Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
de : via Roberto Ferrario
mercredi 7 février 2018 - 10h40 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 15.6 ko

Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats !

Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant ne voient plus d’avenir pour leurs enfants. Nous sommes les femmes qui lutent contre la violence masculine, le patriarcat, les disparités de salaire pour un travail égal. Nous sommes les personnes LGBT discriminées sur le lieu de travail et par les institutions. Nous sommes les banlieusards, habitants des zones périphériques, qui se battent avec des transports publics inefficaces et l’absence de services. Les malades qui attendent des mois pour une visite dans le service public de la santé, parce qu’ils ne peuvent se permettre la santé privée. Les étudiants des écoles fracassées à qui ce pays refuse tout futur. Nous sommes les travailleuses et travailleurs qui produisent la richesse de ce pays.

Mais nous sommes aussi ceux qui ne cèdent pas au désespoir et à la résignation, qui ne supportent pas de vivre dans une Italie toujours plus aigrie, triste, appauvrie et injuste. Tous les jours nous nous engageons, nous nous organisons en comités, associations, centres sociaux, partis et syndicats, dans les quartiers, dans les rues ou sur les lieux de travail, pour nous opposer à l’inhumanité de notre temps, au cynisme du profit et de la rente, aux discriminations de tous types, à la peerte de la démocratie.

Nous croyons en la justice sociale et à l’autodétermination des femmes, des hommes, des peuples.

Tous les jours, nous pratiquons la solidarité et le mutualisme, le contrôle populaire sur les institutions qui ne s’occupent pas de nos intérêts. Ces dernières années, nous avons lutté contre les licenciements, le Jobs Act, la réforme Fornero et la réforme de l’école et de l’Université ; contre les privatisations et les coupes dans la Santé et les services publics ; pour la défense des biens communs, du patrimoine public et de l’environnement, contre les poisons, les spéculations, les mafias et la corruption, pour les droits civils ; contre les politiques économiques et sociales antipopulaires de l’Union Européenne ; contre le renversement de la Constitution née de la Résistance et pour son actualisation. Pour un monde de paix, dans lequel les ressources disponibles sont destinées aux besoins sociaux et non aux dépenses militaires. Et chaque jour nous nous engageons à construire une sociabilité, une culture et des services accessibles à toutes et tous.

Nous avons décidé de nous présenter aux élections politiques de 2018. Toutes et tous ensemble.

Parce que cette partie du pays, exclue, est désormais la majorité et doit être entendue. Parce que si personne ne nous représente, si personne ne soutient jusqu’au bout nos combats, alors nous devons le faire nous-mêmes. Parce que nous sommes fatigués d’attendre que quelqu’un vienne nous sauver…

Nous avons décidé de nous présenter pour créer un front contre la barbarie, qui a aujourd’hui mille visages : le chômage, le travail qui exploite et humilie, les guerres, les migrants abandonnés à la noyade en mer, la violence masculine envers les femmes, un modèle de développement qui détruit l’environnement, les nouveaux fascismes et racismes, la rhétorique de la sécurité qui devient répression.

Nous avons décidé de nous présenter en faisant tout à l’inverse

En partant du bas, d’un réseau d’assemblées territoriales où nous pouvons nous rencontrer, nous connaître, nous unir, définir les objectifs d’un programme partagé. Nous voulons choisir ensemble des personnes dignes, déterminées, qui soient en mesure de faire entendre la voix de la protestation, qui ont une histoire de lutte et d’engagement crédible et qui rompent l’entrelacs des affaires, de la criminalité, des clientèles, des privilèges et de la corruption.

Le Pouvoir au Peuple, cela signifie construire une démocratie réelle

Au travers des pratiques quotidiennes, les expériences d’auto-gouvernement, la socialisation des savoirs, la participation populaire. Pour nous les prochaines élections ne sont pas une fin, mais bien un moyen pour sortir de l’isolement et de la fragmentation, un instrument pour faire entendre la voix de ceux qui résistent et pour donner naissance à un mouvement qui mette réellement nos besoins au centre.

Un mouvement de travailleuses et de travailleurs, de jeunes, de chômeurs et de retraités, de compétences mises au service de la communauté, de personnes engagées en associations , comités territoriaux, expériences civiques, d’activistes et de militants, qui implique les partis, les réseaux, les associations de la gauche sociale et politique, antilibérale et anticapitaliste, communiste, socialiste, environnementaliste, féministe, laïque, pacifiste, libertaire, « méridionaliste », qui se sont opposées toutes ces années et ne se sont jamais rendues.

La télévision qualifie de « gauche » un catégorie politique qui a mené des politiques antipopulaires indiscernables de celles de la droite. Nous voulons unir la gauche réelle, celle qui est invisible dans les media, qui vit dans les conflits sociaux, dans la résistance sur les lieux de travail, dans les luttes, dans les mouvements contre le racisme, pour la démocratie, pour les biens communs, la justice sociale, la solidarité et la paix.

Nous affronterons cette campagne électorale dans la joie, l’humanité et l’enthousiasme. Avec la volonté de faire irruption sur la scène politique en retournant les thèmes de la campagne électorale. Nous n’avons pas peur d’échouer, car nous continuerons à faire, avant, pendant et après la campagne électorale, ce que nous avons toujours fait être actifs sur nos territoires. Parce chaque relation construite, chaque affrontement qui aura acquis visibilité et consensus, chaque personne arrachée à l’apathie et à la résignation seront pour nous déjà une victoire. Nous ne construisons pas simplement une liste, mais un mouvement populaire qui travaille pour une alternative de société, bien au-delà des élections.

Ensemble, nous pouvons remettre le pouvoir aux mains du peuple, nous pouvons commencer à décider de nos vies et de nos communautés. Qui accepte le défi ?

https://poterealpopolo.org/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
7 février 2018 - 15h27 - Posté par Noar

Ce mouvement est courageux et la lutte indispensable dans cette période.

Parmi tous les soutiens, celui de Ken Loach ;
https://www.youtube.com/watch?v=6XR...

POTERE AL POPOLO !!






Les cadenas de l’EPR de Flamanville : la piste du sabotage de plus en plus sérieuse
vendredi 22 - 13h59
de : Patrick Samba
La grève à Enedis et Grdf est extraordinaire….
vendredi 22 - 13h55
de : dakota
1 commentaire
Quelques critiques anarchistes de la médecine
jeudi 21 - 23h08
de : jean 1
Annonce des (f)estives de la décroissance. 20-23 juillet. Le sens de la technique est une question politique
jeudi 21 - 22h18
de : Brulavoine
À QUOI SERVENT LES POLITIQUES DE MÉMOIRE ?
jeudi 21 - 19h40
de : Ernest London
MÉTÈQUE(S) / C’est l’heure de l’mettre (Radio Campus Lille)
jeudi 21 - 19h11
de : Hdm
Palestine : des entreprises françaises participent à la colonisation de Jérusalem-Est
jeudi 21 - 16h40
Sur l’« intégrisme laïque » français
jeudi 21 - 09h22
de : Christian DELARUE
Fête des secteurs en lutte pour la grève générale : C’est dans la rue que ça se gagne !
mercredi 20 - 10h41
François Ruffin à l’Ass.Nat. : Charge sur la vaisselle de l’Elysée "vieillissante" !
mercredi 20 - 10h09
de : JO
Palestine : face aux massacres, l’insupportable, ce serait le silence.
mercredi 20 - 09h55
de : UD CGT PARIS
1 commentaire
LA CONQUÊTE DU PAIN
mardi 19 - 20h14
de : Ernest London
YEMEN : Une guerre oubliée ?
mardi 19 - 18h20
de : JO
2 commentaires
Après Arago, Rassemblement Mercredi 20 juin à 8h au TGI de Nanterre pour la relaxe des inculpés suite évacuation par les
mardi 19 - 11h46
1 commentaire
Mouvement de grève chez les gazierEs et les électricienEs de GRDF et ENEDIS (video)
mardi 19 - 07h12
de : jean 1
En Alaska, les pétroliers gèlent le sol réchauffé par l’augmentation des températures
mardi 19 - 01h44
de : nazairien
2 commentaires
L’ESCLAVAGISTE RICHEPANCE DOIT QUITTER LA GUADELOUPE
lundi 18 - 20h20
de : LIYANNAJ KONT PWOFITASYON (L.K.P.)
L’ex-FO Mailly rejoint le cabinet d’un ancien conseiller de Sarkozy
lundi 18 - 17h37
1 commentaire
Photographier les exactions de l’armée d’occupation bientôt puni de plusieurs années de prison (photos, vidéos)
lundi 18 - 15h58
de : CAPJPO-EuroPalestine
PSA : mort sur ordonnance des 35 heures à Vesoul
lundi 18 - 08h47
1 commentaire
MENACES SUR LE REGIME DES ARTISTES-AUTEURS : MOBILISATION !
lundi 18 - 08h02
de : FNSAC CGT
1 commentaire
Méditerranée : l’escalade dans l’ignominie
lundi 18 - 07h47
de : MRAP
1 commentaire
Quand l’Aide publique au développement finance les garde-côtes libyens
lundi 18 - 07h34
de : Jérôme Duval
URGENT : CAMARADES EN GARDE-À-VUE SUITE À UNE ACTION CONTRE LE SALON DE L’ARMEMENT EUROSATORY.
vendredi 15 - 22h46
de : jean 1
Ivry en fête aura lieu les 16 et 17 juin 2018
vendredi 15 - 17h08
Interpellations du 22 mai : les parents appellent à manifester ce vendredi devant le tribunal
vendredi 15 - 08h37
QUE NOUS RESTE-T-IL ?
jeudi 14 - 19h49
de : Raymond H
Ernesto Rafael Guevara né le 14 juin 1928 à Rosario, Argentine, il aurait 90 ans...
jeudi 14 - 14h57
de : Roberto Ferrario
L’ÉCOLOGIE RÉELLE / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 14 - 12h47
de : Hdm
1 commentaire
LES MIGRANTS
jeudi 14 - 11h54
Soutien au Jargon Libre : Bourse aux livres et Concert de Dominique Grange
mercredi 13 - 12h32
Etat espagnol. Gouvernement de gauche, ah bon ?
mercredi 13 - 11h05
de : Antoine (Montpellier)
KURDISTAN, AUTOGESTION, RÉVOLUTION
mardi 12 - 09h25
de : Ernest London
2 commentaires
Fête la grève !
mardi 12 - 07h35
1 commentaire
QUAND L’ESPAGNE RÉVOLUTIONNAIRE VIVAIT EN ANARCHIE
mardi 12 - 07h17
de : Frédéric Goldbronn & Frank Mintz
Présentation-débat : Tout !
lundi 11 - 22h47
de : jean 1
Congrès du MRAP et CNCDH
lundi 11 - 20h55
de : Christian - MRAP
1 commentaire
Eurosatory 2018 : des collectifs veulent redynamiser la lutte contre le salon de l’armement
lundi 11 - 18h50
Propaganda - La fabrique du consentement (video)
lundi 11 - 15h19
1 commentaire
Grève Party, La Bataille du rail, Soutien aux cheminots, le 12 juin 2018 à partir de 18:30
lundi 11 - 13h51

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple. Victor Hugo
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite