Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Écologie : une nouvelle religion contre les catégories populaires


de : Séquano-Dionysien Rouge
mardi 15 janvier 2019 - 15h32 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Si le combat écologiste est incontournable pour bâtir une société plus juste, il devient en France un instrument politique au service de l’élite contre les masses populaires. Les voeux de la nouvelle année du Président de la République ont illustré une nouvelle fois cette utilisation de la rhétorique de l’environnement pour imposer sa politique. La gauche, plus divisée que jamais, peine à apporter une réponse politique cohérente.

JPEG - 143 ko
Macron et l’écologie

Pris dans l’engrange de la violence, des manifestations des gilets jaunes et des déclarations gouvernementales, la gauche oublie d’interroger son propre rapport aux classes populaires et à la question environnementale.

L’écologie serait-elle devenue la cause des élites contre le peuple ? Dans une France désormais déchristianisée, la bourgeoisie, petite et grande, a semble-t-il trouvé un nouveau credo pour faire respecter l’ordre social. Avec ses nouveaux prédicateurs, son dogme, ses excommunications, l’Écologie se mue en Église. Comme l’« infâme », elle maintient la société en l’état en diffusant une peur du lendemain par des sermons moralisateurs.

Et devinez qui sont les nouveaux « pêcheurs » ? Les catégories populaires bien entendu, sacrifiées sur l’autel d’une planète qui sert de prétexte à toutes les injustices.

La crise des gilets jaunes révèle cette tartufferie idéologique qui s’est enracinée depuis plusieurs années déjà. Le mouvement, qui ne cesse de prendre de l’ampleur, regroupe toutes ces catégories populaires oubliées, méprisées, qui ne bénéficient ni de la mondialisation comme les métropoles ni des milliards des politiques de la ville comme leurs banlieues. Cette France qui subit justement depuis des semaines des torrents de commentaires méprisants des journalistes et des responsables politiques qui couvrent d’opprobres ces « beaufs » incapables de perdre quelques euros de pouvoir d’achat pour sauver le climat.

Cette dichotomie entre les besoins des catégories populaires et l’écologie est un serpent de mer de la vie politique française depuis plusieurs années. C’est par exemple le cas sur la question de l’automobile en ville, entre des bobos soucieux des rejets des particules fines et les populations des alentours qui ont besoin de la voiture pour travailler. Autre exemple, le cas d’Europacity dans le Val-d’Oise : depuis des mois, la presse et les élus écologistes sont vent debout contre un projet attendu par des populations marginalisées et précarisées. Un investissement de 3 milliards d’euros, avec un immense centre commercial, des cinemas et des hôtels qui doit créer 10 000 emplois dans une zone sinistrée de l’île de France. Mais à quelques kilomètres de là à Paris, les amateurs de trottinettes électriques et de restaurants bio hors de prix préféreraient voir apparaître une ferme agroécologique sur ces 80 hectares. Haro sur Europacity, l’économie de ces territoires attendra.

C’est d’ailleurs un faux débat puisque les promoteurs prévoient une multitude de dispositifs pour limiter l’impact environnemental de leur établissement. Une opposition entre écologie et social qui est largement une vue de l’esprit. Que ce soit sur la taxation des carburants, l’automobile en ville ou Europacity, l’écologie est un prétexte aux élites pour maintenir leur « hégémonie culturelle » (Gramsci) et justifier que leurs problèmes sont moralement supérieurs et plus importants que la détresse des catégories populaires.

Une gauche divisée

Que peut répondre la gauche ? Depuis plusieurs années, la gauche et notamment la France Insoumise ont développé un programme et une rhétorique qui allient urgence environnementale et soucis des catégories populaires. La fameuse « planification écologique » défendue par Mélenchon pendant la campagne présidentielle devait précisément créer des milliers d’emplois et relancer l’industrialisation du pays dans des secteurs « verts ».

Mais cette stratégie est de moins en moins audible. Désormais quasiment hégémonique dans les grandes métropoles, la gauche peine à convaincre dans les territoires. Dans les sondages et les scrutins, les voix accordées aux différents partis de gauche cumulés représentent désormais à peine 30 % du socle électoral français. Quelle stratégie adopter : sauver les meubles ou tenter de reconquérir le pays ? Dans la première optique, l’écologie devient une priorité idéologique pour conserver les voix de la bourgeoisie urbaine. Dans la seconde stratégie, la question environnementale est remorquée à la question sociale pour correspondre aux attentes des catégories populaires.

Cette question stratégique taraude la gauche depuis maintenant des mois, avec déjà des dégâts : le départ de plusieurs cadres de la France Insoumise, dont Djordje Kuzmanovic, révèle la victoire des partisans d’une stratégie de « l’union de la gauche » (centré sur Paris et ses banlieues) face aux défenseurs d’une stratégie « populiste » (reconquérir les catégories populaires et les Français). Désormais isolé, François Ruffin ne devrait pas tarder à quitter un mouvement aux mains des « indigénistes » et des partisans d’une alliance avec Benoit Hamon.

C’est le combat à mort entre deux gauches : La première, qui sifflote « ma France » de Jean Ferrat, abreuvée de républicanisme et de marxisme, ne jure que par la question sociale, mère de toutes les injustices. La seconde, enfant bâtard de la social-démocratie des années 80 et du gauchisme universitaire américain, ne jure que par les droits des minorités, sexuelles ou ethniques. Le triomphe idéologique de la seconde sur la première est aussi une victoire géographique et sociologique : la bourgeoisie des villes sur les « beaufs » de province.

Dans ce basculement, l’écologie prend une place nouvelle : de levier pour la justice sociale (la « planification écologique ») elle devient un thème à part entière et de facto un outil de « distinction sociale ».

Un piège mortifère pour la gauche « canal historique », accusée d’être indifférente à l’urgence climatique (mais aussi au racisme, à l’homophobie…) parce qu’elle fait primer le social sur le sociétal.

Défendre l’écologie pour un authentique homme de gauche est désormais une gageure, condamné à servir d’idiot utile de la bourgeoisie. Mais s’il n’aborde pas la question, il sera accusé par le reste de sa famille politique d’être insensible à la question environnementale. Pauvres gilets jaunes…



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Écologie : une nouvelle religion contre les catégories populaires
15 janvier 2019 - 18h15 - Posté par Marc ARAKIOUZO

Il me parait urgent de combattre l’écologisme (millénarisme réactionnaire, paternaliste, autoritaire et néo puritain petit bourgeois) en se référant au marxisme qui préconise plutôt l’anthropocène communiste. Donc = casser la notion de transition écologique en attaquant les pseudos solutions proposées par l’idéologie petite bourgeoise.
Notre PROGRAMME :
 1/ Pour le réchauffement climatique (CO2) = planter 980 milliards d’arbres, de préférence dans les zones chaudes-arides.
 2/ Pour relancer la bio diversité = En FRANCE : 9000 sovkhozes dans les 9000 plus petits villages, 900 en Guyane et 90 à Miquelon. Construire 1 ou 2 millions de km (j’ai écrit km, pas km2) de buttes de permaculture et de swales dans la nature et au bord des pâturages. NB : pour le monde multiplier ces chiffres par 100.
 3/ Pour réduire les particules fines toxiques = produire des milliards de m3 d’hydrogène et d’oxygène liquides sur des îles flottantes par des hydroliennes gigantesques / Lois contre les porte.containers et cargos qui polluent comme 55 millions de bagnoles (il y en a 60 000 !)
Les solutions imbéciles, ou punitives, ou fascistes proposées par les écolos sont des escroqueries intellectuelles (facile à prouver).






Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite