Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Debout pour de main
de : Jean Roussie
jeudi 27 avril 2017 - 10h05 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 446.6 ko

Depuis dimanche soir, l’hallali est lancé sur Jean-Luc Mélenchon. Le masque serait tombé et le vrai visage de la France Insoumise révélé au grand jour. En refusant d’appeler à voter pour Macron, il ferait le jeu du F-Haine et les populistes se retrouveraient dos à dos, sinon main dans la main, dans leur volonté commune de détruire notre démocratie.

Cette charge contre le porte-drapeau de la France Insoumise n’a pas commencé ce 23 avril au soir. Elle n’est que la poursuite de la formidable entreprise de diabolisation commencée durant la campagne du premier tour et qui n’a fait que gagner en puissance au fur et à mesure que le vote Mélenchon s’imposait dans des couches de plus en plus larges de la population, qu’il cristallisait le rejet des politiques libérales menées alternativement par le PS et l’UMP-LR et qu’il créait la possibilité de porter dans l’élection et dans les luttes à venir le débat sur le dépassement du capitalisme en tant que tel.

Le « spectre du communisme », régénéré et en phase avec les aspirations d’une grande partie de la population, revenait hanter les nuits de l’oligarchie qui croyait en être définitivement débarrassée et pouvoir continuer à régner sans partage sur nos sociétés. Le 23 avril, le principal crime de Jean-Luc Mélenchon fut d’avoir réuni sur son nom près de 20 % des suffrages exprimés sur la base d’un programme de rupture, fruit d’un travail collectif et approuvé par 7 millions d’électeurs.

Pour mesurer le caractère exceptionnel du travail effectué par la France Insoumise, il suffit de se rappeler qu’un tel score obtenu par une gauche de transformation radicale, cela n’était pas arrivé depuis un demi-siècle et les 21% obtenus par Jacques Duclos, candidat du PCF, à l’élection présidentielle de 1969.

Au-delà de l’élection présidentielle, tout doit donc être mis en place faire en sorte que l’élan de la France Insoumise se brise et que l’espoir qui a commencé à germer lors de cette campagne électorale inouïe reste sans lendemain. Tout est donc fait pour discréditer Jean-Luc Mélenchon qui est devenu, littéralement, un homme à abattre. L’acharnement de la médiacratie et de la caste politico-libérale à son encontre ne peut que nous conforter dans la pertinence de notre engagement et la nécessité à continuer le travail entrepris dans la France Insoumise.

Depuis dimanche soir, l’élection présidentielle se résumerait donc à choisir entre la démocratie, représentée par Macron, et le fascisme, représenté par Le Pen. S’il est avéré que le F-Haine est un parti d’extrême droite, véhiculant une idéologie fasciste et dangereuse, il est tout à fait illusoire d’imaginer que son concurrent puisse être un quelconque rempart contre celui-ci.

Macron est une créature construite par l’action conjointe de décideurs libéraux, de publicitaires et de la direction d’un PS acquis au libéralisme et, pour cette raison, lâché par des franges de plus en plus larges de son électorat. Lui et son mouvement « En Marche ! » ont été conçus pour continuer et amplifier le remodelage libéral de la société et accélérer la casse des droits sociaux acquis de haute lutte par notre peuple. Ils pourront le faire d’autant plus librement qu’il arrivera au pouvoir sans être encombré par un socle militant ayant un quelconque ancrage social dans la population française.

Le score de Macron n’est imputable qu’au rejet du PS et de l’UMP-LR, ceux-ci étant assimilés aux dégâts des politiques libérales qu’ils ont mises en œuvre, rejet aggravé par les multiples faits de corruption auxquels ils ont été associés. Sa qualification s’apparente à un coup de marketing. La faible adhésion de l’électorat à ses thèses libérales était prévisible et un sacre populaire au second tour rendu nécessaire pour asseoir sa légitimité. Qui d’autre pouvait le lui offrir sinon le traditionnel épouvantail F-Haine ? Le coup avait si bien réussi à Chirac en 2002.

Comprendre que Macron ne peut être et ne sera pas un rempart contre le fascisme nécessite de se rappeler que le fascisme n’est pas le fruit d’un positionnement moral d’individus dérangés, mais qu’il est intrinsèquement lié aux spasmes du capitalisme en lutte pour sa survie.

Les méthodes mises en œuvre par le fascisme ne lui sont pas propres. Entre le mitraillage des communards dans les forts de Paris en 1871 ou la répression de la manifestation des algériens à Paris le 17 octobre 1961 et les régimes fascistes mis en place à travers le monde depuis le Paraguay à la fin du 19ème siècle jusqu’à aujourd’hui, il n’y a qu’une différence d’échelle.

Le fascisme n’est que la généralisation à l’ensemble de la société des méthodes appliquées « ponctuellement » par les régimes capitalistes « démocratiques » pour résoudre des situations de crises ponctuelles et localisées menaçant les intérêts de l’oligarchie. Que le nazisme soit la forme la plus violente et la plus aboutie de fascisme ne doit pas nous surprendre. L’enjeu était de taille. Il s’agissait alors de mettre hors d’état de nuire un parti communiste allemand fort de 3 millions de membres et de préparer une guerre susceptible de mettre fin à l’aventure soviétique qui menaçait de se répandre à l’Europe.

Appeler à voter Macron pour faire barrage à Le Pen est doublement contre-productif. Tout d’abord en lui offrant un sacre populaire, on légitime à priori, qu’on le veuille ou non, son action politique à venir. Or celle-ci n’a d’autre but que de renforcer le pouvoir du capital et d’élargir la fracture sociale. On alimente ensuite le discours du Front National qui se présente comme la seule opposition véritable à un soit-disant système, système dont les défenseurs se dévoileraient en faisant « Front Républicain » pour l’empêcher d’arriver au pouvoir.

Il n’y a pas aujourd’hui en France de risque de mise en place d’un fascisme dirigé par le Front National. Le champion du libéralisme sera confortablement élu, que les Insoumis votent Macron, qu’ils s’abstiennent ou qu’ils votent blanc. En s’associant à un front républicain avec une classe politique discréditée, la France Insoumise s’y retrouverait assimilée pour nombre de citoyens et alimenterait la pénétration des idées de haine et de xénophobie parmi les victimes de la politique libérale que va accentuer le gouvernement à venir.

Dans ce contexte, appeler à voter Macron serait une erreur, peut être même une faute politique et ne servirait qu’à brouiller les cartes. Un positionnement clair contre le vote F-Haine, rappelant sa nature raciste et xénophobe, mais laissant chacun libre de son choix dans la clarté des enjeux à venir, est la seule position constructive pour l’avenir.

Le fascisme ne se combat pas en mettant un bulletin dans l’urne, mais en créant et en faisant vivre la perspective concrète d’un changement de société. Cette perspective a porté haut et fort notre campagne des présidentielles, il est primordial de maintenant l’enraciner durablement dans la société française pour la faire croitre et germer. Une société nouvelle, solidaire et fraternelle est à portée de lutte.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Debout pour de main
27 avril 2017 - 10h32 - Posté par Thomas

"Le fascisme n’est que la généralisation à l’ensemble de la société des méthodes appliquées « ponctuellement » par les régimes capitalistes « démocratiques » pour résoudre des situations de crises ponctuelles et localisées menaçant les intérêts de l’oligarchie. Que le nazisme soit la forme la plus violente et la plus aboutie de fascisme ne doit pas nous surprendre. L’enjeu était de taille. Il s’agissait alors de mettre hors d’état de nuire un parti communiste allemand fort de 3 millions de membres et de préparer une guerre susceptible de mettre fin à l’aventure soviétique qui menaçait de se répandre à l’Europe."
Argument à diffuser et exploiter
Un vote blanc est quand même préférable à une abstention.



Debout pour de main
27 avril 2017 - 10h36 - Posté par Roberto Ferrario

Thomas tu peux expliquer et argumenter pourquoi "Un vote blanc est quand même préférable à une abstention" ???


Debout pour de main
27 avril 2017 - 10h40 - Posté par Aspaar

Je partage entièrement cet excellent billet de Jean Roussie .

En effet Ils n’ont jamais réellement combattu le FN .
Mais tous ensemble, le capital et les capitalistes, le PS et LR ,Hollande et Fillon , Hamon , Valls et Macron, avec leurs medias et leurs chiens de garde , ils ont tous combattu JL Melenchon . Ils ont parlé de dictateur, de projets simpliste, de peur, etc .
Et aujourd’hui toujours tous ensemble , les mêmes ordures , ils nous parlent du front républicain !



Debout pour de main
27 avril 2017 - 12h39 - Posté par Aspaar

La Resistence

« Ni Marine, ni Macron » : une vingtaine de lycées bloqués à Paris

Une vingtaine de lycées parisiens sont mobilisés ou bloqués , selon le rectorat de Paris.
Ce dernier précise que quatre établissements sont bloqués et six autres ne le sont que partiellement. Le lycée Renoir et le lycée Voltaire sont bloqués






LE MEXIQUE INSURGÉ
dimanche 28 - 13h23
de : Ernest London
NON AU RACKET DE M. MACRON SUR LES RETRAITES !
samedi 27 - 15h54
de : JO
2 commentaires
Venezuela : l’opposition paie des enfants pour les enrôler dans ses violences (video)
samedi 27 - 12h53
de : Thierry Deronne
1 commentaire
Veillée d’armes contre les Macro-Ordonnances
samedi 27 - 11h38
de : jo
Ex-Fralib : en faire des tonnes pour gagner ! (video)
samedi 27 - 10h44
2 commentaires
À Besançon, le communiste Christophe Lime soutient la socialiste Barbara Romagnan plutôt que la France insoumise
vendredi 26 - 22h44
3 commentaires
Sur le terrain des grèves !
vendredi 26 - 21h05
de : JO
1 commentaire
#RDLS29 : NUCLÉAIRE SUISSE, OTAN, TRUMP, BAHREÏN, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, IRAK, AFGHANISTAN (VIDEO)
vendredi 26 - 20h04
de : Jean-Luc Mélenchon
Le Parisien 93 va-t-il prochainement parler de notre grand Rassemblement de Montreuil ? (video)
vendredi 26 - 19h47
de : Alexis Corbière et Raquel Garrido
Les bacchanales de la vertu : retour sur l’entre-deux tours de la présidentielle
vendredi 26 - 19h31
de : Mathias Reymond
Un cadre de Force ouvrière rejoint le cabinet de la ministre du Travail
vendredi 26 - 18h43
de : Erwan Manac’h
1 commentaire
Lille : assassinat de notre camarade Hervé Rybarczyk par les identitaires
jeudi 25 - 23h11
Pujadas 11 septembre 2001 : "Woooh, génial !" (video)
jeudi 25 - 22h26
de : phil
Soutenir un documentaire nécessaire "Acharnement, poursuivis pour l’exemple"
jeudi 25 - 21h44
de : Lulu d’Aubrac
La petite colère d’une insoumise censurée en Gironde (10ième) (video)
jeudi 25 - 16h33
de : Cesar
CETA : La Fondation HULOT, Veblen et FW lance un ultimatum à Macron !
jeudi 25 - 14h39
de : JO
BRESIL, violence policière : Nos merdias muets !
jeudi 25 - 11h27
de : JO
La France insoumise censurée
jeudi 25 - 09h16
de : César
2 commentaires
36ème Foire éco-bio d’Alsace au Parc des Expositions de Colmar, entre le jeudi 25 et le dimanche 28 mai.
mercredi 24 - 17h19
de : René HAMM
1 commentaire
FI Paris19 - circo16 à 17:00 aujourd’hui, quartier Rosa Parks avec Sarah Legrain et Stephane Fernandez (video)
mercredi 24 - 15h47
de : Sarah Legrain
FI conférence de presse aujourd’hui, à 17:00 113, avenue Maurice Thorez, 94200 Ivry sur Seine (video)
mercredi 24 - 15h23
de : Mathilde Panot
Apéro insoumis aujourd’hui, à 17:00 Place Edith Piaf, 75020 Paris avec Jean-Luc Mélenchon (video)
mercredi 24 - 15h08
de : Mehdi Kemoune
Atelier insoumis sur l’emploi aujourd’hui, à 19:00 14 Rue Mathis, 75019 Paris (video)
mercredi 24 - 14h58
de : Danièle Obono
Souvenir : Mélenchon est-il parti tout seul à la présidentielle ? Ou de l’amnésie collective
mercredi 24 - 14h16
Souvenir : Jean-Luc Mélenchon se déclare candidat à la présidentielle de 2017
mercredi 24 - 14h10
Souvenir : PCF les bons élèves de la primaire
mercredi 24 - 13h59
Souvenir Primaire à gauche : écologistes, communistes et une partie du PS prêts à y aller
mercredi 24 - 13h50
Souvenir : Le PCF cherche à s’allier au PS pour la présidentielle
mercredi 24 - 12h58
Souvenir : L’appel du pied du Parti communiste à Benoît Hamon
mercredi 24 - 12h43
Souvenir petition : à huit semaines des élections législatives, 1272 élus et dirigeants du PCF contre Mélenchon
mercredi 24 - 12h31
1 commentaire
Souvenir : Les cadres du PCF votent contre un ralliement à Mélenchon pour 2017
mercredi 24 - 11h56
Souvenir : En 2014 plus de 60 militants suspendus du PCF dans l’agglomération rochelaise
mercredi 24 - 11h13
Lorsque le PCF du Val d’Oise utilise la photo de Jean-Luc Mélenchon...
mercredi 24 - 10h52
de : Brigitte Diaz
Les petits arrangements familiaux de Richard Ferrand
mercredi 24 - 10h32
Législatives. À Roubaix, communistes et Insoumis main dans la main
mercredi 24 - 10h27
de : LUDOVIC FINEZ
Jean-Luc Mélenchon était l’invité de RTL le 24 mai 2017 (video)
mercredi 24 - 10h14
1 commentaire
Six mois après sa création, une première action de groupe pour discriminations lancée
mercredi 24 - 09h55
de : Alexia Eychenne
J’aimerais être ce second soleil poème de Fabrice Selingant
mercredi 24 - 09h49
de : le Rouge-gorge
2 commentaires
L’ESPRIT DE RÉVOLTE de Pierre Kropotkine
mercredi 24 - 09h23
de : Ernest London
Il ne suffit pas d’être anti-Valls, il faut un projet politique !
mercredi 24 - 07h34
de : Rabaté Ulysse et Farida Amrani

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En surface, vous ne voyez peut-être encore rien, mais clandestinement, c'est déjà en feu. Y.B. Mangunwijaya, écrivain indonésien
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Rassemblement avec Jean-Luc Mélenchon à Montreuil le mercredi 24 mai à partir de 18h30 pl Jean Jaurès
mardi 23 mai
de Alexis Corbière
1 commentaire
Jean-Luc Mélenchon vient mercredi 24 mai à Montreuil pour soutenir la campagne législative de son porte-parole Alexis Corbière (et de sa suppléante Corinne Benabdallah). Rassemblement avec prises de parole sur la place Jean Jaurès à Mairie de Montreuil à partir de 18h30. Animation musicale et festive organisée par l’Orchestre insoumis. Chantez avec l’orchestre ! El Pueblo Unido (Quilapayun) Le Chant des Partisans Bella Ciao The Partisan (Leonard Cohen) avec le (...)
Lire la suite
Une tribune bien interressante de Brigitte Dionnet, ancienne membre du Conseil National du PCF
jeudi 18 mai
de jean paul duparc
5 commentaires
Bonjour, Il est paru ce jour sur le site de l’Humanité ( à la rubrique Débat ) une tribune de Brigitte Dionnet qui me semble utile à connaitre et faire connaitre. Je me permets de la signaler d’autant qu’elle n’est pas parue dans la version papier du quotidien et que certains d’entre vous n’en ont sans doute pas eu connaissance. Cordialement jean paul duparc http://www.humanite.fr/pour-gagner-... Pour gagner, il faut choisir Par Brigitte Dionnet (...)
Lire la suite
Une déclaration des communistes rassemblés dans l’espace politique de la France insoumise
mardi 16 mai
de Christian Audoin, Bernard Bandelier, Francis Parny, David Pellicer, Françoise Quainquard
6 commentaires
STOP A LA CONFUSION POUR UN VOTE SANS AMBIGUÏTÉ AUX LÉGISLATIVES "Alors que la confusion des valeurs s’établit au sommet de l’Etat, les communistes rassemblés dans la France insoumise sont inquiets de la multiplication d’accords aux législatives qui en rajoutent sur le brouillage politique actuel. Le PS, EELV et le PCF successivement dans trois départements, le Jura les Yvelines et la Marne et de façon plus éparpillée dans des circonscriptions diverses en France ont (...)
Lire la suite
Rassemblement à Paris : Soutien aux grévistes de la faim !
mardi 16 mai
À l’appel de l’AFPS et de nombreuses organisations du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens ***Rassemblement jeudi 18 mai*** de 17h30 à 19 h devant le ministère des Affaires étrangères (Quai d’Orsay) Métro Invalides SOUTIEN AUX GRÉVISTES DE LA FAIM QUI ENTRENT DANS LEUR 2e MOIS DE GRÈVE ILS ONT BESOIN DE NOUS ! Il y a urgence, leur santé est gravement menacée : la France doit agir en urgence pour le respect de leurs (...)
Lire la suite
ELECTIONS LEGISLATIVES - MONTREUIL - BAGNOLET / L’ART NECESSAIRE
mardi 16 mai
de Laurent Klajnbaum
1 commentaire
L’art et la culture n’ont pas été des enjeux de l’élection présidentielle. Dans le programme d’Emmanuel Macron la place de la création est réduite à la question de la diffusion et de sa consommation avec sa mesure phare en la matière : le pass culture de 500 euros pour les jeunes de 18 ans. Il faut que s’exprime, à l’Assemblée nationale, une autre voix sur l’art et la culture, comme d’ailleurs sur le social, l’écologie, la démocratie et (...)
Lire la suite
Un président "Jupitérien"
lundi 15 mai
de Thierry Chantrel
2 commentaires
Donc, nous avons couronné un président "jupitérien", comme le répètent à l’envie, en guise de conclusion à la glorieuse journée d’hier, tout chroniqueur qui se respecte. En fait, si tu dis pas, ce matin, que Macron est « Jupitérien » et que le "bleu Vuitton de sa splendide robe à double boutonnage" va si bien à sa moitié, t’es pas chroniqueur, t’es juste naze de chez naze. Moi, je le dis. Donc, je peux chroniquer grave ! Chroniquer, qui, par ailleurs, vient du (...)
Lire la suite
Bon, les gens, on va évacuer le truc de suite
jeudi 11 mai
de Barbara Goujon
5 commentaires
La guéguerre avec les instances du PCF, ça va deux minutes. Faire passer les insoumis pour les méchants de service, ça va deux minutes aussi. La France insoumise a une charte de bon fonctionnement, et il est demandé aux candidats de signer la charte ANTICOR (anti-corruption, ndlr). Pour intégrer la France insoumise, nul besoin de quitter son parti si on en a un. Nul besoin, non plus, d’être membre d’un parti. Alors, comme ça, on serait les vilains pas beaux parce qu’on (...)
Lire la suite