Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Jean-Marc Rouillan est un drôle de type
de : PACO
dimanche 19 juin 2011 - 21h17 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 77.3 ko

Dans le dernier numéro du Monde Diplomatique, Jean-Marc Rouillan publiait une chronique carcérale intitulée Mes Voisins sont de drôles de types. À l’évidence, lui-même est un drôle de type. Alors qu’il prépare le troisième tome de la saga De Mémoire, voilà qu’il est au centre de la revue littéraire Contre-Attaques édité par Al Dante, une maison spécialisée dans les arts et les écritures indociles.

Enfin semi-libéré depuis le 19 mai, Jean-Marc Rouillan est de nouveau Marseillais. Son double écrivain, Jann-Marc Rouillan, n’en a pas fini pour autant avec l’enfermement. Plus tenaces encore que le bracelet électronique qui va le relier pendant un an au système pénitentiaire, ses souvenirs le ramèneront longtemps encore dans le pays du Dedans.

Dans cet épais numéro de Contre-Attaques, Jean-Marc Rouillan a trois « invités » autour desquels tournent plusieurs textes. Nous croisons ainsi les philosophes Daniel Bensaïd (1946-2010) et Henri Lefebvre (1901-1991) ainsi que le braqueur activiste Pierre Goldman (1944-1979) qui fut assassiné par le groupuscule d’extrême droite Honneur de la police.

Pour sa part, Rouillan livre deux chroniques inédites. Retour à Fresnes et De Toulouse à Marseille reviennent sur deux étapes de son infernal périple carcéral. Le premier s’appuie sur son passage au Centre national d’observation (CNO) en janvier 2010. Une commission d’experts était alors chargée d’évaluer sa « dangerosité ». Le second se situe en février 2008, huit mois avant la révocation de son régime de semi-liberté pour « quelques mots » dans un hebdomadaire...

Dans Retour à Fresnes, celui qui n’était pas loin d’aligner un quart de siècle de cabane, atteint du syndrome de Chester Erdheim, se retrouve dans un lieu qu’il a déjà visité en d’autres circonstances. Arrivé fers aux pieds et menottes aux poignets, il se sent tour à tour dans la peau d’Hannibal Lecter et dans celle du Prisonnier de la célèbre série anglaise. L’ancien militant d’Action Directe découvre « la suite des crevards », là où l’administration pénitentiaire regroupe un genre nouveau de condamnés à mort. Le crabe et autres pathologies féroces font office de bourreaux. C’est l’occasion de brosser des portraits pas ordinaires. L’occasion aussi de revenir sur de vieux souvenirs du temps des NAPAP, de l’Autonomie, d’AD. Rouillan repense par exemple au camarade La Galère, rejeton d’un commissaire de police qui s’était fait cravater lors de négociations pour la restitution de L’Escamoteur, tableau de Jérôme Bosch qu’AD avait piqué, sacré pied de nez, au musée de Saint-Germain-en-Laye.

Des pages sont aussi consacrées au 10 mai 1981. Rouillan et Nounours étaient dans la cellule 77 quand François Mitterrand fut élu président. Sentant le vent tourner, les matons avaient abandonné la détention. À 20 heures, « la prison explosa d’un seul cri ». Des journaux enflammés tombaient des étages en signe de joie. « QHS, amnistie ! » scandaient les taulards en passant en boucle Le Mitard, la chanson de Trust dédiée à Mesrine. Pour les prisonniers politiques, la lutte continuait malgré la victoire des sociaux-démocrates. Ce retour à Fresnes raviva par ailleurs des moments plus intimes. Joëlle Aubron (décédée en 2007) vint le visiter une nuit. Dans le rêve, elle avait à peine 20 ans, une chevelure luxuriante, une galaxie de tâches de rousseur entre les seins...

Changement de décor avec De Toulouse à Marseille. Jean-Marc Rouillan travaille avec l’équipe des éditions Agone le jour et retourne à la prison des Baumettes le soir et le week-end. Il accueille Daniel Bensaïd qui vient présenter son dernier livre dans une librairie (ce qui est formellement interdit à Jann-Marc). « Bensa » est une vieille connaissance. Les deux militants avaient des rapports plutôt rudes autrefois à Toulouse. L’un était à la Ligue communiste, l’autre naviguait dans la mouvance anar/mao. Les batailles entre les trotsks et les enragés étaient musclées, mais de l’eau est passée sous les ponts. « Beaucoup de gens vous détestent pour le simple fait que vous avez tenu le coup, lance d’emblée Bensaïd. Ils savent qu’à votre place, depuis bien longtemps, ils auraient trahi. Ils se seraient reniés et repentis... » Suivent des échanges sur le NPA (« Tu y as ta place si tu le veux », affirme Bensaïd) ou sur la violence révolutionnaire. Bien sûr, nous n’avons pas les répliques de Rouillan. Ce « gibier médiadico-judiciaire » n’a pas le droit d’aborder le sujet, pas même d’un point de vue théorique ou historique. « Que j’effleure le sujet et ils sont prêts à me réincarcérer sur le champ. » On apprend que Georges Labica et Henry Lefebvre avaient voulu engager une telle réflexion avec des membres d’Action Directe.

Passé et présent se superposent. Les deux hommes passent devant l’hôtel où Louise Michel, héroïne de la Commune de Paris, est morte le 9 janvier 1905 après une épuisante série de conférences en Algérie. Bensaïd récite alors un extrait de discours prononcé par la camarade anarchiste. Rouillan regrette de ne pas avoir ce type de mémoire. En prime, il est secoué par des tracas amoureux. « Qu’est-ce que l’amour d’un homme qui est resté enfermé si longtemps ? Ma conscience quitte mon corps comme hier encore mon esprit abandonnait la prison pour vagabonder dans les rêveries. » Quelques mois après cette rencontre, Daniel Bensaïd affrontait une récidive de cancer. Jean-Marc Rouillan subissait une récidive carcérale.

Ponctuée de citations de Joëlle Aubron, de Victor Serge ou de Julian Beck, l’imposante revue publie Le Deuil de l’innocence, un texte que Daniel Bensaïd écrivit pour la sortie du tome 2 de De Mémoire aux éditions Agone. On retiendra également le « portrait » dressé par Laurence Denimal qui a eu l’idée, en mars 2011, de faire un copier-coller avec une sélection de ce que l’on obtient en tapant « Jean-Marc Rouillan » sur Google. On retrouve sur huit pages des liens d’articles qui rappellent de mauvais moments. On se souvient particulièrement d’un papier écrit en mars 2009, la veille d’une hospitalisation d’urgence à l’UHSI de Marseille, Qui veut la peau de Jean-Marc Rouillan ?

Chapeau donc au collectif mis en place par Alain Jugnon, philosophe et dramaturge, pour ce deuxième numéro de Contre-Attaques qui propose parallèlement une belle somme de textes poétiques, de croquis, de photos, d’essais et d’articles d’horizons différents sur 1968, sur l’esprit de résistance, sur Guy Debord, sur les soulèvements tunisiens et égyptiens, sur Nietzsche, sur la terreur d’État, sur Antonin Artaud, sur les violences insurgées, sur Le Grand Soir, sur Villiers-le-Bel... signés par Michael Löwy, Raoul Vaneigem, Serge Quadruppani, Charles Pennequin, Jean-Paul Dollé... ou par « certains qui étaient dans la RAF (Fraction armée rouge) ». Des pages à servir al dente. La soumission n’est pas une fatalité.

Collectif. Contre-Attaques/Perspective 2, Jean-Marc Rouillan, 500 pages, 23€.

Plus d’infos sur le site des éditions Al Dante

PACO sur Le Post



Imprimer cet article





Gilets-Jaunes - Acte 45 - Dès ce matin mobilisation massive à Paris !
samedi 21 - 11h21
de : joclaude
C3H8NO5P
vendredi 20 - 20h51
de : L’iena rabbioso
LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
2 commentaires
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Emile Zola
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite