Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La question de l’emploi à Notre-Dame-des-Landes
jeudi 4 avril 2013 - 13h36 - Signaler aux modérateurs

Pourquoi cette opacité sur les chiffres de l’emploi ? En creusant davantage la question, nous nous sommes rendu-compte que de nombreux points du dossier étaient problématiques, voire contradictoires, tant au niveau de la construction que du fonctionnement.

Selon les promoteurs du projet d’aéroport Notre Dame des Landes, le grand gagnant du chantier sera l’emploi. La construction de l’aéroport permettrait de créer environ 3000 emplois, soit 750 emplois équivalent temps plein sur 4 ans. Une fois en service, il générerait, selon la Chambre de commerce et d’industrie 3250 emplois directs et 2,8 fois plus d’emplois indirects. Nous avons demandé à la Chambre de commerce et d’industrie (Nantes/Saint-Nazaire) le détail des études réalisées afin d’apprécier au mieux les analyses et les méthodes utilisées. Voici la réponse que nous avons obtenu : « Nous avons effectivement travaillé sur les retombées économiques – dont l’emploi – de l’aéroport de Nantes Atlantique. Nous n’avons pas réalisé une véritable étude à publier. Il s’agissait pour nous de mettre à jour des données qui étaient anciennes (2003) ». Nous avons demandé à prendre connaissance de ces données anciennes, mais notre demande est restée lettre morte. Cela nous plongea dans une grande perplexité. Pourquoi cette opacité sur les chiffres de l’emploi ? En creusant davantage la question, nous nous sommes rendu-compte que de nombreux points du dossier étaient problématiques, voire contradictoires, tant au niveau de la construction que du fonctionnement.

I) La construction de l’aéroport

Qui sont les travailleurs ?

Si les chantiers de BTP ne sont pas délocalisables, les travailleurs eux, peuvent arriver de loin. Le BTP est un secteur qui emploi massivement les travailleurs étrangers. Le pourcentage s’élève de 30 à 40 % selon la CGT. Ce chiffre est confirmé par le chantier de l’EPR à Flamanville où un travailleur sur trois vient de l’étranger, principalement de l’Europe de l’Est 1. Vinci ne manquera pas d’utiliser cette main d’œuvre précaire et bon marché 2, d’abord parce que l’entreprise et ses sous-traitants le pratique déjà, mais surtout parce que c’est légal ! Si une partie non négligeable des emplois n’échouera pas aux travailleurs ligériens, il faut aussi ajouter les employés que Vinci envoie sur chacun de ses contrats. « Ainsi, les ouvriers des entreprises chargées des forages et implantations de pieux de fondation tournent avec leurs machines, passant un mois à Orléans, un mois en Somme, et ainsi de suite toute l’année » (Breizh Journal – 26.12.12). Si nous nous réjouissons que des travailleurs de Lisbonne ou Marseille trouvent du travail, il est malhonnête de la part des promoteurs du projet de laisser penser que les emplois créés profiterons d’abord aux ouvriers locaux. Sans oublier que des emplois pérennes de proximité seront détruits : une centaine d’emplois agricoles sur la ZAD plus les emplois indirects qu’ils génèrent – une exploitation agricole ferait vivre jusqu’à cinq autres salariés en moyenne, selon la Confédération paysanne – soit près de 600 emplois.

Les emplois à Airbus

La compagnie Airbus, actuellement située à côté de l’aéroport de Nantes, a besoin d’une piste pour fonctionner, comme elle l’a toujours déclaré. Mais les promoteurs du projet ayant peur que les compagnies low-cost travaillent à Nantes plutôt qu’à NDDL 3 (ce qui est très révélateur !), ont décidé le 24 janvier 2013 que la piste fermerait, laissant le choix à Airbus de payer l’entretien de la piste nécessaire à son fonctionnement, ou pas. Airbus ne voulant pas payer seul l’entretien de la piste 4 pour son usine (pompiers, maintenance générale, tour de contrôle, etc.), il existe deux scénaris possibles. Dans le premier, les collectivités locales financent le coût de l’entretien de la piste. Philippe Grosvalet (PS), le patron du conseil général, l’assurait encore en novembre 2012 : « Si le Département doit prendre sa part, il la prendra »5. Cependant, malgré la générosité de Mr Grosvalet avec l’argent public, il est probable que Boeing porte plainte pour concurrence déloyale auprès de l’OMC. Dans le second scénario, les collectivités locales ne payent pas, mais elles prennent le risque qu’Airbus quitte le territoire. Tous les syndicats de l’usine sont unanimes sur ce point : « Sans piste, Airbus Nantes serait fragilisé »6. C’est alors 2000 emplois directs qui menacent de quitter la région à plus ou moins longue échéance.

II) Le fonctionnement de l’aéroport

Déshabiller le Sud Loire pour habiller le Nord Loire ?

De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer l’impacte négatif en cas de fermeture de l’actuel aéroport de Nantes sur l’emploi au Sud-Loire et en Vendée7. C’est le cas de Régis Lebrun, directeur général de Fleury-Michon qui dénonce « un projet d’un autre temps selon des modèles de pensée aujourd’hui dépassés. En outre il est à mon sens négatif pour la Vendée. Il la renvoie à l’extrémité de la région, particulièrement l’est et le sud » (Ouest-France – 14.12.12). De même, Marcel Barteau, co-gérant de la concession Alfa-Roméo à La Roche-sur-Yon explique qu’il ne croit pas aux nouveaux emplois promis : « Il y a déjà un déséquilibre deux-tiers - un tiers des emplois entre le Nord et le Sud-Loire. Des emplois en plus au Nord, ce serait des emplois en moins au Sud-Loire, y compris en Nord-Vendée. » (Ouest-France – 21.12.12). De même, si le projet d’aéroport de NDDL est une menace pour les emplois en Sud-Loire, qu’en sera t-il des autres aéroports de la région ? Certains drainent peu de passagers et beaucoup sont déficitaires, comme Angers-Marcé, Dinard, Saint-Brieuc ou encore Lannion. Il est donc tout à fait plausible d’envisager des fermetures ou pour le moins, des pertes d’emplois.

Les emplois à l’aéroport

Il s’agira principalement d’un transfert des emplois de Nantes Atlantique vers Notre dame des Landes. Certains défenseurs du projet l’admettent, comme Christophe Clergeau, 1er vice président de la Région Pays de la Loire : « La question centrale n’est pas celle de la création des emplois, puisqu’il est vrai que si on déplace l’aéroport, on déplace les emplois qui vont avec. Bien sûr il y aura un chantier, mais les emplois liés au chantier ne seront que provisoires »8 (France Inter – 03.12.12) En ce qui concerne la structure elle-même, les porteurs de projet l’avoue sans détour, tout sera mis en œuvre pour limiter au maximum les coûts : suppression des taxiways (bandes de roulage qui permettent de remonter les pistes) ; suppression des passerelles reliant l’aérogare à l’avion (elle coûtent cher en « investissement, entretien, et formation du personnel » selon Éric Delobel, responsable du projet chez Vinci) ; suppression, également, des navettes passagers obligeant ces derniers à se rendre à pied dans les avions (Ouest-France – 04.02.13). Ces choix économiques impliqueront inévitablement une baisse du nombre de salariés par rapport à l’actuel aéroport de Nantes. A cela s’ajoute certaines évolutions techniques comme les porte-bagages automatiques fonctionnant sans personnel9, que Vinci ne manquera pas de mettre en place dans sa logique de rentabilité. A n’en pas douter, le « transfert » sera l’occasion de réduire au maximum le nombre d’employés nécessaires au fonctionnement de la structure.

L’emploi dans les compagnies low-cost

Sur le projet de NDDL, Nicolas Notebaert, président de Vinci Airport déclare que le trafic sera « plutôt axé sur les charters, les low-cost et le moyen courrier » (Presse Océan – 04.01.11). Or, sur la question de l’emploi, les compagnies low-cost soulèvent de nombreuses critiques. Pour vendre des billets à des prix défiant toute concurrence, la pression doit aussi s’exercer sur les salariés : mauvaise protection sociale, stagiaires employés en masse et bas salaires sont des pratiques courantes. Comme le déclare José Rocamora, délégué transport CGT, à propos de Ryanair : « Actuellement on vous sort des billets d’avions qui vous coûtent moins cher que la production du billet. Cherchez le truc. Le truc, c’est qu’on ne paye pas de cotisations sociales, et qu’on touche des cotisations illégales. Il n’y a pas de miracle »10. De fait, les compagnies low-cost touchent beaucoup de subventions publiques à travers un chantage au « désenclavement » et donc à l’emploi. Cela peut aller de 200 000 à 1 000 000 d’euros par ligne, en fonction des situations. Selon une enquête d’Air France, « les Chambres de commerce et d’industrie, qui gèrent les aéroports, soutiennent l’activité de Ryanair en France à hauteur de 9 à 32 euros par passager embarqué » (Le Figaro – 11.03.2010). Autrement dit, c’est de l’argent public qui finance ces entreprises privées et porte à bout de bras les emplois créés.

* * *

De nombreuses zones d’ombres obscurcissent le tableau lorsqu’on se penche sur la question de l’emploi à Notre Dame des Landes : l’emploi des travailleurs étrangers, la logique de rentabilité et la réduction des coûts, la fermeture potentielle d’aéroports et la menace sur l’usine d’Airbus, le développement des low-cost et la précarité des emplois... sans oublier l’opacité des promoteurs sur leurs études. Tous ces éléments nous font penser que les prévisions sont extrêmement optimistes et que le bilan final ne sera pas aussi bon que ce qu’on veut bien nous faire croire. C’est pourquoi il est grand temps de remettre à plat ce débat, de repartir sur des études fiables et ouvertes, pour que promoteurs et opposants au projet puissent avancer leurs arguments en toute transparence, loin des chiffres truqués et des campagnes de publicité qui salissent le débat public digne d’une démocratie.

Comité Blinois de lutte contre l’aéroport
comitenddl oX8 yahoo.fr - Avril 2013

1) « Selon une note confidentielle du ministère du Travail, le nombre de ces ouvriers low-cost venus travailler dans l’Hexagone [...] seraient de 220 000 à 330 000 » (Le Parisien – 13.11.12).
2) « Dix Portugais, détachés par une agence d’intérim portugaise sur un chantier de BTP, seraient payés 700 euros brut tout compris pour 40 heures hebdomadaires – salaire, panier repas, hébergement et transport inclus ! » (Médiapart – 12.11.12)
3) Selon Jean-Marie Ravier, chef d’entreprise en Loire-Atlantique, les frais de fonctionnement du nouvel équipement seront forcément plus élevés que ceux d’une structure déjà amortie. De façon mécanique, le prix du billet augmentera de 20 € selon lui, ce que les compagnies low cost ne pourront supporter. Voir http://www.europecreative.eu/jeux-d...
4) Le coût annuel de l’entretien est estimé à 800 000 € par an (Presse Océan – 12.03.13)
5) http://www.lexpress.fr/actualite/po...
6) http://www.ouest-france.fr/actu/act... aud_actu.Htm
7) Entre 1700 et 2000 selon Françoise Verchère.
8) http://communiques-acipa.blogspot.f...
9) « 5 porte-bagages automatiques fonctionnant sans personnel et enregistrant 60 bagages par heure (contre 20 à 30 à un comptoir traditionnel) ont été inauguré à l’aéroport Orly-Ouest ». (Le Canard enchaîné – 09.01.13)
10) http://www.verite-lowcost.com/



Imprimer cet article





30 mai Place de Fête, Paris à 14:30 Fête de l’Insoumission en présence de Jean-Luc Mélenchon !
mardi 30 - 10h34
LA MORALE ANARCHISTE
mardi 30 - 07h44
de : Ernest London
Remonter sur les Glières
lundi 29 - 22h49
de : Léon
SIVENS plus que la douleur
dimanche 28 - 22h03
de : Jean-Yves Peillard
1 commentaire
Pierre Laurent : la division "mauvais calcul"
dimanche 28 - 18h35
de : ZAPPY MARX
28 commentaires
LE MEXIQUE INSURGÉ
dimanche 28 - 13h23
de : Ernest London
NON AU RACKET DE M. MACRON SUR LES RETRAITES !
samedi 27 - 15h54
de : JO
3 commentaires
Venezuela : l’opposition paie des enfants pour les enrôler dans ses violences (video)
samedi 27 - 12h53
de : Thierry Deronne
1 commentaire
Veillée d’armes contre les Macro-Ordonnances
samedi 27 - 11h38
de : jo
Ex-Fralib : en faire des tonnes pour gagner ! (video)
samedi 27 - 10h44
2 commentaires
À Besançon, le communiste Christophe Lime soutient la socialiste Barbara Romagnan plutôt que la France insoumise
vendredi 26 - 22h44
4 commentaires
Sur le terrain des grèves !
vendredi 26 - 21h05
de : JO
1 commentaire
#RDLS29 : NUCLÉAIRE SUISSE, OTAN, TRUMP, BAHREÏN, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, IRAK, AFGHANISTAN (VIDEO)
vendredi 26 - 20h04
de : Jean-Luc Mélenchon
Le Parisien 93 va-t-il prochainement parler de notre grand Rassemblement de Montreuil ? (video)
vendredi 26 - 19h47
de : Alexis Corbière et Raquel Garrido
1 commentaire
Les bacchanales de la vertu : retour sur l’entre-deux tours de la présidentielle
vendredi 26 - 19h31
de : Mathias Reymond
Un cadre de Force ouvrière rejoint le cabinet de la ministre du Travail
vendredi 26 - 18h43
de : Erwan Manac’h
1 commentaire
Lille : assassinat de notre camarade Hervé Rybarczyk par les identitaires
jeudi 25 - 23h11
Pujadas 11 septembre 2001 : "Woooh, génial !" (video)
jeudi 25 - 22h26
de : phil
Soutenir un documentaire nécessaire "Acharnement, poursuivis pour l’exemple"
jeudi 25 - 21h44
de : Lulu d’Aubrac
La petite colère d’une insoumise censurée en Gironde (10ième) (video)
jeudi 25 - 16h33
de : Cesar
CETA : La Fondation HULOT, Veblen et FW lance un ultimatum à Macron !
jeudi 25 - 14h39
de : JO
BRESIL, violence policière : Nos merdias muets !
jeudi 25 - 11h27
de : JO
La France insoumise censurée
jeudi 25 - 09h16
de : César
2 commentaires
36ème Foire éco-bio d’Alsace au Parc des Expositions de Colmar, entre le jeudi 25 et le dimanche 28 mai.
mercredi 24 - 17h19
de : René HAMM
1 commentaire
FI Paris19 - circo16 à 17:00 aujourd’hui, quartier Rosa Parks avec Sarah Legrain et Stephane Fernandez (video)
mercredi 24 - 15h47
de : Sarah Legrain
FI conférence de presse aujourd’hui, à 17:00 113, avenue Maurice Thorez, 94200 Ivry sur Seine (video)
mercredi 24 - 15h23
de : Mathilde Panot
Apéro insoumis aujourd’hui, à 17:00 Place Edith Piaf, 75020 Paris avec Jean-Luc Mélenchon (video)
mercredi 24 - 15h08
de : Mehdi Kemoune
Atelier insoumis sur l’emploi aujourd’hui, à 19:00 14 Rue Mathis, 75019 Paris (video)
mercredi 24 - 14h58
de : Danièle Obono
Souvenir : Mélenchon est-il parti tout seul à la présidentielle ? Ou de l’amnésie collective
mercredi 24 - 14h16
Souvenir : Jean-Luc Mélenchon se déclare candidat à la présidentielle de 2017
mercredi 24 - 14h10
Souvenir : PCF les bons élèves de la primaire
mercredi 24 - 13h59
Souvenir Primaire à gauche : écologistes, communistes et une partie du PS prêts à y aller
mercredi 24 - 13h50
Souvenir : Le PCF cherche à s’allier au PS pour la présidentielle
mercredi 24 - 12h58
Souvenir : L’appel du pied du Parti communiste à Benoît Hamon
mercredi 24 - 12h43
Souvenir petition : à huit semaines des élections législatives, 1272 élus et dirigeants du PCF contre Mélenchon
mercredi 24 - 12h31
1 commentaire
Souvenir : Les cadres du PCF votent contre un ralliement à Mélenchon pour 2017
mercredi 24 - 11h56
Souvenir : En 2014 plus de 60 militants suspendus du PCF dans l’agglomération rochelaise
mercredi 24 - 11h13
Lorsque le PCF du Val d’Oise utilise la photo de Jean-Luc Mélenchon...
mercredi 24 - 10h52
de : Brigitte Diaz
Les petits arrangements familiaux de Richard Ferrand
mercredi 24 - 10h32
Législatives. À Roubaix, communistes et Insoumis main dans la main
mercredi 24 - 10h27
de : LUDOVIC FINEZ

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tout pouvoir est méchant dès qu'on le laisse faire; tout pouvoir est sage dès qu'il se sent jugé. Alain
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Rassemblement avec Jean-Luc Mélenchon à Montreuil le mercredi 24 mai à partir de 18h30 pl Jean Jaurès
mardi 23 mai
de Alexis Corbière
1 commentaire
Jean-Luc Mélenchon vient mercredi 24 mai à Montreuil pour soutenir la campagne législative de son porte-parole Alexis Corbière (et de sa suppléante Corinne Benabdallah). Rassemblement avec prises de parole sur la place Jean Jaurès à Mairie de Montreuil à partir de 18h30. Animation musicale et festive organisée par l’Orchestre insoumis. Chantez avec l’orchestre ! El Pueblo Unido (Quilapayun) Le Chant des Partisans Bella Ciao The Partisan (Leonard Cohen) avec le (...)
Lire la suite
Une tribune bien interressante de Brigitte Dionnet, ancienne membre du Conseil National du PCF
jeudi 18 mai
de jean paul duparc
5 commentaires
Bonjour, Il est paru ce jour sur le site de l’Humanité ( à la rubrique Débat ) une tribune de Brigitte Dionnet qui me semble utile à connaitre et faire connaitre. Je me permets de la signaler d’autant qu’elle n’est pas parue dans la version papier du quotidien et que certains d’entre vous n’en ont sans doute pas eu connaissance. Cordialement jean paul duparc http://www.humanite.fr/pour-gagner-... Pour gagner, il faut choisir Par Brigitte Dionnet (...)
Lire la suite
Une déclaration des communistes rassemblés dans l’espace politique de la France insoumise
mardi 16 mai
de Christian Audoin, Bernard Bandelier, Francis Parny, David Pellicer, Françoise Quainquard
7 commentaires
STOP A LA CONFUSION POUR UN VOTE SANS AMBIGUÏTÉ AUX LÉGISLATIVES "Alors que la confusion des valeurs s’établit au sommet de l’Etat, les communistes rassemblés dans la France insoumise sont inquiets de la multiplication d’accords aux législatives qui en rajoutent sur le brouillage politique actuel. Le PS, EELV et le PCF successivement dans trois départements, le Jura les Yvelines et la Marne et de façon plus éparpillée dans des circonscriptions diverses en France ont (...)
Lire la suite
Rassemblement à Paris : Soutien aux grévistes de la faim !
mardi 16 mai
À l’appel de l’AFPS et de nombreuses organisations du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens ***Rassemblement jeudi 18 mai*** de 17h30 à 19 h devant le ministère des Affaires étrangères (Quai d’Orsay) Métro Invalides SOUTIEN AUX GRÉVISTES DE LA FAIM QUI ENTRENT DANS LEUR 2e MOIS DE GRÈVE ILS ONT BESOIN DE NOUS ! Il y a urgence, leur santé est gravement menacée : la France doit agir en urgence pour le respect de leurs (...)
Lire la suite
ELECTIONS LEGISLATIVES - MONTREUIL - BAGNOLET / L’ART NECESSAIRE
mardi 16 mai
de Laurent Klajnbaum
1 commentaire
L’art et la culture n’ont pas été des enjeux de l’élection présidentielle. Dans le programme d’Emmanuel Macron la place de la création est réduite à la question de la diffusion et de sa consommation avec sa mesure phare en la matière : le pass culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans. Il faut que s’exprime, à l’Assemblée nationale, une autre voix sur l’art et la culture, comme d’ailleurs sur le social, l’écologie, la démocratie et (...)
Lire la suite
Un président "Jupitérien"
lundi 15 mai
de Thierry Chantrel
2 commentaires
Donc, nous avons couronné un président "jupitérien", comme le répètent à l’envie, en guise de conclusion à la glorieuse journée d’hier, tout chroniqueur qui se respecte. En fait, si tu dis pas, ce matin, que Macron est « Jupitérien » et que le "bleu Vuitton de sa splendide robe à double boutonnage" va si bien à sa moitié, t’es pas chroniqueur, t’es juste naze de chez naze. Moi, je le dis. Donc, je peux chroniquer grave ! Chroniquer, qui, par ailleurs, vient du (...)
Lire la suite
Bon, les gens, on va évacuer le truc de suite
jeudi 11 mai
de Barbara Goujon
5 commentaires
La guéguerre avec les instances du PCF, ça va deux minutes. Faire passer les insoumis pour les méchants de service, ça va deux minutes aussi. La France insoumise a une charte de bon fonctionnement, et il est demandé aux candidats de signer la charte ANTICOR (anti-corruption, ndlr). Pour intégrer la France insoumise, nul besoin de quitter son parti si on en a un. Nul besoin, non plus, d’être membre d’un parti. Alors, comme ça, on serait les vilains pas beaux parce qu’on (...)
Lire la suite