Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Future nuk en Es coquerie : Alors, ça gaze le G4 ?
de : Patrig K
lundi 21 novembre 2011 - 11h38 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Pour plus d’info sur cette CCCG gaz 450 MW 29 le lien du SITE GASPARE *

* Garantir l’avenir solidaire par l’autonomie régionale énergétique. ( le scénario pour une bonne gestion de l’énergie qui est inscrit et revendiqué par l’ONU ...Plan Climat)
http://www.nonalacentrale.fr/

L’embrouille -25%, et à propos du G4 ...

Le CEA a déjà dans ses caisses un budget pour la R&D, de 650 millions d’euros rien que pour ce programme « G4 » (chiffre lu sur leur site), neutrons rapides et le retour phénix. Une loi (inscrite depuis 2006) repasse en lecture dans les deux chambres en décembre 2012, pour la poursuite de ce programme : "Oui ou Oui " ! Un projet qui est également international-moins connu mais bien réel, un montage et partenariat différent que ITER.

* le financement est assuré jusqu’en 2017, c’est le FIS de sarko qui l’a nourri, il me semble

Mon point de vue : Car au delà de l’embrouille sur les 25% en moins, ou de la poursuite de la filière EPR et/ou PWR qui est de toute façon compromise en France ! Ce qui n’est pas le cas en Asie. Par contre l’argument export est une escroquerie, car il ne faut pas se voiler la face, les Chinois vont en construire dans les 30 à 40 ans qui viennent. EDF et AREVA sont déjà liés en « joint venture » avec l’électricien national chinois, ce pour développer le réacteur ATMEA 1000MW ! L’EPR avec ces 1650MW est trop puissant et doit remettre en cause les infrastructures HT dans ces pays et probablement..Un « partenariat » post colonialiste, ce depuis le contrat EPR + uranium du Niger + les mines du Centre Afrique et Euramine, le mariage Cathomique-Confucius avec le libéral communiste.

Les ouvriers français auront le minimum, les chaudières à terme seront fabriquées là bas, pour le béton n’en parlons pas, et l’ingénierie, ça ne va pas durer plus de dix ans. Les gagnants, sont les actionnaires d’EDF qui recueilleront les pastilles, le contribuable et ce qui restera de l’État, auront la charge les démantèlements du parc nucléaire en France avec l’aide des factures des consommateurs, c’est du pillage, le casse du millénaire Colberto-Jacobin nucléaire !

L’embrouille médiatique est là, une droite qui fait mine d’être outrée, et un demi faux deal avec les PS/EELV qui n’à aucun sens, d’un point de vue technique sur le nucléaire je m’entends, pour le politique « franco-cocoricocotte », c’est encore une autre lecture.

Dès lors que cette technique PWR ou EPR, dans les grandes lignes c’est le mm concept, EPR étant un turbomox, et les capacités connus en ressources uranium selon l’AIEA, à un cout abordable et selon leurs critères, n’a pas d’avenir au delà de 65/80 ans actuellement.

Le plus de réacteurs Chinois, Indiens voir les Brésiliens, il est évident que ce Pic U235, est attendu vers 2050 si ce n’est avant, donc le début la fin.

Il me semble que si le nucléaire se poursuit en ce pays, c’est cette filière G4 qui mérite attention et le combat, et ne doit surtout pas être oublié dans tous ce fracas de gesticulations pré-électorales. C’est fondamental ... de mon point de vue

ASTRID, le proto G4 ; serait en service en 2040, la tète de série vers 2065 ..2070

Et pour le principal, du parc actuel, il sera accompagné en fin de vie, de la dépendance atomique gazière, des CCCG (centrales à cycles combinés gaz) qui sont déjà dans les tiroirs du Ministère de l’industrie. Les socialistes sont informés, et fatalement, ils ont par le passé, fait construire autant si ce n’est plus de réacteurs, ils ont leurs sources dans ce complexe militaro i,dustriel !

D’ou une certaine nécessité de commencer par notre région Bretagne une région très sensibilisé et mise en condition par le chef Nominoé Jean Yves Le Drian, un proche de Hollande qui a fait la promotion pour installer une CCCG de 450 MW dans le Finistère.
La mobilisation citoyenne (voir la revue de presse ci-dessous) prend de l’ampleur. Les suites et souvenirs de Plogoff surement aidant, le déni de démocratie, leur règle du mépris . (rappel Drian " la plage Plogoff est tournée " )

Cette CCCG 450MW 29, est de mon point un test grandeur nature, un peu comme pour l’ARH et les hostos dans la lutte à Carhaix qui avait secoué toute la région et au-delà. Ce n’est pas véritablement un débat droite/gauche, mais à chercher du coté obscure du dominant, ils sont en phase, c’est le cas de le dire.

------------------------------------------------------------------

Le Bonus Brennilis ... EL4 et le premier réacteur en chantier de démantèlement !
EDF souhaite y installer une usine à gaz !

Gaspare & CCCG 450MW Réunion Brennilis Débat et Questionnement

Les réactions des habitants et des élus présents, ceux qui y étaient ici dans les Monts d’Arrée, et suite à la réunion d’information organisée’ par VDMA (Vivre dans les Monts d’Arrée) et le Collectif GASPARE. Une salutaire assemblée d’idées et d’échanges, de la lumière à Brennilis le 18 11 2011, et concernant le projet CCCG 450 MW ... ! Tonnant non ... de la lumière, et de l’éclairage.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Future nuk en Es coquerie : Alors, ça gaze le G4 ?
21 novembre 2011 - 13h22

j’y mettrai de la couleur jaune à l’avenir , juré promi, merci pk



Future nuk en Es coquerie : Alors, ça gaze le G4 ?
21 novembre 2011 - 13h29

Revue de prese du jour


 Télégramme > Finistère > 21 novembre 2011

Centrale au gaz. Landivisiau sur les rangs

Et si c’était à Landivisiau qu’était construite la centrale au gaz voulue par la Région ? Porté par Direct Énergie, un projet vient d’être dévoilé sur un terrain d’une dizaine d’hectares situé sur la zone artisanale du Vern. La majorité municipale y est favorable.

Guipavas avait été le premier site à être évoqué. Puis Châteaulin, Briec et Brennilis ont suivi. On sait désormais que Landivisiau est également cité pour accueillir la centrale électrique à cycle combiné gaz de 450 mégawatts dans le Finistère. Elle devient ainsi la cinquième ville, sur les onze qui ont fait l’objet d’études par les quatre candidats intéressés, dont le nom est officiellement dévoilé.

En bordure de la RN 12 sur un terrain de 11ha

Alors que la date butoir pour la remise des offres a été fixée au 28décembre prochain, la société Direct Énergie a fait savoir qu’elle souhaitait s’implanter sur cette commune de 10.000 habitants. En bordure de la RN 12, sur la zone artisanale du Vern. Àl’emplacement de l’ancienne scierie Ollivier, à proximité immédiate des Cars de l’Elorn. « Les dirigeants de Direct Énergie nous ont informés, il y a quinze jours, qu’ils avaient signé un compromis de vente pour un terrain privé d’environ 11 hectares répartis sur trois parcelles », indique le conseiller général et maire UMP de la commune, Georges Tigréat, qui avait été approché une première fois en août par l’entreprise. « Mais ni la ville, ni la communauté de communes ne disposaient des réserves foncières nécessaires pour un tel projet ».

Georges Tigréat : « On espère l’accueillir »

Après en avoir informé sa majorité, Georges Tigréat a convoqué un conseil municipal exceptionnel afin de se prononcer sur ceprojet. Il aura lieu vendredi prochain, à 19h. Il sera demandé aux élus landivisiens s’ils acceptent, ou pas, de recevoir cette unité de production électrique. Mais très clairement, le maire et ses colistiers ne s’opposeront pas à la construction, sur leur commune, de la centrale au gaz voulue par le conseil régional dans le cadre du pacte électrique breton signé le 14décembre dernier. Au contraire, même. « On espère l’accueillir. Ce serait un plus pour Landivisiau. Économiquement, ce serait intéressant car durant deux ans il y aurait 500 à 800personnes sur place pour sa construction », indique le maire, qui évoque « un site parfaitement adapté avec de faibles contraintes environnementales et urbanistiques ».

Le collectif Gaspare « un peu surpris »

Reste désormais à attendre la décision de l’État, qui interviendra avant le 31mars prochain. Si le projet de Guipavas semble avoir du plomb dans l’aile et si celui de Châteaulin est encore flou, celui de Landivisiau vient rejoindre ceux de Brennilis et de Briec au rang de sérieux candidats. Malgré l’opposition qui ne devrait pas tarder à se manifester. Àl’image du collectif Gaspare(*). « On est un peu surpris d’apprendre que Landivisiau est dans la course. On avait rencontré le maire et sa première adjointe le 30septembre. Et ils n’avaient pas évoqué un quelconque contact avec un opérateur », souligne le porte-parole du collectif, Alain Le Suavet, qui répète qu’il est opposé à tout projet de construction de ce type dans le département. « Car il ferme la porte à toute autre option, dont les énergies renouvelables ».

* Garantir l’avenir solidaire par l’autonomie régionale énergétique.


Journal Ouest-France du lundi 21 novembre 2011
Edition : Morlaix - Rubriques : Landivisiau Ville

Un projet de centrale électrique au gaz sur la commune ?

Selon plusieurs sources concordantes, un projet d’implantation de centrale au gaz est en réflexion à Landivisiau. Ce projet s’inscrirait dans le cadre du pacte électrique breton signé le 27 juin dernier entre la Région Bretagne et l’État. L’objectif de ce pacte est de lutter contre la dépendance énergétique de la péninsule bretonne, la région ne produisant actuellement que 8,5 % de l’énergie qu’elle consomme.

Implantation à la zone artisanale du Vern ?

Dans le but d’augmenter l’autonomie énergétique bretonne, l’État a ainsi lancé un appel d’offres en juin dernier visant la construction d’une centrale au gaz naturel à cycle combiné d’une puissance de 450 mégawatts dans la région brestoise.

La ville de Landivisiau et la communauté de communes, approchées par le fournisseur indépendant Direct Énergie cet été, auraient répondu de manière favorable à ce dernier. Bien que les élus n’aient pu proposer directement un terrain capable d’accueillir un tel projet, Direct Énergie s’est mis à la recherche d’un emplacement. Un terrain de 10 ha, située zone du Vern, compatible avec le plan d’occupation des sols de la commune et déjà classé en zone industrielle serait susceptible d’accueillir le projet. Les anciennes scieries Ollivier, situées route de Saint-Pol-de-Léon, constitueraient l’emplacement repéré par Direct Énergie.

À l’annonce de ce projet, un conseil municipal extraordinaire a été provoqué. Il se déroulera vendredi prochain. Il sera notamment demandé aux élus de se prononcer sur le principe d’une telle implantation.

Pas de communication pour le moment

Contacté afin de confirmer nos informations, Georges Tigréat, maire de Landivisiau et président de l’intercommunalité, n’a pas nié l’existence d’un tel projet, refusant par ailleurs toute communication sur le sujet pour l’instant.

Le chantier de quelque 400 millions d’euros, s’il se concrétise, pourrait employer quelque 800 personnes pendant deux ans. Les retombées fiscales seraient en outre non négligeables pour la Communauté des communes du Pays de Landi et la commune elle-même, d’autant plus qu’une cinquantaine d’emplois devraient être créés à la fin de l’année 2015.

Le site de Guipavas, un moment pressenti pour l’implantation d’une centrale, avait été rejeté à cause d’un trop grand risque industriel de par la proximité avec l’aéroport de Brest-Bretagne. Reste à savoir si la base aéronavale ne sera pas un frein pour Landivisiau également...

Direct Énergie. Quelques chiffres-clés : premier fournisseur alternatif de gaz et électricité en France ; 680 000 clients ; 501 millions d’euros de CA en 2010 ; 3,425 tWh d’électricité consommés par ses clients en 2010.

 Journal Ouest-France du lundi 21 novembre 2011

Edition : Chateaulin-Carhaix - Rubriques : Brennilis

Centrale : « On s’informe, on débat, on décide, pas l’inverse »

Plus de 200 personnes étaient venues s’informer sur le projet de centrale à gaz sur le site de Brennilis, vendredi soir dans la salle polyvalente. « On se bat pour que la population ait l’information ; puis on débat, puis on décide. Mais on ne fait pas l’inverse. »

La réunion-débat qui se tenait vendredi soir à Brennilis a plutôt tourné à la mobilisation contre le projet de centrale au gaz d’EDF, faute de contradicteurs. La rencontre était organisée par l’association Vivre dans les Monts d’Arrée et le collectif Gaspare. Car si officiellement, onze sites et quatre opérateurs répondent à l’appel d’offres lancé par l’État, une rumeur persistance semble aujourd’hui désigner le projet d’EDF à Brennilis comme grand favori. Et le sujet mobilise ici : la salle polyvalente est archicomble pour écouter les arguments du collectif.

« On veut que les gens aient une autre source d’information que celle d’EDF, explique un membre du collectif. La commission nationale du débat public nous a refusé le principe du débat. Les élus locaux nous ont fermé leurs portes. On cherche donc à informer les gens. Puis on débat, puis on décide, mais pas l’inverse. » Informer le public, car le collectif reproche aux élus locaux de donner un peu vite leur accord au projet de centrale. Et sans trop de concertation. En septembre en effet, EDF avait convié les élus de la CCYE à une réunion d’information sur son projet. Réunion à l’issue de laquelle, le président de la CCYE, Jean-Yves Crenn, avait demandé un vote sur une adhésion de principe, projet validé par 18 élus. De la même manière, lors du conseil municipal de Brennilis du 27 octobre dernier, EDF avait demandé un accord de principe pour l’achat de parcelle à la commune, accepté, là encore, à la majorité.

Peu d’élus pour se justifier

Dans la salle, un jeune homme interroge : « Les élus locaux qui ont voté pour cette centrale peuvent-ils nous expliquer leurs raisons ? Pourquoi ils n’en ont pas parlé aux gens du département ? » Une autre demande : « Que fait le parc d’Armorique ? L’ancien président du parc nous avait promis le retour à l’herbe dans 20 ans. Où en est-on ? » Pas de réponse directe. En l’occurrence, ni le maire de Brennilis, ni le président de la communauté de communes, ni celui du Parc d’Armorique ne sont là. Les seuls élus présents sont ceux qui ont voté contre le projet. Une habitante de Saint-Brieuc témoigne : « A Ploufragan, les élus, plutôt favorables au projet au début, ont voulu un débat entre EDF et les associations environnementales. Cela les a fait changer d’avis. Pourquoi n’y a t-il pas cela ici ? » Sous les demandes répétées, une élue de Saint-Rivoal, absente lors de la réunion avec ED, tente d’expliquer ses confrères : « Les raisons doivent être financières, et pour garantir à la population une fourniture électrique. Lors du dernier conseil communautaire, il a été demandé qu’un expert vienne donner le point de vue contradictoire. Mais la CCYE a voté pour que cela se fasse une fois que l’appel d’offres aura eu lieu, si le site est retenu. » Finalement, c’est Christian Troadec, le temps d’une apparition bien calculée, qui emporte les suffrages aux applaudissements en appelant ses confrères à la résistance : « Cela rappelle un autre combat, celui de Plogoff. On a les arguments pour faire en sorte de faire plier l’État, il faudra que les élus soient à nos côtés. » Et collecte un tonnerre d’applaudissements. La prochaine réunion d’information du collectif a lieu à Briec, où s’est montée l’association Briec dit non à la centrale, le 25 novembre prochain. Sibylle LAURENT.

Journal Ouest-France du lundi 21 novembre 2011
Edition : Loudeac-Rostrenen - Rubriques : Rostrenen

Brennilis : l’UDB écrit à Jean-Yves Le Drian

Dans une lettre ouverte à Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne, qui passera à Carhaix, mardi 22, l’Union démocratique bretonne du Kreiz-Breizh l’interpelle « au sujet du pacte électrique breton, particulièrement de la centrale électrique à cycle combiné gaz prévue à Brennilis ou ailleurs dans le Finistère. La Bretagne n’a pas besoin de cette centrale puisque des objectifs précis de réduction des consommations d’énergie dans le bâti ont été fixés ».

L’accord signé par le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts, le 15 novembre, prévoit de « réduire la consommation d’électricité. Le Pacte électrique breton, que vous avez cosigné avec le préfet de Région, a été construit sur l’hypothèse d’une augmentation continue de la consommation globale d’électricité en Bretagne. Il y a là plus qu’une contradiction ».

L’UDB estime que la consommation d’électricité en hiver peut reculer rapidement, en remplaçant les radiateurs électriques par des chaudières plus économiques, « en généralisant l’opération Trak O’Watts à tous les foyers et la démarche Vir’Volt du Pays de Saint-Brieuc à tous les territoires de la Bretagne, vous obtiendrez des résultats probants ».

Le parti poursuit : « Il est encore temps d’abandonner le projet de centrale électrique à gaz [...] et de reporter le lourd investissement financier qu’elle représente sur un pacte électrique breton réellement écologique ».



Future nuk en Es coquerie : Alors, ça gaze le G4 ?
21 novembre 2011 - 13h40 - Posté par Patrig K

Comme indiquée en vidéo présentation et réactions ..

La série vidéo des développements des arguments et éclairage ..

Réalisé par Hubber, membre du collectif GASPARE

Merci pour sa contribution ..

http://www.dailymotion.com/playlist...






Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
1 commentaire
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire c'est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite