Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Deux motions pour réhabiliter le Réseau Sortir du nucléaire
de : Stéphane Lhomme
vendredi 4 novembre 2011 - 09h13 - Signaler aux modérateurs
Avant l’assemblée générale de janvier 2012 : appel aux

associations adhérentes du Réseau Sortir du nucléaire

 

 

 

Deux motions pour réhabiliter

le Réseau Sortir du nucléaire

 

 

 

- Les "chefs" du Réseau n’en finissent plus de dévoyer la lutte antinucléaire… et ses finances

- Les militants exclus de façon violente et injuste en 2010 n’ont toujours pas été réhabilités

- le mouvement antinucléaire est de plus en plus éclaté par la faute des dirigeants du Réseau

 

 

 

Avertissement : les quelques personnes qui ont fait main basse sur le Réseau ne manqueront pas de prétendre que la présente démarche est une attaque "contre le Réseau", bonne vieille tactique qu’ils utilisent pour souder les adhérents à leurs "chefs" et pour éviter d’avoir à expliquer leurs actes. Ce sont bien sûr ces gens qui sont visés et non pas "le Réseau", et encore moins les militants qui agissent sur le terrain.

 

 

 

 

Depuis février 2010, l’image du Réseau Sortir du nucléaire est gravement entachée par la manœuvre orchestrée par quelques personnes qui ont usé des moyens les plus écoeurants pour s’accaparer le Réseau et éliminer les militants qui ont tenté de leur résister.

 

(cf résumé ici : http://reseau.democratie.free.fr ).

 

Les auteurs de ce coup de force espèrent que, avec le temps, chacun oubliera ces évènements et fera comme s’ils n’avaient pas eu lieu. Ils ont fait main basse sur le Réseau, ses moyens matériels et financiers, et en usent de façon très contestable et très nuisible au combat antinucléaire.

 

Force est de constater que, désormais, le mouvement antinucléaire est éclaté et que la légitimité du Réseau, construite patiemment pendant 10 ans, est aujourd’hui gravement entamée.

 

Ainsi, en avril dernier, les manifestations les plus importantes autour de la date de Tchernobyl ont été organisées par les associations animées… par les exclus de 2010 (1500 personnes au Blayais, 1000 à Flamanville, 800 à Brennilis, etc).

 

Ainsi, le 15 octobre dernier, la plupart de manifestations ont été organisées par des Coordinations régionales indépendantes, qui ont pris bien soin de se démarquer du Réseau (réduit à n’être qu’un soutien parmi les autres).

 

A ces deux occasions, les "dirigeants" du Réseau se sont conduits comme de véritables parasites (au sens biologique du terme) en se faisant passer pour les organisateurs de ces initiatives de terrain… et en sollicitant dons et financements en récompense du travail fait par autrui  !

 

Le petit clan qui s’est accaparé le Réseau n’en fini d’ailleurs plus de dévoyer la lutte antinucléaire et ses finances, et les principes moraux et éthiques.

 

Ainsi, le directeur financier, un des principaux animateurs de la fausse grève et du putsch de début 2010, veut partir avec un énorme chèque et fait pression sur le CA à cet effet en multipliant les arrêts "maladie".

 

Ainsi, le directeur (rebaptisé "coordonnateur général"), principal responsable de la crise du Réseau et de l’explosion du mouvement antinucléaire français, est toujours en place à ce jour et tente maintenant de se faire payer par les finances militantes une formation dispendieuse, probablement pour faire augmenter une nouvelle fois son salaire et/ou aller ensuite exercer ailleurs ses talents de "manager" ultralibéral.

 

Il est utile aussi de rappeler que ces dirigeants ne sont en rien soutenus par la base du Réseau :

 

- ils sont totalement minoritaires sur les questions de fond. Rappel  : alors qu’ils ont soutenu contre vents et marées l’appel sarkozyste "ultimatum climatique", ce dernier a été rejeté à 96% par l’AG. Ce qui n’a pas empêché les putschistes de rester en place comme si de rien n’était…

 

- prisonniers de leur collaboration avec les "écologistes" du grenelle, ils restent figés sur la revendication floue de "décision immédiate de sortie du nucléaire" (sans préciser de durée) … comme si Fukushima n’avait pas tout changé !

 

- ils sont élus par quelques dizaines de voix, sur plus de 900 possibles (une voix par association adhérente). Ainsi, les administrateurs élus en 2011 ont seulement recueilli une soixantaine de voix (dont 30 procurations !), et à peine une cinquantaine pour le trésorier véreux qui a participé au putsch et couvert diverses "curiosités" financières.

 

 

Il est nécessaire que les associations adhérentes se mobilisent pour reprendre en main LEUR Réseau. Cela passe par deux décisions fondamentales, qui peuvent être prises par l’adoption des deux motions proposées ci-dessous  :

 

- revendiquer la sortie du nucléaire en moins de 10 ans ou en moins de 5 ans

- réhabiliter enfin les militants exclus en février 2010

 

 

Il est donc proposé à chaque groupe adhérent du Réseau d’adopter ces deux motions et de les soumettre au vote de l’AG en les déposant sur le formulaire prévu à cet effet ici : http://ag.sortirdunucleaire.org/Propositions-de-motions-et-actions,63

 

 

Stéphane Lhomme

Porte-parole du Réseau Sortir du nucléaire de 2000 à 2010

Salarié de base (sans pouvoir hiérarchique sur personne) du Réseau de 2002 à 2010

 

 


CI-DESSOUS LES DEUX MOTIONS PROPOSEES


 

 

MOTION :

 

Adaptation des revendications du Réseau suite à la catastrophe de Fukushima

 

Pour que le Réseau revendique désormais la sortie du
nucléaire en moins de 10 ans / en moins de 5 ans (*)

 

 

Considérants :

 

Depuis sa création en 1997, la revendication principale du Réseau était une "décision immédiate de sortie du nucléaire". Cette option a permis de rassembler différentes mouvances antinucléaires en évitant d’aborder la question de la durée d’une telle sortie.

 

Mais il est évident que la catastrophe de Fukushima change tout et qu’il est absolument nécessaire de tenir compte de ce bouleversement et de s’adapter à ce nouveau contexte.

 

Avant Fukushima, il était difficile de convaincre nos concitoyens de l’imminence du danger et de la nécessité de sortir très vite du nucléaire. Aujourd’hui, la quasi-totalité des arguments des pronucléaires sont anéantis et personne ne peut plus nier la réalité du risque, en particulier en France.

 

Il serait insensé que le Réseau ne tienne pas compte de cette nouvelle situation et reste figé sur une revendication défensive qui était éventuellement défendable avant Fukushima mais qui ne l’est plus aujourd’hui.

 

Phrase soumise au vote :

 

Le Réseau Sortir du nucléaire décide de revendiquer désormais la sortie du nucléaire en moins de 10 ans / en moins de 5 ans (*).

(*) Si cette motion est adoptée, une second vote sera organisé pour choisir entre "moins de 10 ans" et "moins de 5 ans".

 

 

 
 

MOTION 

 

Réhabilitation des militants exclus de façon injustifiée en 2010

 

 

Considérants :

 

Le 3 janvier 2010, le Conseil d’administration du Réseau Sortir du nucléaire rejetait démocratiquement, à la majorité, la procédure de licenciement engagée unilatéralement par le directeur à l’encontre d’un salarié du Réseau, Stéphane Lhomme.

 

Dès le lendemain, lundi 4 janvier 2010, un certain nombre de salariés du Réseau Sortir du nucléaire déclenchaient une grève illimitée pour soutenir le projet de leur directeur ("Nous estimons que les décisions prises par le CA le 3 janvier manifestent une défiance envers notre directeur...", courrier du 7 janvier 2010)

 

C’est sous la pression de cette grève, et devant la menace de la disparition du Réseau si la grève continuait, que l’Assemblée générale des 6 et 7 février 2010 a révoqué l’ensemble du CA. Stéphane Lhomme a été licencié peu de temps après.

 

Phrase soumise au vote :

 

L’assemblée générale du Réseau Sortir du nucléaire, réunie les 28 et 29 janvier 2012 à Angers, reconnaît que Stéphane Lhomme et les membres du CA qui ont majoritairement refusé son licenciement ont été éliminés du Réseau Sortir du nucléaire de façon violente et injustifiée.



Imprimer cet article





Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
4 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
1 commentaire
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

le merveilleux de la guerre, c'est que chaque chef des meurtriers fait bénir ses drapeaux et invoque Dieu solennellement avant d'aller exterminer son prochain. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite