Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Après un an de lutte, les indigné-e-s continuent le combat !


de : Jérome Duval
mardi 29 mai 2012 - 20h11 - Signaler aux modérateurs
« La puissante bombe sociale va exploser à la face du système » |1| avait pourtant prévenu une militante du mouvement 15M au Conseil de l’Europe devant la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée parlementaire le 24 janvier dernier. En attendant l’explosion, le feu couve et la colère gronde.


Un an après la naissance d’un mouvement social historique sur les places espagnoles le 15 mai 2011, le rendez-vous était donné. Dans les rues d’Espagne et dans de nombreux pays du monde des milliers de personnes se sont retrouvées pour fêter de manière pacifique et revendicative cet anniversaire.

En Espagne, malgré les multiples arrestations réprimant le droit de manifester, ce fut une belle réussite. Le 12 mai 2012, dans un contexte de crise aiguë et de luttes sociales, la foule a de nouveau envahi les rues, |2| occupé les places de nombreuses villes pour y tenir des assemblées populaires. Le thème de la dette et de l’audit citoyen pour en répudier la partie illégitime y était fortement présent. Alors que beaucoup pensaient le mouvement 15 M espagnol assoupi ou en perte de vitesse, la mobilisation prouve qu’il est toujours là, actif, organisé et prêt à agir.

Les indigné-e-s espagnol-e-s dans la rue pour le premier anniversaire du 15M

A l’occasion de la journée du 12 mai de nombreuses mobilisations ont été massivement suivies pour commémorer l’anniversaire du mouvement des indigné-e-s. Dans différentes villes les manifestant-e-s ont occupé des places centrales avant de se faire déloger par la police comme à Madrid, Séville, Cadiz, Palma de Mallorca ou encore Valencia.

A Barcelone, la Plateforme Unitaire en Défense de l’Université Publique (Plataforma Unitària en Defensa de la Universitat Pública, PUDUP) avait décidé la grève étudiante le 3 mai contre la décision gouvernementale d’augmenter les frais universitaires, coïncidant ainsi avec le sommet de la Banque centrale européenne (BCE) dans la capitale catalane les 2 et 3 mai pour lequel l’accord de Shengen (qui permet la soi-disant libre circulation des personnes entre les pays de l’Union européenne) avait été suspendu afin de freiner l’arrivée de militants européens. Dès le 12 mai, le mouvement, autorisé à occuper la Place Catalunya sans doute pour effacer la sale image qu’avait donnée le pouvoir local lors d’une précédente occupation, organise des débats et actions. Une « cacerolada » (concert de casseroles) contre la banque Caixa de l’avenue Diagonal dure ainsi plus de 11 heures le jeudi 17 mai, |3| à l’endroit où plusieurs centaines d’indigné-e-s avaient décidé de camper avant d’être délogé-e-s par la police.

À Madrid, l’assemblée populaire a décidé de braver l’interdiction en restant sur l’emblématique place Puerta del Sol au-delà des horaires autorisés. Le 13 mai à l’aube, l’expulsion aura lieu avec une démonstration de force disproportionnée. Rien qu’à Madrid, les manifestations pacifiques entre le 12 et le 15 mai se sont soldées par 29 détentions et plusieurs centaines de contrôles d’identité. Des manifestations se sont déroulées devant la Banque d’Espagne et devant le siège de Bankia alors en pleine dégringolade et récemment sauvée de la faillite par l’État, sur le dos des contribuables, en nationalisant les pertes et les actifs toxiques.

A Valencia, le 12 mai, la municipalité avait décidé d’installer une « mascletà » (concert de pétards très populaire) sur la place de la mairie rebaptisée « place du 15M » par le mouvement. Les manifestant-e-s ont répondu à cette provocation4 en balayant toute l’installation (barrière et pétards) pour occuper la place et y tenir une assemblée. Non loin de là, des prises de parole ont exposé l’audit citoyen de la dette en cours, dénoncé les expulsions de logements, les coupes immorales et criminelles dans la santé et l’éducation... L’importante présence de lycéens équipés de crayons géants et de pancartes en forme de livre (symboles de leurs seules armes) montre que la révolte de Lluis Vives n’est pas loin. |4| Rappelons que le nouveau gouvernement de Mariano Rajoy, aussitôt après avoir adopté le budget 2012 réduit de 27,3 milliards d’euros par des coupes budgétaires historiques, décida par décret loi de l’amputer de 10 milliards supplémentaires dans l’éducation et la santé.

Le 16 mai marquait donc le début de la deuxième année de ce mouvement puissant, revendicatif, innovant et surprenant. Mais ce fut aussi le début d’une grève des professeurs de la Communauté Valencienne convoquée par cinq syndicats (STEPV, FECCOOPV, CSI·F, ANPE, FETE-UGT PV) et une manifestation de près de 10 000 personnes. La grève de tout l’État espagnol du 22 mai a été très suivie et constitue la 1ère grève unie des professeurs et élèves, du collège à l’université, de la jeune démocratie espagnole convoquée par tous les syndicats dans un secteur de l’éducation plus que malmené par les restrictions budgétaires (3 milliards d’euros de coupes budgétaires dans l’éducation ont récemment été approuvés dans le cadre de ce décret loi cité plus haut).

Un contexte international tout aussi encourageant !

Ailleurs, le mouvement a été également présent dans de nombreux pays. À Londres, en Angleterre, 11 personnes ont été arrêtées lors de l’expulsion d’une assemblée pacifique sur les marche du ‘Royal Exchange’. En Belgique, plus de 1000 personnes ont défilé dans la capitale, avant de se rassembler en différentes assemblées thématiques pour organiser et coordonner les mobilisations à venir.

Au Québec, confrontée à un mouvement étudiant porteur de nouvelles formes de luttes à l’image du mouvement des indigné-e-s d’une ampleur exceptionnelle, la ministre de l’Éducation et vice-première ministre, Line Beauchamp, a dû démissionner le 14 mai 2012. En grève illimitée, les étudiant-e-s entamaient alors leur 14ème semaine de lutte pour empêcher une hausse de près de 75 % en cinq ans des frais de scolarité universitaire : de près de 2 200 dollars canadiens (environ 1 700 euros) par an à près de 3 800 dollars (3 000 euros) en 2017. Le 22 mai, jour de la grande grève du secteur de l’éducation en Espagne, plusieurs centaines de milliers de personnes manifestaient dans les rues de Montréal et des grandes villes pour marquer les 100 jours de lutte de la plus longue grève étudiante de l’histoire du Québec |5|.

À Francfort, rebaptisé "Bankfurt" à l’occasion d’un rassemblement anti-capitaliste de quatre jours, plus de 20 000 personnes ont manifesté à l’appel du collectif Blockupy le 19 mai pour dénoncer le règne de l’austérité en Europe. Les autorités locales, qui avaient interdit toutes les autres manifestations (jusqu’à certaines conférences prévues depuis longtemps), ont empêché à la dernière minute l’itinéraire proposé par les organisateurs et la manifestation n’a pu se terminer devant le siège de la Banque centrale européenne (BCE), partie intégrante de la Troika. |6|

En Russie, les rues se remplissent aussi ! Vladimir Poutine fait face à une contestation sans précédent depuis les législatives de décembre 2011 entachées de fraudes massives et remportées par le parti au pouvoir Russie unie. Des manifestations anti-Poutine ont rassemblé jusqu’à 100 000 personnes à Moscou et, impensable auparavant, des centaines de jeunes opposant-e-s ont occupé dès le 8 mai le parc de Tchistye Proudy. Ce campement du centre de Moscou s’est établi en réaction à la répression violente d’une manifestation de l’opposition le 6 mai dernier, la veille de l’investiture de Vladimir Poutine. Le camp a été “évacué” une semaine plus tard, plusieurs centaines de manifestant-e-s ont été interpellé-e-s.
De l’autre côté de l’Atlantique, le mouvement Occupy étatsunien a pris les devants en appelant à la grève le 1er mai 2012. Relayé par d’autres villes au Canada, en Australie et en Corée du Sud, cet appel sonne fort. En effet, depuis la fameuse grève générale du 1er mai 1886, |7| la fête des travailleurs était célébrée le 1er lundi de septembre. Au-delà du symbole, le fait d’imposer le 1er mai dans l’agenda social des Etats-Unis est un acte politique qui renoue avec l’histoire des mouvements sociaux, c’est en soit une victoire de la mémoire des luttes.

Enfin, le sommet du G8 initialement prévu à Chicago s’est déplacé à Camp David par peur des manifestations du mouvement Occupy, mouvement qui s’en prend aussi au sommet de l’OTAN le 20 et 21 mai à Chicago où se sont retrouvés les chefs d’Etat ou de gouvernement des 28 pays membres. Cette organisation militaire qui a pris le commandement de la force internationale de sécurité (ISAF) en Afghanistan en 2003, est dirigée depuis sa création par un Etatsunien.

Peu importe d’où on vient, peu importe où on vit, le mouvement des indigné-e-s est partout et compte bien se faire entendre. Les jours qui ont précédé ou suivi la date anniversaire du 15M ont démontré une fois de plus que ce mouvement a une capacité de mobilisation et d’action laissant présager de nouvelles luttes... jusqu’à ce que victoires s’en suivent !


Notes

|1| "la potente bomba social va a estallar en la cara del sistema". EFE, 24 janvier 2012.

|2| Photos de manifestations en Espagne : http://www.rtve.es/mediateca/fotos/... et ailleurs : http://occupywallst.org/article/wat...

|3| http://www.youtube.com/watch?v=prnD...

|4| Espagne. Le mouvement social exige des comptes, http://www.cadtm.org/Espagne-Le-mou... et http://primaveravalenciana.com/

|5| Plus de 700 arrestations ont eu lieu. Une nouvelle loi, dénommée Loi 78, interdit de se couvrir le visage de masques ainsi que toute concentration à moins de 50 mètres des centres universitaires.

|6| On dénomme ainsi la Commission européenne, le FMI et la BCE qui agissent de concert pour appliquer les plans d’austérité en Grèce, en Irlande et au Portugal où ils forment les créanciers principaux.

|7| La grève du 1er mai 1886 est très suivi et particulièrement à Chicago où des centaines de policiers font irruption et chargent les ouvriers rassemblés en lutte pour la journée de huit heures.

http://www.cadtm.org/Apres-un-an-de...



Imprimer cet article





Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite