Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Espagne. Grève générale : une marée humaine a défilé dans tout le pays (videos)


de : Madrid
jeudi 29 mars 2012 - 22h53 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 123.1 ko

Une marée humaine agitant des nuées de drapeaux rouges a défilé ce jeudi dans toute l’Espagne, des manifestations émaillées de violences à Barcelone. Des centaines de milliers de personnes ont défilé en cette journée de grève générale contre la réforme du travail et la politique d’austérité du gouvernement de droite.

A la veille de l’annonce du budget 2012, marqué par une cure de rigueur sans précédent, des centaines de milliers de personnes ont manifesté à travers le pays, point d’orgue de l’exaspération sociale qui grandit sur fond de chômage galopant, de récession et de coupes sociales draconiennes.

Portant de petites pancartes où étaient dessinés des ciseaux, symbole des réductions budgétaires, au moins 100.000 manifestants ont parcouru les avenues du centre de Madrid. Les syndicats ont annoncé près d’un million de personnes, le quotidien El Pais 170.000. Dans le cortège, José Luis Rodriguez, commercial dans le secteur automobile de 35 ans, expliquait avoir fait le choix de perdre une journée de salaire pour défendre ses droits, en faisant grève pour la première fois de sa vie. "Cette journée va me coûter 60 euros, c’est peu en comparaison de ce qu’ils risquent de me prendre demain avec la réforme, ils peuvent me jeter à la rue", lançait-il.

Les manifestants, évalués à 800.000 par les syndicats, 80.000 par la police, défilaient aussi à Barcelone, la deuxième ville du pays, où des violences ont éclaté entre policiers et groupes de jeunes. "La police a dû intervenir et a utilisé des balles en caoutchouc" face à un "groupe assez important" qui a provoqué "des incidents violents", a déclaré un porte-parole du ministère régional de l’Intérieur.

Partout ailleurs, la mobilisation était forte, avec 50.000 personnes à La Corogne selon la police, 25.000 à Saint-Jacques de Compostelle selon les syndicats, entre 72.000 et 400.000 dans toute l’Andalousie, entre 35.000 et 250.000 à Valence, suivant les estimations.

Des incidents ont aussi éclaté à Madrid, Vitoria et Séville. Au total, 176 personnes ont été interpellées, 58 policiers et 46 manifestants ou grévistes ont été blessés, selon le ministère de l’Intérieur.

Brandissant des pancartes avec les mots "Réforme du travail, NON", les piquets de grève s’étaient installés tôt le matin aux portes des usines, des marchés de gros de Madrid et Barcelone, des banques ou des stations de transports en commun, placardant des affichettes annonçant : "Fermé pour cause de grève".

Les syndicats CCOO et UGT voulaient ainsi dénoncer la réforme du marché du travail déjà appliquée par le gouvernement, dans le but de combattre un chômage qui frappe 22,85% des actifs. Selon eux, cette réforme aura pour seul effet d’aggraver le fléau, alors que le gouvernement espagnol lui-même prévoit la destruction de 630.000 emplois en 2012 et un chômage à 24,3% en fin d’année.

Pour le chef du gouvernement Mariano Rajoy, au pouvoir depuis cent jours, cette grève arrive au pire moment : sous l’oeil de ses partenaires européens, le Conseil des ministres présente vendredi le budget 2012, marqué par des coupes sévères. L’objectif est de réduire à 5,3% du PIB en fin d’année le déficit public, après un dérapage jusqu’à 8,51% en 2011, au prix de lourds sacrifices sociaux.

http://www.letelegramme.com/ig/gene...





Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Espagne. Grève générale : une marée humaine a défilé dans tout le pays (videos)
29 mars 2012 - 23h42 - Posté par jaja

La police a dû intervenir et a utilisé des balles en caoutchouc



Espagne. Grève générale : une marée humaine a défilé dans tout le pays (videos)
30 mars 2012 - 08h27

Barcelona, 29-Mar-2012, Huelga General http://youtu.be/ynWbUFKrADw



Espagne. Grève générale : une marée humaine a défilé dans tout le pays (videos)
31 mars 2012 - 11h47 - Posté par PEPE RUBIALES

Cette grève générale met en avant les centrales syndicales Commissions Ouvrières (CCOO) et UGT.

Mais manque une partie de la réalité.

Alors que les caméras se portent sur ces deux syndicats, faut savoir que l’appel à la grève générale avait était lancée bien avant par la centrale CIGA de Galice, un syndicat nationaliste et qui se défini comme syndicat de classe, qui compte plusieurs dizaines de milliers d’adhérents et est très implanté dans le secteur public et dans la métallurgie (PSA à Vigo, chantiers navals à Vigo et Ferrol). L’appel de la CIGA avait ensuite était suivi par les centrales basques ELA et LAB et la centrale andalouse SAT.
L’appel de ces centrales syndicales, pas connues à l’extérieur, mais très fortes sur leur région, a fortement impacté les bases des Commissions Ouvrières. A tel point, que des milliers de délégués, de syndicats et de fédérations avaient fini par pousser la direction confédérale à sortir du "trou" en l’obligeant à prendre la décision d’appeler aussi à la grève général.


Des clés pour comprendre :

Pendant toutes les années que le PSOE était au pouvoir, les principaux dirigeants qui se sont succédé à la tête des CCOO avaient entraîné la centrale vers la social-démocratie, renonçant à la lutte de classes et noyautant l’organisation d’éléments encartés au PSOE. Après avoir viré des dirigeants communistes ouvriers historiques comme Marcelino Camacho, la démarche réformiste s’accompagna d’une chasse aux sorcières sans précédents. Dans les années 90, toute la commission exécutive de la puissante Fédération des Cheminots (RENFE) fut décapitée par la direction confédérale parce qu’elle avait appelé à la grève pour les conditions de travail et pour l’embauche des apprentis-mécaniciens. Durant toutes ces dernières années, des syndicats d’entreprise subirent pressions, attaques et exclusions. Plus récemment, la position des CCOO de s’aligner avec l’UGT et le PSOE pour l’allongement de la retraite fut la goutte qui fit déborder le vase. Les bases n’en pouvaient plus !

La dérive réformiste est combattue depuis 1982 par une partie des fédérations, des Unions provinciales et des syndicats. La résistance au sein des CCOO est bien implantée mais la liquidation des idées entreprise par le PSOE et des dirigeants syndicaux dans les années 80, la répression interne et la démobilisation et l’écœurement qui s’emparèrent de milliers de militants, finirent par affaiblir la combativité ne laissant que deux alternatives : soit rester et combattre de l’intérieur, soit quitter les CCOO et rejoindre des centrales syndicales de classe issues dans les luttes de l’après-franquisme et présentes dans les Autonomies régionales.

Les CCOO étaient liées historiquement au PCE. Les militants de ce parti au sein des CCOO ont toujours opposé une vive résistance à la dérive réformiste, rejoints par les militants syndicaux en provenance d’organisations et partis actifs pendant la lutte anti-franquiste (scissions du PCE comme PCPE, PCML, ou MCE, LCR, PTE, ORT,... certaines aujourd’hui disparues) et qu’on retrouve aujourd’hui dans Izquierda Unida (le front de Gauche espagnol).

A la fin des années 90 et début des années 2000, beaucoup de militants syndicaux communistes, chassés par les réformistes ou qui se retrouvaient en minorité au sein de fédérations noyautées par le PSOE firent le choix de quitter les CCOO et passer à la CGT (anarcho-syndicaliste et oui vous avez bien lu, la Fédération des Arts Graphiques à Madrid ou les sections de la sous-traitance de la pétro-chimie à Tarragone sont quelques exemples), à la CIG (galicienne) au LAB (basque) ou créèrent ou rejoignirent d’autres petites centrales syndicales régionales comme le SAT en Andalousie, la CUT en Aragon, la CSC en Catalogne ou la CSI en Asturies. Petites centrales au niveau de l’Espagne mais très fortes et très implantées au niveau de leur communauté autonome.

Avec l’appel à la grève générale, toutes ces centrales syndicales de classe ont annoncé qu’il faut la dérogation TOTALE de la réforme alors que les CCOO et UGT prétendent la négociation sur la base de la réforme. De nombreuses voix s’élèvent déjà au sein des CCOO pour que la lutte aille plus loin, dans la durée et vers le retrait des mesures.


Espagne. Grève générale : une marée humaine a défilé dans tout le pays (videos)
31 mars 2012 - 14h10 - Posté par jean 1

rajoy,comme le malfaisant de petite taille(c’est un raccourci) l’a fait pour les syndicats français,pourra remercier la CCOO et l’UGT pour le sens des responsabilité dont ils font preuve en négociant.BEURK !





Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite