Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 20 juin 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Dédicace du livre sur place. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel mensuel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous faire découvrir un livre, un film, un album engagé et qui invite à la réflexion pour (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Écologie : une nouvelle religion contre les catégories populaires
de : Séquano-Dionysien Rouge
mardi 15 janvier 2019 - 15h32 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Si le combat écologiste est incontournable pour bâtir une société plus juste, il devient en France un instrument politique au service de l’élite contre les masses populaires. Les voeux de la nouvelle année du Président de la République ont illustré une nouvelle fois cette utilisation de la rhétorique de l’environnement pour imposer sa politique. La gauche, plus divisée que jamais, peine à apporter une réponse politique cohérente.

JPEG - 143 ko
Macron et l’écologie

Pris dans l’engrange de la violence, des manifestations des gilets jaunes et des déclarations gouvernementales, la gauche oublie d’interroger son propre rapport aux classes populaires et à la question environnementale.

L’écologie serait-elle devenue la cause des élites contre le peuple ? Dans une France désormais déchristianisée, la bourgeoisie, petite et grande, a semble-t-il trouvé un nouveau credo pour faire respecter l’ordre social. Avec ses nouveaux prédicateurs, son dogme, ses excommunications, l’Écologie se mue en Église. Comme l’« infâme », elle maintient la société en l’état en diffusant une peur du lendemain par des sermons moralisateurs.

Et devinez qui sont les nouveaux « pêcheurs » ? Les catégories populaires bien entendu, sacrifiées sur l’autel d’une planète qui sert de prétexte à toutes les injustices.

La crise des gilets jaunes révèle cette tartufferie idéologique qui s’est enracinée depuis plusieurs années déjà. Le mouvement, qui ne cesse de prendre de l’ampleur, regroupe toutes ces catégories populaires oubliées, méprisées, qui ne bénéficient ni de la mondialisation comme les métropoles ni des milliards des politiques de la ville comme leurs banlieues. Cette France qui subit justement depuis des semaines des torrents de commentaires méprisants des journalistes et des responsables politiques qui couvrent d’opprobres ces « beaufs » incapables de perdre quelques euros de pouvoir d’achat pour sauver le climat.

Cette dichotomie entre les besoins des catégories populaires et l’écologie est un serpent de mer de la vie politique française depuis plusieurs années. C’est par exemple le cas sur la question de l’automobile en ville, entre des bobos soucieux des rejets des particules fines et les populations des alentours qui ont besoin de la voiture pour travailler. Autre exemple, le cas d’Europacity dans le Val-d’Oise : depuis des mois, la presse et les élus écologistes sont vent debout contre un projet attendu par des populations marginalisées et précarisées. Un investissement de 3 milliards d’euros, avec un immense centre commercial, des cinemas et des hôtels qui doit créer 10 000 emplois dans une zone sinistrée de l’île de France. Mais à quelques kilomètres de là à Paris, les amateurs de trottinettes électriques et de restaurants bio hors de prix préféreraient voir apparaître une ferme agroécologique sur ces 80 hectares. Haro sur Europacity, l’économie de ces territoires attendra.

C’est d’ailleurs un faux débat puisque les promoteurs prévoient une multitude de dispositifs pour limiter l’impact environnemental de leur établissement. Une opposition entre écologie et social qui est largement une vue de l’esprit. Que ce soit sur la taxation des carburants, l’automobile en ville ou Europacity, l’écologie est un prétexte aux élites pour maintenir leur « hégémonie culturelle » (Gramsci) et justifier que leurs problèmes sont moralement supérieurs et plus importants que la détresse des catégories populaires.

Une gauche divisée

Que peut répondre la gauche ? Depuis plusieurs années, la gauche et notamment la France Insoumise ont développé un programme et une rhétorique qui allient urgence environnementale et soucis des catégories populaires. La fameuse « planification écologique » défendue par Mélenchon pendant la campagne présidentielle devait précisément créer des milliers d’emplois et relancer l’industrialisation du pays dans des secteurs « verts ».

Mais cette stratégie est de moins en moins audible. Désormais quasiment hégémonique dans les grandes métropoles, la gauche peine à convaincre dans les territoires. Dans les sondages et les scrutins, les voix accordées aux différents partis de gauche cumulés représentent désormais à peine 30 % du socle électoral français. Quelle stratégie adopter : sauver les meubles ou tenter de reconquérir le pays ? Dans la première optique, l’écologie devient une priorité idéologique pour conserver les voix de la bourgeoisie urbaine. Dans la seconde stratégie, la question environnementale est remorquée à la question sociale pour correspondre aux attentes des catégories populaires.

Cette question stratégique taraude la gauche depuis maintenant des mois, avec déjà des dégâts : le départ de plusieurs cadres de la France Insoumise, dont Djordje Kuzmanovic, révèle la victoire des partisans d’une stratégie de « l’union de la gauche » (centré sur Paris et ses banlieues) face aux défenseurs d’une stratégie « populiste » (reconquérir les catégories populaires et les Français). Désormais isolé, François Ruffin ne devrait pas tarder à quitter un mouvement aux mains des « indigénistes » et des partisans d’une alliance avec Benoit Hamon.

C’est le combat à mort entre deux gauches : La première, qui sifflote « ma France » de Jean Ferrat, abreuvée de républicanisme et de marxisme, ne jure que par la question sociale, mère de toutes les injustices. La seconde, enfant bâtard de la social-démocratie des années 80 et du gauchisme universitaire américain, ne jure que par les droits des minorités, sexuelles ou ethniques. Le triomphe idéologique de la seconde sur la première est aussi une victoire géographique et sociologique : la bourgeoisie des villes sur les « beaufs » de province.

Dans ce basculement, l’écologie prend une place nouvelle : de levier pour la justice sociale (la « planification écologique ») elle devient un thème à part entière et de facto un outil de « distinction sociale ».

Un piège mortifère pour la gauche « canal historique », accusée d’être indifférente à l’urgence climatique (mais aussi au racisme, à l’homophobie…) parce qu’elle fait primer le social sur le sociétal.

Défendre l’écologie pour un authentique homme de gauche est désormais une gageure, condamné à servir d’idiot utile de la bourgeoisie. Mais s’il n’aborde pas la question, il sera accusé par le reste de sa famille politique d’être insensible à la question environnementale. Pauvres gilets jaunes…



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Écologie : une nouvelle religion contre les catégories populaires
15 janvier 2019 - 18h15 - Posté par Marc ARAKIOUZO

Il me parait urgent de combattre l’écologisme (millénarisme réactionnaire, paternaliste, autoritaire et néo puritain petit bourgeois) en se référant au marxisme qui préconise plutôt l’anthropocène communiste. Donc = casser la notion de transition écologique en attaquant les pseudos solutions proposées par l’idéologie petite bourgeoise.
Notre PROGRAMME :
 1/ Pour le réchauffement climatique (CO2) = planter 980 milliards d’arbres, de préférence dans les zones chaudes-arides.
 2/ Pour relancer la bio diversité = En FRANCE : 9000 sovkhozes dans les 9000 plus petits villages, 900 en Guyane et 90 à Miquelon. Construire 1 ou 2 millions de km (j’ai écrit km, pas km2) de buttes de permaculture et de swales dans la nature et au bord des pâturages. NB : pour le monde multiplier ces chiffres par 100.
 3/ Pour réduire les particules fines toxiques = produire des milliards de m3 d’hydrogène et d’oxygène liquides sur des îles flottantes par des hydroliennes gigantesques / Lois contre les porte.containers et cargos qui polluent comme 55 millions de bagnoles (il y en a 60 000 !)
Les solutions imbéciles, ou punitives, ou fascistes proposées par les écolos sont des escroqueries intellectuelles (facile à prouver).






CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité »
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires
L’union fait la force : La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’UCL
jeudi 13 - 10h31
de : jean 1
1 commentaire
Fête de soutien aux postier-e-s du 92 en grève
jeudi 13 - 09h33
1 commentaire
Votez Info’Com-CGT ! Élection du comité social et économique UES L’Équipe 1er tour, 17 au 21 juin 2019 (video)
mercredi 12 - 20h30
de : Info’Com-CGT
Trou de la Sécu : merci Macron !
mercredi 12 - 07h40
4 commentaires
A Genève, macron nous fait le coup du "nouveau capitalisme" sans doute à la sauce sarkozy
mardi 11 - 19h13
de : nazairien
7 commentaires
LUNDI DE PENTECÔTE : une arnaque de plus !
mardi 11 - 15h47
de : JO
Le grand remplacement ?
lundi 10 - 20h24
de : Claude JANVIER
5 commentaires
MONTPELLIER : ACTE XXX, L’ART ET LES GILETS JAUNES
lundi 10 - 17h52
de : jean 1
1 commentaire
A Montpellier, meme avec sa violence, la "flicaille" , n’est plus aussi fringante et perd rapidement pied (vidéo)
lundi 10 - 17h20
de : nazairien
1 commentaire
L’Armée Arabe Syrienne, réplique face aux terroristes du Front Al-Nosra, armé et financé par la France (vidéos)
lundi 10 - 16h36
de : nazairien
50 Printemps - C’est l’heure de l’mettre !
lundi 10 - 16h26
de : Hdm
Quand les renseignements convoquent les journalistes
lundi 10 - 15h38
de : JO
Le Peuple "Gilet Jaune" en Seine Saint Denis, meme avec leurs "lacrymos" , les CRS décrochent (vidéo)
lundi 10 - 15h01
de : nazairien
3 commentaires
Entre "çà" de domination et "surmoi" d’interdiction
lundi 10 - 10h14
de : Christian DELARUE
2 commentaires
L’ambigu Monsieur Jadot
dimanche 9 - 22h49
de : frustration
Barcelone. Le dérapage de Ada Colau face à la manoeuvre de Valls...
dimanche 9 - 14h53
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
Je suis tombé par terre c’est la faute à Voltaire, misère est mon trousseau c’est la faute à Rousseau ?
dimanche 9 - 11h10
de : JO
Ces Gilets Jaunes plein de bon sens ! L’Histoire rendra Hommage à leurs sacrifices ! (video)
samedi 8 - 20h52
de : JO
1 commentaire
Stop 5G !
samedi 8 - 18h04
de : Gavroche66
La Dictature Européenne et L’INCROYABLE ARNAQUE DE LA HAUSSE DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ (vidéo)
samedi 8 - 13h37
de : nazairien
ELYSEE, MAGOUILLES ET Cie : Sur un siège éjectable ?
vendredi 7 - 20h51
de : JO
Cette ordure de moscovici, ce traitre, veut "saigner" en core plus le peuple français
vendredi 7 - 13h36
de : nazairien
Les cons ça osent tout, c’est meme à ça qu’on les reconnait, prenez une cuillère d’INTOX avant d’aller vous couchez (video)
vendredi 7 - 11h31
de : nazairien
1 commentaire
Nutella fait son beurre sur les noisettes récoltées par des enfants et des réfugiés en Turquie
vendredi 7 - 07h46
VENEZUELA : la nouvelle économie se développe !
jeudi 6 - 23h20
de : JO
Le Media en passe de rejoindre les rangs de la merdiacratie de connivence
jeudi 6 - 22h59
de : Irae
4 commentaires
Les aventures gégé continuent
jeudi 6 - 22h23
de : Rebellyon
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'homme le plus heureux est celui qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres. Denis Diderot
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 20 juin 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Dédicace du livre sur place. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel mensuel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous faire découvrir un livre, un film, un album engagé et qui invite à la réflexion pour (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite