Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
de : Amilcar
lundi 24 octobre 2011 - 21h30 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

On pourrait croire que Rached Ghannouchi, leader charismatique du mouvement ENNAHDA, en est à ses débuts sur la scène politique. Premières responsabilités certes, mais le programme, quant à lui, était déjà mûr dans la tête de ce grand modéré, dont les œuvres regorgent de passages instructifs. Extraits.

Pour éviter de passer pour un rêveur ou pour un intellectuel utopiste, R. Ghannouchi rappelle, très fair play, l’intention initiale de son chef d’œuvre programmatique : Les libertés publiques dans l’État islamique, Centre d’Études de l’Unité Arabe, Beyrouth, 1993.

« Notre objectif [dans ce livre] n’est pas le plaisir cognitif, mais une révolution islamique qui éradique les fausses divinités et la dépendance subie par la terre d’Allah  » (Les libertés publiques dans l’Etat islamique, op. cit., p. 27)

- Les Droits de l’Homme et la place de la religion dans l’Etat selon R. Ghannouchi :

« [La Déclaration universelle des droits de l’Homme] ne représente pas beaucoup de cultures qui donneraient une place plus grande à l’intérêt collectif, ou laisseraient la place à un contrôle supérieur sur la conscience de l’individu, sur la conscience du législateur et sur le pouvoir de l’État comme le contrôle divin à travers la révélation et l’élévation des valeurs de la charia au dessus de tout pouvoir, et promeut l’époque du prophète et le califat bien dirigé [= les 4 premiers califes] comme point de référence pour tout gouvernement. Ce qui a rendu la révélation possible, et le fait que le sabre soit toujours dégainé contre les despotes » (R. Ghannouchi, Maraya, trimestriel islamiste, Paris, automne 2002).

- La laïcité :

« La société islamique est fondée sur l’interprétation des valeurs organisant la vie des individus et des communautés. De plus, elle organise le côté spirituel de ces derniers. C’est pourquoi on ne saurait concevoir de société islamique laïque, ou de musulman laïc que si ce n’est en renonçant à ce qui est essentiel en islam. Car la foi en Dieu n’est pas essentielle en islam ; l’essentiel, c’est la foi en l’unicité de Dieu. Par conséquent, toute législation qui s’inspire d’autres sources pourrait porter atteinte à cette unicité. Une société ne saurait être islamique qu’à condition de ne pas être laïque et d’accepter l’unicité de Dieu. » (Interview accordée par M. Ghannouchi au quotidien algérien Algérie actualité du 12 octobre 1989).

- La politique internationale d’après un "islamiste modéré" :

« l’islam qui incite ses fidèles à la paix, si toutefois les autres penchent pour elle, la paix avec laquelle on peut recouvrer les droits, refuse à ses fidèles de se laisser tromper en acceptant, tant qu’ils ne sont pas encore tous tués et tant qu’ils ont encore une veine vibrante de l’unicité [de Dieu], que leurs ennemis travaillent nuit et jour pour fabriquer des armes de destruction massive avec l’aide des leaders de l’ordre mondial, tandis qu’eux [= les musulmans] se contentent de roucoulades de pigeons et de gazouillis d’oiseaux qui chantent l’hymne de la paix, pendant que le chasseur, tout proche, taille ses flèches et les pointe sur eux.

Pourquoi l’Inde et Israël s’arment-ils de la force nucléaire, sans parler de la Chine, de la Russie, de l’Amérique, de la France et de la Grande-Bretagne alors qu’on l’interdit au Pakistan et à l’Iran, à l’Égypte et à l’Irak ? Comment l’expliquer, sinon par la volonté que seul l’Islam doive vivre dans une jungle de prédateurs sans griffes, alors que le christianisme, le confucianisme, l’hindouisme, le bouddhisme et le judaïsme amassent et développent des armes de destruction massive et les pointent sur les capitales des musulmans ? Le parti pris contre l’umma musulmane, l’hostilité de l’ordre mondial envers l’Islam et la conspiration contre lui ne se manifeste pas dans d’autres domaines aussi clairement que dans ce domaine vital. Les musulmans n’accepteront pas la persistance de ce fanatisme religieux et racial contre leur religion, leur umma et leur civilisation. Quoi que nous fassions, nous les musulmans modérés, partisans du dialogue et de la coopération avec l’Occident pour trouver une explication aux pressions que l’Amérique exerce sur l’Est et l’Ouest pour empêcher le seul monde musulman de s’armer à l’exception des juifs et des hindouistes, nous n’en trouverons aucune qui puisse nous convaincre, si ce n’est celle de la conspiration contre l’Islam et sa nation, et la haine raciste contre eux. » (R. Ghannouchi, L’Islam et le nouvel ordre international, hebdomadaire islamiste marocain Arraya, 9 avril 1994, n°91)."

On ne sait pas ce qui sortira de ces élections. Ce qui est sûr, c’est que la conscience politique de la Tunisie ne sortira pas grandie d’une assemblée constituante dominée par la "pensée" meurtrière et victimisante du leader d’ENNAHDA, qui s’acharne à expliquer tout phénomène politique ou humain par une charia aux antipodes des droits acquis durement par le peuple tunisien, et qui verrait bien la Tunisie en mini-Iran méditerranéen.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
24 octobre 2011 - 22h44 - Posté par Copas

C’est pourquoi on ne saurait concevoir de société islamique laïque, ou de musulman laïc que si ce n’est en renonçant à ce qui est essentiel en islam. Car la foi en Dieu n’est pas essentielle en islam ; l’essentiel, c’est la foi en l’unicité de Dieu.

Dieu étant créé par des hommes et des femmes, ceux-ci ne peuvent se planquer derrière une vérité immanente indépendante de ceux-ci.

Leur choix idéologiques n’ont pas de cachette secrète, ils sont bien responsables de leurs orientations et choix politiques.

Dieu fut créé par les hommes et créé à leur image.

Rien d’autre.

Ce qui explique que suivant les époques, au travers de mêmes textes il y eu des lumières de bonté tout autant que de fieffées canailles .

Ces diverses interprétations montrent que ce qui est déterminant ne renvoie pas à la croyance mais aux structures sociales et familiales sous-jacentes qui cherchent des justifications dans la perpétuation d’inégalités et d’inhumanités.

Dans les remugles et détours pour reprendre leurs histoires, les peuples en Afrique du Nord sont confrontées aux batailles pour l’égalité et les droits des hommes et des femmes.

Quand des Islamistes se cachent derrière leurs croyances pour justifier des propositions attentant aux droits des femmes, il ne s’agit pas là de textes religieux dont on a vu qu’ils étaient fruits des hommes, ni de leurs interprétations qui n’ont jamais cessé de fluctuer, mais bien du choix des intérets de l’exploitation et la domination des femmes par les hommes.

Dans le fait religieux il n’y a que des hommes et des femmes à la maneuvre, des couches et des classes sociales à la maneuvre, des structures familiales et patriarcales qui essayent de se maintenir. Tous ces niveaux essayent souvent de faire appel a des justifications présentées comme hors de ces niveaux, comme des règles intangibles , Dieu étant traité comme l’orbite inexorable et perpétuelle, tout autant que le retour de la mousson, comme des lois surplombant l’humanité.

Il n’en est rien.

Il n’y a donc pas de discussion à avoir construite autour de textes religieux pour discuter des droits des femmes. Le centre de la discussion est bien de la lutte contre les oppressions, contre les barbaries du quotidien qui permettent d’affaiblir les peuples face aux grandes barbaries sociales.

Lutter contre les barbaries du quotidien (les atteintes aux droits des femmes, des hommes, des enfants), tout autant que contre les grandes barbaries sociales et politiques, peut se faire également qu’on croit au ciel ou qu’on n’y croit pas.

Mais personne ne peut se planquer derrière une croyance au ciel pour promouvoir des atteintes aux droits et libertés, individuelles et collectives.

Le ciel n’a aucune liberté par rapport aux choix des hommes.



Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
24 octobre 2011 - 23h34 - Posté par A bas la calotte et le billet vert

On se souvient que la révolution tunisienne ne faisait pas l’affaire de nos gouvernants.
qui peut donc avancer masqué derrière ce recul de société qu’est l’inoculation de la religion dans la gouvernance d’un pays ? C’est l’impérialisme qui a besoin de stabilité donc de mercenaires à sa solde, pour exploiter en paix. Ce n’est pas pour rien que l’argent vient d’Arabie Saoudite pour les mosquées et les oeuvres sociales et que les cadres politico-religieux débarquent des pays anglo-saxons, sont ou ont été « approchés » par la CIA.
Nos amis yankees emploient beaucoup de religieux et de religions différents à travers le monde pour diffuser sa bonne « parole. »
Il y a aussi le Vatican et son panzer pape en Europe de l’Ouest et de l’Est, les infatigables évangélistes qui sévissent et progressent partout même à Cuba, dans une Amérique latine de plus en plus révolutionnaire, le Dalaï Lama CIAiste qui fait la nique à la Chine...


Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
24 octobre 2011 - 23h52

Ce n’est pas du tout ce que dit Le Monde de ce jour :

http://www.lemonde.fr/tunisie/artic...



Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
25 octobre 2011 - 02h55 - Posté par

Ah oui !

Le Monde : parole d’évangile et/ou du coran ?


Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
25 octobre 2011 - 08h18 - Posté par
Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
25 octobre 2011 - 10h38 - Posté par pilhaouer

D’un côté Ghannouchi théorise et il est clair qu’il ne veut pas d’une société laïque, de l’autre côté, en campagne électorale et ayant besoin d’alliances avec des partis non religieux, il promet de respecter le statut de la femme qui date de Bourguiba.
Les articles du Monde et de Politis ne sont pas en contradiction avec cet article et les promesses engagent surtout ceux qui les reçoivent.
La démocratie est un concept qui doit être décortiqué et confronté à la réalité en permanence (sommes-nous en démocratie ?) mais il est au moins certain que le refus de la laïcité est à coup sur le refus de la démocratie .
Un état confessionnel, chrétien, juif, musulman,boudhiste , raélien, scientologiste, n’est pas démocratique, par définition, puisqu’il favorise les adeptes de ces religions.
"In God we trust", n’est-ce pas la devise de la "plus grande démocratie" du monde" qui répand paix, liberté et dollars comme chacun sait.

"Nous respecterons les droits de la femme sur la base du code de statut personnel et de légalité entre les Tunisiens quels que soient leur religion, leur sexe ou leur appartenance sociale", a déclaré Nourreddine Bhiri, membre de la direction du parti islamiste.

(Le Monde)

et :

Il ne faut pas que la France et les Européens sombrent dans une hystérie qui consiste à dire que les islamistes sont des démons. Ce ne sont ni des anges, ni des démons : ce sont des professionnels de la politique, capables - comme tous les responsables politiques - de tenir un double discours et de faire des promesses. Mais il ne faut pas leur faire de procès d’intention. Il faut rester extrêmement mesuré. ... ...
... ... il faut rappeler qu’historiquement, la France était une démocratie avant de devenir une République laïque. Il ne faut pas chercher à imposer des modèles tout faits. La Tunisie se trouve dans une autre ère culturelle et civilisationnelle. Il faut laisser le choix à la société tunisienne de suivre son propre chemin.

(Politis)

Oui mais :

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 :

Article 10 -

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi

Constitution du 4 novembre 1848 : Préambule

« En présence de Dieu et au nom du peuple français, l’Assemblée nationale proclame… »

Et non pas "Au nom de Dieu..." proposé par l’Eglise.
La religion catholique n’est plus religion d’Etat car toutes les autres religions peuvent être reconnues. Mais il faudra attendre les années 1880 pour que l’enseignement devienne laïc et 1905 pour que les choses deviennent plus claires. (elles ne le sont pas tout à fait encore)

Les catholiques comme les protestants considèrent la liberté religieuse comme un droit fondamental source de tous les autres.
Pour l’islam, (et pour ce que je crois savoir), les lois ont leur fondement dans la parole divine.
Mais , (nécessaire et non suffisant), la démocratie positionne la religion dans la sphère privée.
Les catholiques l’ont accepté plus ou moins, pourquoi pas les musulmans ?

Néanmoins, quelle que soit la religion, la sécularisation correspond à une diminution d’influence. Donc ...


Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
25 octobre 2011 - 11h00 - Posté par Brutus

La Tunisie vient de sortir de plusieurs décennies de dictature. Elle vient de procéder à l’élection libre d’une assemblée constituante. On ne connaît pas encore une ligne de la future constitution. Et encore moins, bien entendu, de la pratique qui en sera faite.

Mais il existe déja des donneurs de leçons pour déclarer péremptoirement que la Tunisie est une quasi théocratie islamiste !!!!

De quelle supériorité morale ou intellectuelle se réclament-il ces donneurs de leçons ?
Ont ils oublié que plus de 2 siècles après sa Révolution, la démocratie Française évolue entre la Monarchie absolue élective (qui plus est aux mains d’un psychopathe qui ne craint pas de proclamer devant le Pape la supériorité du curé sur l’instituteur) et la bananeraie républicaine des copains et des coquins ?


Les rêves politiques du "modéré" Ghannouchi
25 octobre 2011 - 22h42 - Posté par Copas

Actuellement, la liberté et les libertés, malgré les tensions existantes, sont infiniment plus larges que du temps de Ben Ali.

Les gens parlent et se parlent, s’engueulent et discourent, font pression et manifestent de façons ou d’autres.

Les tensions existantes montrent que rien n’est réglé du renversement au fond des possédants, mais quelle comparaison avec la période Ben Ali ?





Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite