Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

NTIC : DE L’ESCLAVAGE A LA LIBERTE
de : Robert SAE
samedi 20 décembre 2014 - 12h50 - Signaler aux modérateurs

1 – ESPIONAGE ET MANIPULATION

Les révélations d’Edward SNOWDEN ont fait l’effet d’une bombe pendant un temps et dans certains milieux. Mais l’immense majorité des utilisateurs des NTIC* pas été interpellée par la gravité de la situation et le rouleau compresseur continue d’écraser les libertés. Partout et à chaque seconde persistent le pistage et le contrôle de masse de tous les individus ainsi que l’espionnage de toutes les organisations et de tous les gouvernements. La toile totalitariste s’étend sur toute la planète. L’objectif des maîtres des multinationales est double : établir une domination fasciste sur la population mondiale et optimiser les profits. C’est une guerre idéologique totale qui est menée.

Leur stratégie recouvre plusieurs aspects. Pour ceux qui sont aux commandes des NTIC, il s’agit de manipuler les mouvements populaires et d’en dévier les perspectives en cultivant le rejet de la politique et le refus de l’organisation pour cantonner ceux-ci dans la spontanéité et l’improvisation. Ce qui laisse le champ libre aux agents du système et aux provocateurs. Systématiquement, des campagnes massives de désinformation sont planifiées, des provocations sont menées, via le piratage des comptes entre autres, pour discréditer des associations ou des personnalités opposées à leur système. Dans le même temps, la consultation de certains sites, abusivement signalés comme dangereux, est empêchée et la circulation de courriers électroniques « alternatifs » peut être bloquée. Plus encore, dans le contenu des messages véhiculés par le biais des NTIC sous contrôle, s’affirme une intention manifeste d’aliéner les individus et de dévoyer les esprits. Les pages d’accueil des « grands » sites et la hiérarchisation des informations sont conçues de façon à capter l’attention des internautes sur des centres d’intérêts déterminés : ceux qui les conditionnent, qui les désinforment et qui flattent leurs bas instincts. Ce n’est pas un hasard si ce sont l’avilissement des relations entre les individus et la dégradation de la personne humaine, en particulier sur le plan sexuel, qui sont mis au premier plan.

Emissions de téléréalité ou vidéos dites « déjantées » imposées au grand public, incitation à « faire le buzz » poussent à un exhibitionnisme et à un voyeurisme malsains. Le culte d’un individualisme et d’une compétition débridés, la surreprésentation de la violence* participent également de cette volonté de déstructurer le tissu social pour dominer celui-ci sans partage.

(* même les enfants, dès le plus jeune âge, sont ciblés à travers les jeux vidéo ./ * NTIC : Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication)

2 - DES PROFITS INDÉCENTS

1000 milliards de dollars ! Voici le chiffre d’affaires global des opérateurs de téléphonie mobile. Cela représente 1,4% du produit intérieur brut mondial. En généralisant l’addiction des individus et la dépendance technologique des pays, mais aussi par des stratégies commerciales relevant du racket, les multinationales qui sont aux commandes des NTIC se livrent à un véritable pillage des richesses mondiales. Dans les moindres recoins, les individus subissent un harcèlement publicitaire incessant. Ils sont incités à « moderniser » leur équipement et à établir le maximum de connexions ! Les enfants et les adolescents sont la cible principale visée. « Changez votre sonnerie ! », « Tentez de gagner une voiture en répondant à une question hyper facile ! », « Tachez avec mille nouveaux « amis » ! », etc.

Les pays soumis à l’impérialisme occidental sont poussés à faire d’importants investissements qui mènent à une dangereuse dépendance technologique et économique. Dans le même temps, les multinationales y confortent leur entreprise de domination idéologique et d’espionnage. Même les pays dits « développés » sont tributaires des manœuvres orchestrées par les multinationales. Récemment, une ministre européenne se plaignait que la concurrence commerciale entre pays était faussée par les techniques de référencement ayant cours sur la toile.

Des pratiques criminelles

Pour contraindre les utilisateurs à consommer massivement, la durée de vie de tous les appareils et de leurs composants est sciemment limitée. C’est ce qu’on appelle l’obsolescence programmée. L’une des graves conséquences est l’accumulation de déchets toxiques, souvent rejetés sans ménagement dans les « pays pauvres ». Selon une étude scientifique chapeautée par l’ONU, « Les déchets électriques et électroniques générés chaque année dans le monde devraient augmenter de 33% d’ici à 2017, pour atteindre chaque année une montagne lourde de 65,4 millions de tonnes – soit près de 200 fois l’Empire State Building. » Ainsi, l’hégémonie des multinationales sur les NTIC a pour incidences une pollution à grande échelle de la planète et, pour les populations, des dommages sanitaires massifs tant au plan physique que mental ainsi que l’aggravation des difficultés économiques. On comprendra donc que la plus grande vigilance s’impose quand certains appellent à « lutter contre la fracture numérique ». Tous les crimes contre l’humanité que nous avons pointés du doigt doivent être répertoriés et, tôt ou tard, leurs auteurs devront être sanctionnés.

3 - PRENONS LES COMMANDES

Aujourd’hui, les NTIC sont pour les multinationales un moyen de maintenir les peuples en esclavage, mais il est possible d’en faire une formidable arme d’émancipation. Cela exige que nous en prenions les commandes, d’une part, en combattant les dépendances et les addictions et, d’autre part, en menant la bataille idéologique.

Concernant la lutte contre la dépendance technologique et financière, il faut saluer les initiatives prises par certains pays pour contourner la main mise des multinationales occidentales (Satellites, « autoroutes » parallèles, Telesur, etc.) Toutefois, il est important d’insister sur le fait que l’ampleur du combat à mener est telle, que celui-ci ne saurait être victorieux sans une mobilisation massive de tous ceux qui veulent construire un monde plus juste et plus serein. Prendre les commandes des NTIC, c’est en faire un usage responsable qui privilégie le collectif et le réellement utile, luttant par là même contre la dépendance et le gaspillage. C’est aussi se défaire du travers consistant à substituer le mirage de connections internet à toutes les autres formes de relations humaines, tellement indispensables à la cohésion sociale. A ce niveau, les rencontres associatives, l’action des médias alternatifs et les programmes scolaires peuvent jouer un rôle majeur dans l’éducation à l’esprit critique nécessaire.

Sur le front idéologique, une vigilance et un engagement de tous les instants s’imposent pour :
 combattre la désinformation, le culte de l’individualisme et la bestialisation des rapports sociaux qui sévissent sur la toile et dans les réseaux sociaux ;
 propager les valeurs humanistes de respect mutuel et de solidarité.

Comme toutes les technologies, les NTIC peuvent servir au meilleur comme au pire. Prenons-en les commande pour qu’elles soient vecteurs de l’émancipation des peuples !



Imprimer cet article





Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
1 commentaire
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La culture, ce n'est pas ce qui reste quand on a tout oublié, mais au contraire, ce qui reste à connaître quand on ne vous a rien enseigné. Jean Vilar
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite