Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"On te dit logements sociaux !" par la Gang du ghetto CACV - Vidéo
de : Comités de quartier
mardi 23 septembre 2014 - 21h31 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 27.1 ko
Nous, on est même pas capable d’acheter la poignée de porte !

Tannée des préjugés sur le logement social et la pauvreté, la gang du Comité d’action des citoyennes et citoyens de Verdun(Montréal) CACV a décidé de faire son rap ! Le printemps Erable est toujours là.

La vidéo  :

« ON TE DIT LOGEMENTS SOCIAUX ! » DE « LA GANG DU GHETTO » Les paroles

C’est triste d’habiter
Dans des logements délabrés
On veut pouvoir se loger
Sans se déshabiller.

Quand j’ai payé mon loyer au propriétaire
Il m’reste plus que la lumière dans le frigidaire

Sur l’aide sociale
On mange peu et mal
Pour payer le loyer
Faut encore se priver

Les loyers augmentent
Nos logements pourrissent
A Verdun, trop de logements
Sont poches en criss !

Travaux non réalisés, insalubrité
Conversion en condos, explosion des loyers
Avec le marché immobilier privé
Les moins nantiEs s’font chasser de leur quartier

Logements à bas prix, moins de sans-abris
Logements à bas prix, mais pas des taudis !

Un toit sur la tête, c’est moins de maux de tête
Mais les élus s’en moquent en tabarouette !
A quand des politiques qui agissent vraiment
Pour qu’existe enfin le droit au logement ?

REFRAIN

On te dit logements sociaux ! tu nous dis pas de ghetto
On dit lutte à la pauvreté ! Tu nous réponds mixité
On te dit droit au logement ! Tu nous réponds droit à l’argent

Quand on réclame de pouvoir dignement se loger
On nous dit : V’là des condos, allez donc acheter !
Mais une hypothèque sans chèque, c’est un échec.
Subventions à l’achat, c’est toujours plus de dettes
Et puis par chez nous, qui c’est qu’tu veux qu’achète ?!

Nous, on est même pas capable d’acheter la poignée de porte !

Le condo 1er prix qui se construit dans le quartier
Y’a pas 15% des locataires qui peuvent s’le payer
Les condos vont pas nous loger, y a comme un malaise ...
C’est tu ta population qui te met mal à l’aise ?

A Verdun, on est des milliers sous le seuil de pauvreté
Et plus d’un tiers des ménages payent trop cher de loyer

Pour nous la solution elle est pas dans le marché
C’est du logement social qu’ça nous prend pour loger

REFRAIN

On te dit logements sociaux ! tu nous dis pas de ghetto
On dit lutte à la pauvreté ! Tu nous réponds mixité
On te dit droit au logement ! Tu nous réponds droit à l’argent

Quand on parle logement social
Tu penses monde sale et malade mental
SacrifiéEs, mal-logéEs, tannéEs d’être ignoréEs
Pauvres, assistéEs sociaux, fatiguéEs d’être insultéEs

Quand tu nous traites de « sales », de « poires »
Tu t’vois-tu dans le miroir ?

Faqu’à Verdun, pendant que les condos,
Ça pousse partout comme des haricots
La construction des logements sociaux
C’est aussi lent qu’un escargot

Pour tous les mal-logéEs du quartier,
Il grand temps d’accélérer !
Pas moyen de vivre sur une liste d’attente
On est près d’un millier qui s’impatientent !

REFRAIN

On te dit logements sociaux ! tu nous dis pas de ghetto
On dit lutte à la pauvreté ! Tu nous réponds mixité
On te dit droit au logement ! Tu nous réponds droit à l’argent

Bienvenue sur nos terrains municipaux
Laissez moi donc vous faire le tour du proprio
Là vous avez la coop Rêve Bleu et Entre 2 Âges,
Et là, là et là, c’est du privé dans le voisinage
Mais quand on parle logements sociaux, y’en aurait déjà trop ?
Eille, ghetto de riches, ghetto de pauvres, c’est pas la même chanson
Alors arrête donc de nous prendre pour des dindons !

Et quand tu dis « mixité sociale », ça veut dire qu’on est tous égal ?
Riches et pauvres dans le même bateau ?
On l’saurait si c’était si beau !
Là où y’a pas de logement social
Ce sont toujours les pauvres qui se retrouvent en cale !

Sur notre terrain, pas de place aux condos
Ça nous prend des logements sociaux !
Sur Gaétan Laberge, faut que ce soit bien clair
C’est zone libre de spéculation immobilière !

REFRAIN

On te dit logements sociaux ! tu nous dis pas de ghetto
On dit lutte à la pauvreté ! Tu nous réponds mixité
On te dit droit au logement ! Tu nous réponds droit à l’argent

Tu nous dis « C’est le capitalisme, laisse faire ! »
Mais face à ton inaction, c’est toujours plus de misère
Ton marché privé ne loge pas les moins nanties
Ton marché privé ne loge pas plus les familles

Arrêtez donc de nous niaiser
Vous auriez assez de budget pour loger
Les handicapéEs, les personnes âgées
Les moins aiséEs et les non logéEs
L’argent est là, suffirait d’aller le chercher
Avec le capital des banques à taxer

Nous, appauvriEs, demandons notre part du gâteau !
La démocratie réclame le partage du magot
Entre vous, c’est les cadeaux.
Mais nous, on y laisse notre peau !
Répartition des capitaux !

Un pour tous
Tous pour Verdun !
Et Verdun pour toutes et tous !

REFRAIN

On te dit logements sociaux ! tu nous dis pas de ghetto
On dit lutte à la pauvreté ! Tu nous réponds mixité
On te dit droit au logement ! Tu nous réponds droit à l’argent

On te dit logements sociaux ! tu nous dis pas de ghetto
On dit lutte à la pauvreté ! Tu nous réponds mixité
On te dit droit au logement ! Tu nous réponds droit à l’argent

VOCABULAIRE :

Tabarouette  : Juron, sacre, version atténuée de tabarnak. S’emploie pour donner une valeur péjorative au substantif qu’il accompagne.
« Tabarnak ! Ce gars-là, c’est un chien sale. Il crotte sur le monde et le monde est content de le torcher. Pas vrai, Smith ?
Oui, De Boss. »
— (Pierre Corbeil, La Mort d’Auline Aquin, L’Aurore, Montréal, 1975)
(Wiktionnaire) : http://fr.wiktionary.org/wiki/tabarnak

Condos : Appartement dans un immeuble en copropriété. Origine : Condominium, Souveraineté de deux ou de plusieurs puissances sur un même pays. Donc un pays ou un immeuble en co propriété.
(Wiktionnaire) : http://fr.wiktionary.org/wiki/condo...

L’Etat n’est plus rien, soyons tout ! A propos des comités de quartiers,
Raoul Vaneigem.
Editeur : Rue des Cascades, 2010

JPEG - 16.1 ko
L’Etat n’est plus rien, soyons tout
Raoul Vaneigem.

L’idée des comités de quartier mis en place à Oaxaca mérite d’être examinée comme une piste possible. Le Mexique n’est pas l’Iran, loin s’en faut, mais il n’offre pas les mêmes conditions que nous connaissons en europe. A Oaxaca, les paramilitaires tuent avec le bénédiction d’un gouvernement despotique. Celui ci a besoin d’interlocuteurs en qui il décèle ces germes de corruption inhérents au pouvoir quel qu’il soit. Il a besoin de partis, de syndicats, de factions. Il les repère aisément. Avec eux, il se sent en pays de connaissance et il peut donc , selon les occurrences , les écraser ou traiter avec eux.

En revanche, les comités de quartier n’ont d’autres but que de défendre les intérêts d’une population locale en prenant les êtres et les choses à la racine, de telle sorte que ce qui est entrepris en faveur de quelques uns est aussi recevable pour un grand nombre (tel est, une fois de plus, le principe du local inséparable du global). Les comités de quartier ne représentent pas une menace armée, ils ne sont pas un danger identifiable par le pouvoir.Il forment un pays mal identifié, où l’on traite d’approvisionnement en nourriture, en eau, en énergie. Une solidarité s’y développe qui, sur des thèmes apparemment anodins, fait changer les mentalités, les ouvre à la conscience et à l’inventivité. Ainsi, l’égalité de l’homme et de la femme , le droit au bonheur, l’amélioration de la vie quotidienne et de l’environnement perdent leur caractère abstrait et modifient leur comportements. Aborder prioritairement les questions posées par la vie quotidienne frappe peu à peu de désuétude les problèmes rabâchés traditionnellement par les idéologies, les religions et cette vielle politique qui est la politique du vieux monde. On en revient ainsi au sens originel du mot politique : l’art de gérer l’à coté, d’améliorer le lieu social et psychologique où une population aspire à vivre selon ses désirs.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
"On te dit logements sociaux !" par la Gang du ghetto CACV - Vidéo
24 septembre 2014 - 14h59 - Posté par PierreP

"A Oaxaca, les paramilitaires tuent ...". Petite précisions, à Oaxaca ce sont les milices armées des narcotrafiquants qui tuent pas de simples "paramilitaires".
Il ne faut pas éluder cette réalité car elle a une signification politique. Confirmer dans quel camp se trouvent les tenants de ce type d’activité mafieuse et quelle vision ils ont de leur pouvoir : ce sont des fascistes, pour ceux qui ne voudraient pas encore le voir. Leur opposition au gouvernement (qui laisse faire vu la classe sociale des victimes) n’a rien de révolutionnaire ni même de rebelle.






Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite