Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LA TENTATION NATIONALISTE


de : Patrick MIGNARD
dimanche 5 février 2012 - 05h55 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Voici revenu le temps des nationalismes,… ce temps que l’on aurait pu croire révolu,… à une époque de mondialisation généralisée, de brassages de populations, d’échanges internationaux, de « réduction des distances » et de l’explosion de la communication.

Ce phénomène terrifiant, qui a mis le monde à feu et à sang, deux fois au 20e siècle, refait son apparition.

NATION ET CAPITAL

Le capitalisme n’a pas toujours été ce que nous le voyons aujourd’hui. Même si très tôt, il a su s’affranchir relativement des frontières étatiques, par les circuits commerciaux qu’il a tissés, le noyau dur de la révolution industrielle a eu un caractère essentiellement national. C’est au sein des «  états nation » que se sont forgés les appareils industriels et financiers qui constituent aujourd’hui le capitalisme mondialisé.

Etat nation et Capital, sont, à l’origine, étroitement liés. Il n’en demeure pas moins que leur évolution ne s’est pas faite au même rythme. La distorsion existante entre les deux crée aujourd’hui un malaise porteur de crises.

L’Etat nation a forgé une «  identité nationale », c’est-à-dire un sentiment d’appartenance à une communauté. Ce processus ne s’est pas fait sans mal, et au prix de la destruction des particularités locales (culturelles, politiques, linguistiques… ). Cette identité a profondément imprégné les esprits et même, et surtout, l’inconscient collectif. Ce sentiment a été aussi, à son époque, largement exploité par les « capitalismes nationaux » afin de défendre leurs intérêts respectifs… Repeint aux couleurs du patriotisme, il a jeté dans la guerre des millions d’individus… et ce, aux plus grands bénéfices des fabricants d’armes et autres industriels et financiers.

Le Capital, quant à lui, a su à la fois profiter de la protection des frontières de l’Etat-nation,… et s’en affranchir lorsque ses intérêts l’ont fait se diriger vers d’autres horizons.

Nation et Capital n’ont fait « bon ménage » qu’un temps,… Le temps que le Capital trouve des opportunités en dehors des frontières pour se mondialiser. Les entreprises nationales sont devenues multinationales, transnationales et la vieille période coloniale a laissé la place à un pillage autrement plus organisé, quoique sur d’autres bases, des richesses de la planète (hommes et ressources).

Cette distorsion, qui nous paraît évidente aujourd’hui, c’est faite progressivement, sans que nul n’en imagine les conséquences,… Surtout que l’attention était « plombée » par une conception politique qui s’est avérée catastrophique.

DE L’INTERNATIONALISME PROLETARIEN A….

En effet, pendant que le Capital se développait suivant sa propre logique, les professionnels du changement social développaient le modèle standard issu tout droit du 19e siècle et qui consiste à voir dans la classe ouvrière, exploitée par le capital, le vecteur essentiel de la transformation sociale. Très tôt, le slogan « Prolétaires de tous les pays unissez vous ! » répondait par avance à ce qui allait devenir la mondialisation du Capital. Or, et beaucoup ont encore aujourd’hui du mal à l’admettre, cette classe ouvrière ne s’est pas du tout comportée comme « théoriquement » elle devait se comporter : au lieu de se renforcer comme instrument révolutionnaire, elle a tout fait pour s’intégrer et profiter des miettes que pouvait lui accorder le Capital. Elle a même, dans sa majorité, joué le jeu des impérialismes, dans une ferveur patriotique dont était bien incapable le capital… servant de « chair à canon » dans des conflits où elle avait tout à perdre.

Bien sûr les discours, manifestations, organisations,… n’ont pas manqué. La constitution d’un « mouvement communiste international », suite à la « révolution bolchévique » a fait croire à la réalisation d’un monde nouveau… L’expérience du stalinisme, des schismes internes, l’effondrement du « soviétisme »… ont dissipé tous ces espoirs moins d’un siècle après la première expérience.

Qui peut aujourd’hui parler d’un mouvement international des prolétaires, des salariés ? Qui peut identifier ce que l’on appelait au 19e et même au 20e siècle, la « classe ouvrière industrielle, fer²de lance de la révolution » ? Qui peut aujourd’hui affirmer que le système du salariat est le « grand unificateur » des luttes ?

On peut, bien sûr, l’affirmer, dans des « déclarations de principes »… Mais la réalité est toute autre ! La méthode Coué a rarement accouché d’une stratégie révolutionnaire !!

Le capital a façonné la société suivant ses stricts intérêts,… Il a même fait mieux, il a su quand cela lui paraissait utile « lâcher du lest » aux salariés, leur accorder des acquis, que ces deniers croyaient définitifs, pour, quelques générations plus tard,… leur reprendre en faisant croire qu’il y était obligé !

… LA MONDIALISATION DU CAPITAL

C’est donc bien le Capital qui a imposé sa vision de l’organisation du monde,… et non ses adversaires. Après avoir utilisé au maximum la force de travail dans les pays de sa naissance, il est allé exploiter au-delà de ses frontières originelles une force de travail beaucoup plus rentable au regard de ses intérêts. Il a su s’affranchir, par la souplesse de son fonctionnement, des contraintes légales que lui imposait les États,… rendant en cela obsolètes et dérisoires les politiques économiques nationales.

Profitant de la baisse de l’autorité et de la portée des politiques nationales il a réussi à imposer une déréglementation généralisée des mécanismes de la finance mondialisée (taux de change et taux d’intérêt). Il a ainsi permis, en développant la spéculation financière, de dépasser le cadre de l’économie réelle, faisant de l’économie financière l’axe essentiel des processus d’enrichissement de quelques uns et de l’asservissement du plus grand nombre.

Les organisations de sauvegarde des intérêts du capital (FMI, OCDE, OMC,…) alliés aux grandes banques sont devenues les acteurs essentiels de l’organisation économique de la planète.

L’effondrement de l’empire soviétique a fait tomber les dernières illusions, sans pour cela ouvrir les yeux, sur une stratégie absurde qui devait ouvrir sur des lendemains qui chantent.

RETOUR A LA NATION

Devant un tel gâchis, la perte des repères traditionnels et l’absence de stratégie politique, le vieux réflexe nationaliste a fait un retour en force.

L’extérieur, l’étranger, l’autre redevient l’ennemi…Le repliement sur soi est redevenu d’actualité.

Les apôtres de la haine, de l’intolérance et du racisme après quelques décennies de silence reviennent sur le devant de la scène, se drapant comme d’habitude dans les habits de la « défense du pauvre, de la veuve et de l’orphelin ». Ils espèrent retrouver une virginité politique au détriment d’une classe politique parasite et complice de la faillite sociale, politique, économique et même morale, généralisée.

Surfant sur les inquiétudes, les scandales, les inégalités et le manque de perspective, ils misent sur le repli nationaliste. La démagogie, alliée au simplisme affligeant de leur raisonnement, supplée aujourd’hui l’indigence généralisée de la réflexion politique et citoyenne.

Les vieux démons qui avaient ensanglantés le 20e siècle sont en passe de redevenir tendance.

On est loin de la « solidarité prolétarienne » d’antan !

Cette tendance nationaliste n’a rien de surprenant. Devant la puissance monolithique et apparemment inattaquable du capitalisme mondialisé, la débandade généralisée des forces progressistes, la complicité des politiciens avec le système, la désagrégation du lien social, le réflexe classique et primaire est le repli sur soi, la défense de son immédiat environnement social. Il y a, dans ces conditions, une partie frustrée de la classe politique, qui n’a pas encore accès au pouvoir, qui n’hésite pas à surfer sur la misère, le désarroi et les rancoeurs en se donnant des airs de « Robin des Bois ». Le processus est classique et a parfaitement fonctionné au 20e siècle en temps de crise. Le fumier de la crise du système décadent est propice à cette évolution. Il peut à la limite permettre au Capital de « sauver les meubles » en instaurant des pouvoirs forts qui préviendront les conflits sociaux et logiques de déstabilisation sociales et politiques.

Ainsi donc, l’improbable, ce que l’on croyait impossible, est en passe de se réaliser. Pour le moment, aucun mouvement, aucune organisation, aucun parti, aucune mobilisation n’est capable d’offrir une alternative. Le piège dans lequel nous enferme le système, et dans lequel nous nous sommes aussi enfermés, va nécessiter autre chose que les solutions dérisoires qui nous sont proposées : « bien voter » aux prochaines élections.

Février 2012 Patrick MIGNARD



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LA TENTATION NATIONALISTE
5 février 2012 - 17h16 - Posté par nath31

Et si "bien voter" signifiait "ne pas voter" tout simplement. Y en a marre de tous ces politiciens bonimenteurs. C est affligeant de les voir tous se battre pour soi-disant sauver la France. Comme si on y croyait deux secondes à leurs programmes bidons. En tout cas la place a l air bonne.



LA TENTATION NATIONALISTE
5 février 2012 - 19h37

Incantations, mises en garde angoissées, craintives et toujours défensives, truffées de mots en "isme" utilisés toujours dans une seule direction, celle qui mène aux pires dérives, quand il gagne la "populace" ignorante et brutale, la masse des "gens de rien."
Se révolter ne peut-être qu’une folie qui mène aux pires extrêmités, au National-Socialisme.
"Le temps des nationalismes" n’est pas revenu, il n’a jamais disparu et c’est parce que le capitalisme international voulu effacer toutes les aspérités qui gênent le conformisme nécessaire au développement des relations marchandes, tout en imposant ses règles de profit, d’oppression et d’exploitation avec , pour ce qui nous concerne l’UE.
Il est évident qu’une grande crainte agite des néo-conservateurs bénéficiaires de cet "idéal" littéraire d’un monde qui serait "un grand village" régi par les seules valeurs dites "occidentales", dont on voit la froide et horrible efficacité dans le dévoiement de ses propres principes démocratiques.
Au lieu de se complaire dans la peur rétroactive des horreurs du XXième siècle qui ne font que se poursuivre avec plus d’hypocrisie aujourd’hui, on ferait mieux de s’interroger sur le pourquoi on a laissé aux capitalismes à son extrême droite le soin de dévoyer des concepts qui existent depuis la nuit des temps et qui avaient été bousculés, transformés dans le formidable élan révolutionnaire de 89, de la Commune, de la Résistance.






Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite