Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

20/07/2001 - 20/07/2015 : Carlo Giuliani


de : Roberto Ferrario
lundi 20 juillet 2015 - 13h41 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 83.8 ko

L’article de la maman de Carlo Giuliani, a propos du moment quand on s’est rencontré a Paris en 2003...


Haidi Giuliani

Depuis plus d'un an et demi, désormais, je voyage de ville en ville, d'initiative en initiative, d'un débat organisé par le Forum social à une fête de Liberazione [quotidien du Parti de la Refondation Communiste,] ou de Legambiente [Ligue pour la protection de l'environnement], en passant par quelques Centres sociaux, messagère de rien, ne représentant que moi-même.

On me pose souvent des questions auxquelles je ne sais pas ou je ne peux pas répondre, parfois on me charge d'une responsabilité, d'une importance que je n'ai pas, que je ne reconnais pas. C'est un pèlerinage auquel je n'ai pas su ou pas voulu me soustraire jusqu'ici, poussée par l'urgence des choses à dire, à dénoncer, par la nécessité de faire mémoire pour prévenir.

Parfois mes itinéraires passent les frontières, les occasions sont toujours différentes: une campagne pour la participation au Forum Social Européen de Florence m'a amenée en Grande Bretagne; une conférence de presse d'un groupe rebelle, à Athènes et à Salonique; un congrès de magistrats démocratiques, à Barcelon e; le G8, à Evian.

En France, c'est le cinéma qui m'y a amenée. Déjà il y a un an, j'aurais du aller au Festival de Cannes avec Francesca Comencini pour présenter son travail: "Carlo Giuliani, ragazzo". Mais je n'y suis pas arrivée, j'avais honte, je ne comprenais pas pourquoi sur l'écran il devait y avoir mon visage, et j'ai dit non. Et puis, j'ai compris: ce film est parvenu à arriver, dans notre Pays, là où tant de mots avaient été refusés, est parvenu à ouvrir beaucoup de portes fermées. Combien de fois ai-je entendu quelqu'un me dire "j'ai changé d'idée, après l'avoir vu, j'ai compris qu'on nous avait raconté un tas de mensonges"! Grâce a Francesca, à sa propreté morale, à son langage essentiel.

Un jour un message est arrivé à l'adresse du comité: il venait d'un groupe, et même d'un collectif parisien; il parlait de Carlo, nous avons répondu. Après quelque temps, nous nous étions tellement attachés à leurs "lettres d'information" que laur absence se faisait sentir quand elles tardaient à arriver. Et c'est justement le Collectif Bellaciao qui m'a invitée à Paris en même temps que Les Films d'Ici, quand ces derniers ont acheté les droits et ont programmé la projection du film de Francesca dans quelques salles.

A mon arrivée à l'aéroport je trouve un "comité d'accueil" composé de Roberto et Giustiniano, du Collectif, et de Samuel, de la maison cinématographique de distribution. Bientôt s'ajoutent à eux d'autres personnes et tous ensemble nous nous acheminons vers la salle où dans peu de temps aura eu lieu le débat. En attendant, nous nous asseyons dehors, à la table d'un café: il y a un coin d'Italie sur ce trottoir parisien; les questions, les nouvelles, les informations,les souvenirs se tressent en forme bilingue et la sensation est celle des retrouvailles entre amis qui ne se voient pas depuis un moment. Samuel, qui s'était éloigné en exploration, revient avec un large sourire: la salle est pleine,beaucoup de gens seraient venus à la deuxième projection; au-delà de la satisfaction personnelle, au-delà d'une réponse à la passion humaine et politique, il y a la juste reconnaissance d'un travail accompli.

Aussi pendant le débat, parmi les personnes assises dans la petite salle, le long de l'escalier et sur le palier, nombreux sont ceux et celles qui parlent italien; certains portent leur témoignage direct sur les journées gênoises: il est toujours dramatique d'entendre raconter les lacrymogènes tirés à hauteur d'homme, l'acharnement avec lequel étaient poursuivis et frappés les manifestants, l'incrédulité devant la violence immotivée, les abus, l'illégalité. C' est dramatique, quelque soit la langue dans laquelle on le raconte, au bout d'un jour, d'un an ou de deux. Le matin suivant je renouvellerai l'expérience dans une autre salle: ici il y en aura peu qui parlent italien, ce seront presque tous des Français, dont de nombreux enseignants. Mais l'indignation sera la même.

Le soir, ils m'offrent quelques heures près de Belleville, le quartier qui est le théâtre des romans de Pennac. En réalité, le cadeau est multiple: parce qu'en moi j'entends les rires de Carlo ado, lisant "Au bonheur des ogres" et "Monsieur Malaussène". Parce que autour de moi il y a les copains et les copines du Cinéma, du Collectif et les autres amis. Enfin parce que nous sommes au Babel Café, le bar où est "né" Manu Chao et où continuent à se rencontrer ses amis pour jouer librement. En effet, B-Roy arrive avec son incroyable accordéon et tout de suite Thomas, webmaster du site avec Roberto, et Bruno se lèvent et l'accompagnent avec les guitares, tandis que Johnny va et vient parmi les tables en offrant à tous une boutade, une poignée de main, une grimace…

Tandis que je vole entre les nuages, en rentrant à Gênes, je pense au travail de ce petit groupe qui consacre son temps libre à faire de l'information, en finissant toujours les traductions tard dans la nuit; je pense à tous les militants qui nous garantissent la circulation des nouvelles et des idées; un travail généreux qui nous permet à tous d'établir des rapports, de garder des liens. Et leur travail est d'autant plus précieux qu' est moindre l'espace que les grands média concèdent aux gens du commun, à qui fait de la politique "d'en bas", au mouvement.

Merci, Bellaciao!
La maman de Carlo



10.07.2003
Collectif Bellaciao














Imprimer cet article


Commentaires de l'article
20/07/2001 - 20/07/2015 : Carlo Giuliani
20 juillet 2015 - 16h25 - Posté par Ni doblit ni perdon

Carlo Giuliani (Rome, 1978 - Gênes, 20 juillet 2001), était un étudiant de 23 ans, poète et activiste anarchiste italien, issu d’une famille bourgeoise (son père est dirigeant syndical). Il fut tué le 20 juillet 2001 durant les manifestations altermondialistes contre le sommet du G8 à Gênes.

Giuliani fut tué par balles dans une confrontation où les carabiniers italiens (carabinieri ou police militaire) arrosaient depuis une jeep de gaz lacrymogène les manifestants qui leur lançaient des pierres.

Carlo Giulani avait attrapé un extincteur et s’apprêtait à le lancer à l’intérieur de la jeep. Il reçut une décharge de balles à la face alors qu’il chargeait le véhicule. Comme la jeep manœuvrait pour s’éloigner, la roue arrière passa deux fois sur le corps du jeune homme.

Vidéo de l’époque : https://www.dailymotion.com/video/x...






En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite