Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"No Tenemos Mied" : Nous n’avons pas peur

de : le printemps Puerta del Sol
jeudi 19 mai 2011 - 19h18 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Des milliers d’Espagnols ont défié l’interdiction de manifester pour la 4e journée consécutive

19 mai 2011 17:44

Des milliers d’Espagnols ont défié l’interdiction de manifester avant les élections pour la 4e journée consécutive. Ils ont organisé un camp de protestation au centre de Madrid, pour faire part de leur colère contre les deux principaux partis politiques du pays et la gestion de la crise économique.

Les manifestants qui se sont réunis sur la Puerta del Sol et dans d’autres villes espagnoles, dénoncent une campagne insipide en vue des élections municipales et locales de ce week-end. Le gouvernement Zapatero a adopté des mesures d’austérité pour faire face à deux ans de récession.

http://www.tsr.ch/info/monde/315329...

....Les images de la Puerta del Sol sont à la Une de la majorité des journaux espagnols

....Sur Twitter, ce jeudi, le mot clé "notenemosmiedo" (nous n’avons pas peur) i accompagne les messages qui concernent ce mouvement apparait toutes les 5 ou 6 secondes.

http://www.arretsurimages.net/vite....

Vers un printemps espagnol ?

Le décor est planté. Une place : la Puerta del sol à Madrid. Des manifestants : "los indignados" (les indignés). Un pouvoir paralysé : Zapatero au bord du gouffre électoral qui se joue le 22 mai.

Depuis plusieurs jours déjà, un mouvement spontané de chômeurs et de précaires s’est rassemblé autour de la Puerta del Sol. Depuis le 14 mai, la foule afflue dans ce haut lieu de l’Espagne moderne. À la suite de manifestations organisées au niveau national pour dénoncer la précarité, un noyau dur de jeunes s’est lancé à Madrid dans une sorte de "printemps espagnol". Plus de 15.000 personnes, selon El País, sont concentrées autour de cet endroit symbolique de la capitale espagnole.

Madrid Manif Viva la revolucion

Habituellement, on y égrène les secondes avant le Nouvel An tout en mangeant quelques grains de raisin. Mais, là, une contestation est montée sans que le pouvoir ne puisse faire quoi que ce soit.

Spontanée, totalement naturelle… une démonstration de force des "indignés" se fait jour sans que personne n’imagine une fin au mouvement. Les photos aériennes montrent la marée humaine. Des quotidiens parlent déjà de 22.000 personnes. Les slogans[1] :

“Somos ciudadanos y tenemos derecho a indignarnos”

“Indignados y organizados”

Les jeunes sont très représentés. Leur condition sociale est désastreuse…. ceux qui n’ont pas de boulot, ceux qui en ont et n’arrivent pas à payer les factures. Du Zola version 2011.

Sur la place, tout va vite. On échange beaucoup. C’est décrit comme extraordinaire par certains tweets… 15.000 hommes, femmes et enfants se sont massés et parlent, parlent et parlent encore. La parole s’est vraiment libérée. L’ambiance y est extraordinaire. Tous discutent entre eux et partagent leur vie d’indignés. Ils sont tous au chômage, sans espoir et confrontés aux réductions budgétaires que la crise a portées depuis plusieurs années. Rappelons que l’Espagne est lourdement touchée. Les chiffres de l’emploi sont catastrophiques avec 20 % de chômeurs et des aides sociales presque insignifiantes.

Plus de 500 policiers surveillent le mouvement. Pas d’intention d’agir selon les manifestants. Pas de directive de la part de l’État. Seule une juridiction centrale a exigé la dissolution de la manifestation pour des raison électorales. Ne pas gêner le scrutin qui se déroulera le 22 mai.

Mais autre chose se joue. Sur Twitter, on pétitionne déjà pour que les "indignés" puissent continuer leur mouvement. Twitter continue à donner le pouls de ce printemps espagnol pacifique et si fort. Alors que le FMI vient de perdre une tête pour des raisons obscures, les jeunes Espagnols se sont pris en main. Ils sont là au cœur de Madrid, partageant leur vie abrupte, discutant, parlant et faisant bloc.

Certains disent n’avoir jamais vu autant d’échanges… C’est sûrement cela qui est nouveau. Comme si le flot de discussion qu’on trouve sur Facebook s’était matérialisé subitement à la Puerta del Sol.

Los "indignados" sont sortis de chez eux, de leur torpeur, de leur précarité angoissante. Ils ont conflué vers un point symbolique comme pour rappeler que les décisions politiques actuelles sont vécues douloureusement. Les "15 miles de la Puerta del Sol" sont , incontournables. Le pouvoir est en face…

Derrière ces hommes et femmes rassemblées, on sent un soutien populaire plus large. 20% d’un peuple sans emploi, c’est assez représentatif en termes de réservoir humain. Un printemps espagnol se dessine. Un peuple de précaire se lève, simplement, parlant, échangeant et refaisant le monde. Le printemps arabe a probablement ouvert les yeux d’une génération entière.

C’est à Madrid, à la Puerta del sol. Cela aurait pu être une chanson de Mecano. C’est bien mieux : c’est l’Espagne de demain qui se lève. Oui, un peuple reprend peut être son destin en main. Pacifiquement…

http://leplus.nouvelobs.com/contrib...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Notenemosmiedo" Nous n’avons pas peur
19 mai 2011 - 20h12

Live :
 http://www.livestream.com/agoranews...
 http://www.ustream.tv/channel/jumacobe
 http://www.ustream.tv/channel/motio...

C’est énorme ce qui se passe !

Il y a des rassemblements de soutien en France dans plusieurs villes en ce moment même !

Viva la rivuoluzione !!!

Anarchia



Notenemosmiedo" Nous n’avons pas peur
19 mai 2011 - 20h12

Le texte ci-dessus dit : " les quotidiens parlent déjà de 20.000 personnes..." et " 500 policiers surveillent la manifestation"... c’est toute la différence avec les manifestations de côté-ci des Alpes.. ic c’est plutôt du genre 1 policiers pour 1 manifestants ( minimum).. et aussi "...les manifestants ont défié l’interdiction de manifester..." de ce côté-ci des Alpes " c’est tout le monde au poste pour plusieurs heures, et ensuite à la maison, au mieux.. On voit bien que la répression n’est pas la même.



Notenemosmiedo" Nous n’avons pas peur
19 mai 2011 - 20h22 - Posté par Cat

euh.. on est de l’autre côté des Pyrénées normalement :-)
sinon c super !! qu’ils continuent !!!!


Notenemosmiedo" Nous n’avons pas peur
19 mai 2011 - 22h57 - Posté par nectar

sérieusement tu crois que la police de ce pays est plus musclée qu’en Espagne , certe les bouffons ont changé à la tête du pays mais les matraques font toujours aussi mal que ce soit la guardia civil ou bien les mossos à Barcelone , et pour ce qui est de leur quantité il n’y a pas pénurie d’effectif . Si ici il ne se passe rien c’est que nous ne le voulons bien . En octobre il y avait du monde dans les rues où sommes nous tous passé, moi y compris , alors ne nous cherchons pas d’excuses.
mon grand père a du fuir l’Espagne, quelque part je suis fier de les voir se lever aujourd’hui .

http://www.facebook.com/SpanishRevo...
http://www.facebook.com/democraciarealya


Notenemosmiedo" Nous n’avons pas peur
20 mai 2011 - 10h23 - Posté par

La question c’est : pourquoi ici les manifestations non autorisées sont écrasées ( les manifestations devant l’Hotel Crillon contre le Diner du Siècle ; manifestation des jeunes précaires devant la Mairie de Paris il y a quelques semaines ; manifestation No Border Place de la République il y a quelques mois ; et de nombreuses autres... sans parler des manifs "autorisées" mais totalement encerclées de centaines de flics avec parfois arrestations des manifestants comme les manifs contre les prisons à Paris ou des manifs No Border à Paris aussi ; ces diverses manifestations ayant donné lieu à coups, blessés, gazages, arrestations plus ou moins longues, parfois tribunaux ) ; alors que là-bas ça marche ?


Notenemosmiedo" Nous n’avons pas peur
20 mai 2011 - 10h30 - Posté par

t’as la réponse à ta question ?


Notenemosmiedo" Nous n’avons pas peur
20 mai 2011 - 19h39 - Posté par Copas

La question c’est : pourquoi ici les manifestations non autorisées sont écrasées ( les manifestations devant l’Hotel Crillon contre le Diner du Siècle ; manifestation des jeunes précaires devant la Mairie de Paris il y a quelques semaines ; manifestation No Border Place de la République il y a quelques mois ; et de nombreuses autres... sans parler des manifs "autorisées" mais totalement encerclées de centaines de flics avec parfois arrestations des manifestants comme les manifs contre les prisons à Paris ou des manifs No Border à Paris aussi ; ces diverses manifestations ayant donné lieu à coups, blessés, gazages, arrestations plus ou moins longues, parfois tribunaux ) ; alors que là-bas ça marche ?

D’abord en Espagne il y a aussi de grosses répressions. Le mouvement n’a que quelques jours et le pouvoir hésite.

Là je pense que les révolutions en Afrique du nord leur foutent la trouille et que pour l"instant ils font le gros dos sans trop provoquer.

Je ne pense pas que ça va durer.

Des régimes aussi odieux et pourris que celui de Zappatero, le pote de DSK, sont des régimes violents dés qu’ils le peuvent .


"No Tenemos Mied" : Nous n’avons pas peur
21 mai 2011 - 17h54 - Posté par Loudena

Bonjour à tous,

Il y a toujours une faille dans un système pour affirmer sa vitalité. Je pense d’ailleurs à "Grand-Peur et Misère du IIIème reich" de Bertolt Brecht.
L’espoir, c’est ce qui fait la grâce de la vie et qui amène l’humain à agir.
"Je ne sais pas ce qu’est un homme, je ne connais que son prix". Oui,
cette citation de Brecht en dit long.
Les censures il y en a eu de tout temps et tout a été contourné.
Bravo à l’Espagne pour la conquête des libertés et de la dignité humaine.
Loudena







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite