Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Orpheline de Sarkozy, la droite redoute la guerre des chefs
de : Eric Mandonnet et Benjamin Sportouch
lundi 7 mai 2012 - 13h24 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

La défaite de Nicolas Sarkozy menace l’unité même de l’UMP. Où les règlements de comptes avaient commencé sans attendre le second tour. Etat des forces.

Le 16 avril, à six jours du premier tour, Nicolas Sarkozy sillonne la Vienne. Lors d’un trajet en voiture avec Jean-Pierre Raffarin, il explique à l’ancien Premier ministre : "Ma fierté, dans cette campagne, c’est d’avoir construit un nouveau discours de la droite pour l’avenir."

Alors que s’engage pour l’UMP la bataille des législatives, le président battu laisse-t-il en héritage à son camp une pensée, un art de la conquête du pouvoir, une méthode de gouvernement ? Ou un embarras, provoqué par un entre-deux-tours sans contrôle, qui vit certaines digues entre la droite et le Front national trembler, sans toutefois céder ? A moins qu’il ne devienne, plus ou moins vite, une nostalgie, faisant planer l’ombre d’un retour sur une famille politique aujourd’hui confrontée à sa première défaite à des élections nationales depuis sa création, en 2002. L’UMP, qui a horreur du vide, renoue avec le "trop-plein" cher au Général.

Jean-François Copé

Il a une obsession : rester secrétaire général de l’UMP, pour survivre dans l’opposition en gardant la main sur cette machine à cash et à militants. Il a profité de la campagne présidentielle pour assurer sa propre promotion. A chaque meeting du candidat, il prenait la parole, officiellement pour chauffer la salle, mais aussi pour soigner sa notoriété auprès des militants. Au Trocadéro, le 1er Mai, devant une marée humaine de droite, Copé a invité militants et sympathisants à se préparer pour la "reconquête des territoires", en 2014. Sous sa houlette, il va de soi.Ces derniers mois, il a essayé de cajoler les ministres plus que ne l’a fait François Fillon. "Quand il y avait une émission de télé, se souvient Thierry Mariani, Fillon invitait une partie de son gouvernement au premier rang pour faire la claque. Mais il ne nous citait jamais. Copé, lui, avait un mot gentil pour moi, à chaque déplacement où je l’accompagnais."

Le redécoupage de sa circonscription de Seine-et-Marne devrait faciliter sa réélection à l’Assemblée nationale. Le moment est venu pour lui de devenir copéiste, et seulement copéiste. Après son débat télévisé contre François Hollande, il disait : "Attendre deux heures dans une pièce, ce n’est pas très agréable. Je ne ferai pas cela à chaque fois."

François Fillon

Alain Juppé raconte avoir pointé, devant Jean-François Copé, les risques de voir des forces centrifuges menacer le parti. Réponse du secrétaire général de l’UMP : "Le problème, ce n’est pas ça, c’est Fillon." Le désormais ex-Premier ministre a discrètement tissé sa toile dans le mouvement. Dès l’été 2011, il a évoqué cette bataille avec Hervé Novelli, convié à l’heure du thé dans la maison de vacances louée par François Fillon en Toscane. A demi-mot - comme à son habitude - il lui avait indiqué qu’il visait non pas la mairie de Paris, mais l’UMP, comme marchepied pour 2017. Novelli, sensible à l’hypothèse d’une candidature de Fillon, en parla à Jean-François Copé. "Il a très mal réagi !", reconnaît Novelli. "Tu ne peux pas me laisser tomber, après tout ce que j’ai fait pour toi", s’est insurgé le maire de Meaux.

Alain Juppé

Le père fondateur de l’UMP ne restera pas inerte. A de rares nuances près, il n’a pas fait entendre sa différence pendant la campagne, même s’il lui est arrivé de regretter une "mise en cohérence" un peu défaillante. En privé, il se montrait surtout sévère à l’égard de Jean-François Copé, atteint, selon lui, par "un excès d’assurance" et le syndrome de la "grosse tête". Le maire de Bordeaux, qui a rencontré le secrétaire général de l’UMP le 2 mai, ne lui laissera pas carte blanche pour la suite des opérations. Il estime que le prochain président du parti (dont l’élection est prévue dès lors que Nicolas Sarkozy n’est plus le chef de l’Etat) ne sera pas de facto le candidat à l’Elysée en 2017, puisque, dans son esprit, des primaires devront être organisées à l’automne 2016.

Xavier Bertrand

"Je ne serai plus le n° 2 de personne, assurait-il en fin de campagne. Je change de registre et de costume, quel que soit le résultat." L’oeil toujours rivé sur les sondages, il se réjouissait même d’être le deuxième ministre le plus populaire du gouvernement Fillon, derrière Alain Juppé, et d’être passé devant Jean-François Copé dans d’autres baromètres. Son objectif est clair : devenir présidentiable. Une difficulté immédiate se présente à lui : se faire réélire dans sa circonscription de l’Aisne, où, le 22 avril, François Hollande (28,1%), Nicolas Sarkozy (25,2%) et Marine Le Pen (24,9%) sont arrivés dans un mouchoir. Pour viser ensuite la présidence du groupe ?

Les anciens de l’UDFLes anciens de l’UDF sont prêts à sortir du bois. Jean-Pierre Raffarin "ne s’interdit rien" et n’exclut pas de se porter candidat à la présidence de l’UMP. Jean-Louis Borloo, qui a disparu de la campagne aussi vite qu’il était apparu, ne veut pas davantage d’un parti dont il dit qu’il est (re)devenu "le RPR à tous les étages".

Et aussi...Nathalie Kosciusko-Morizet, qui fut chahutée comme porte-parole du candidat ; Valérie Pécresse, dont la priorité est de conquérir la région Ile-de-France en 2014 ; François Baroin, qui doit maintenant réussir à incarner une sensibilité au sein d’une droite déboussolée idéologiquement ; Bruno Le Maire, qui se considère, sur la foi des syndicats agricoles, comme le "meilleur ministre de l’Agriculture depuis Jacques Chirac" et veut poursuivre son ascension express ; Laurent Wauquiez, qui a commencé à se constituer une identité et revendique quelques troupes

http://www.lexpress.fr/actualite/po...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Orpheline de Sarkozy, la droite redoute la guerre des chefs
7 mai 2012 - 22h16

http://www.youtube.com/watch?v=Ob08...

venez voir le générique de la fin de l’ump....



Orpheline de Sarkozy, la droite redoute la guerre des chefs
7 mai 2012 - 22h44 - Posté par Papy83

Que les crabes se mangent entre eux ... Une page est tournée, place à la reconstruction.



Orpheline de Sarkozy, la droite redoute la guerre des chefs
8 mai 2012 - 21h26 - Posté par Papy83

Le seul objectif c’est 2017 pour Copé. Le reste ...






Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1
« NOUS, LE PEUPLE DES ÉTATS-UNIS… »
lundi 1er - 06h54
de : Ernest London
Le "Tube de l’été" : "CON à voter Macron" Chanson Inédite (vidéo)
lundi 1er - 00h01
de : nazairien
2 commentaires
Acte 33, A Paris, le mouvement, qui s’essouffle, a émoussé, la "vista" de la flicaille (vidéo)
dimanche 30 - 19h09
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Chacun est l'ombre de tous. Paul Eluard
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite