Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Debout pour de main
de : Jean Roussie
jeudi 27 avril 2017 - 10h05 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 446.6 ko

Depuis dimanche soir, l’hallali est lancé sur Jean-Luc Mélenchon. Le masque serait tombé et le vrai visage de la France Insoumise révélé au grand jour. En refusant d’appeler à voter pour Macron, il ferait le jeu du F-Haine et les populistes se retrouveraient dos à dos, sinon main dans la main, dans leur volonté commune de détruire notre démocratie.

Cette charge contre le porte-drapeau de la France Insoumise n’a pas commencé ce 23 avril au soir. Elle n’est que la poursuite de la formidable entreprise de diabolisation commencée durant la campagne du premier tour et qui n’a fait que gagner en puissance au fur et à mesure que le vote Mélenchon s’imposait dans des couches de plus en plus larges de la population, qu’il cristallisait le rejet des politiques libérales menées alternativement par le PS et l’UMP-LR et qu’il créait la possibilité de porter dans l’élection et dans les luttes à venir le débat sur le dépassement du capitalisme en tant que tel.

Le « spectre du communisme », régénéré et en phase avec les aspirations d’une grande partie de la population, revenait hanter les nuits de l’oligarchie qui croyait en être définitivement débarrassée et pouvoir continuer à régner sans partage sur nos sociétés. Le 23 avril, le principal crime de Jean-Luc Mélenchon fut d’avoir réuni sur son nom près de 20 % des suffrages exprimés sur la base d’un programme de rupture, fruit d’un travail collectif et approuvé par 7 millions d’électeurs.

Pour mesurer le caractère exceptionnel du travail effectué par la France Insoumise, il suffit de se rappeler qu’un tel score obtenu par une gauche de transformation radicale, cela n’était pas arrivé depuis un demi-siècle et les 21% obtenus par Jacques Duclos, candidat du PCF, à l’élection présidentielle de 1969.

Au-delà de l’élection présidentielle, tout doit donc être mis en place faire en sorte que l’élan de la France Insoumise se brise et que l’espoir qui a commencé à germer lors de cette campagne électorale inouïe reste sans lendemain. Tout est donc fait pour discréditer Jean-Luc Mélenchon qui est devenu, littéralement, un homme à abattre. L’acharnement de la médiacratie et de la caste politico-libérale à son encontre ne peut que nous conforter dans la pertinence de notre engagement et la nécessité à continuer le travail entrepris dans la France Insoumise.

Depuis dimanche soir, l’élection présidentielle se résumerait donc à choisir entre la démocratie, représentée par Macron, et le fascisme, représenté par Le Pen. S’il est avéré que le F-Haine est un parti d’extrême droite, véhiculant une idéologie fasciste et dangereuse, il est tout à fait illusoire d’imaginer que son concurrent puisse être un quelconque rempart contre celui-ci.

Macron est une créature construite par l’action conjointe de décideurs libéraux, de publicitaires et de la direction d’un PS acquis au libéralisme et, pour cette raison, lâché par des franges de plus en plus larges de son électorat. Lui et son mouvement « En Marche ! » ont été conçus pour continuer et amplifier le remodelage libéral de la société et accélérer la casse des droits sociaux acquis de haute lutte par notre peuple. Ils pourront le faire d’autant plus librement qu’il arrivera au pouvoir sans être encombré par un socle militant ayant un quelconque ancrage social dans la population française.

Le score de Macron n’est imputable qu’au rejet du PS et de l’UMP-LR, ceux-ci étant assimilés aux dégâts des politiques libérales qu’ils ont mises en œuvre, rejet aggravé par les multiples faits de corruption auxquels ils ont été associés. Sa qualification s’apparente à un coup de marketing. La faible adhésion de l’électorat à ses thèses libérales était prévisible et un sacre populaire au second tour rendu nécessaire pour asseoir sa légitimité. Qui d’autre pouvait le lui offrir sinon le traditionnel épouvantail F-Haine ? Le coup avait si bien réussi à Chirac en 2002.

Comprendre que Macron ne peut être et ne sera pas un rempart contre le fascisme nécessite de se rappeler que le fascisme n’est pas le fruit d’un positionnement moral d’individus dérangés, mais qu’il est intrinsèquement lié aux spasmes du capitalisme en lutte pour sa survie.

Les méthodes mises en œuvre par le fascisme ne lui sont pas propres. Entre le mitraillage des communards dans les forts de Paris en 1871 ou la répression de la manifestation des algériens à Paris le 17 octobre 1961 et les régimes fascistes mis en place à travers le monde depuis le Paraguay à la fin du 19ème siècle jusqu’à aujourd’hui, il n’y a qu’une différence d’échelle.

Le fascisme n’est que la généralisation à l’ensemble de la société des méthodes appliquées « ponctuellement » par les régimes capitalistes « démocratiques » pour résoudre des situations de crises ponctuelles et localisées menaçant les intérêts de l’oligarchie. Que le nazisme soit la forme la plus violente et la plus aboutie de fascisme ne doit pas nous surprendre. L’enjeu était de taille. Il s’agissait alors de mettre hors d’état de nuire un parti communiste allemand fort de 3 millions de membres et de préparer une guerre susceptible de mettre fin à l’aventure soviétique qui menaçait de se répandre à l’Europe.

Appeler à voter Macron pour faire barrage à Le Pen est doublement contre-productif. Tout d’abord en lui offrant un sacre populaire, on légitime à priori, qu’on le veuille ou non, son action politique à venir. Or celle-ci n’a d’autre but que de renforcer le pouvoir du capital et d’élargir la fracture sociale. On alimente ensuite le discours du Front National qui se présente comme la seule opposition véritable à un soit-disant système, système dont les défenseurs se dévoileraient en faisant « Front Républicain » pour l’empêcher d’arriver au pouvoir.

Il n’y a pas aujourd’hui en France de risque de mise en place d’un fascisme dirigé par le Front National. Le champion du libéralisme sera confortablement élu, que les Insoumis votent Macron, qu’ils s’abstiennent ou qu’ils votent blanc. En s’associant à un front républicain avec une classe politique discréditée, la France Insoumise s’y retrouverait assimilée pour nombre de citoyens et alimenterait la pénétration des idées de haine et de xénophobie parmi les victimes de la politique libérale que va accentuer le gouvernement à venir.

Dans ce contexte, appeler à voter Macron serait une erreur, peut être même une faute politique et ne servirait qu’à brouiller les cartes. Un positionnement clair contre le vote F-Haine, rappelant sa nature raciste et xénophobe, mais laissant chacun libre de son choix dans la clarté des enjeux à venir, est la seule position constructive pour l’avenir.

Le fascisme ne se combat pas en mettant un bulletin dans l’urne, mais en créant et en faisant vivre la perspective concrète d’un changement de société. Cette perspective a porté haut et fort notre campagne des présidentielles, il est primordial de maintenant l’enraciner durablement dans la société française pour la faire croitre et germer. Une société nouvelle, solidaire et fraternelle est à portée de lutte.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Debout pour de main
27 avril 2017 - 10h32 - Posté par Thomas

"Le fascisme n’est que la généralisation à l’ensemble de la société des méthodes appliquées « ponctuellement » par les régimes capitalistes « démocratiques » pour résoudre des situations de crises ponctuelles et localisées menaçant les intérêts de l’oligarchie. Que le nazisme soit la forme la plus violente et la plus aboutie de fascisme ne doit pas nous surprendre. L’enjeu était de taille. Il s’agissait alors de mettre hors d’état de nuire un parti communiste allemand fort de 3 millions de membres et de préparer une guerre susceptible de mettre fin à l’aventure soviétique qui menaçait de se répandre à l’Europe."
Argument à diffuser et exploiter
Un vote blanc est quand même préférable à une abstention.



Debout pour de main
27 avril 2017 - 10h36 - Posté par Roberto Ferrario

Thomas tu peux expliquer et argumenter pourquoi "Un vote blanc est quand même préférable à une abstention" ???


Debout pour de main
27 avril 2017 - 10h40 - Posté par Aspaar

Je partage entièrement cet excellent billet de Jean Roussie .

En effet Ils n’ont jamais réellement combattu le FN .
Mais tous ensemble, le capital et les capitalistes, le PS et LR ,Hollande et Fillon , Hamon , Valls et Macron, avec leurs medias et leurs chiens de garde , ils ont tous combattu JL Melenchon . Ils ont parlé de dictateur, de projets simpliste, de peur, etc .
Et aujourd’hui toujours tous ensemble , les mêmes ordures , ils nous parlent du front républicain !



Debout pour de main
27 avril 2017 - 12h39 - Posté par Aspaar

La Resistence

« Ni Marine, ni Macron » : une vingtaine de lycées bloqués à Paris

Une vingtaine de lycées parisiens sont mobilisés ou bloqués , selon le rectorat de Paris.
Ce dernier précise que quatre établissements sont bloqués et six autres ne le sont que partiellement. Le lycée Renoir et le lycée Voltaire sont bloqués






Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
1 commentaire
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. André Malraux
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite