Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

On n’éteint pas le soleil en tirant dessus - Strategias
de : Jean-Yves Peillard
jeudi 20 novembre 2014 - 21h21 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 37.8 ko

 On a déjà vu cette « stratégie de la lumière » à NDDL avec 40000 personnes.
http://zad.nadir.org

JPEG - 432.6 ko

 En Italie avec 80000 personnes de NOTAV.
http://notavfrance.noblogs.org

JPEG - 279.8 ko

- A Sivens ce 2 Novembre 2014, on avait aidé le matin un vieux monsieur qui déchargeait 8 sacs de 50L remplis de glands qu’il avait ramassé la veille. Il les déposa devant la tranchée/barricade qui faisait l’entrée de l’ancienne forêt. Là où les moutons non pucés paissaient la semaine d’avant, là aussi où un petit groupe de musique jouaient cet air dont on se souviendra longtemps car ils-elles l’ont rejoué devant l’hommage rendu à Rémi Fraisse, cet après-midi là avec plus de deux mille personnes ; enfants vieillards parents venant ressemer des glands et planter des arbres.
Reconstituant ainsi toute la forêt de Sivens abreuvée par le ruisseau du Tescou, en une seule après-midi.
Le vieil homme souriait car il avait lu le même livre et tous peut-être avions lu le même livre. (« L’homme qui plantait des arbres »Giono). C’est aussi pour cela que cela fonctionnera.

http://www.letarnlibre.com/2014/11/...

Ils ont crée des liens, des musiques ;
« Ni on renonce, ni on recule : on renoncule »
« On n’éteint pas le soleil en tirant dessus »
Une femme chantait aussi « A tous les enfants » (Vian/Baez)

JPEG - 73 ko
JPEG - 44.9 ko
JPEG - 66.9 ko
JPEG - 100.5 ko
JPEG - 142.3 ko

Les jeunes avaient en une semaine déjà érigé des tours en bois de plus de 10mètres de haut avec des plate-formes supportant des tentes pour les vigies, des cabanes en bois et terre crue dans les arbres et au sol, un potager etc.

Des semaines auparavant ils-elles s’étaient enterrés vivants.
http://france3-regions.francetvinfo...

Quand aux alternatives y compris agricoles, elles sont là, claires aussi :
http://www.networkvisio.com/ferme-v...
http://www.changeonsdagriculture.fr...
http://www.globalmagazine.info/meli...

http://www.collectif-testet.org/226...
« TEXTES DE SOUTIEN : Les lois répressives au service du capitalisme qui dévaste la Terre sont nulles et non avenues. Ce qui est en jeu c’est le droit, non à la survie, mais à la vie. A une vie que la cupidité capitaliste détruit dans l’individu, dans la société et dans la nature. Nul n’est tenu d’obéir à un ordre qui porte atteinte à la dignité de l’homme et à la sauvegarde de la Terre nourricière. Il en est de même dans le Tarn, face à la destruction de la zone humide du Testet que défendent légitimement deux collectifs insoumis et déterminés.

Il est temps de prendre conscience que le vieux monde s’effondre et qu’il est important, si nous ne voulons pas disparaître avec lui, de jeter les bases d’une société nouvelle. C’est aujourd’hui qu’émerge, lentement mais sûrement, l’idée que l’humain et la nature l’emportent sur la barbarie et sur l’injustice. Si nous ne sortons pas de la réalité économique en créant une réalité humaine, nous permettrons une fois de plus à la barbarie marchande de se perpétuer. Il n’y a pas d’autre issue à la crise que la généralisation pratique du principe : l’humain prime l’économie ; la défense de l’homme, de la femme, de l’enfant et de la nature révoque les lois du commerce.Raoul VANEIGEM »

JPEG - 174.9 ko
JPEG - 177.9 ko
JPEG - 198.8 ko
JPEG - 256 ko
JPEG - 175.1 ko
JPEG - 175.1 ko

http://www.collectif-testet.org
http://tantquilyauradesbouilles.wor...

http://www.antiwarsongs.org/canzone...
Version française – LE SANG ET LA POUDRE – Marco Valdo M.I. – 2013
Chanson italienne – Il sangue e la polvere - Guacamaya – 2012 LE SANG ET LA POUDRE

Je voudrais que la paix ne soit pas une bannière
Qu’elle soit un sentiment, une action véritable
Et que paix ne signifie pas ignorance
Mais qu’elle mette dans chaque chambre une balle
Prête à tirer en cas de nécessité
Contre tout oppresseur qui attente à la liberté
 
La révolution n’est pas qu’un sentiment
Et le vent nous apporte ses chansons
Sa rage et son sang, à chacun le cœur rouge
Car on n’éteint pas le soleil en tirant dessus
 
Je voudrais qu’il y ait encore une utopie
car à nos vies manque la folie
et que si on veut encore faire l’histoire
il manque les rêves, les ailes pour voler
Par dessus les murs, plus loin que le lointain
chercher une nouvelle semence à l’espérance
 
La révolution n’est pas qu’un sentiment
Et le vent nous apporte ses chansons
Sa rage et son sang, à chacun le cœur rouge
Car on n’éteint pas le soleil en tirant dessus
 
Avant de partir, encore une autre chose
Avant de vous laisser cette chanson comme épouse
je n’ai pas de patrons ni à droite , ni à gauche
seulement un drapeau, l’antifasciste
un drapeau qui n’a pas couleur
mais c’est celui de l’opprimé, jamais de l’oppresseur
 
La révolution n’est pas qu’un sentiment
Et le vent nous apporte ses chansons
Sa rage et son sang, à chacun le cœur rouge
Car on n’éteint pas le soleil en tirant dessus
 
La révolution n’est pas qu’un sentiment
Et nos chansons nous les donnons au vent
Pour qu’il les porte loin tout partout
Car on n’éteint pas le soleil en tirant dessus
JPEG - 368.4 ko

Ces autres boucs émissaires

On a vu aussi cette stratégie lorsque des jeunes se sont interposés devant les tireurs à lunette dans la montagne sur le plateau du Bargy en occupant le terrain afin d’empêcher un massacre de ces autres boucs émissaires. Un massacre qui avait déjà commencé et les villageois pouvaient voir les aller et venu d’hélicoptère de l’armée à double hélice pour transporter en altitude les carcasses des animaux au bout d’un filin.

JPEG - 69.1 ko

Ayant pris cette info par le FSD74
http://www.fsd74.org/spip.php?artic...

Pour empêcher un massacre dès le 22 septembre, des jeunes avaient bivouaqué sur place pendant plus d’une semaine, en me rendant sur place le samedi 27, les tentes entouraient le lac de Peyre au dessus du col de la Colombière, d’autres personnes étaient accrochés dans les parois ; on les entendait à cause de l’écho.

Rien ne justifie un tel massacre, une longue analyse est disponible ici :
http://lebruitduvent.overblog.com/2...

et là aussi on cache , étouffe les alternatives et on passe en force avec un préfet imbu de lui même, un député Accoyer déjà réputé et la FNSEA qui ne veut toujours pas remettre en cause ses pratiques d’élevage et culturales. On croit éradiquer la brucellose en éradiquant les bouquetins, c’est du grand n’importe quoi, encore une incompétence notoire d’un système en faillite.

Et voici que le massacre risque de reprendre, alors les jeunes reviendront :
http://lebruitduvent.overblog.com/2...

Voilà encore cette stratégie ; on occupe le terrain on tient et on rayonne partout autour et cela fonctionne. « Stratégias de la luz » dirait peut-être Patricio Guzman.

Tant qu’il y a aura des hommes des femmes et des abeilles et « La vie renaîtra de la nuit » (Martin Gray)

JPEG - 424.2 ko
PDF - 2.5 Mo
article complet


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
On n’éteint pas le soleil en tirant dessus - Strategias
20 novembre 2014 - 21h48

La nuit est pleine de milliards de soleils, t’inquiète...



ces autres boucs émissaires
9 octobre 2015 - 20h41 - Posté par Pareil

les préfets passent en force ; ils le feront aussi avec les autres êtres vivants dits "hommes libres", c’est la mentalité de la coloniale qui ressort encore bien ici. Restez vigilants.

capté sur http://www.librinfo74.fr/2015/10/de...

"Depuis ce matin, abattage massif des Bouquetins du Bargy, sur ordre du Préfet.
jeudi 8 octobre 2015
Par gfumex
Le Préfet Leclerc part en guerre contre les bouquetins

Depuis ce matin, des hélicoptères sillonnent le ciel au dessus du col de la Colombière pour déposer, tels des commandos en temps de guerre, gendarmes, agents de l’office national de la chasse, assistés des lieutenants de louveterie, avec comme mission de tuer tous les bouquetins du Bargy, censés être tous atteints de brucellose.

Ce sont environ 130 personnes, dont 110 gendarmes, qui ont pris position, armes pointées sur ces animaux sauvages, fleurons de notre territoire.

Les militants opposés à cette opération, ont été descendus, par hélicoptères, manu militari, depuis les crêtes, les mains menottées. Un des militants nous informe que malgré la présence de personnes dans les montagnes, les tirs ont démarré.

Une décision "va-t-en guerre" selon la FRAPNA qui ne comprend pas la décision du Préfet puisque l’avis des experts avait condamné ce genre d’opération radicale.

La solution était d’éliminer les bêtes contaminées, de procéder à des prélèvements sur le reste du troupeau pour procéder à des vaccinations.

La FRAPNA est d’autant plus en colère contre le Préfet, qu’un référé, à caractère suspensif, devait être tenu le 19 décembre. Le préfet, ancien directeur adjoint du cabinet du ministre de l’intérieur, Claude Guéant, n’a pas voulu attendre et a préféré passer en force, fidèle à des procédés bien connus de son mentor.

Derrière cette opération, le lobby des éleveurs haut-savoyards n’a pas été inactif.

Une décision qui va à l’encontre du but recherché

Selon la Frapna, cette opération va disperser une grande partie du troupeau qui va contaminer d’autres territoires jusqu’à présent exempts de brucellose."



ces autres boucs émissaires compte rendu du massacre
18 octobre 2015 - 10h51 - Posté par Jean-Yves Peillard

source :
http://www.librinfo74.fr/2015/10/co...

Communiqué de la FRAPNA(*) sur les bouquetins du Bargy.
mercredi 14 octobre 2015
Par jefdelhaye
Jeudi 8 octobre, le massif du Bargy a fait l’objet d’un déploiement impressionnant de forces de l’ordre en vue de poursuivre le massacre de la harde de bouquetins du Bargy entamé deux ans plus tôt.

Sept personnes venues pacifiquement observer les opérations sur le terrain se sont vues reconduites "manu militari" en dehors du "périmètre d’exclusion" arrêté par le préfet de Haute-Savoie et des amendes leur ont été infligées. Une huitième a été emmenée de force pour subir un interrogatoire policier et s’est vue saisir la carte SIM de son téléphone portable afin d’éplucher ses contacts téléphoniques. Le communiqué du préfet de Haute-Savoie du lendemain est sans ambiguïté quant à l’utilisation de cette "prise de guerre" pour intimider ceux qui auraient pu témoigner du massacre ordonné « à bas bruit », selon les propos du préfet.

Dans quel pays vivons-nous ? Nous condamnons avec la plus grande énergie l’entêtement du préfet de Haute-Savoie à vouloir appliquer SA solution radicale. Rappelons que ce massacre de bouquetins - sains dans leur grande majorité - est organisé contre l’avis des scientifiques de l’ANSES(**) et du Conseil National de Protection de la Nature, du syndicat majoritaire SNE-FSU des agents de l’environnement (dont font partie les gardes ONCFS(***) chargés de la basse besogne) et sans attendre le jugement du tribunal administratif saisi en référé par les associations de protection de la nature. Le préfet brandit le risque de propagation d’une épidémie de brucellose pourtant jugé minime par les scientifiques mandatés par l’ANSES(**) bien mieux qualifiés pour en juger. Il faut dire que c’est un habitué des solutions démesurées : il n’est pas étranger à la commande de 50 millions de vaccins pour une banale épidémie de grippe lorsqu’il était directeur de cabinet de Roselyne Bachelot alors ministre de la santé.

Nous affirmons notre plein soutien aux militants pacifiques qui ont été victimes de ces violences physiques et morales, alors que les éleveurs preneurs d’otage, qui ont eux commis un délit caractérisé en séquestrant le président et le directeur du Parc National de la Vanoise, sont non seulement sortis libres mais ont été écoutés et ont obtenu gain de cause ! Le contraste entre l’impunité des agitateurs violents de la FNSEA(****) et la répression brutale qui s’abat sur des observateurs pacifiques est tout simplement insupportable.

Note : les 2/3 des 70 bouquetins massacrés par les agents de l’ONCFS(***) étaient parfaitement sains. Et il était parfaitement possible de les préserver.

(*)FRAPNA : Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature.

(**) ANSES : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

(***) ONCFS : Office national de la chasse et de la faune sauvage

(****) FNSEA : Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles





15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il est temps d'instaurer la religion de l'amour. Louis Aragon
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite