Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’autre développement...


de : Gwel@n
mardi 15 mars 2005 - 16h39 - Signaler aux modérateurs

Réponse à Paff le Iench au sujet de l’alter croissance un essai sur la réaffirmation de la décroissance comme notion de rupture et remise en cause de la croissance salvatrice.

Qu’importe l’appellation, pourvu que les avancées sociales servent la cause écologique et réciproquement...

Vers un alter développement ?
une révolution lente au service de la décroissance...

pour une alternative au développement économique à 2 vitesses Nord/Sud
pour un autre développement basé sur les solidarités locales et internationales

JPEG - 3.9 ko

L’alter développement induit un développement humain et une remise en cause de la croissance économique destructrice. L’alter développement, c’est aussi le partage des richesses et l’abolition de la dette pour les pays du Sud.
L’alter développement pose la question d’un développement équilibré de la planète, la préservation des ressources et s’intègre donc dans l’après développement. Il met la question de l’aide au développement comme une préoccupation essentielle pour remédier aux déséquilibres internationaux accentués par les politiques des grandes institutions dominatrices (FMI, Banque mondiale, OMC...).
Le refus du productivisme effréné est la base de ce projet et il s’applique particulièrement à l’activité agricole pour préserver la paysannerie, conserver nos paysages et la biodiversité. Il s’agit de mesurer la finitude des ressources terriennes et prendre en compte de l’avenir, la « préservation de l’avenir de la collectivité humaine » dit A. Jacquard « à l’opposé de l’attitude libérale qui délibérément tient compte des intérêts immédiats ». L’efficacité industrielle a bousculé les choses car elle ne respecte pas le rythme de renouvellemment des ressources. Théodore Monod et René Dumont avaient sonné l’alerte en leur temps, les intellectuels sont peu nombreux à reprendre le flambeau, Nicolas Hulot est devenu l’icone médiatique rompû aux lois des lobbies qui se rachètent une image et une conscience (Rhône Poulenc, EDF, TF1).

Un des défis de l’altermondialisation et essentiel pour notre avenir c’est la question écologique, souvent sousestimée, qui nécessite des mesures urgentes et fortes. Le phénomène d’irreversibilité pose la notion du devenir de la planète, de l’humanité et la menace d’asphyxie généralisée. Les problèmes rencontrés sont aujourd’hui à une échelle mondiale et en particulier ceux liés à la détérioration environnementale et humaine.
Car « un environnement négligé et dégradé menace notre cadre de vie et porte atteinte à la santé. La lutte contre le cancer nécessite la connaissance des agents chimiques présents dans notre environnement. Elle exige une meilleure protection de nos concitoyens qui y sont exposés dans leur milieu professionnel ou leur cadre de vie » dixit Chirac dans sa correspondance avec le Pr Belpomme.
L’heure est à la dépollution : air, terre, eau, alimentation. Il faut une politique volontariste pour accepter un autre développement écologique respectueux de l’homme.
L’enjeu est de moins polluer pour diminuer la fréquence des maladies actuelles et retarder les manifestations de l’effet de serre. L’application du protocole de Tokyo (février 2005) est une première phase qui doit conduire à une prise de conscience globale et à une réaction individuelle d’éco-citoyenneté. Une réduction drastique de nos émissions doit être soutenue dans la durée, accompagnée de campagnes de sensibilisation et d’action. La société de consommation doit être décrédibilisée au profit d’une consommation réduite et responsable (au niveau énergétique et alimentaire). Une croissance économique fondée sur la qualité et non pas une quantité produite, telle est la solution préconisée par le Pr Belpomme. Mais dépolluer est plus difficile que polluer, il faut donc des mesures politiques fortes pour inverser la tendance. Un enjeu important s’offre aussi à la recherche technologique et dans l’industrie s’éloignant du développement durable largement instrumentalisé. Développer des énergies alternatives comme le solaire aujourd’hui en considérant la diminution du potentiel des énergies fossiles (pétrole notamment) et l’uranium. L’espoir peut venir d’un mouvement écologiste universel et de la force montante de la société civile. Car la conscience de la gravité de la situation doit accélérer la prise de décision. Le 21 ème sera écologique ou ne serons plus, telle est le bilan du Pr Belpomme qui met en avant la survie de l’espèce humaine en dénonçant les maladies induites directement ou indirectement par l’homme.
Les maladies que nous fabriquons sont multiples, certaines sont nouvelles, le cancer, les stérilités et les maladies congénitales (génétique ou hormonale) auxquelles s’ajoutent les maladies d’origine infectieuse, bactériennes (légionellose) ou virales comme le sida, le sras et les maladies à prions (vache folle). Un autre groupe est de nature métabolique avec les maladies cardiovasculaires liées à l’athérome (cholestérol), l’hypertension artérielle, l’obésité et le diabète. Le 4ème groupe concerne des maladies de nature toxique ou allergique, avec les maladies respiratoires chroniques (comme l’asthme et maladies de peau) alors que le 5ème comprend les maladies neurosensorielles et neuropsychiques qui sont pour la plupart de nature environnementale.
« Il y a un divorce profond entre la puissance affichée de notre médecine et l’extrème difficulté des recherches actuelles ». La pollution atmosphérique multiplie les attaques, notre alimentation provoque des réglèments, les pesticides seraient responsables de maladies du système nerveux et dégénérescences cérébrales.
Nous payons chaque jour la modification de l’ordre naturel, nos agressions et provocations constantes contre la nature. L’imposture est de nature « technico-économique et politique et du domaine de la société et du système dans lequel nous vivons ». De fait, les guerres, l’instabilité politique, la pauvreté, l’absence de moyens et de véritable politique sanitaire expliquent que nombre de pays en voie de développement dépendent des organismes internationaux ou ONG pour lutter contre les maladies et épidémies.
Dans les pays riches, la santé publique est en crise, se pose le problème du financement (dépenses en France de 10% du PIB), pourtant la santé est une priorité.

Le cancer est révélateur de la pollution de notre environnement, le libéralisme non régulé nous projette dans un mur indolore au 1er abord. L’état providence mis en place par les social-démocraties participe à la démoralisation de la société moderne et à la non-responsabilisation selon S. Latouche. L’enrichissement des pays du Nord est lié à l’appauvrissement des pays du Sud. La croissance pour la croissance (libéralisme fondé sur le profit) conduit à la pollution généralisée, l’épuisement des ressources naturelles et elle retentit sur notre santé. L’homme considère que que la nature est une marchandise inépuisable et surconsomme. L’industrialisation ne profite pas aux pays du Sud, la marchandisation de tous les biens se répand. Nous exportons notre mode de vie, nos cancers d’origine chimique, le tabac, l’alcool et les pesticides. Le pouvoir des multinationales est croissant sous couvert de développement ou d’aide intéressée (voir Monsanto en Afrique). La dette écologique du Nord est importante envers le Sud qui devient la poubelle du Nord (Areva au Niger, achat de droits de polluer). Il faudra concilier économie, écologie, santé et bien-être.
De fait, le principe de précaution doit être multiplié et la lutte contre les OGM relayée par l’information par souci de transparence. Une indépendance des médias et des instituts de contrôle doit être défendue échappant aux lobbies. Les transnationales déterminent les choix de société, l’industrie pharmaceutique est liée à l’industrie chimique. La production de substances toxiques est considérée selon certains comme un crime contre l’humanité. « La société cancérigène » de l’amiante et de l’agriculture intensive (pesticides) a révélé les cancers professionnels.
Une mobilisation populaire, un contre pouvoir intellectuel sont des éléments de construction d’un autre monde. Vouloir annuler la dette, c’est participer au développement des pays du Sud en leur offrant une aide désintéressée.
Il faut traduire les paroles par des actes en faisant pression sur les gouvernants, ne plus subir les sirènes économiques et les lobbies industriels en refusant ce développement qui n’est pas durable. Un volontarisme politique est nécessaire pour faire échec au fatalisme ambiant. Pour y parvenir, il faudra admettre une rupture nette avec le modèle de développement actuel qui passe par un sursaut citoyen et international (malgré la position américaine) pour espérer des jours meilleurs.
Il nous revient à refonder un mode de développement dépassant le capitalisme.

Les profits capitalistiques pour l’année 2004 sont énormes et augmentent régulièrement : 9,6 milliards d’euros, 4,6 pour BNP-Paribas...redistribution aux actionnaires, le capital est concentré dans peu de mains, investissements à l’étranger (Chine, délocalisations). Les actionnaires du CAC40 sont pour moitié français, pour moitié étrangers, Microsoft redistribue 37milliards de dollars à ses actionnaires. La France exploite probablement plus l’étranger que l’étranger ne l’exploite via le CAC40, les profits bancaires sont très importants (50% du chiffre en frais de gestion). La faiblesse des salaires explique la faiblesse de la consommation et la faible croissance. Les profits augmentent avec le chômage, la faiblesse des salaires est liée à la montée du chômage. La seule bonne nouvelle pour Bernard Marris c’est que le chomâge limite la croissance et l’émission de GES, les USA emettent 25% des GES de la planète, la Chine 14% (en raison de sa croissance). Les pays émergents (Inde, Chine, Brésil) en 2020 auront dépassé les pays de l’OCDE, cette croissance est alimentée par les profits des multinationales du Nord. L’idéal serait qu’elles investissent dans l’industrie propre : séquestration de carbone, voiture propre, pile à combustible hydrogène, biocarburants, solaire, photovoltaïque. La croissance chinoise est fondée sur le charbon (le plus polluant) et le nucléaire, les USA réinvestissent dans le nucléaire. Les ressources en uranium de même que pour le pétrole n’excèdent pas 30 ans d’utilisation.
Les profits d’aujourd’hui sont le chômage d’aujourd’hui et les maladies de demain. Mener une politique sociale aujourd’hui exige de considérer et de concilier l’environnement pour assurer l’avenir du globe et de ses hommes.

8.03.2005 (Rouge et Vert)

Gwel@n pour la commission écologie des Alternatifs



Imprimer cet article





SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - 12/09/20
vendredi 4 - 17h40
de : Jean Clément
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - SAMEDI 12 SEP
vendredi 4 - 17h37
de : Jean Clément
Mali : Dans quel but s’y maintient l’Armée Française ?
vendredi 4 - 17h29
de : joclaude
Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE
vendredi 4 - 17h14
de : Christian.Delarue
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite