Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les nouvelles dragonnades - par Christine Delphy


de : Fernanda
lundi 30 janvier 2012 - 15h30 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Réflexions sur la chasse aux voilées en général, et la loi anti-nounou en particulier

par Christine Delphy, 28 janvier

Avec la récente loi anti-nounou, la chasse aux femmes voilées vient de passer un nouveau cap, qui mérite d’être pensé et combattu. Pour nourrir la réflexion, mais aussi appeler à la riposte - en se rendant au meeting « Oui à la laïcité / Non à l’islamophobie ! » le 9 février à 19h, au Cin’Hoche à Bagnolet - voici quelques réflexions signées Christine Delphy.

JPEG - 122.6 ko

Ainsi, au cas où l’Assemblée nationale en serait d’accord, et grâce au Sénat et en particulier aux socialistes et apparentés qui en détiennent la majorité des sièges, une des particularités les moins flatteuses de notre histoire sera bientôt ravivée. Françoise Laborde (secondée par Alain Richard), auteure de la proposition de loi d’extension de la neutralité aux structures privées de la petite enfance, a convaincu ses collègues de combler un prétendu « vide juridique » : les personnes qu’elle appelle les « assistant maternels » - en fait des assistant.e.s - ne seraient pas surveillées.

Enfin, pas assez. Certes pour les agréer les préfectures contrôlent leur « moralité » ainsi que l’hygiène et la sécurité du logement où elles accueillent les bambins (0 à 3 ans). Mais … avait-on pensé à examiner de près leur religion ? Eh bien non : avant Mme Laborde personne n’avait fait d’investigations poussées sur ce point capital. Pourtant, on le voit bien dans les squares, les « nounous » qui s’occupent de petits enfants aux boucles blondes sont en majorité africaines, asiatiques ou arabes ; et certaines portent un foulard. Personne avant Mme Laborde n’avait perçu que ce foulard est une attaque à peine voilée contre la liberté de conscience du mouflet.

On peut s’étonner de savoir que la liberté de conscience existe pour des mineurs soumis jusqu’à 18 ans à l’autorité parentale... Qu’on se rassure : elle n’existe pas. Dans ce projet de loi, si on invoque « l’intérêt supérieur de l’enfant », ce n’est pas pour lui reconnaître une personnalité propre, mais au contraire pour réaffirmer que cette « liberté » signifie son contraire :

« le droit fondamental des parents à choisir l’éducation de leurs enfants en fonction de leurs convictions ».

Dès lors, la « neutralité » de l’Etat, et de ses agents, étendue à l’éducation privée, outre qu’elle traite tous les citoyens comme des fonctionnaires, n’a plus pour but celui que lui fixait la loi de 1905 : empêcher les corps constitués des religions - les Eglises - d’intervenir en tant que telles dans les affaires politiques, et faire que l’Etat traite sur un pied d’égalité toutes les convictions. Non : elle aurait pour objet, si on suit Mme Laborde et ses coreligionnaires du Sénat, si on l’étend aux structures privées, de préserver l’enfant de toute image qui soit différente des images approuvées par ses parents.

Il faut donc cacher à l’enfant les images de la diversité, qui existe, et pas seulement dans les banlieues ; les images de la variété des pays, des langues, des gens, des opinions… qu’elle-il verra bien un jour. Si, Madame Laborde. Un jour, même poussé.e par une nounou dûment certifiée « athée », votre enfant apercevra un foulard !

Mais voilà, les concepteur.e.s de cette loi espèrent que non : ils s’imaginent engagés dans une course de vitesse entre les « républicains » et les « musulmans » et espèrent que les uns parviendront à faire disparaître les autres avant qu’un dommage irréparable ne soit causé aux cerveaux blonds.

Et en effet, depuis 2003 est menée une offensive générale contre la visibilité de l’islam, contre sa présence dans l’espace public - qui est l’espace de tous et non celui de l’Etat. Si on pensait que le goût du sang était passé aux islamophobes depuis la loi de 2004 (proscrivant le port du foulard dans le secondaire), si on espérait qu’ils avaient eu leur dose d’humiliations et de pleurs infligés, d’espoirs et de carrières brisées, on se trompait. Nommée à la tête de la HALDE pour la désintégrer, Jeanette Bougrab renverse ses avis dans l’affaire Babyloup, et secondée par Elisabeth Badinter, fait approuver en appel le renvoi d’une salariée de crèche enfoulardée .

Le même printemps, Jean-François Copé promet un code de la laïcité, mais n’en accouche pas. Luc Chatel, ministre de l’Education, contredit une jurisprudence constante selon laquelle les mères d’ élèves peuvent s’habiller comme elles le veulent : « Non » dit Chatel, « les mamans qui accompagnent les sorties scolaires sont (comme) des agents publics ». Fillon, premier ministre, contredit à son tour Chatel. Mais les directeurs d’établissement et les profs excluent les mères voilées à nouveau, depuis la rentrée 2011, et leurs supérieurs annoncent tout uniment « qu’il n’y a plus de loi ». Car Claude Guéant a dit qu’on ne peut modifier la loi de 1905 mais a présenté, en octobre 2011, un « code de la laïcité » qui, prétendant « y apporter des précisions », y ajoute en fait des « instructions » autorisant les directeurs d’écoles à établir des règlements intérieurs discriminatoires.

D’annonce en reculade, puis en ré-avancée, d’instructions ministérielles en projets de lois, de désaccords entre les ministres en « codes » sans statut juridique, on pourrait croire le gouvernement désemparé. Désemparé, ou habile ? Il a adopté une stratégie de guérilla : attaques localisées, retraits immédiats si on n’est pas assez suivi, et si on l’est, petit territoire occupé, d’où on pourra lancer de nouvelles attaques, et avancer ainsi d’une colline à l’autre : ainsi s’organise le grignotage progressif de la loi de 1905.

La « loi-nounous » peut paraître marginale, et même « grotesque » comme certain.e.s l’ont dit au Sénat. Mais toutes ces lois et menaces de lois qui s’opposent à la laïcité vraie contribuent à renforcer l’idée que l’islam est tout juste « toléré » et ne doit pas se montrer. Mme Laborde, comme la plupart des « ultralaïcards » de notre pays, se réclame des Lumières pour fomenter la discorde. Et tous, étrangement, paradoxalement, perversement, prétendent dans le moment même où ils agressent des populations entières, œuvrer pour le fameux « vivre-ensemble » qui à leurs yeux implique - non, exige - que tu me ressembles.

C’est bien pour parvenir à ce but - que tu me ressembles pour que nous vivions ensemble - que dès 1681 Louis XIV lança les « dragonnades », puis révoqua l’édit de Nantes. Les paysans protestants étaient obligés de loger et de nourrir des « Dragons » : les tortures infligées par les dragons aux habitants étaient si atroces que certains villages, juste à la vue des militaires, se déclaraient catholiques. Beaucoup bien sûr faisaient semblant et se réunissaient pour pratiquer leur religion dans les « déserts » - endroits sauvages - d’où partirent les révoltes des Camisards. D’autres s’exilèrent dans le reste de l’ Europe.

Que veulent ces « ultralaïcards » ? Que comme les protestants, les musulmans se convertissent - mais à quoi au juste ? Qu’ils passent dans la clandestinité, comme une moitié des protestants l’a fait ? Ou qu’ils s’exilent, comme l’autre moitié des protestants ?

L’Etat français semble prêt à renouer avec cette histoire de persécutions religieuses, en excluant du marché du travail les femmes portant le foulard. Les femmes en général sont deux fois plus au chômage que les hommes ; les descendantes d’immigrés quatre fois plus. Les femmes musulmanes qui portent le foulard sont elles complètement exclues grâce à des lois ad hoc de tous les emplois publics et de la plupart des emplois privés. La « loi-nounous » supprimerait l’un des derniers métiers auquel elles peuvent encore prétendre.

Ce pays est-il prêt, pour légaliser les discriminations - au lieu de les combattre - à utiliser l’arme des dragonnades : à entrer dans l’intimité des foyers, cette intimité qui est, selon les discrimineurs, le dernier endroit où les convictions de chacun.e sont protégées ? Ce pays est-il prêt à assumer l’indignité de ces méthodes, la honte de leurs fins ouvertement discriminatoires ? Est-il prêt à poursuivre une politique qui détruit lentement mais sûrement tout espoir de cohésion sociale en créant une caste de sous-citoyens poussés à l’exil ou à la rébellion ?

La « laïcité » revue et corrigée depuis 2004 n’est plus conforme ni à nos lois, ni à notre Constitution, ni aux Conventions européennes et internationales ratifiées par la France. Les rois ont persécuté pendant des siècles les juifs, les protestants, les cathares, les vaudois, au nom d’une religion d’Etat : le catholicisme. En 1905 la république passe une loi pour rompre avec cet ordre catholico-monarchique. L’Etat est clairement délié de tout lien avec une religion quelconque, et garantit la liberté de conscience pleine et entière.

Cela signifie que les convictions des citoyens peuvent s’exprimer en privé comme en public, et ceci, quelles qu’elles soient. La tolérance que prêche le sénateur Alain Richard est le contraire de la laïcité, en ce qu’elle suppose une norme, une « bonne conviction » par rapport à laquelle les autres convictions sont évaluées et « tolérées » - donc une forme de religion d’Etat. Par la loi de 1905, c’est au contraire l’égalité entre toutes les convictions entre elles qui est proclamée : l’Etat ne doit ni en favoriser, ni d’en persécuter aucune.

La notion de laïcité a subi depuis plusieurs années tant d’interprétations tendancieuses et de déformations qu’on assiste aujourd’hui au plus navrant des spectacles : celui d’un Etat laïc se livrant à une persécution religieuse. Les élections présidentielles seront une occasion de savoir de quelle version de la laïcité se réclament les candidats : celle des dragons du dix-septième siècle ou celle de la république ? Lesquels vont s’engager à rendre à la laïcité son vrai visage, celui de la loi de 1905 ? De leurs réponses dépendra notre vote.

P.-S.

Meeting

Contre cette nouvelle politique de persécution, le Collectif MTE (Mamans Toutes Egales) organise, en partenariat avec le Groupe des Associations de Bagnolet, un meeting public

 le jeudi 9 février 2012 à partir de 19h

 au Cin’Hoche, 6 rue Hoche, 93170 Bagnolet (métro Galliéni) (métro Gallieni)

 avec la particpation de : Anissa Fathi, Rokhaya Diallo, Jean Baubérot, Mireille Fanon Mendès-France, Lila Charef, Ndella Paye, Esther Benbassa, Ismahane Chouder, Joël Roman, Alima Boumediene, Christine Delphy,Saïd Bouamama, Françoise Vergès, Pierre Tevanian, Monique Crinon, Djamila Bekioui, Olivier Besancenot, Houria Bouteldja, Sonia Dayan Herzbrun, Olivier Lecour Grandmaison… et bien d’autres.

http://lmsi.net/Les-nouvelles-drago...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les nouvelles dragonnades - par Christine Delphy
30 janvier 2012 - 17h32 - Posté par Brutus

Article 7 de la déclaration des droits de l’Homme de 1793 :

Le droit de manifester sa pensée et ses opinions, soit par la voie de la presse, soit de toute autre manière, le droit de s’assembler paisiblement, le libre exercice des cultes, ne peuvent être interdits. La nécessité d’énoncer ces droits suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme.

"...de toute autre manière..." Y compris en en se couvrant le chef non ?
Avec l’UMPS on serait donc en présence d’un nouveau despotisme. Quel progrès !



Les nouvelles dragonnades - par Christine Delphy
30 janvier 2012 - 20h48 - Posté par may

Il me semble que ce n’est que dans les dictatures les plus dures que l’on légifère sur le vêtement des femmes ?


Les nouvelles dragonnades - par Christine Delphy
31 janvier 2012 - 07h11 - Posté par cop

Il me semble que ce n’est que dans les dictatures les plus dures que l’on légifère sur le vêtement des femmes ?

En + que là ce n’est pas les femmes. Mais certaines. Ce qui est qualifié là c’est la volonté d’exclure une catégorie de femmes en fonction de leurs habitudes culturelles.

Volonté de stigmatiser une partie bien précise de la population, par ailleurs souvent déshéritée matériellement , ça porte un nom.


Les nouvelles dragonnades - par Christine Delphy
31 janvier 2012 - 16h31 - Posté par Serge

Dans l’absolu Me Delphy a sans doute raison sinon, du moins, sa position participe au débat (éternel) de la place des religions. Ceci étant, elle n’est pas non plus sans ignorer que ce débat en France se place dans un contexte français et mondial de guerres de religions entretenues à loisir par les extrémistes de tout bord (islamistes pacifistes ou non, juifs ultra-orthodoxes, chrétiens ultra-conservateurs, hindouistes, ...) ; ceci n’est pas une invention, il suffit de voir les informations et d’aller explorer les sites de ces différents fous de dieu. Donc dans ce contexte, dis-je, le port ostentatoire de signes religieux (je répète quelqu’ils soient) n’a plus la même signification et nous sommes obliger (et même sommer indirectement par les deux camps en présence) de prendre position. A ce sujet, j’aimerais bien que l’auteure de l’article donne son avis sur le sort des femmes qui, dans les pays soumis à la charia (puisque c’est le port du foulard qui est en cause dans l’article), sont contraintes de porter des tenues vestimentaires contre leur gré (si, si cela existe). A titre indicatif, je la renvoie vers le site de femmes afghanes (RAWA) qui luttent au prix de leur vie, contre cette contrainte (entre autre). Ce que je regrette c’est que cette loi ne soit pas revenue sur les privilèges accordés à l’Alsace et la Moselle quant à la pratique religieuse, pour cause de Concordat allemand en 1908. La laïcité ne souffre pas le deux poids deux mesures.






COMMENT LES RICHES DÉTRUISENT LA PLANÈTE
dimanche 26 - 16h00
de : Ernest London
RIO obligatoire dans le dos
dimanche 26 - 12h36
Des Lannionnais déterminés : La retraite aux flambeaux finit au buffet de Lannion agglo (vidéo)
samedi 25 - 23h15
de : nazairien
4 commentaires
Funérailles grève 24 janvier Lycée français de Barcelone
samedi 25 - 22h15
de : coppola
Déjà en 2018 : Mise en scène d’une « décapitation » de Macron : 3 gardes à vue
samedi 25 - 12h44
de : laVeuve
8 commentaires
Le Conseil d’Etat, réforme des retraites : Le Gouvernement devra revoir sa copie !
samedi 25 - 10h05
de : JO
Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.
samedi 25 - 01h36
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Beyrouth - y’a Carlos G., mais y’a aussi ça :
vendredi 24 - 20h03
de : Rolon
E3C : épreuves surveillées par des enseignants retraités, lycée du pays de Retz, Pornic
vendredi 24 - 19h30
de : Rolon
Les 200 familles
vendredi 24 - 19h14
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La part anarchiste des communs
vendredi 24 - 19h12
de : jean1
La France s’embrase : Retraites aux flambeaux organisée à Paris et dans toute la France
jeudi 23 - 21h49
de : nazairien
10 commentaires
La CFDT condamnée en appel pour abus de pouvoir
jeudi 23 - 15h24
4 commentaires
Avancée Sociale possible ? Oui en Espagne !
jeudi 23 - 15h21
de : JO
Affaire Benalla : "Le panier de crabes" vers son dénouement ?
jeudi 23 - 14h47
de : JO
1 commentaire
VENEZUELA : Rencontre Internationale Anti-impérialiste de Caracas !
jeudi 23 - 14h30
de : JO
3 commentaires
POUR UNE HISTOIRE AMÉRINDIENNE DE L’AMÉRIQUE
jeudi 23 - 13h37
de : Ernest London
Inondons l’Elysée avec un courrier "licenciement MACRON l’imposteur
jeudi 23 - 10h06
de : Martine
1 commentaire
La dictature des minorités - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 22 - 21h40
de : Hdm
1 commentaire
Et si l’incurie de nos dirigeants était la principale cause de chômage en France ?
mercredi 22 - 21h05
de : Gerard989
1 commentaire
A vous de juger de l’indépendance des médias aux ordres !
mercredi 22 - 18h03
de : JO
Thèses sur le mouvement en cours
mercredi 22 - 15h49
de : Paroles Libres
Oligarchie souterraine : mais qui sont les membres du club si fermé des « Canetons du Châtelet » ?
mardi 21 - 19h23
de : MathF
9 commentaires
Dans un billet sur twitter, Gérard Filoche dénonce, le "Hold Up" géant de macron (texte dans document cliquable)
mardi 21 - 14h38
de : nazairien
8 commentaires
MYTHOPOÏESE
mardi 21 - 13h14
de : Ernest London
Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
7 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
1 commentaire
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La vérité n’est pas dans un seul rêve, mais dans beaucoup de rêves. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite