Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Douceurs policières (qui font mentir leur ministre les vilains) (4 videos)
lundi 28 janvier
de Irae
1 commentaire
Et après langlois essaiera de nous faire pleurer sur leur sort.
Lire la suite, commenter l'article...

Caleb Irri, pensées doubles, triples et tordues sur la Palestine !
de : pilhaouer
samedi 24 novembre 2012 - 11h07 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Sur son site et sur Agora Vox Caleb Irri publie un texte intitulé :

Israël/Palestine : si vis pacem, fais-là !

http://www.agoravox.fr/actualites/i...

http://calebirri.unblog.fr/2012/11/...

Il n’a pas osé publier ce texte sur BC et ne s’est pas donné la peine de répondre aux commentaires .

Après le nouveau crime perpétré par les sionistes à Gaza, il est impossible de ne pas réagir sur ce texte où Caleb Irri se démasque.

AC l’avait déjà épinglé à plusieurs reprises quand le prolixe Caleb écrivait n’importe quoi pour le seul plaisir de publier.

Et là, trop, c’est trop !

Naturellement les « pensées » doubles mènent à la confusion et au refus de choisir mais l’auteur est quelqu’un d’informé et le texte dont il est question ne renvoie pas seulement dos à dos palestiniens et israéliens.

D’abord Caleb Irri exprime son embarras :

« Il est toujours difficile d’aborder la question du conflit israélo-palestinien : accusés de soutenir soit des terroristes soit des colonisateurs, les commentateurs même les plus compétents semblent toujours embarrassés lorsqu’ils décrivent cette situation inextricable. »

Ne sont embarrassés que les Ponce-Pilate médiatiques qui savent, mais n’osent pas dire ou pire, sont des sayanims de l’Etat sioniste !

Et Caleb Irri sait forcément qu’il n’y a aucune comparaison possible entre ce que subissent les palestiniens et les dommages provoqués par leur réplique à l’occupant.

Pourtant, il n’hésite pas à écrire cette phrase insupportable :

« … Car en définitive il est avéré que chaque camp se trouve à la fois responsable et coupable de la situation actuelle, à tel point qu’il est devenu aujourd’hui impossible de déterminer les torts de chacune des partie sans se perdre dans des considérations historiques qui n’ont même plus lieu d’être … »

Caleb Irri ne sait pas que lorsqu’une armée bombarde des civils, avec les circonstances aggravantes que ceux-ci sont dans une enclave densément peuplée dont ils ne peuvent sortir, cela s’appelle au regard de la CPI un crime de guerre !

Non seulement Caleb Irri considère que les palestiniens sont aussi responsables de leur malheur mais il le fait en tirant un trait sur l’histoire de la colonisation et de l’épuration ethnique.

C’est tellement plus simple, en effet, de considérer que finalement il ne s’agit que de deux peuples qui se chamaillent avec les mêmes armes … car pour Caleb Irri, il y a deux armées en présence :

« J’ai toujours été frappé par l’absence de solution contenue dans un conflit armé : des troupes sont envoyées se battre contre d’autres troupes pour « sauver » chacun sa patrie »

« … avec les mêmes armes … » ? Eh bien non ! Pas tout à fait !

Pour Caleb Irri, les terroristes sont … les palestiniens !

« … il faut admettre que si d’un point de vue « pratique » Israël a les moyens pour détruire toute vie palestinienne, les terroristes Palestiniens ne font par leurs actions qu’empirer le sort de leur propre population. … »

Puis, c’est le naufrage dans l’ignoble :

"Car si nous pouvons oser ici un peu de « tactique » politique, les Israéliens au pouvoir ont en réalité tout intérêt à ce que des roquettes tombent régulièrement sur leur pays, car ils continuent ainsi de susciter la pitié (et les subventions) d’autres pays comme les non-négligeables Etats-Unis, tandis que les Palestiniens ont eux tout intérêt à voir Israël envahir leur territoire pour susciter la réaction de leurs voisins déjà échaudés."

Même si des dirigeants peuvent avoir ce type de considérations, il faut rappeler à Caleb Irri que les sionistes ont envahi le territoire et depuis longtemps et que "l’horrible score" des victimes est de 1 à 100 .

Renvoyer dans ce cas dos à dos palestiniens et israéliens, c’est un peu accepter ce score comme le rapport de la valeur respective des vies !

Et Caleb Irri sait puisqu’il écrit (je souligne) , parlant des israéliens :

... sont-ils prêts à pratiquer un génocide ouvert sur cette population qu’ils considèrent comme dangereuse ... ?

Qu’il lise encore ceci :

Tout va bien ! Aux défenseurs du Grand Israël de Rudi BARNET.

http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Caleb Irri, droit de réponse
24 novembre 2012 - 16h22 - Posté par Caleb Irri

@ Pilhaouer

Tout d’abord j’ai publié ce texte sur Bellaciao et il n’a pas fait long feu. Passons là-dessus. Pour les commentaires sur agoravox, j’avoue ne pas avoir répondu d’une part par manque de temps, et puis quand j’ai voulu m’y mettre et que j’ai vu la teneur des "commentaires", j’ai préféré m’abstenir de rajouter de l’huile sur le feu...

Je vais maintenant vous répondre sur le fond

1er point : la preuve en est que justement vous tombez dans les travers que je dénonce et qui empêchent les commentaires, puisque vous me considérez visiblement comme "partisan des colonisateurs"...

2ème point : nous savons tous que les forces sont inégales et que le nombre de morts est bien plus important du côté palestinien que du côté israélien. Cependant, comme je le dis dans l’article, ceux qui tirent les roquettes savent qu’en les tirant ils exposent les Palestiniens aux représailles mortelles des Israéliens. Je ne dis pas que c’est justice, je dis juste que c’est la réalité.

Faut-il que les Palestiniens tuent un même nombre d’Israéliens avant de pouvoir négocier la paix ?

Je suis bien d’accord pour dire que la politique israélienne est monstrueuse et scandaleuse, et je croyais avoir clairement distingué les dirigeants des peuples. Mais il faut ajouter que les dirigeants palestiniens, en réclamant la fin d’Israel ou en refusant de le reconnaître, participent à la perpétuation d’un conflit inutile.

3ème point : je ne parle pas d’armées mais de conflit armé, et je souligne bien l’incomparable force de frappe israélienne à celle des Palestiniens qui eux ne peuvent pratiquement rien...

4ème point : ce sont les terroristes palestiniens qui lancent des roquettes, pas tous les Palestiniens. Les attentats contre une population sont des actes terroristes, et à aucun moment je n’amalgame les Palestiniens et les terroristes.

5ème point : Je ne remets pas en cause l’inégalité de la situation, comme j’ai essayé de vous le montrer, mais je pose simplement la question : sachant cela que fait-on ? doit-on exterminer Israel pour "rembourser" cette injustice, ou doit-on se résigner à faire la paix, un jour, pour ne pas que, génération après génération, des enfants innocents meurent pour rien d’autre que la vengeance de la vengeance de la vengeance de la vengeance....

Comment envisagez-vous l’avenir, tant du côté des Israéliens que des Palestiniens ? Leur souhaitez-vous de se battre jusqu’à la fin des temps, ne faudra-t-il pas de toute façon tirer un trait, même si c’est douloureux, sur toute cette affreuse histoire, ne serait-ce que pour les futures générations, et même pour la paix dans le monde ?

D’après vous, qu’aurions nous du faire après la libération de la France et la fin de l’Allemagne nazie ? Exterminer les Allemands jusqu’au dernier pour leur faire "payer", ne plus commercer avec eux, ou tirer un trait sur tout ça pour vivre en bonne intelligence ? Vous accepteriez sans doute de diner avec un Allemand, non ? Et bien que feriez-vous si vous appreniez que son grand père a tué le votre durant la guerre, ou que le votre a tué le sien ?

Ne vaut-il mieux pas ne pas savoir, ne pas faire les comptes ? parce que peut-être était-ce l’inverse durant la première guerre mondiale, et encore l’inverse en 1870 ?

En se disant on arrête tout, on ne fait pas les comptes car sinon cela ne finira jamais, alors on a l’occasion de tout reprendre à zéro.

C’est tout ce que je dis dans mon article, je dis arrêtez tout cela, ça ne sert à rien. Et quand je vois des réactions comme la votre (mais rassurez-vous vous n’êtes pas seul) , je comprends mieux à quel point la tâche est difficile...



Caleb Irri, droit de réponse
24 novembre 2012 - 21h14 - Posté par pilhaouer

@ Caleb Irri

Vous publiez un « droit de réponse » sur BC alors que vous manquiez de temps pour le faire sur Agora Vox et qu’au vu des commentaires sur Agora Vox, vous avez préféré ne pas jeter de l’huile sur le feu …

J’ai décortiqué votre texte et critiqué les phrases essentielles.

Mais vous ne cherchez même pas à démontrer point par point que je vous ai mal lu, et vous répondez par du verbiage sans modifier vos positions initiales mais avec des ajouts .

vous tombez dans les travers que je dénonce et qui empêchent les commentaires, puisque vous me considérez visiblement comme "partisan des colonisateurs"...

Vous, vous tombez dans le travers des médias et le syndrome de Tom et Jerry !
http://www.acrimed.org/article3871....

En gros, deux adversaires se disputent mais il ne faut surtout pas que Pujadas explique pourquoi ils sont en conflit et ne peuvent parvenir à une trêve durable, voire à une paix définitive.

Nous avons pourtant un exemple en France : plus de 50 ans après la fin de la guerre d’Algérie, « on se raconte encore, non pas l’Histoire, mais des histoires et le résultat est la persistance de haines et du racisme anti-arabe.

Non, vous n’êtes pas partisan des colonisateurs !

Mais vous écrivez que « chaque camp se trouve à la fois responsable et coupable de la situation actuelle » et vous mettez les spoliés dans le même sac que les colons. Oui ou non ?
D’ailleurs, ce mot de colonisateur figure dans votre réponse mais pas dans le texte initial !

… nous savons tous que les forces sont inégales et que le nombre de morts est bien plus important du côté palestinien que du côté israélien

Ah oui ? Vous le savez ? Pourquoi ne l’avez-vous pas écrit ?

 ceux qui tirent les roquettes savent qu’en les tirant ils exposent les Palestiniens aux représailles mortelles des Israéliens

Et toute résistance est déconseillée.

 Faut-il que les Palestiniens tuent un même nombre d’Israéliens avant de pouvoir négocier la paix ?

 !!!?? Euh !Je ne comprend pas trop, là !

 

Je suis bien d’accord pour dire que la politique israélienne est monstrueuse et scandaleuse, et je croyais avoir clairement distingué les dirigeants des peuples. Mais il faut ajouter que les dirigeants palestiniens, en réclamant la fin d’Israel ou en refusant de le reconnaître, participent à la perpétuation d’un conflit inutile.

Non, vous n’avez pas écrit que la politique israélienne était monstrueuse !
Non, vous n’avez pas distingué les dirigeants des peuples sauf dans une phrase et dans la conclusion
mais dans tout le reste du texte vous parlez des palestiniens et des israéliens.

je ne parle pas d’armées mais de conflit armé, et je souligne bien l’incomparable force de frappe israélienne à celle des Palestiniens qui eux ne peuvent pratiquement rien.

Vous parlez de conflit armé et de troupes envoyées se battre contre d’autre troupes !
Où donc soulignez-vous la disproportion des forces ?

Dans cette phrase ? « il faut admettre que si d’un point de vue « pratique » Israël a les moyens pour détruire toute vie palestinienne, les terroristes Palestiniens ne font par leurs actions qu’empirer le sort de leur propre population. »
Et si vous écrivez qu’Israël a les moyens de raser Gaza, vous ne dites pas qu’Israël utilise effectivement des moyens considérables et même vous contrebalancez aussitôt avec le terrorisme qui lui, évidemment est palestinien et pas israélien !

« 4ème point : ce sont les terroristes palestiniens qui lancent des roquettes, pas tous les Palestiniens. Les attentats contre une population sont des actes terroristes, et à aucun moment je n’amalgame les Palestiniens et les terroristes. »

Les attentats contre une population sont des actes terroristes !?
Certainement, mais uniquement si les victimes sont israéliennes ?
Bombarder Gaza n’est pas un acte terroriste ? Ce n’est pas un crime de guerre ?

Je m’arrête là car la suite est sans intérêt.

Vous n’avez pas répondu, Caleb Irri !


Caleb Irri, droit de réponse
24 novembre 2012 - 22h16 - Posté par Caleb Irri

@ pilhaouer

nous sommes samedi et je ne travaille pas aujourd’hui, cela explique que je peux perdre du temps à essayer de montrer que je ne suis pas "pro-israélien" ni "anti-palestinien", ni "anti-israélien" , ni "pro-palestinien"mais visiblement cela ne sert à rien.

Votre lien ne fonctionne pas, tant pis pour Tom et Jerry

Un jour on me dit défenseur des musulmans, un autre des Israéliens, rouge brun, communiste, naïf, inconscient, double... tout cela est ridicule.

Le terme colonisateur se trouve dans le premier paragraphe du texte.

Les chiffres (http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2..., effectivement je ne les ai pas donné, je l’avais pourtant prévu, peut-être était-ce une erreur de ne pas les mettre, mais je n’avais pas imaginé qu’on puisse me prendre pour un soutien de la politique israélienne.

Je ne mets pas les deux camps dans le même sac : il me paraissait évident que les bombes au phosphore, les avions de chasse, drones et autres chars d’assaut ne sont pas à comparer aux cailloux et roquettes palestiniennes, et je ne pensais pas qu’on m’accuserait sur cela : j’écrivais cela début 2009, c’est assez clair je pense : http://calebirri.unblog.fr/2009/01/...

Ce que j’ai essayé d’expliquer dans ce texte, c’est justement que malgré les souffrances et les injustices de ce conflit, il faut cesser de "compter les points", car il faudrait alors continuer de se battre. Et si je comprends la colère qui anime les terroristes palestiniens, je ne veux pas accepter la violence qui en découle. Pas plus que celle, même démesurée et disproportionnée, des Israéliens.

Evidemment que bombarder Gaza est un crime de guerre, mais ET APRES ? comment fait-on pour faire cesser cela ? Quelle solution préconisez-vous ? Plus de roquettes, des roquettes plus grosses, un conflit dans lequel l’Iran attaquerait Israël qui serait défendu par les Etats-Unis qui eux-mêmes rentreraient en guerre avec la Russie ?

Comment comptez-vous faire la paix ? Vous ne voulez pas la paix ?

Si justement vous considérez que les souffrances des Palestiniens ont assez duré, comment comptez-vous les faire cesser ? Je comprends que le sort fait aux Palestiniens vous mette en colère, et moi aussi je suis souvent révolté à l’écoute des horreurs qu’ils subissent, mais vous devez dépasser cette colère pour en faire quelque chose de constructif

Vous allez encore me répondre en citant des bouts de phrases destinées à me faire passer pour un partisan des Israéliens ou d’Israel, ou des sionistes, ou des juifs, est-ce que tous ces termes veulent dire la même chose d’ailleurs ? ET puis après, a-t-on avancé d’un pouce ? Tous ceux qui me lisent savent très bien à quoi s’en tenir avec mes opinions, et je vais cesser là de me défendre d’une chose dont je ne suis pas coupable.

Vous rendez-vous compte que par amalgames successifs je suis devenu tour à tour "non-défenseur" des Palestiniens, puis "pro-israélien" pour devenir un "agent des sionistes" ?

J’avais écris un petit texte sur ce genre de procédés, je vous en laisse le lien ici : http://calebirri.unblog.fr/2012/08/...

Pour le reste, je me demande effectivement si je dois continuer de publier ici, vu qu’apparemment je n’y suis plus le bienvenu... j’y réfléchirai donc sérieusement.


Caleb Irri, droit de réponse
25 novembre 2012 - 00h14 - Posté par pilhaouer

@ Caleb Irri

Je critique un article.
Je ne suis pas censé faire le lien avec d’autres articles que vous citez car je n’ai pas lu votre œuvre intégrale . Un peu de modestie !

Dans toute situation difficile, la vérité doit être la base de discussion.
Il est illusoire de penser qu’on peut résoudre un conflit en éludant ses causes.

Vous employez plusieurs fois le mot terroriste et toujours pour qualifier l’une des parties.
Un résistant, même lorsqu’il ne s’attaque pas à des civils est qualifié par l’occupant de terroriste et les sionistes ne font pas exception.
Souvenez-vous que Mandela a été rayé des listes de terroristes US … en 2008.

Vous écrivez dans votre première réponse :

Mais il faut ajouter que les dirigeants palestiniens, en réclamant la fin d’Israel ou en refusant de le reconnaître, participent à la perpétuation d’un conflit inutile.

C’est ce que répète la hasbara. Pourtant c’est un mensonge :
http://www.france-palestine.org/Han...

Amira Hass, mardi 11 novembre 2008 dans Haaretz :
« Le diri­geant du Hamas dans la bande de Gaza, Ismail Haniyeh, a déclaré hier que son gou­ver­nement était disposé à accepter un Etat pales­tinien aux côtés d’Israël dans les fron­tières de 1967. »

Dans votre article, pris isolément, vous mettez effectivement oppresseur et opprimé dans le même sac .

Vous expliquez : 

Evidemment que bombarder Gaza est un crime de guerre, mais ET APRES ?

C’est quand même mieux en le disant !
Avez-vous remarqué les efforts énormes de la propagande israélienne pour nier, atténuer et tenter de justifier les crimes commis.
Les locaux de l’AFP à Gaza ont été bombardés deux fois et plusieurs journalistes palestiniens ont été tués. Vous savez pourquoi.

L’Etat sioniste fait tout pour tenter de redresser son image et nous devons au moins aider à faire éclater la vérité.

Le régime d’apartheid en Afrique du Sud a pris fin lorsqu’il a été considéré comme infréquentable.

Lorsque les alliés d’Israël seront contraints de cesser leur soutien inconditionnel, Israël acceptera un compromis.

Vous allez encore me répondre en citant des bouts de phrases destinées à me faire passer pour un partisan des Israéliens ou d’Israel, ou des sionistes, ou des juifs, est-ce que tous ces termes veulent dire la même chose d’ailleurs ?

Je ne crois pas vous avoir attribué de qualificatifs mais lorsqu’on s’exprime avec légèreté sur un sujet aussi grave, il est malvenu ensuite de pleurnicher sur l’image qu’on construit soi-même.


Caleb Irri, droit de réponse
26 novembre 2012 - 08h16 - Posté par Copas

Il y a un aspect curieux dans les termes.

Parler de terroristes palestiniens quand ce sont des groupes palestiniens qui envoient des mini-fusées sur Israel, et ne pas parler de terroristes quand l’état d’Israël écrase sous les bombes une population à qui on a volé sa terre et qui est enfermée dans la plus grande prison à ciel ouvert du monde.

C’est bien l’appareil d’état israélien qui, à nouveau, a provoqué les justificatifs à sa démonstration de forces.

Il est tout à fait surprenant de voir et entendre des fariboles sur les dirigeants palestiniens par rapport à la question de l’état israelien.

D’abord, l’OLP s’est fondée et s’est battue pour une Palestine démocratique qui avait ambition de réunir toutes les composantes vivant sur sa terre dans une même société. Donc la population juive comme les autres.

Le projet sioniste d’un état fondé sur la filiation par le sang, la religion et l’origine ethnique par l’expulsion des autres populations de leurs terres a été combattu pour cela.

Bien plus tard, la reconnaissance de l’état d’Israël par les dirigeants palestiniens, est ambivalente, d’un côté on reconnait un adversaire, mais de l’autre on entérine l’enterrement d’une société laïque et mufti-confessionelle.

Mais c’est clair, par ignorance ou mensonge l’ami Caleb nous sort la fiction de la non-reconnaissance par les dirigeants palestiniens de l’Etat israélien.

C’est faux depuis longtemps maintenant et même avant cela la position était un état laïc avec tout le monde dedans avec mêmes droits, donc l’inverse d’un état de type apartheid comme l’est la société israélienne qui attaque sans cesse les droits des palestiniens non juifs qui demeurent sur la terre israélienne.

Mais même au delà, la question de la reconnaissance de l’état israélien faite par les dirigeants palestiniens, pose un corolaire qu’il faut bien traiter : L’état d’Israël reconnait-il le droit aux palestiniens de faire un état ?

Sur la théorie peut-être mais à chaque fois que les palestiniens ont parlé de construire réellement leur état (et on l’a vu à l’ONU), ce furent des menaces militaires de l’appareil d’état israélien, des menaces militaires du gouvernement israélien.

Il n’y a donc pas du tout là de réciprocité et sortir cet aspect de non-reconnaissance de l’état israélien est un mensonge outrageant permanent habituellement tenu par des zélateurs de l’apartheid et du vol de terres en Palestine, Mais en même temps que se taire sur les menaces perpétuées par le gouvernement israélien contre l’autorité palestinienne à chaque fois qu’elle a voulu faire reconnaitre la Palestine comme état, indique un autre réflexe douteux tenu par le fait de l’existence d’une propagande intense sur ces points par le sionisme en Europe et particulierement en France.

Pour revenir à Gaza, comment accepter que de tels propos soient tenus dés lors que l’agression est subie par le ghetto palestinien ? Que ce ghetto de Gaza est une des plus fortes densités en population du monde, une population enfermée derrière des barbelés, des drones de combat, des avions de chasse et des missiles, un morceau de terre où les infrastructures payées souvent par l’UE, écoles, hôpitaux, énergie, routes, électricité , terres agricoles, immeubles d’habitation, etc, sont régulièrement pilonnées, écrasées et détruites par l’état terroriste.

Comment peut-on ne pas réclamer le minima pour que les palestiniens de Gaza respirent :

 Ouverture de la frontière entre gaza et l’Egypte
 Port international en eau profonde
 garantie d’inviolabilité de l’espace terrestre, maritime et aérien des terres palestiniennes, à Gaza et ailleurs.


Caleb Irri, droit de réponse
24 novembre 2012 - 22h32 - Posté par pilhaouer
Caleb Irri, droit de réponse
24 novembre 2012 - 22h43 - Posté par NOCTURNE

ceux qui tirent les roquettes savent qu’en les tirant ils exposent les Palestiniens aux représailles mortelles des Israéliens
Nos F.T.P. aussi,par leurs combats ,ont exposé la population a la vindicte nazi .
doit-on exterminer Israel pour "rembourser" cette injustice, ou doit-on se résigner à faire la paix, un jour, pour ne pas que, génération après génération, des enfants innocents meurent pour rien d’autre que la vengeance de la vengeance de la vengeance de la vengeance....
Pour l’instant c’est Israel colonialiste qui extermine les Palestinien.La lutte des Palestiniens ce n’est pas de la VENGEANCE MAFFIOSI,c’est un combat pour la justice et la liberté.
Leur souhaitez-vous de se battre jusqu’à la fin des temps, ne faudra-t-il pas de toute façon tirer un trait,

C’est aux Palestiniens de savoir ce qu’ils souhaitent,ils sont majeur et n’ont rien a faire de nos souhait .Ils attendent notre soutient .Pour la comparaison "
l’allemand , les grands pères "c’est du niveau MATERNELLES ;


Caleb Irri, droit de réponse
26 novembre 2012 - 11h16 - Posté par Josip

Gaza n’est pas un ghetto, terme historiquement employé pour désigner les quartiers Juifs dans des grandes villes ( d’Europe de l’Est et des USA.) Cette concentration communautaire de population dans ces pays permettait un contrôle plus aisé, qui tire son origine d’une défiance venant de la majorité religieuse d’un pays donné. Le ghetto pouvait offrir une certaine "sécurité" personnelle et familiale dans la vie quotidienne. On pouvait généralement sortir et entrer librement du Ghetto sauf circonstances exceptionnelles et tragiques dont le point culminant fut l’exécution de la Shoa par les Nazis en 1942.
Gaza n’est pas Israël et les Palestiniens n’y sont jamais en sécurité et n’ont jamais pu en sortir ou y entrer librement.
Gaza est un camp de concentration à ciel ouvert entouré de grillages et de murs, car ses habitants y sont prisonniers, il faut l’autorisation du geolier pour y pénétrer ou en sortir. Comme en Afrique du Sud au temps de l’Apartheid ou aux USA encore et toujours , les révoltes y sont traitées à coup de canon et de mitrailleuses.
Solidarité avec les Gazaouis et tous les Palestiniens opprimés et massacrés par l’Etat colonial et d’extrême-droite israélien.


Caleb Irri, pensées doubles, triples et tordues sur la Palestine !
26 novembre 2012 - 10h55 - Posté par A.C

Ce que je ne comprends pas, c’est qu’avec la récidive d’autant de papiers de ce personnage dont on sent bien que le "net" est pour pour lu un espèce de Viagra d’EGO , Bella Ciao son service GRATUIt de pub pour un blog, ou souvent la pensée dominante est presque caricaturée par de la bouillie d"analyses" qui sont au débat d’idées ce que notre ami Sarton est au marxisme,

pourquoi...ce garçon intéresse au point l’ami PILAHOUER, bien mieux inspiré d’habitude, pour qu’il porte à notre connaissance un triste copier coller de ce qui se fait de plus naze sur le conflit palestinien. !!

 :))

Juste ça suffisait à laisser ce PQ à sa place !

4ème point : ce sont les terroristes palestiniens qui lancent des roquettes, pas tous les Palestiniens. Les attentats contre une population sont des actes terroristes, et à aucun moment je n’amalgame les Palestiniens et les terroristes

Moi depuis que je sais de VISU cequ’est GAZA martyre, amalgame pour amalgame, je range le pauvre CALEB dans la meute des "terroristes de la connerie". !

.
OUi, désolé, son tir de roquettes de roquet du prêt à penser sur un peuple en autodéfense, ça commence à me lasser...

On serait tenté de demander à C.IRRI s’il préconise, pour que le RESISTANT Palestinien ne soit pas à égalité de"condamnation ", par lui , avec l’ETAT sioniste occupant, si le Hamas doit demander aux mères d’enfants écrasés sous les bombes de se rendre à la frontière avec des fleurs , et des slogans comme"Peace and LOVE"..

Juste un mot : Caleb nous ditque certains le traitent de"communiste" ?

Putain, il peut démentir, je témoignerai !

Cordialement

A.C



Caleb Irri, pensées doubles, triples et tordues sur la Palestine !
26 novembre 2012 - 13h43 - Posté par Paco NPA

Juste pour en remettre une couche...

la "pensée" CI repose en partie sur l’idée que "personne n’a plus intérêt à la poursuite de la guerre" et l’exigence de la reconnaissance d’un Etat palestinien n’a plus de sens... Il n’y aurai plus de dates pertinentes pour cela...

Balivernes...

L’Etat israëlien a intérêt à la poursuite du "conflit".

Car dans l’état actuel des rapports de force cela lui permet de poursuivre la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem Est.

Dans le but d’arriver à la situation où la référence à des frontières datées n’auraient plus de sens... L’anticipation de CI est tout sauf innocente.

D’autres dans leurs tentatives de renvoyer les 2 "camps" dos à dos racontent que les palestiniens ne veulent pas reconnaitre Isräel.

Rebalivernes. Cela fait deux décennies que c’est fait pour l’OLP.

Ce que demande aujourd’hui le gouvernement israelien c’est sa reconnaissance comme Etat juif...

C’est à dire régler par un adjectif la question du droit au retour, aggraver la situation des palestiniens israeliens et préparer leur expulsion.

Et dans l’attente, maintenir une situation où Israël est le seul Etat du monde dont on ne connait pas... Les frontières !

C’est aussi la tactique pro sioniste du gouvernement Hollande qui demande, jusqu’à un certain point, la reconnaissance du droit des palestiniens à un Etat sans bien sur préciser sur les frontières de 67.

Donc reconnaissance d’un "Etat" quand Israël daignera définir qu’elles sont ses frontières à elle et par conséquent les frontières dudit "Etat". D’où l’abstention probable au vote à l’ONU sur cette question... Il y a des abstentions... Parlantes (clin d’oeil franco-français).

Certes, cette reconnaissance et son éventuelle application (retrait des forces israeliennes de Cisjordanie, continuité territoriale avec Gaza...) ne réglera pas la perspective historique d’un Etat bi-national. Mais dans l’état actuel des rapports de forces, ce serait une avancée.

Et un obstacle au compromis possible entre Israel et une partie du Hamas dont la donne semble être "un Etat quataro-islamiste" pacifié à Gaza en échange de la Cisjordanie.





LUTTE CONTRE LE RACISME ET L’ANTISÉMITISME - Conférence de presse (video)
mardi 19 - 12h05
de : JEAN-LUC MÉLENCHON
Quand les lapins auront leurs historiens..
mardi 19 - 06h52
de : curtillat
1 commentaire
droit de grève remis en cause en Suède
lundi 18 - 19h59
de : CNT-Relations médias
1 commentaire
Urgence Humanitaire à GAZA ! Pour ne pas confondre Religion et Tyrannie !
lundi 18 - 16h38
de : JO
Alain Finkielkaut le maoïste.
lundi 18 - 16h22
de : L’iena rabbioso
6 commentaires
Discours à l’oiseau
lundi 18 - 12h08
de : Alina Reyes
Pierre Perret sur les gilets jaunes : "ce mouvement ne doit pas s’arreter, la misere est patiente"
dimanche 17 - 22h06
de : nazairien
LE MOUVEMENT NE S’ESSOUFFLE PAS macron tu vas dégager !
dimanche 17 - 19h27
de : luttes invisibles
2 commentaires
antisémitisme racisme pour les nuls
dimanche 17 - 19h02
de : UJFP
1 commentaire
Espagne. Des élections au péril d’un procès politique !
dimanche 17 - 16h24
de : Antoine (Montpellier)
2 commentaires
DÉPASSER LES GILETS JAUNES
dimanche 17 - 14h31
de : Lukas Stella
HAÏTI : Le monde change, le neuf tarde à naître, les monstres n’effraient plus ?
dimanche 17 - 12h08
de : JO
Tricastin, on a la liste de ceux qui font les c...
dimanche 17 - 12h04
de : Fuku blog et nuc savoie via JYP
Video Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
dimanche 17 - 11h34
de : michel midi
Gouvernement : gilets jaunes ou pas, le cap reste libéral
dimanche 17 - 10h14
1 commentaire
ISRAËL : encore et toujours en cours, Génocide de GAZA !
vendredi 15 - 18h11
de : JO
2 commentaires
Engin de chantier ou transpalette devant le Ministère ? De quoi être perplexe !
vendredi 15 - 17h19
de : JO
Un petit débat / C’est l’heure de l’mettre
vendredi 15 - 16h48
de : Hdm
La Havane : Il est urgent de stopper l’aventure militaire impérialiste contre le Venezuela
vendredi 15 - 15h48
de : nazairien
1 commentaire
« Malheur à nous si nous n’avons pas la force d’être tout à fait libres, une demi-liberté nous ramène nécessairement au
vendredi 15 - 06h52
de : JODEZ
Le parlement européen condamne l’usage des armes de guerre.
jeudi 14 - 19h51
de : JO
La couardise de griveaux mise à jour
jeudi 14 - 18h56
de : jean 1
Mairie de Paris : les lobbies, c’est pas fini !
jeudi 14 - 09h58
Deux ans ferme requis contre Christophe Dettinger : François Boulo réagit sur RT France
mercredi 13 - 23h41
de : nazairien
7 commentaires
La macronie à la recherche de son point G
mercredi 13 - 22h37
de : Alina Reyes
2 commentaires
Les élites sont des dieux, les Gilets Jaunes et les gueux sont des inutiles !
mercredi 13 - 20h13
de : Claude JANVIER
2 commentaires
Christophe Dettinger ex-boxeur Gilet Jaunes en jugement (extrait)
mercredi 13 - 19h30
de : JO
Terrifiant, Laurent Alexandre, un chirurgien-urologue, fondateur de "doctissimo" et transhumaniste, dans ses délires
mercredi 13 - 16h39
de : nazairien
3 commentaires
Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
mercredi 13 - 12h39
1 commentaire
GILETS JAUNES ACTE XIV
mercredi 13 - 12h22
de : JO
ON LACHE RIEN dédicace Aux gilets jaunes. Pierot
mardi 12 - 16h45
de : nazairien
3 commentaires
Les objectifs des contre-réformes libérales du gouvernement Macron-Philippe
mardi 12 - 11h14
de : Allain Graux
Fête du livre de Noir et Rouge le samedi 16 juin février 2019
mardi 12 - 10h13
de : frank
« LES IDEES S’AMELIORENT. LE SENS DES MOTS Y PARTICIPE »
lundi 11 - 22h03
SYRIE : Il parait que la coalition de l’OTAN ne frappe que des djiadistes ?
lundi 11 - 21h49
de : JO
Les chiens sont lâchés contre Juan Branco
lundi 11 - 21h11
de : curtillat
3 commentaires
Gilets jaunes : les 133 enquêtes de l’IGPN peuvent-elles conduire à des sanctions ?
lundi 11 - 17h57
VENEZUELA : Comment le coup d’Etat a été déjoué, révélations !
lundi 11 - 17h50
de : JO
1 commentaire
EVASION FISCALE : Un fléau qu’une étude Britannique chiffre à 825 milliards !
lundi 11 - 17h33
de : JO
PROPOSITION DE GILETS JAUNES
lundi 11 - 17h04
de : Raymond H

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre pouvoir scientifique a dépassé notre pouvoir spirituel. Nous savons guider des missiles mais nous détournons l'homme de sa voie. Martin Luther King
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite