Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
de : Patrick MIGNARD
lundi 2 avril 2012 - 09h52 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Je n’ai aucune sympathie pour Mélenchon, pas plus que pour un quelconque autre candidat,… au point d’ailleurs que je ne me déplacerai même pas pour voter. Mon acte citoyen est de refuser la mystification qu’est l’élection.

Cela devait être dit pour éviter tout malentendu partisan, mais la dernière déclaration (I-télé/Europe1 le 1er avril) de la présidente du MEDEF mérite que l’on s’y arrête,… elle en dit long sur le cynisme du patronal et ces temps de crise.

"Le programme de Jean-Luc Mélenchon est un programme qui installerait une modalité de contrôle de l’économie et pas seulement de l’économie, peut-être comme on n’en a jamais vu".

Madame Parisot craint un « contrôle de l’économie ». Quand on voit les intérêts qu’elle défend on comprend sa crainte. Il est certainement mieux, pour les acteurs économiques qu’elle représente de pouvoir, sans aucun contrôle, de leurs victimes faire leurs petites et grandes affaires. En effet :

Que serait l’économie sans la liberté de licencier, d’exclure du travail, de réduire à la misère celle est ceux qui par leur travail créent la richesse ?

Que serait l’économie si les fabricants ne pouvaient plus fabriquer n’importe quoi avec n’importe quoi ? S’il fallait toujours faire attention aux composés des produits, en vérifier la toxicité, mettre en garde le consommateur sur d’éventuels dangers ?

Que serait l’économie si l’on ne pouvait pas polluer sans limite notre environnement, l’air, la mer, la campagne, les villes ?

Que serait l’économie si les possesseurs du capital ne pouvaient plus toucher des rémunérations dépassant l’imagination du citoyen moyen ?

Bref, que serait l’économie si celle-ci sans tenait simplement à satisfaire les besoins des hommes et des femmes de cette planète dans le respect de l’environnement. °

"Il y a aussi des phases dans les révolutions qui sont terribles. Je trouve que Mélenchon est beaucoup plus l’héritier d’une forme de Terreur que l’héritier des plus belles valeurs de la Révolution".

Madame Parisot fait dans la peur. La Révolution,… le mot est lâché. Mais faut-il rappeler à cette dame que s’il y a eu des révolutions dans l’Histoire, c’est justement parce qu’il y avait des personnages comme elle qui s’acharnaient à exploiter, à spolier, à diviser, à exclure des populations entières, les réduire à la misère. Que les exploités ne se révoltent pas et ne font pas des révolutions pour s’amuser, mais acculés à des situations impossibles à vivre.

Or, et cela n’a pas échappé à cette dame, aujourd’hui, c’est exactement le cas qui produit révolte, voire révolution. On comprend qu’elle soit inquiète. Quand aux « belles valeurs de la Révolution », ces mots dans sa bouche prennent une étrange sonorité.

Pour elle, quel sens peut avoir le mot «  LIBERTE  », sinon celui de s’accaparer d’un maximum de biens, liberté de licencier, liberté d’agir dans l’intérêt de quelque uns au mépris de tous les autres.

Pour elle, quel sens peut avoir le mot «  EGALITE  » quand elle défend les intérêts de cumulards qui touchent autant en un mois qu’un salarié moyen touche en trois siècles.

Pour elle, quel sens peut avoir le mot «  FRATERNITE  » quand elle évolue dans une société, et dans un monde, dans laquelle il y a de plus en plus de pauvres, d’exclus, de personnes qui ne peuvent plus se soigner, se loger…

° "Il y a des moments où la démagogie flatte des choses tout-à-fait détestables et c’est comme ça que les choses deviennent ensuite incontrôlables, non maîtrisables".

On comprendra désormais que parler de contrôle collectif de l’économie, de sécurité alimentaire, de réduction des inégalités, de salaires et de retraites décents, de respect de l’environnement,… constituent pour Madame Parisot des « choses tout à fait détestables ».

Et bien sûr si le contrôle collectif s’exerce, tout devient incontrôlable,,… beaucoup plus incontrôlable que le fonctionnement des marchés financiers, que la crise monétaire, de la dette, de l’énergie nucléaire, des OGM… qui comme nous le constatons tous les jours sont parfaitement contrôlés.

Cette dame trouve Jean Luc Mélenchon « vulgaire ». Il est vrai que comparé à la finesse et la culture de Nicolas Sarkozy, le candidat du Front de Gauche fait pâle figure, sans parler de quelques uns de ses ministres comme Nadine Morano ou Frédéric Lefèvre.

Elle trouve qu’il «  oppose les personnes les unes aux autres ». Qui est visé, les salariés et les patrons ? Mais cette opposition n’a pas eu besoin de Jean Luc Mélenchon pour exister avant même sa naissance à lui et à elle.

Elle trouve enfin que la présence des ministres communistes au gouvernement serait « ringarde ». Ça nous change de la crainte des chars soviétiques sur les Champs Elysées.

Cette déclaration manquait dans cette morne campagne. C’est désormais chose faite. La quantité de sottises débitées est telle que l’on peut espérer que madame Parisot mettra ça sur le compte du 1er Avril… C’est le seul espoir qui lui reste pour être crédible. Avril 2012
Patrick MIGNARD



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
2 avril 2012 - 10h07 - Posté par momo11

Bof,elle a un programme simple.Le retour a l’esclavage,tout le reste ne peut que l’a choquée........momo11



LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
2 avril 2012 - 10h35 - Posté par La Louve

Parisot a aussi poussé de hauts cris devant le programme de Marine Le PeN

Quand le FHaine avait opportunément le vent en poupe, Parisot voyait dans son programme "la ruine de la France" (pas moins).

http://www.lepoint.fr/politique/par...

Faut il en conclure que Mme Parisot désigne qui est un révolutionnaire prolétarien ?

Faudrait quand même voir à rester sérieux et à ressortir un peu ce vieux Guy Debord qui n’a pas dit QUE des conneries. Tant qu’on y est on peut aussi ressortir Reich et Tchakhotine.

Bref.

Parisot fait gonfler les leurres en fonction de ce qu’elle juge opportun sur le moment.

Ce micmac fait partie de la stratégie de manipulation du FdG mise en place par l’UMP pour couler le PS et remporter l’élection présidentielle (car dans un duel Mélenchon/Sarkozy tout le monde sait que Sarkozy est réélu d’avance).

C’est quand même marrant de se laisser piéger à ce genre de trucs.

Sinon je suis d’accord avec la remarque de Momo11 : Compte tenu de ce que veulent Parisot et ceux qu’elle représente, je pense que même le programme de BAyrou lu isemble dangereux et révolutionnaire :-D



voter ou se taire !
2 avril 2012 - 13h10 - Posté par amanita muscaria

Quand j’entend Parizot la moutarde me monte au nez,et JLM la mélenchomania depuis sa prise en main du PC , reste de la poudre au yeux, bien sûr, j’aime la foule en rouge chantant l’internationale, mais TIBET SYRIE NUCLEAIRE ET INSULTES A TOUT PROPOS pas pour moi ;la tentation du bulletin blanc est là. Mais CHIRAC / LEPEN = la droite SARKO/LEPEN = la droite. HOLLANDE SANS MELENCHON=SARKO+LEPEN+BAYROU = ou MELENCHON SANS HOLLANDE quelle salade ! allez je vais méditer et manger mon foulard rouge tout en cherchant des asperges sauvages...........



LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
2 avril 2012 - 14h32

A t’elle abordé l’enquête de l’IUMN car depuis 2007 le sujet n’est plus d’actualité.Moi il ne me déplairais pas de savoir ou cela en est,on sait la justice débordée mais quand même.



LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
2 avril 2012 - 14h35 - Posté par Lucien83

Et pendant ce temps madame fait salons sur salons pour son poulain.



LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
2 avril 2012 - 18h42 - Posté par Kômyô

Excellent !! N’en rate pas une la pari-sotte !
Bin si, même sans illusions je voterai la Méluche, rien que pour remercier tous ceux qui nous font rêver en se déplaçant, en montrant leur jeunesse et leur vitalité et pour leur donner du courage, car ça bardera, quel que soit celui qui l’emportera.



LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
2 avril 2012 - 21h26 - Posté par La Louve

ça bardera, quel que soit celui qui l’emportera.

Espérons que tu dises vrai

Moi je m’en cogne que Mélenchon ou Tartempion soit élu ce que je veux c’est que la colère et la résistance des travailleurs déborde tout par la gauche, qu’on n’attendre rien de ce cirque et de ces guignols (Mélenchon - et son aréopage sorti tout droit de Force Ouvrière - est juste un guignol plus talentueux que les autres pour faire avaler des couleuvres GROSSES comme des troncs d’arbre) car comme a dit très justement JP MErcier de la CGT Peugeot PSA : "là les tauliers font une pause mais dès le 7 mai ils vont y aller A LA HACHE".


LES FRAYEURS DE MADAME PARISOT
2 avril 2012 - 22h22 - Posté par Lucien83

Madame Paris-Sot, soyez consciente que même des personnes de la droite traditionnelle en ont marre de cette arnaque qui perdure. Donc vivement un changement, cela ne peut être pire.






Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
1 commentaire
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les biens superflus rendent la vie superflue. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite