Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le site d’actualités allemand Spiegel Online a interviewé le fasciste ukrainien Iaroch
de : Peter Schwarz
mardi 29 avril 2014 - 08h51 - Signaler aux modérateurs

Le 22 avril, Spiegel Online a publié une interview de Dmitri Iaroch, dirigeant de l’organisation paramilitaire fasciste ukrainienne Secteur droit. Cette interview confirme que les fascistes ont non seulement joué un rôle décisif dans le renversement le 22 février du président Victor Ianoukovitch, mais jouent aussi un rôle significatif dans l’actuel gouvernement de transition dirigé par Arseni Iatseniouk.

Iaroch a expliqué que l’aile armée de son organisation n’avait pas été dissoute mais légalisée. « Nos bataillons font partie de la nouvelle défense territoriale. Nous entretenons des contacts étroits avec les services secrets et l’état-major. Nous avons de très bons rapports avec tout le monde, mis à part la police, » a-t-il dit à Spiegel Online.

Iaroch est étroitement lié à Andriy Parubiy, qui commandait les forces d’auto-défense durant les protestations sur la place de l’Indépendance (le Maïdan). Parubiy était le co-fondateur du parti fasciste ukrainien social-national, prédécesseur de Svoboda. Il est actuellement un membre influent du parti Patrie du premier ministre Iatseniouk et il dirige le conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine. Iaroch était initialement supposé devenir son adjoint mais a décliné l’offre afin de garder sa liberté de manœuvre contre le gouvernement.

Lors de l’interview, il a clairement fait comprendre que Secteur droit n’accepte pas l’autorité du gouvernement actuel ni celle d’un futur gouvernement élu. « Notre révolution ne sera parachevée que lorsque nous aurons totalement renouvelé l’Etat, » a-t-il déclaré.

Ses objectifs sont visiblement d’un caractère fasciste. Le choix des mots qu’il utilise est identique à celui des nazis qui décrivaient aussi leur régime de terreur comme étant un « gouvernement de la révolution nationale. »

Interrogé par Spiegel Online sur ses motifs, Iaroch a répondu, « Je suis un nationaliste ukrainien. Mon but est un Etat fort. » Il décrit le libéralisme comme étant « une forme de totalitarisme. » Quant à l’UE, il critique sa présumée « orientation anti-chrétienne. »

« Nous rejetons la destruction de la famille traditionnelle et nous sommes contre le mariage homosexuel. » En revanche, il soutient la politique sociale et économique de l’UE, en réclamant des réductions d’impôts pour soutenir les classes moyennes et l’investissement étranger.

Comme le fait remarquer Spiegel Online, Iaroch s’est exprimé encore plus explicitement dans son oeuvre militariste « Nation et révolution. » Il s’y oppose ouvertement à la démocratie parlementaire et préconise un nationalisme fondé sur l’ethnie. Il a l’intention de propager « l’idéologie nationaliste à travers tout le territoire de notre Etat, » de « dé-russifier » l’Ukraine orientale et de garantir que la population autochtone joue un rôle de premier plan au sein de l’Etat.

Iaroch n’apparaît plus en uniforme militaire. Il est candidat aux prochaines élections présidentielles et il porte à présent un costume et une cravate. Lors de son interview avec Spiegel Online, il a cherché à minimiser ses croyances antisémites qui pourraient s’avérer embarrassantes pour les soutiens occidentaux du nouveau régime de Kiev.

L’interview avec Iaroch, et le fait que Spiegel Online lui ait assuré une tribune politique, montre le caractère foncièrement réactionnaire des forces sur lesquelles se sont appuyées les puissances occidentales pour arriver à un changement de régime à Kiev et provoquer une confrontation avec la Russie. En février, les provocateurs armés de Secteur droit avaient joué un rôle clé dans l’escalade du conflit avec les forces de sécurité, provoquant la mort d’une centaine de personnes et le renversement du président élu, Viktor Ianoukovitch.

Pendant ce temps, il existe des reportages qui montrent que la coopération occidentale avec Secteur droit remonte à un certain temps. Selon un reportage de l’hebdomadaire polonais Nie (« Non »), publié par le journaliste Jerzy Urban, âgé de 80 ans, le ministre polonais des Affaires étrangères, Radoslav Sikorski, avait invité, en septembre dernier, 86 membres de Secteur droit à suivre un cours intensif de quatre semaines au centre de formation de la police de Legionowo qui se trouve près de Varsovie.

Les fascistes avaient été formés à la gestion des foules, à la reconnaissance des personnes, aux tactiques de combat, aux compétences de commandement, au comportement à adopter en situation de crise, à la protection contre les gaz utilisés par la police, à l’érection de barricades et tout spécialement à la maîtrise de tir et au maniement des fusils d’assaut. La formation avait été officiellement décrite comme un « échange d’étudiants. »

Cette visite avait eu lien deux mois exactement avant que le président ukrainien Viktor Ianoukovitch refuse de signer le 21 novembre l’accord d’association avec l’UE, événement qui avait déclenché les protestations de Maïdan. Si le rapport paru dans Nie est vrai, il montre que les événements qui ont conduit au changement de régime à Kiev étaient une provocation soigneusement planifiée.

Le ministre polonais des Affaires étrangères Sikorski entretient des liens étroits avec les cercles dirigeants des Etats-Unis. Il est marié à l’historienne américaine de droite Anne Applebaum et il fut, à partir de 2002, le directeur du New Atlantic Initiative de l’American Enterprise Institute à Washington.

Le 21 février, Sikorski, en partenariat avec le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, avait négocié l’accord entre le président Ianoukovitch et l’opposition ukrainienne et qui avait ensuite été saboté en l’espace de quelques heures par Secteur droit et d’autres groupes armés. Si Sikorski maintenait des liens étroits avec Secteur droit alors il avait dû être au courant voire éventuellement avoir planifié la provocation avec les fascistes.

http://www.wsws.org/fr/articles/201...



Imprimer cet article





LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
7 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce que vous faites peut paraître insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite