Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
de : VAFFANCULO
dimanche 13 octobre 2013 - 23h24 - Signaler aux modérateurs
11 commentaires
JPEG - 43.9 ko

Canton de Brignoles : Le miroir aux alouettes.

Inscrits : 20 728

1er tour :
Abstentions : 13 815
Votants : 6 913
Blancs et nuls : 185
Exprimés : 6 728
FN 2 718 voix

2d tour :
FN 5.031 voix
UMP 4.301 voix
Exprimés : 9 332

Je rappelle que ça ne fait toujours pas 50 % de votants et ça nous laisse toujours environ 50 % d’abstention. Certes, 2.604 personnes de plus ont décidé d’aller voter entre le 1er et le 2d tour. Mais c’est assez logique dans ce type de configuration politico-sociale, et entre deux tours.

Je rappelle aussi que dans cette élection (qui n’est pas une municipale mais une cantonale), il y avait en réalité deux candidats FN au premier tour (un investi - Lopez- et un dissident qui a fait 9% au 1er tour).

Dans la logique des choses (si on parle bien de guerre) une partie de l’UMP a refusé de mêler ses voix avec celles du PS/PC et s’est tournée vers le FN. L’UMP a été lâchée par ses propres forces, elle n’a pas fait le plein de ses voix, et, triste ironie, elle ne doit même probablement son score qu’au report des voix d’une partie des électeurs de gauche, sans doute surtout celles du PS et des Verts (tout ça pour ça, les Verts, hein, comme d’hab’...). Les voix du dissident FN ont quant à elles rejoint le bercail.

Alors oui, Brignoles a désormais un conseiller général FN. J’espère que cela leur fera bien mal au cul et vite. Et profond.

Maintenant, faut-il tomber dans le piège médiatique qui nous est encore une fois tendu là ? Non. Il est absolument logique, dans ce contexte, que Lopez fasse plus de voix au second tour qu’au premier, logique aussi que l’abstention dans cette configuration, change.

Il faut aussi raison garder : c’est une cantonale.

Une bonne partie des électeurs inscrits ne savent sans doute plus très bien ni à quoi cela sert ni ce que cela signifie.

Ensuite, et surtout, il y a dans ce canton une majorité d’inscrits (et les inscrits ne sont pas tous les habitants majeurs du canton, d’ailleurs) de gens qui, quoi qu’ils pensent de la politique et de la société, n’ont pas voté FN, et c’est cela qu’il faut voir et dire. A eux, je tire mon chapeau, je dis bravo et merci, même si leur posture n’était pas anti FN, elle sauve l’honneur, ils n’ont pas franchi le pas, et il faut leur dire qu’ils ne sont pas seuls. Que nous les avons entendus.

La force politique qui leur manque (qui nous manque à toutes et à tous) n’est pas encore née. C’est un fait. Une force politique capable de s’opposer à la politique de classe menée par l’ensemble des partis acquis à l’idéologie dominante et à la dictature du capital.

Je ne dis pas que "l’union de la gauche" dès le premier tour aurait changé quoi que ce soit - à dire vrai, compte tenu du discrédit général (et amplement mérité) des forces qui composent aujourd’hui cette "gauche" et qui s’en revendiquent, je crois que, dans l’immédiat, cela n’aurait rien changé ou presque, à part donner la possibilité au FN de battre le candidat "de gauche" plutôt que l’UMP. Je dirais même qu’à très moyen terme, une telle union eut été un autre désastre assez vite.

Dans ce système, si on l’accepte (ou disons si l’on décide pour l’heure de "faire avec"), il est plus que légitime, il est absolument nécessaire que des partis prétendant avoir des programmes et des objectifs différents soient tous représentés au 1er tour, et la soi-disant menace du FN dans les urnes ne doit pas nous faire baisser notre froc ni notre drapeau (quand on en a encore).

Pourquoi mettrai-je mes idées dans ma poche au premier tour au profit du PS ? Pour accentuer la confusion ? Pour me priver d’un rare moment où nous pouvons faire entendre un autre discours ? Le PS se conduit en parti hégémonique et nous crache à la gueule toute la journée. Qu’il se débrouille avec ça !

De ce point de vue, la position d’une partie du FDG est la bonne (mais c’est là tout ce qu’il y a de correct, car sur le fond c’est TOUT FAUX) : pas d’union au premier (ni au second) tour avec le PS aux élections locales ou européennes. Laissons-les gérer cette saloperie tous seuls. Ce n’est pas nous qui l’avons créée. Et ce ne sont pas 3 sièges ici ou là qui changeront quoi que ce soit.

Je ne dis pas non plus qu’il fallait "faire voter les abstentionnistes". L’abstention est un marais et qu’on ne sait jamais dans quel état on sort quand on y entre en prétendant "réveiller" les électeurs inscrits qui n’ont pas voté.

Dans ce canton de Brignoles (le Var rappelons-le, terre de mission historique pour le FN et autrefois sa machine à recycler de l’OAS, l’UDF), la succession des résultats ces dernières années montre que tôt ou tard, l’élection d’un conseiller général FN était inéluctable ou presque. Il y a une sociologie particulière de ce département. Mais combien de conseillers FN sur l’ensemble du département ?

Le problème est donc bien le suivant : que pouvons-nous, que devons-nous construire et proposer, nous militants conscients du mouvement ouvrier, et à qui devons-nous l’offrir ? Un énième parti de type social- démocrate comme il y en a déjà tant (PS, PCF, PG, EELV) , obnubilé par les élections, qui fera de toute manière la politique du capital, malgré toutes les belles promesses et les intentions vertueuses ? Ou un parti de classe, un parti communiste, qui serve d’abord à rassembler et à organiser celles et ceux qui savent que l’on combat le FN d’abord par la lutte de classe, la solidarité ouvrière internationaliste, et en faisant la peau au patronat ?

Ces petites gens ont, pour certains, peur que "les nègres, les manouches et les arabes" viennent "leur" prendre "leur" argent ? Ils sont révulsés par l’injustice que constituerait selon eux, l’offre de l’aide médicale, des allocations, d’un hébergement à des immigrés sur le thème "c’est nous qu’on paye pour ces fainéants" ?

Quand ceux qui pensent cela sont des ouvriers, il n’y a rien à convaincre, ce sont des chiasseux qui se vengent sur les plus faibles plutôt que de s’en prendre à leur patron, et à travers leur patron, à tout le patronat. Les mêmes raclures qui cassent les grèves ou qui poussent à travailler le dimanche. Car contrairement à la mythologie complaisamment répandue (et que j’interdis à quiconque de colporter sur cette page) non, le socle du vote FN n’est pas l’ouvrier en désespérance. Le vote ouvrier au FN c’est environ 6 % actuellement, son étiage le plus fort en temps de crise. Oui c’est déjà trop, mais c’est historique. Se focaliser sur cela est une erreur. Ni pitié ni pardon ni temps à perdre à penser convaincre des salauds. Pas d’absolution, on n’est pas des curés.

Contrairement à ce qu’a dit Rocard, oui, la France (l’Italie, l’Allemagne etc)....est un pays riche à milliards de milliards d’euros qui pourrait largement "accueillir toute la misère du monde" (misère que la bourgeoisie crée intégralement "là-bas" depuis 250 ans) si les richesses produites ici n’étaient pas spoliées par la bourgeoisie qui ne nous laisse que des miettes.

Oui, le gros beauf qui vote FN se chauffe majoritairement le cul grâce à l’uranium qu’Areva pille là-bas au prix de guerres, de famines et j’en passe. Il est bien content de l’avoir sous le coude, le bamboula, pour extraire ses cailloux dans les mines, car c’est pas lui qui irait bosser dans ces conditions, ah ça non.

Oui, il est bien content de pouvoir regarder Pernault ou Nabila (dont Le Pen admire les nichons) sur son IPhone fabriqué en Chine au prix des terres rares volées là-bas qui dévastent les sols et qui laissent tous les petits paysans sur le carreau, et là, il l’aime bien le niaquoué, parce que c’est pas lui qui irait bosser dans ces conditions, ah ça non.

Oui, son tee-shirt "J’aime Marine" il est fabriqué là-bas par cette misère du monde qui viendra lui dégueuler dessus ici, et c’est pas lui qui irait bosser 17 heures par jour dans les filatures, les champs de coton OGM et j’en passe, ah ça non.

Oui Le Pen père était un soldat du colonialisme qui, comme tous les colonialismes, a contribué de ses mains (sur la gégène) à créer "là-bas" les conditions de ce qui fait désormais son fond de commerce électoral ici.

Et ils continuent, ces salauds de colonialistes, en contribuant ici, en refusant la régularisation, à maintenir de bonnes grosses poches de sans-papiers dans certains métiers, qui viennent engraisser leurs amis bétonneurs qui ensuite rempliront les caisses des uns et des autres.

Ah mais après tout ça, Monsieur le gros beauf, faut pas pleurer !

Et l’héritière continue sur la même autoroute.

Mais pourquoi s’arrêterait-elle ? Ils ne sont forts que de nos faiblesses. Et elle continuera tant qu’on ne se dressera pas, non pas contre eux directement (ce serait leur faire trop d’honneur), mais d’abord contre ceux qu’ils représentent, non pas sur le plan de la morale, non pas avec des appels "no pasaran" ad nauseam, non pas en la mettant en scène comme cet imbécile de chef du PG l’a fait dans le Pas-de Calais... Plutôt crever que de lui servir de faire-valoir, à elle. Non.

Il faut asphyxier le champ politique du FN a coup de lutte de classe dans toute sa beauté, dans toute sa force, celle qui unit, celle qui fait comprendre, celle qui fait avancer dans les têtes, qui apprend à voir le monde autrement, celle qui rend solidaire, celle qui fait tomber les frontières, en actes, en traçant notre sillon, en distillant nos idées sur les lieux d’exploitation.

Moins de politique politicienne et plus de syndicalisme de classe.

Arrêtons de chouiner, le vote Brignoles (ou Hénin-Beaumont ) est limite un non- événement, un épiphénomène ramené aux chiffres, au réel derrière les chiffres, c’est la caverne de Platon, c’est un élément de domination psychologique, non pas sur les travailleurs, finalement, mais sur les militants du mouvement ouvrier conscient. Cela s’appelle du terrorisme intellectuel, c’est contre nous d’abord, pour nous faire serrer les fesses, et il faut commencer par refuser de le subir.

Le fond du sujet, ce n’est pas d’aller faire voter les travailleurs pour d’autres partis bourgeois qui feront de toute manière une politique pour le capital ! Le fond du sujet c’est de leur dire au contraire qu’ils ont raison, d’essayer, finalement, de maintenir un semblant de dignité politique en s’abstenant, qu’ils ont raison, la solution à nos maux ne passera PAS par le vote dans ces conditions, mais par la grève et les occupations (d’usine d’immeubles etc) et que maintenant, il faut EXPROPRIER les exploiteurs, que c’est à nous, non pas de prendre la place des patrons, mais de mettre fin au salariat. Qu’on doit travailler pour vivre mais pas vivre pour se faire exploiter. Et qu’on peut vivre bien dans ce pays, et tous , et tous ensemble.

Le fond du sujet c’est aussi que les travailleurs, notamment les jeunes, encore identifiés (même français depuis 3 générations) comme "issus de l’immigration" vont devoir faire des choix. Un choix éthique, un choix de survie : non, on ne pourra pas avoir tout ce qui plaît tant à certaines parties de la population (éléments de sous-culture américaine)... et la paix. Oui, il va falloir refuser le culte de l’individualisme, du fric et de la domination, et passer à d’autres valeurs. Ou vous serez communistes (je n’ai pas dit "PCFistes") avec nous, et nous tous, ensemble, nous les battrons, ou vous finirez, comme nous, au fond d’un fossé avec deux balles dans la tête.

On étrillera les fachos à la faucille et au marteau. Punto.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
14 octobre 2013 - 07h55 - Posté par diogène

" La force politique qui leur manque (qui nous manque à toutes et à tous) n’est pas encore née. C’est un fait. "

Entièrement d’accord.
Mais il faudra plus qu’une force politique.
Il faut des armes et un budget !



Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
14 octobre 2013 - 09h51 - Posté par

et les syndicats sont bien faibles face à cette montée frontiste, parce qu’ils ne jouent plus leur rôle émancipateur depuis leur intégration à la CES, et après qu’ils eussent procéder à l’élimination des syndicats jugés trop rouges. le problème de fond c’est la guerre de classes menée, sans réelle riposte, par le capital, aussi rappelons ce que disait Rosa Luxemburg en 1910 :

"La lutte de la classe ouvrière contre la classe capitaliste est nécessairement une lutte politique. Les intérêts de classe de la bourgeoisie ne peuvent manquer d’engendrer une volonté de réduire les syndicats à une activité mesquine et étroite dans le cadre du système existant, notamment en corrompant une partie de ses membres avec des privilèges incontrôlables, là est le danger "


Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
14 octobre 2013 - 15h07 - Posté par

BRAVO !!!!!!

D’accord à 100%.

Et je suis sur cette ligne depuis des années... Avec bien d’autres "ex" du PCF et d’Ailleurs.

Y a d’ailleurs pas besoin d’être un génie pour comprendre ça. Suffit d’être en phase avec les réalités d’ici et ce qui se passe ailleurs partout dans le Monde.

Mais si on veut être entendus par les Masses il faut d’abord dégager l’espace politique de la présence de tous ceux qui usurpent la défense des Exploités à notre place en prétendant parler et penser pour nous.

Ou au moins les désigner aux Masses pour ce qu’ils sont vraiment : Des rideaux de fumée et le tube de vaseline du Capital.

Cet article on pourrait presque en faire un Appel officiel à la Résistance.

G.L.


Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
16 octobre 2013 - 20h31 - Posté par

vous avez raison (elle n’est pas encore née ) elle est entrain de naître

quand les peuples aurons compris le mot DIVISION , culturel ,cultuel , passons a la phase richesse ,quant’ils auront compris que la richesse du sol de leur pays
leur appartiens ,s’ils veulent eux même l’exploiter OU pas l(exploiter du tout
ce qui est leurs droits le plus élémentaires

et que nuls autres

pays OU multinationnals N’A AUCUNS DROITS SANS L’ACCORD DE LA POPULATION

Il faut des armes et un budget

je pense pas
,une grande intelligence (la vraie ) celle du coeur sera
amplement suffisante , des armes ? C’est faire le bonheur des actionnaires et autres pourris du même acabit , pour le budjet pas d’inquiètude on va se bousculer a votre porte


Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
14 octobre 2013 - 20h18

Concernant le FN ;

La stratégie du FN,qui vole les idées de la gauche radicale montre à quel point les gens sont cons cela dit.Annuler la dette,récupérer l’argent qui fuit dans les paradis fiscaux,taxer enfin le capital à même hauteur que le travail,restaurer les services publics et les systèmes de protection socialisés,ça fait mal au cil d’entendre ça dans la bouche de la Marine qui mouille toujours sur Reagan et Tatcher,comme son borniculus de papa.Y’a qu’à voir le ton émouvant avec lequel elle a salué la mort de cette "grande dame".
Donc je crois pas le FN quand il prône ces mesures,car idéologiquement il est contre,trop idôlatre du marché et du libéralisme.Le FN,malgré les incantations populistes,faut pas oublier que c’est les petits patrons anti impôts qui sont derrière,alors les services publics,une fois élu,ça sera basardé aux oubliettes.Et les gens verront que la "mystique" sur la nation,que prônent Marine ou ce tocard d’Alain Soral,c’est une pure illusion.La nation n’est pas en soi anticapitaliste,et les pauvres ne seront pas protégés par la nation.Ils seront toujours autant exploités,que ce soit par des patrons et des actionnaires français ou par des étrangers.
Alors oui,si j’étais sûr que le FN laisserait s’organiser des élections dans 5ans et si j’étais pas sûr que ce sont encore les mêmes qui vont en chier encore plus que d’habitude,je les laisserais avec une certaine joie voter pour le FN,et au bout de 5 ans,quand ils se seront bien fait enculer par le FN(le FN les enculera largement autant que les autres partis,faut être naïf et demeuré pour croire le contraire),ils se rendront compte que la nation,la patrie et tout ça,c’est des conneries,et que peut être le prolo français a plus en commun avec le Rom ou le prolo algérien exploités eux aussi qu’avec son patron français de touche.
Et là,au lieu de se jalouser et de se déchirer/diviser les uns les autres,ils se souviendront que jadis,la solidarité de la classe ouvrière a fait ses preuves,ils se souviendront d’une notion oubliée qui leur avait permis de conquérir des droits et de vivre un peu plus dignement pendant un siècle.Un truc tout con qui s’appelait la lutte des classes.....



Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
14 octobre 2013 - 21h20 - Posté par

ils se souviendront d’une notion oubliée qui leur avait permis de conquérir des droits et de vivre un peu plus dignement pendant un siècle.Un truc tout con qui s’appelait la lutte des classes.....

Et bien, Moi je me souviens surtout des dirigeants de Parti, (je ne cite personne ni aucun parti, mais suivez mon regard), qui ont par ruse et par mensonge, par lucre et ego sur-dimensionné, sinon par ignorance crasse et connerie pure et simple, qui ont réussi à faire croire aux militants sincères qui étaient à la pointe de cette Lutte de classes pour le plus grand bénéfice des Travailleurs, que c’était une notion obsolète et antidémocratique et qui de surcroît n’existait plus...

Juste au moment ou cette Lutte de Classes devenait insoutenablement aigüe.

J’espère que leurs victimes sauront se souvenir...

Et j’espère surtout qu’ils morfleront les premiers.

G.L.


Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
15 octobre 2013 - 00h02 - Posté par Edouard

J’ai déjà eu cette idée, laisser les français faire l’expérience du FN, pour les encourager à comprendre ce qu’est véritablement le FN ! MAIS LE RISQUE EST TROP GRAND !


Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
15 octobre 2013 - 09h45 - Posté par diogène

à quel point les gens sont cons

C’est sûrement avec une telle mentalité que les choses changeront !
En fait, tu as le même mépris pour tes contemporains que ceux que tu prétends combattre !


Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
14 octobre 2013 - 23h58 - Posté par Edouard

Ca ma fait du bien de lire cet article !



Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
15 octobre 2013 - 09h46

le FN est le parti des petits et moyens entrepreneurs,voilà pourquoi jamais on ne verra le FN abolir le système d’exploitation salarial ni le capitalisme qui est son fond de commerce électoral quand il crée des inégalités qui font le mécontentement de ses électeurs.Alors,le FN n’a plus qu’à agiter son écran de fumée en désignant des bouc émissaires à la vindicte générale pour préserver les vrais responsables et permettre au capitalisme d’échapper à la révolte populaire.Le FN est le dernier rempart du système,quand la colère populaire ne peut plus être contenue,les élites font appel à l’extrême droite pour canaliser ces colères contre des cibles qui ne sont pas celles qui organisent le systèmes,mais qui en sont victimes,ainsi le peuple est divisé et les puissants peuvent continuer à exercer leur domination,le but est de surtout ne pas en arriver à la conclusion qu’il faut une lutte de classes...



Brignoles : le "national-populisme" ça se soigne à la faucille et au marteau !
15 octobre 2013 - 10h06 - Posté par diogène

"ne pas en arriver à la conclusion qu’il faut une lutte de classes..."

La lutte de classes existe !!
Il n’y a pas à la souhaiter ou pas.
Seulement, depuis quelque temps, un des lutteurs cogne très fort et l’autre en prend plein la poire.
La conclusion à laquelle il faut arriver, c’est qu’il faut réagir, et ce n’est pas en accusant ceux qui tapent d’"exagérer" ou de tricher qu’on y arrivera !
C’est en tapant plus fort.
Si les victimes se laissent taper dessus, c’est parcequ’elles savent très bien qu’après une guerre civile, la répression est pire que la situation antérieure.
Les deux plus grandes avancées socialisantes du XXème siècle ont coïncidé avec les deux guerres mondiales :
 révolution soviétique en 17
 CNR en 45
Le capital avait joué à l’apprenti sorcier en donnant des armes aux peuples, et ça s’est retourné contre lui... pour une ou deux générations.
Et les petits-enfants souffrent d’amnésie.





Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
12 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire
Fouloir, Pouvoir, Vouloir.
mercredi 2 - 19h22
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
ÉCOLE
mercredi 2 - 08h41
de : Ernest London
chirac le pot pourrit infini
mardi 1er - 22h29
de : Jean-Yves Peillard

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt à penser". Hubert Reeves
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite