Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Référendum : Les grandes manoeuvres de la gouache pour le oui ont commencé
de : club post1984...
vendredi 8 avril 2005 - 19h40 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Naissance d’un nouveau parti ! Bah !!!!! sorry of French we cannot do it forthere...
Mouvements de manipulation en Vranze sans tranze :
les Grandes manoeuvres sont commencées...

Des poupées qui disent non non et non, et des enfants gâtés qui ne veulent pas les lâcher : leçon de peinture en pays référendaire.


Non "les inrocks", "nous ne voulons pas de votre petite friandise" (quote Club post 1984 Mary Shelley andC°) !

Ils ont le toupet d’appeler à voter Y : "yes" ? ou "Y"anosh Boutoir des Meules et sa cour" de la revue Muchmore - mais d’en avoir honte au point que Y ne mange pas de pain :)))) mais alors avis à ceux qui se déplaceront, n’imaginez pas qu’il puisse s’agir de N.

George-Mary aime bien les inrocks. Néanmoins il refuse d’être "pensée" européenne par les inrockuptibles. Quote :
« chômage de masse, précarité, pauvreté et inégalité », « développement durable, écologie et solidarité », « démocratie part icipative et délibérative », « politiques de développement et d’action culturelle », « Europe citoyenne, sociale et écologique ».

Eux-mêmes pensés par les mélangeurs de la gouache qui se prétend alternative avec trois pieds au parti des aquarelles unis pour la présidence Vranzaise (et si elle n’en avait pas elle serait aussi "désagréable" de toute façon vu ce qui suit) dès 2002 - bis 2005 et les voilà partis en parti rangé et ordonné de faux débats pour 2007 !

L’intelligence représentative et la voix médiatique sympathique ne font pas tout ; notamment il leur reste à ne pas nous confisquer notre propre pensée ni notre propre voix. La mienne la tienne la vôtre leur la nôtre. Une bureaucratie de plus pour nous manipuler et... tout cela à : Main d’oeuvre !

Les artistes les travailleurs de la culture et les curateurs : on les prend pour qui - pour une boue d’argile ?

Et roulez fausse jeunesse ! que de monde pour aller s’exploser dans un mur comme dans un livre de JG Ballard.

Ce qui est fou, c’est que l’on retrouve aussi bien les éditions de l’Eclat dans la mouvance de Muchmore qui couvre si large qu’elle nous représente tous - en amont des inrocks qui sont la voiture balai pour ramasser ceux qui traînent... Certes il y a des partisans du Non (par conséquent de l’Eclat), seulement eux ils n’ont pas le relai des précaires intermittents et cognitaires vranzais entre les mains du média "Les inrockuptibles", qui nous prépare une campagne de presse totalement démonstrative et révisionniste pour le Y -juste avant le référendum : cela va sans en dire plus.

A fortiori George-Mary refuse d’être pensé par Les inrockuptibles, par le mouvement des précaires intermittents et cognitaires Vranzais (les Italiens Precog étant ouverts au débat par des listes libres, sont jusque là hors de cause et même amis) étant la chambre d’affaire médiatique et "syndicale" du front démocratique de l’excellente revue Muchmore...
(toujours elle - mais d’où sortent-ils leur argent bon sang ?!
alors qu’ils ne vendent pas plus que les autres et bien insuffisamment pour en gagner de toutes façons, et qu’ils ne sont pas du genre à aller fouiller dans leur propre poche pour y mettre leur quote part - et George-Mary le dit sans vulgarité, tout dépend de ce qu’on y voit :)) sans compter son rédacteur en chef, professeur de son état premier et permanent en bio-économie et en écologie populaire des alternatifs à Bruxelles (? et oui ! même les activistes de la CNT (anarchistes) quoique ne le sachant ou par s’en ficher pas mal, sont finalement victimes d’être représentés à Bruxelles par Yanosh Boutoir des Meules et sa cour, vous ne le saviez pas vous-même ?)... comme d’autres, qui se disent "de gouache" sans différence radicale avec le Parti des aquarelles de la collaboration liberticide - y compris liberticide du suffrage universel (le vote conformant la constitution française avec la constitution européenne à la Chambre des départoches a anticipé le résultat du référendum) -. Quand ça se cache dans le texte !

Ce n’est pas du complot c’est de la désinformation et de la manipulation pure et simple, c’est un usage traditionnel des aparatchiks des bureaucraties politiques et syndicales "centralistes démocratiques" (rejet de la prise en compte des tendances - si elles sont minoritaires s’agissant de démocratie, cela va sans dire).

Alors imaginez que le "non" l’emporte : comme eux veulent faire voter "oui" pendant qu’ils ignorent visiblement ceux de leurs camarades italiens liés aux choix d’antan, qui en ayant pris pour perpet. sont en train de faire la grève de la faim - et solidairement pour l’un -...

Quid théorique - d’abstrait- de bien représentatif, d’activiste du bien, représenteraient-ils alors les alternatifs experts payés pour se reproduire à Bruxelles, en cas de non ?

Donc laissons passer les langues de bois de la gouache alternative qui sous-marine pour l’aile gouache "radicale" des partis départoches qui appellent à voter oui avec le parti des aquarelles, en des coups de pinceaux abjects à propos des pays de l’Est qui ressemblent plutôt au coup de couteau - pour nous faire passer pour anti-européens alors que nous aimons l’Est - toujours plus à l’Est et au Sud Est de l’Europe même si nous aimons autant le Nord.
Non pas d’union avec le gouvernement oligarchique mais oui fédération avec présidence élue au suffrage universel.

Nous comprenons le choix de l’Espagne, il ne lui revenait pas de faire autrement ; ce n’est pas le cas de ceux qui vont voter en vranze ou ailleurs.

Comme l’Europe ne pourrait pas s’étendre à l’Ouest n’est-ce pas, c’est l’océan, alors, qu’est-ce donc que l’Europe pour eux ?
Le pacte atlantique du patriot act étendu aux pays de Schengen ?
Comme si cette Europe là pouvait être la
nôtre ?! Mais non : c’est bien la leur !

Enfin, George-Mary a d’autant plus de logique pour refuser d’être pensé par les inrocks qui ne s’intéressent qu’à cela et ne publient que sur cela - c’est-à-dire eux et encore eux se conservant eux-mêmes - que George-mary lui-même est non représentable par un statut institutionnel, en tant que travailleur précaire même pas intermittent et précaire non par son salaire puisqu’il n’en a pas mais par sa santé (puisqu’il ne peut se payer pour l’avoir), pourtant impénitemment productif, et George-Mary irait même jusqu’à dire plus que ceci encore :

Les précaires et cognitaires et intermittents Vranzais c’est très bien pour qui en est : il veut dire avec sa carte aux congés spectacles ou aux assedics, ou avec un revenu minimum : mais n’imaginez pas que tous en soient, que tous y aient droit : c’est totalement faux !

Alors il reste que dans son cas métisse pourtant encore sous bonne toiture quoique sans sécu (pour payer une sécu d’indépendant il faut avoir des revenus d’indépendant ; pour avoir les assedic il faut faire preuve d’un revenu fixe ou salarié d’indépendant ou d’intermittent ; pour avoir le RMI il faut faire la preuve qu’on vit seul et sans soutien familial), George-Mary se sente plus proche du statut d’un SDF sans RMI que d’un Yanosh Boutoir des Meules ou d’un beauf RMiste - même si le RMI est dur.

Le type qui dort au coin de la rue de George-Mary travaille toute la journée, il n’est pas Rmiste mais d’autre part il n’est surement pas salarié : mais il n’est pas une "merdre" (Ubu), il a de la rigueur et de la dignité ; tous les soirs à 9 h il vient dormir là sur le seuil surelevé d’un centre de soins, car c’est plus propre que la chaussée ou que le trottoir ; le matin à 5 h il est parti.
Quand il a fait froid George-Mary lui a porté un second duvet, il n’en a pas voulu : question de dignité ; question d’endurance aussi (il aurait pu faire plus froid encore il fallait donc pour rester endurant ne pas prendre d’habitudes de luxe). A l’autre bout de la rue il y en a de plus en plus au fil des mois, des femmes qui s’abîment de misère d’avoir été désespérée - ça lui fait mal.

Geeorge-Mary ne le dit pas pour faire de la démagogie mais parce que cela lui arrive, cela lui est arrivé - ces rencontres qui le font réfléchir sur son propre destin.

Demain ce seront ton fils ou le sien malformés par l’école comportementale, le jour où la voie de garage qui leur avait été attribuée sous les encouragements syndicalistes du travail précaire et intermittent décalé des périodes fastes où il aurait pu prendre sens, ce sont eux, alors, qui deviendront à leur tour égarés dans l’impasse des soumis.

Quand il pense que Bolkestag et le gouvernement Vranzais, accompagnés par les médias - car ils n’ont pas relevé l’erreur, nous prennent à ce point pour des imbéciles qu’ils prétendent que nous puissions être bénéficiaires de son projet, parce que nous aurions d’excellents services à exporter etc (on sait, c’était la grande idée de Mitterrand : exporter la paperasserie avec les cadres issus de l’ENA et de Science Po secourables pour les nouvelles démocraties - tous admis dès leur sortie dans les groupes d’influence des organisations mondiales néo-libérales en plus d’être des bureaucrates : ça fait beaucoup de préjudices pour les populations - mais c’est du passé, ça, monsieur Bolkestag, les voilà vos petites friandises monstrueuses, cela ne nous a rien apporté, au contraire, cela a renforcé notre propre bureaucratie d’une bureaucratie européenne à nos dépens car elles ne travaillent qu’à leur propre reproduction voir à leur extension en nous privant peu à peu de nos droits directs - et aujourd’hui nous le savons !

Mieux, quand on sait le coût des services en Vranze de la monnaie unique et des surtaxations pour assumer cette bureaucratie administrative (George-Mary inclut les salaires et honoraires des représentants élus ici et là-bas) loco-globale européenne en double bang, et "résorber la dette" - ben comme les services publics sont privatisés, par où donc rentrera ensuite l’argent dans les caisses publiques ? certes des filons comme Vranze Telecon passant entre les mains de TPZ canaille+ avec des privilèges monopolistes résiduels, ça va faire du manque à gagner... que dire de la fée électricité - que l’on continue pourtant à financer pour 70% des investissements alors qu’on y a perdu le pouvoir discrétionnaire - ? Mais il prend les George-Mary pour des imbéciles, monsieur Bolkestag !

C’est surement pas les régionaux Vranzais qui nous exporterons en Europe, mieux, quant à nous si nous délocalisons par ex la presse alternative, pour s’imprimer et se diffuser à un coût viable puisque la commission paritoire et le CNLyber - sans compter les diffuseurs et les distributeurs - disent niet à quasiment tout nouvel organe alternatif ou de création : toutes nos chances théoriquement cadrées par la libre concurrence entre les régions seront réduites à zéro, puisque la propposition de l’Europe Bolkestag est que nous restions sous le coup de nos dispositions nationales respectives où que nous soyons ! Ben voyons, après la sécurité qui dénie le refuge politique, voici le déni du refuge économique critique, contre l’invention de nouvelles ressources - cependant, ce sont toujours les paradis fiscaux et les bulles financières des plus sombres fonds par ailleurs...

Par contre, le coût du travail ici s’effondrera sous l’importation de services moins coûteux cadrés par d’autres lois et usages régionaux, alors que déjà nous ne voyons pas naître de gisements de ressource ni d’emploi (c’est d’ailleurs le principal problème : qu’il ne faille pas entreprendre pour que la monnaie reste bien stable). Le seul problème de monsieur le président de Vranze n’étant pas le revenu moyen du citoyen exclu mais l’opa des marchands d’armes, de la communication, et de l’aéro-spaciale (par ailleurs concernés par le nucléaire) dans le grand projet européen - unionniste par nécessité de l’enjeu et de son côut, par conséquent. Tels sont les choix européens de la Vranze : la bureaucratie politique et le grand projet de messieurs Dahut, Bollorat, Mesiard and so on contre les êtres.

C’est une disposition de plus, cette fois économique, pour fliquer respectivement les européens des régions jusque dans les régions voisines, qui permet de plus de faire un maximum de plus value en délocalisant les investissements dans les pays aux bas revenus pour les faire revenir au service de la "maison"...

Varia.

L.

PS/ IL y a deux choses qui nous mènent aujourd’hui à l’évidence.

1. Les populations désinformées par les pouvoirs qui veulent s’assurer l’éternité craignent à juste titre les complots ; mais la théorie des complots elle-même n’est rien d’autre que la manoeuvre extrême des désinformateurs pour stigmatiser l’angoisse de ceux qu’ils menacent de silence et de malconnaissance. Toute information contre la désinformation dans ce cadre devient l’objet de la théorie du complot.

2. Hier, Oreste Scalzone (qui n’a rien à voir avec les propos tenus ici par George-Mary) lors d’une conférence de presse (aux rares participants c’est tout dire), pour informer sa grève de la faim commencée aujourd’hui, a fait un discours qui m’a énormément touché, moi-toi, très forte description de la transformation des choses citoyennes et populaires depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui - les derniers débattements de la lutte des classes dans la stratégie de la consommation pour élever le niveau de vie de tous, égalitairement, jusqu’à la division du monde en couche représentative et en couche d’exclus.

Toutes les informations sont de double bang : on te vend des clopes d’adict en te disant "tu vas crever" par ex. etc... pareil avec les téléphones cellulaires... que dire sur l’entropie des la communication numérique noyautée par le néo-libéralisme qui nous spamme chaque jour aux oreilles ses publicités dégradantes, dans notre quotidien d’internaute intercommunicant aujourd’hui totalement fliqué sous la bienveillance des organisations de défense des droits !? Et au bout de la lutte des classes quand la critique de l’économie politique est effacée par le bipartisme parlementaire post-productiviste - le plus liberticide des systèmes démocratiques étant le bipartisme et preuve en main aux Etats-Unis d’abord, puis en Royaume uni de Thatcher et maintenant ici par exemple : que reste-t’il du politique ?

Il reste : le pénal. Que le pénal, Punir, à tous les niveaux de la société : culpabiliser, victimiser, punir. Sado, maso, réalisés dans le pénal. Crack non plus opium au-delà du bonheur de la communication pour tous, crack du pénal. Alternativement ou en même temps.

Et dans le cas où cela ne pourrait se passer si simplement alors désinformer pour mieux l’exécuter par des cadres, qui sont eux-mêmes l’objet de ce dispositif addictif.

Comment, sur une telle disparition des idées critiques vives, peut-on imaginer un instant que sans un effort considérable de notre part et même en cas de changement politique en Italie (vu que la gauche parlementaire fait intrinsèquement partie du système de la punition y compris appliquée à elle-même), les anciens activistes italiens contre gladio et contre le néo-fascisme ne restent aps oubliés au fond de leur geôles de la perpet jusqu’à la fin de leur vie biologique ?!!!!

Et il faudrait non seulement laisser faire cela mais de plus voter pour le reproduire ???!!!! Dans la Vranze où un préfet se permet de signer - et ordonné de signer par le ministre de l’intérieur - un ordre d’expulsion irrévocable avant même le jugement des deux tribunaux dont administratif  ?!!! Ce n’est plus que la zone tampon pour tamponner le feuillet ?

Le néo-libéralisme en robe de cour "surveiller et punir" c’est pas pour nous. C’est contre notre vie physique et matérielle, en plus d’aliéner notre capacité de transgression et de transcendance héritée ou spontannée. Nous n’avons rien à faire de la démagogie sociale trompeuse des mots d’ordre et des concepts inrockuptibles égaux à la corruption possible, dans la seule fin de reproduire le pouvoir alternatif qui s’est mis en palce pour sa propre conservation dans les gauches parlementaires et qui veut nous faire voter historiquement contre nos droits.

Nous en avons assez des mortifications dont on nous fait l’objet jusqu’à nous rendre en plus de malheureux : réellement malades.

Quant aux "inrocks et compagnie" qu’ils mangent leurs privilèges jusqu’à s’en étouffer !


Original Message -----
From : Les Inrockuptibles
To : Liste Inrocks
Sent : Friday, April 08, 2005 1:39 AM
Subject : Voter Y : réunion publique le 16 avril

Paris, 07 avril 2005

Chers amis,
Ce nouveau message des Inrocks concernant la prochaine réunion publique de l’initiative « Voter Y » à laquelle nous avons le plaisir de vous inviter.
Jade Lindgaard, journaliste aux Inrockuptibles.

Objectif 2007 : nouvelle réunion publique de « Voter Y » le 16 avril.
Travailler, à gauche, sur les contenus des programmes électoraux des partis politiques ; faire entrer dans la sphère de la politique institutionnelle les propositions venues des mouvements sociaux ; poser concrètement et par thématiques la question des alternatives à la politique menée depuis trois ans par la droite ; Articuler énergie revendicative, contraintes institutionnelles et exigence démocratique ; jeter les bases d’un réseau militant de réflexion à l’écart des structures partisanes trois mois après une première séance de travail et de débats, l’initiative « Voter Y » (voir les Inrocks n°469) organise une nouvelle réunion publique le 16 avril. Un rendez-vous d’étape, à un peu plus d’un mois du referendum du 29 mai qui occupe de plus en plus le débat public, au point d’avoir pour un temps mis de côt& eacute ; la question des présidentielles de 2007. Ce sera donc l’occasion de présenter les premières propositions de modes de travail élaborées depuis le début de l’année par le collectif élargi des initiateurs (des forums sociaux des élections quand et avec qui ? faut-il hiérarchiser ou pas les priorités, quel calendrier d’action ?). Et d’initier un travail en ateliers thématiques, choisis en fonction des discussions qui ont déjà eu lieu sur le site de l’initiative ( www.dossier2007.net ) et des questions sur lesquelles s’engagent les mouvements d’ores et déjà impliquées dans le projet : « chômage de masse, précarité, pauvreté et inégalité », «  développement durable, écologie et solidarité », « démocratie part icipative et délibérative », « politiques de développement et d’action culturelle », « Europe citoyenne, sociale et écologique ».
Compte-rendu de la réunion du 15 janvier, historique des débats, présentation des animateurs du collectif, infos pratiques et inscription sur

www.dossier2007.net/
Le 16 avril, à partir de 9h30 à Mains d’Oeuvres, 1 rue Charles Garnier, à Saint-Ouen



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Référendum : Les grandes manoeuvres de la gouache pour le oui ont commencé
8 avril 2005 - 23h15

véner après les inrocks, je peux comprendre (perso je m’en tape) ; mais franchement, tu causes comme cézigos.

— 

Cobab



> Référendum : Les grandes manoeuvres de la gouache pour le oui ont commencé
8 avril 2005 - 23h30

C’est quoi cette prose ?

BHL ? NÉO-CONS ? BOBOZES ? LORIE ?

Allez, je pencherais pour le néo-con !!



> Référendum : Les grandes manoeuvres de la gouache pour le oui ont commencé
9 avril 2005 - 00h17 - Posté par

ach, Club post1984 Mary Shelley & C°
ça c’est vigoureux, plein de witz,
drès drès bon... très .
scalzone : une des rares voix totalement justes
sur battisti par ex...
recours aux forêts : oui, y a pas,
pask’en ville, (pardon, en conurbation néo-métropolisée..)
ben....

c’est publiable, citable, au cas où ?


> Référendum : Les grandes manoeuvres de la gouache pour le oui ont commencé
9 avril 2005 - 00h18 - Posté par

"c’est publiable, citable, au cas où ?"

ouais !


> Référendum : Les grandes manoeuvres de la gouache pour le oui ont commencé
9 avril 2005 - 07h07 - Posté par

Au cas où... le charabia deviendrait langue officielle ?





Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite