L’assistanat : système parasitaire contreproductif
11 mai 2011 - 07h18 - Posté par raspoutine

La démarche de fond de la droite, des droites, (ce qui va d’une partie du PS à l’extrême-droite) a toujours été de minimiser par tous les "moyens", au maximum le coût du travail pour un maximum de profit.

Qu’une partie de la droite s’attaque à ce qu’elle a consenti à "donner" pour assurer sa continuité "systèmique" en passant par une structuration étatique n’a rien d’étonnant ni d’alarmant.

C’est tout simplement la situation à ce jour du rapport de force dans notre société, l’état de la lutte de classe !

La question posée aujourd’hui est une donnée à analyser dans les rapports de forces qui existent au sein de la droite, les mammelles idéologiques sont grosses : divisions des pauvres entre eux et création de catégories nouvelles de pauvreté, accaparement et détournements des moyens matériels et financiers de l’Etat (qu’il faut idéologiquement à tout prix masquer) au profit d’une classe privilégiée, cela affecte tous les domaines : santé, justice,travail, éducation, transport, culture,recherche,aménagement du territoire etc...



L’assistanat : système parasitaire contreproductif
11 mai 2011 - 08h13 - Posté par

distribuer des minima sociaux à quelques millions de pauvres paumés n’est qu’un moindre mal je cite sauf quand il s ’agit de verser des rentes substantielles à quelques centaines de nuls rassemblés dans un hémicycle pour voter des lois indignes et servir la soupe à un liberticide à longueur de mandat !!!


L’assistanat : système parasitaire contreproductif
11 mai 2011 - 08h49

Ben quoi ! Vous croyez que c’est quoi les grands-bourgeois, des philantropes ?



L’assistanat : système parasitaire contreproductif
11 mai 2011 - 09h03 - Posté par µarc en rogne

les seuls vrais parasites sont ceux qui bénéficient de l’assistanat pour nous exploiter

vous vous souvenez des banques ??? assistées

vous vous souvenez des exonérations de cotisations patronales pour les emplois au smic ou moins ??? la sécu les assiste

le 1 mai nos députés européens qui n’ont aucun pouvoir face à la commission ont celui de s’augmenter de 1500 € par mois

nos députés comme wau..quoi ? qui n’ont que le pouvoir de s’écraser et de palper double retraite et ;; ; et.. prennent le courage de retrouver le slogan de toujours de tous les parasites assistés :"SALAUDS DE PAUVRES"



L’assistanat : système parasitaire contreproductif
11 mai 2011 - 11h12 - Posté par

Attention à l’utilisation du mot "assistanat"...

Les "assistés", ce sont avant tout les banquiers et les patrons : les pauvres recupèrent quelques millions d’euros, les banquiers et les patrons récupèrent quelques millliards d’euros.


L’assistanat : système parasitaire contreproductif
11 mai 2011 - 17h38 - Posté par arnold

En parlant d’assistanat, j’ai retrouvé un txt écrit par un certain fsald il y a 6 mois, lors du mouvement de défense de nos retraites. Je vous le livre tel quel :

Le MEDEF... Premier assisté de France

Au moment où les Français défendent becs et ongles leur système de Retraite, on apprend, par le Conseil des Prélèvements Obligatoire, que les entreprises de ce pays bénéficient bon an mal an entre 175 Milliards d’€ et 200 Mds € en niches fiscales et sociales. Cette information n’a été commentée par aucun grands médias de ce pays, le sauvetage des mineurs colombiens ou du malheureux spéléo français occupaient tout l’espace, circulez y a rien à voir. Il faut sauver la retraite en travaillant plus longtemps...

Bien entendu, ce cadeau fait au Medef, aggrave notre déficit, pire, il contribue à appauvrir notre système d’assurance sociale pour le plus grand bénéfice des patrons du CAC 40 en particulier et plus largement du patronat français.
Ce qui fait des du Medef et de ses adhérents, sans contestation, le premier assisté de France.
Madame Parisot, la patronne du Medef, mais aussi accessoirement, mandataire social de la BNP Paribas n’a jamais assez de mots pour expliquer que les chômeurs sont des assistés (le coût de l’indemnisation du chômage est estimé à 23 Md € !) et que les travailleurs de ce pays feraient mieux de travailler toujours plus longtemps.
Elle aurait dû se taire, l’arroseur arrosé, plus assisté que le Medef, vous pouvez chercher vous ne trouverez pas.
Selon MM. Sarkozy, Fillon, Woerth, il vous faudra d’avantage travailler avant de partir à la retraite et d’avantage payer pour se soigner. De nombreux jeunes et post-cinquantenaire au chômage pourront ainsi grossir la cohorte des millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté dans ce beau pays et les adhérents du Medef pourront continuer à placer leur argent en Suisse ou dans un quelconque « hedge funds » d’un des nombreux paradis fiscaux à leur disposition de par le monde.
Concrètement le rapport du conseil des prélèvements obligatoires, précise « Les dépenses fiscales applicables aux entreprises représentent plus de 35 Md € en 2010, » auxquelles il faut ajouter « Le coût global des modalités particulières de calcul de l’impôt applicables aux entreprises qui est estimé à 71,3 Md € en 2010, contre 19,5 Mds en 2005. »
Le rapport du Conseil des Prélèvements Obligatoires, sur les niches sociales, rajoute : « Au total, le coût des niches sociales applicables aux entreprises pour l’ensemble des prélèvements sociaux s’élève à plus de 66 Md€. »
Au total c’est donc presque 180 Md€ que les contribuables français, via Sarkozy and co, allouent aux patrons français et en particulier aux 20 000 plus grosses entreprises (la loi de Paretto est encore confirmée 20 % des entreprises bénéficient de 80 % de la manne).
Le rapport insiste, ces mesures n’ont très peu d’efficacité au regard des objectifs qui leur sont affectés, « l’activation de le concurrence et la création d’emplois »
C’est de l’argent, non pas jeté par les fenêtres mais directement dans la poche des adhérents du Medef.
Ils l’ont bien mérité... le nombre de chômeurs bat des records, le tissus industriel français se liquéfie, notre balance du commerce extérieur atteint des déficits abyssaux et pire encore si l’on en croit les statistiques douanières les données sur les échanges des produits français (classification CPF 4) montrent que sur 275 classes de produits échangés avec nos partenaires mondiaux, 75 % sont déficitaires. Ca fait trente ans que le patronat réclame moins de charges pour être compétitif, voilà le résultat !
Pour le coup le manque à gagner pour l’État et le manque à gagner pour les organismes sociaux se sont accrus considérablement plus particulièrement entre 2005 et 2010.
L’argument de Sarkozy « il n’y a pas d’argent pour financer le déficit de la sécurité Sociale » (affiché cette année à un peu plus de 20 Md€ principalement pour la Retraite et la Maladie) prend une ampleur tragi-comique. La cours des comptes concède volontiers que plus de la moitié de ce déficit est du aux conséquences de la crise financière et... à la croissances du coût des niches.
De l’argent on s’aperçoit qu’il y en a et même de trop, mais il sert à faire des cadeaux mirobolants au Medef, comme il y en fut pour sauver les grands actionnaires des banques.
Ces cadeaux bénéficient en particulier aux grands groupes du CAC dont les dirigeant font partis du cercle intime des amis de la « nuit du Fouquet’s » précisément MM. Desmaret et Frère (les deux compères sont les principaux actionnaires de Total, GDF Suez, Lafarge, BNP, Sanofi Emerys, Pernod Ricard) M. Arnault, première fortune de France, Bouygues, Bolloré... et les autres...
Sarkozy and co illustrent bien le vieil adage « si dans votre boîte à outils vous n’avez qu’un marteau, alors tous vos problèmes se résument à un problème de clous ! » Le marteau c’est le profit, les clous c’est nous, c’est-à-dire l’ensemble des français moins les 2500 oligarques de la nomenklatura du Medef qui bénéficient des gros chèques du Trésor grâce au bouclier fiscal !
Tous les économistes sérieux vous diront que la seule façon durable de régler le problème des Retraites et d’ajuster les taux de cotisation en fonction du ratio cotisants/retraités et non pas par les mesures d’ages. Les syndicats sont d’accords mais le Medef s’y refuse : pas question de rogner sur les profits surtout que depuis 30 ans, ils ont réussi à capter 10 points de PIB en leur faveur et voilà que Sarkozy les bichonnent pas question donc de payer. D’ailleurs à ce train là, la faillite organisée du Système de santé permettra aux Assurances privé de rafler la mise.
Alors demain en allant manifester, ne culpabilisez pas. Halte au hold up de la France et des français !

fsald

http://www.ccomptes.fr/fr/CPO/Accue...
http://www.ccomptes.fr/fr/JF/docume...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite