Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les alternatifs ne connaissent pas la crise


de : Robin Brousse
mercredi 14 mars 2012 - 21h04 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

La crise nous mine, la politique nous chagrine. Sur le front social, il n’y a hélas aucune perspective réjouissante à l’horizon. Mais ce pas une raison pour se laisser abattre. Il faut au contraire ne pas hésiter à examiner la situation avec un regard constructif. C’est le seul prix à payer pour sortir de l’impasse. C’est pour cela que nous allons réfléchir sur les alternatives qui constituent notre seule et unique porte de sortie vers un monde plus solidaire.

JPEG - 19.2 ko

Afin de pouvoir développer dans la sérénité, je vais commencer par couper le souffle aux aspirations révolutionnaires d’un grand nombre de lecteurs. Que je salue au passage. Mais trêve de salamalecs. Franchement, la révolution permanente, ça ne fait pas un peu démago-populo-planplan une fois l’adolescence passée ? Le programme c’est quoi ? Tout casser ? Tout brûler ?... Et puis au final, c’est le plus con qui gagne et on repart pour un tour ? Un peu de sérieux. Il faut au moins être néoconservateur américain ou stalinien européen pour croire que l’on peut apporter le progrès par la force. La révolte brute manque grandement de subtilité, merci de le reconnaître. De toutes les façons, tu te fatigues pour rien car, à part quelques grandes gueules, personne n’a réellement envie de faire ta révolution. Alors si tu le veux bien, on va virer une consonne et on va plutôt parler « évolution » positive. Mais tu peux te rassurer, cela n’occulte en aucune manière une certaine notion de combat bien plus glorieuse que d’incendier des voitures et des commerces.

Et puis tant que l’on y est, on va aussi se débarrasser de la politique. Tout simplement parce que c’est une pollution sévère pour réfléchir convenablement. Par soi-même, comme une grande personne. Mais il ne faut pas t’en faire, je vais essayer de ne pas trop écorcher tes supers-héros. A ce propos, il me semble qu’ils mériteraient tous de s’appeler kick-Ass. Certainement à cause de leur manque de super-pouvoirs. Parce que c’est bien de cela qu’il faut parler. On reproche beaucoup aux politiciens, tout simplement parce qu’en définitive on leur demande beaucoup trop. Des actions citoyennes ont beaucoup plus de chance de nous sortir de la crise qu’un tribun aux ordres de la finance mondialisée qui est complètement déconnecté du monde réel. Pratiquement toutes les avancées que nous connaissons actuellement ont eu lieu grâce à la société civile et à des engagements individuels. Dès qu’il est mis au pied du mur, le politique enregistre et porte ça à son crédit. La vox populi possède bien plus d’influence que ce qu’il n’y paraît. Si elle est inaudible depuis des années, c’est parce que le peuple est assommé par une avalanche de sur-informations contradictoires qui le rendent aphone. Mais un peu de patience, l’espoir et l’engagement dans une juste cause sont un bon remède de cheval contre cette pathologie.

Maintenant que la route est bien dégagée, on va pouvoir avancer. Pied au plancher, tant qu’à faire. Sans trop nous épuiser, car nous sommes enfin délestés des trois plus gros boulets : la révolution, la politique et le plus grotesque : la révolution avec les politiciens. Bon, c’est clair que ça fait du vide. Du coup, il ne reste plus que toi. Ce n’est pas la peine de regarder autour. C’est bien de toi que je parle. Il faut bien que tu te rendes à l’évidence, je ne peux pas faire grand-chose pour toi, je ne suis qu’un petit écrivain de province qui tente de faire circuler une autre vision de la société. Si tu veux vraiment que ça change... il va falloir retrousser tes manches. Avec avec un peu de bonne volonté, on devrait arriver à un résultat très sympathique.

Allez hop, c’est parti ! Je vais t’expliquer une chose toute simple. Le seul moyen pour progresser vite et intelligemment c’est de recourir à des alternatives. Ce qui équivaut à dire que l’on va continuer à vivre aussi bien qu’aujourd’hui tout en se payant le luxe d’avoir plus de confort. Tout ce qui change c’est que l’on va procéder de manière différente. Parce que vraiment, il faut bien le dire une bonne fois pour toute : la décroissance sèche ne fait rêver personne. Alors on va plutôt parler d’une autre forme de croissance qui repose sur un modèle philosophique et écologique en lieu et place de l’inhumain facteur économique.

Pour ce faire, il faut bien comprendre que la philosophie possède une rigueur mathématique. Chaque vérité potentielle qui échoue au moment de passer à l’expérimentation technique doit être systématiquement virée à la corbeille. Quand c’est nul, c’est nul. Rien ne sert de s’entêter comme un abruti. Que penserais-tu d’un philosophe qui incite à bombarder un pays pour lui apporter la démocratie ? C’est ne serait pas sérieux du tout de la part d’un penseur patenté. Je suggérerais dans ce cas le recours au goudron et aux plumes à l’encontre de l’intéressé. Mais en attendant, la bonne nouvelle c’est que l’on ne va pas peiner à remonter le niveau. Sans chercher à réinventer l’eau tiède, on va faire appel à des techniques qui ont déjà fait leurs preuves. Ce qui tombe plutôt bien parce que c’est un peu mon métier de développer et de mettre en pratique des solutions. Bien évidemment, tout n’a pas fonctionné du premier coup. Sinon ce serait trop simple. Mais avec le fil des années, j’ai pu peaufiner toute une série d’alternatives dans de nombreux domaines qui commencent à être bien rodées.

Ma méthode de travail est simple. On part toujours d’un vrai besoin. Au début on commence par y répondre de façon théorique sans se soucier des contraintes. Ensuite on passe à la phase pratique en cherchant à simplifier au maximum, parce que les solutions les plus simples sont TOUJOURS les meilleures. Pour finir, si c’est nécessaire, on peut s’attarder sur le coté confortable et esthétique. A l’issue de ce process, il en ressort toujours une alternative viable qui ne demande qu’à être adoptée. Cela va sans dire que l’aspect de l’accessibilité financière reste une priorité. Ce n’est pas un scoop, des alternatives au sens large, il y en a plein sur le marché qui sont toutes aussi inabordables les unes que les autres. Ce qui contribue largement à aggraver les inégalités. Le plus sournois de l’histoire, c’est que les riches peuvent jouer les protecteurs de l’environnement avec en prime des grosses subventions payées par l’ensemble de la société. Ce qui leur permet de grandement baisser leurs charges. Le pauvre quant à lui n’a pas d’autres solutions que de conserver son chauffage énergivore, sa bagnole polluante et de consommer du bas de gamme. Si l’on souhaite une réelle avancée en matière de mieux vivre et de protection de l’environnement, cela passe forcément par une démocratisation très large des alternatives. Voire même par une discrimination positive envers les plus démunis, qui restent prioritaires à mes yeux.

Mais on va sortir un peu du flou pour que tu comprennes mieux. Je vais donc te donner des exemples concrets. On va commencer par l’énergie parce que c’est un sujet passionnant et très populaire. Tous les jours tu utilises du pétrole. Pas de souci, on remplace cette huile minérale par autre chose qui produit le même effet. Tous les jours tu utilises du courant nucléaire. Pas de souci non plus, on remplace ce mode de production extrêmement dangereux par un procédé 100% propre. C’était juste des petits exemples pour y voir plus clair. Mais il faut bien garder à l’esprit qu’il existe autant d’alternatives salutaires que de besoins élémentaires. A partir de ce point, je préfère préciser qu’il est hors de question que j’envoie des articles et des fiches techniques sans aucune base philosophique de départ. Ce serait vraiment un beau gâchis sur le fond. Je ne cherche même pas à m’en cacher : si je fais ce travail, c’est avant tout pour moi à travers toi. Et il en va de même pour toi. A chaque fois que tu adoptes une attitude responsable pour ton propre bien-être cela profite aussi à tout le monde. L’égoïste c’est l’autre. Celui qui consomme sans se soucier de rien. L’isoloir lui suffit amplement pour se donner bonne conscience. Comme s’il y avait les gentils organisateurs d’un coté et les gentils membres de l’autre. Quel beau club d’irresponsables !

Si vraiment tu tiens tant que ça à la politique et à ta révolution, je vais te faire plaisir en te disant que le recours aux alternatives est un geste militant et révolutionnaire. Dans le bon sens des termes. On peut dire militant parce que le fait d’emprunter cette voie implique forcément une large part de revendication qui peut parfaitement se passer de beaux discours. Et puis révolution parce que ça coule de source que le fait d’arrêter de se faire tondre comme un mouton ne peut qu’avoir un impact important sur la santé de cette finance qui nous asphyxie chaque jour d’avantage. Tu veux frapper pour faire mal ? Alors tape dans les bourses ! Parole de Robin Brousse, s’il y en a qui manquent de tout, c’est bien parce qu’il y en a qui ont de tout en trop. Partant de ce principe, il faut choisir entre ta vie ou la bourse. En ce qui me concerne, le choix est vite fait depuis longtemps. Cette mascarade que l’on nomme économie de marché a plus que trop duré. On vit bien mieux quand on arrive à éliminer tous les facteurs de stress qui émanent de la brutalité du système actuel.

Jusqu’à présent, j’ai toujours aidé du mieux que je pouvais celles et ceux qui désirent mettre en place des solutions. Je l’ai toujours fait sans me soucier de l’appartenance politique ou de l’échelle sociale. Ce que j’ai pu remarquer, c’est qu’à chaque fois le sentiment d’autonomie change radicalement la vision du monde. Les personnes concernées sont tout de suite plus ouverte à l’humanisme et au dialogue constructif. C’est pour cela que je persiste et signe dans cette démarche qui rassemble au lieu de cliver d’avantage. Je ne vais donc pas ménager ma peine pour faire partager cette démarche salvatrice au plus grand nombre. Mais je préfère préciser dès maintenant que je n’ai rien à vendre et que je n’ai pas du tout l’intention de jouer à l’ingénieur conseil en ligne car c’est ingérable. Je veux bien aider à mettre le pied à l’étrier, c’est déjà pas mal. Pour la suite, il faut apprendre à être un peu curieux et aussi à se servir de ses dix doigts pour autre chose que de taper sur un clavier. Tout simplement parce que le virtuel à lui seul ne mène à rien. La liberté progresse uniquement grâce aux efforts que l’on accorde à sa propre autonomie. C’est à ce prix seulement qu’un autre monde sera possible. Tout le reste n’est que littérature pour grands enfants immatures. Dans cette belle histoire qui nous attend, les héros seront celles ou ceux qui mettront du bons sens dans leur vie.

Pour conclure, je tiens à rajouter qu’il ne faut pas croire que l’autonomie c’est forcément l’autarcie. C’est même tout l’inverse. Car il s’agit d’une véritable ouverture sur l’extérieur. Plus on est autonome, plus on a tendance à aller vers ses contemporains sans préjugés. Tout simplement parce que l’esprit libre est moins en proie au repli sur soi que ceux qui sont matraqués au quotidien par un système en pleine déliquescence. C’est sans doute ce qui explique que les anarcho-punks soient de très bons vivants.

A très bientôt pour de nouveaux articles qui cette fois rentreront dans la technique avec plein de bons tuyaux pour s’évader de la morosité ambiante. En attendant, n’oublie pas que nous ne sommes ni des marchandises, ni des machines à gober de belles promesses électorales. Nous valons beaucoup mieux que cela car nous pouvons changer l’avenir par notre seul désir d’alternative.

***********************

Et toujours un fabuleux livre libre et gratuit à télécharger : en cliquant ce lien



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les alternatifs ne connaissent pas la crise
15 mars 2012 - 08h54 - Posté par Jean-Louis

Comment transformer un simple problème de robinet (eau, air, électricité...) en une longue tirade pseudophilosophique qui ignore d’où l’on vient et où ’on va. Une révolution est un bond qualitatif. Une évolution est au mieux le choix d’un embranchement par on ne sait qui. Toutes les contorsions pour éviter le mot "capitalisme" sont assez risibles. Avant de changer de robinet, la seule solution est de "ne rien faire" pour prendre le temps de réfléchir. Quand j’arrive à la fin de ma journée de travail, je n’ai guère d’autre envie que de boire, fumer des clopes et regarder ou écouter une connerie. Le week-end, il m’arrive de prendre le temps de relire de vieux classiques et non les péroraisons incompréhensibles des uns et des autres sur lesdits classiques, les uns parce qu’il veulent profiter de leur droit de hauteur, les autres parce qu’ils ont le temps (des autres autres ?). Ce que je viens d’écrire a peu de chose à voir avec le texte proposé et c’est très bien ainsi.



Les alternatifs ne connaissent pas la crise
16 mars 2012 - 11h37

pour résumer, ca dit ca :

Mais on va sortir un peu du flou pour que tu comprennes mieux. Je vais donc te donner des exemples concrets. On va commencer par l’énergie parce que c’est un sujet passionnant et très populaire. Tous les jours tu utilises du pétrole. Pas de souci, on remplace cette huile minérale par autre chose qui produit le même effet. Tous les jours tu utilises du courant nucléaire. Pas de souci non plus, on remplace ce mode de production extrêmement dangereux par un procédé 100% propre. C’était juste des petits exemples pour y voir plus clair.

...

yaka fokon bla bla :)






Hommage à Giorgio Forti
dimanche 7 - 10h57
de : UJFP
Message urgent des occupants du théatre de l’Odéon
samedi 6 - 23h51
de : Alain Collet
Les sables radiologiques du désert
samedi 6 - 21h50
de : AIPRI
Dossier : Penser et lutter avec Rosa Luxemburg
samedi 6 - 21h08
de : contretemps
2 commentaires
Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
2 commentaires
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
4 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite