Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

SOS Démocratie en péril
de : Christian DELARUE
lundi 25 mars 2019 - 08h37 - Signaler aux modérateurs

SOS Démocratie en péril

Il y a eu d’abord l’appel - court - publié le 15 mars 2019 sur Mediapart (rubrique « invités ») ainsi que sur Libération :

https://www.liberation.fr/debats/20...

Et cette version longue  :

SOS Démocratie en péril : version longue | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/160319/sos-democratie-en-peril-version-longue

En écho aux mobilisations unitaires des Gilets jaunes, du mouvement social et des quartiers populaires, cette tribune, à l’initiative d’une centaine d’intellectuel.le.s et de militant.e.s de diverses organisations, préconise de constituer une coordination nationale anti-répression.

Il est urgent de mettre un terme à la dérive antisociale, antidémocratique et autoritaire dont fait preuve le pouvoir en place depuis l’élection – par une minorité de Français – d’Emmanuel Macron. L’une s’alimente en effet de l’autre. La destruction accélérée de nos conquêtes sociales est facilitée par la remise en cause de libertés et droits fondamentaux, cela par le recours à une répression policière et judiciaire sans précédent depuis la guerre d’Algérie. Cette stratégie a pour effet de criminaliser les acteur.e.s des mobilisations sociales et de nous cantonner dans des luttes défensives, tout en facilitant le passage en force du pouvoir pour imposer ses « réformes » destructrices, au mépris de l’intérêt général.

Depuis l’instauration de l’état d’urgence sous la présidence de François Hollande, des milliers de citoyen.ne.s, de jeunes même mineur.e.s, de militant.e.s et d’élu.e.s notamment, ont connu le « talon de fer » dans le cadre d’interventions policières : agressions physiques, blessures et morts, arrestations, poursuites judiciaires, perquisitions, condamnations, assignations à résidence, contrôles.....Les violences policières, d’abord appliquées aux quartiers populaires et aux concitoyen.ne.s descendant d’immigrations et souvent originaires, comme les migrant.e.s, de pays encore soumis à la prédation néo-coloniale, se sont vues étendre à l’ensemble du mouvement social et écologique. Les Gilets jaunes qui, à partir des périphéries abandonnées, remobilisent le pays de manière très majoritairement pacifique, paient un lourd tribut, et l’emploi d’armes meurtrières par les forces de l’ordre françaises fait l’objet de condamnations internationales, de la part du Défenseur des droits, de l’ONU, du Parlement européen, du Conseil de l’Europe … Qu’en sera-t-il de cette politique de « maintien de l’ordre » après le vote de la loi « Prévenir et sanctionner les violences lors des manifestations », qui aggraverait la loi de sécurité intérieure (d’octobre 2017), et à laquelle s’ajoute un projet législatif visant à restreindre les libertés de la presse ?

Ce régime policier s‘appuie aussi sur un courant d’extrême droite et xénophobe qui, se nourrissant de la crise systémique d’après 2008, a conquis des centaines de places électives (municipales, régionales, européennes...) et qui alimente en sous-main un climat de violence, dont les médias dominants imputent la responsabilité aux seuls Gilets jaunes, et aux « casseurs » dans le cadre de cette mobilisation. Au bout de quatre mois d’affrontements urbains, les ronds-points sont « dégagés », mais même si, par des sondages aléatoires, on veut nous faire croire que l’opinion bascule en faveur de l« ’ordre » dit républicain, dont le « grand débat » est une expression lénifiante, le mouvement des Gilets jaunes ne faiblit pas et renforce ses liens avec d’autres composantes du mouvement social. Parti d’une revendication catégorielle, il s’est élargi à une liste de propositions citoyennes qui remettent en question le fonctionnement même de la 5e République.

Quel débouché politique sera celui de cette mobilisation historique, aux élections européennes de mai prochain notamment, dans un contexte international désormais largement hostile aux droits démocratiques ? Un élément à faire fructifier, c’est l’offensive gagnante de médias, de juges et de la mission d’information du Sénat sur la question des « dysfonctionnements majeurs de services de l’Etat », qualifiés de "chaîne d’irresponsabilités », dans le cadre de l’affaire Benalla-Crase-conseillers de l’Elysée-Macron... . Voilà une forme de résistance significative à l’arbitraire oligarchique, à l’extérieur et à l’intérieur de l’institution.

C’est pourquoi nous militons pour qu’une campagne associant mouvement social, Gilets jaunes, quartiers populaires et comités de soutien des victimes, articule étroitement la reconquête démocratique et celle de notre modèle social issu du Conseil National de la Résistance. Il est urgent de lancer une alerte citoyenne et de constituer une coordination qui organise des meetings nationaux et régionaux anti-répression, et qui ouvre une caisse nationale de soutien aux victimes ou aux familles de victimes, alimentée notamment par les organisations qui ont les moyens dont les syndicats, ainsi que par les citoyen.ne.s. Enfin des Etats généraux doivent débattre et lister des éléments programmatiques et stratégiques pour le refus du néo-libéralisme autoritaire et la promotion d’un véritable Etat de droit, démocratique et émancipateur, dont l’interdiction des armes précitées.

14 mars 2019

XXX Premiers signataires

Assemblée des blessés Etienne Adam syndicaliste, militant des droits de l’Homme Louis Adam commissaire aux comptes, retraité Jean Agnès chercheur en philosophie de l’éducation, ancien responsable associatif (Metz) Bernard Allain enseignant, syndicaliste (Marseille) Nils Andersson ancien éditeur, essayiste géo-politique Guy Ayats enseignant retraité, syndicaliste Karine Ballon déléguée syndicale CGT Fonction publique territoriale (Grenoble) Franc Bardou écrivain et poète occitan Christophe Baticle socio-anthropologue (UPJV, Amiens) Adda Bekkouche juriste Nicolas Béniès économiste Jacques Bidet philosophe Philippe Blanchet université de Rennes II, Fondation Copernic Marie France Bonnemayre cadre de santé (34, Ganges) Martine Boudet essayiste, CS d’Attac France (Toulouse) Henri Braun avocat Jean-Paul Bruckert professeur retraité Νοëlle Burgi Université Paris I – CESSP, Département de Science Politique Claude Calame historien et anthropologue (EHESS Paris), CS d’ATTAC, LDH Gérard Chaouat directeur recherches émérite CNRS INSERM (Paris, hôpital Saint Louis) Jean Claret militant associatif (Toulouse) Pierre Cours-Salies universitaire, sociologue Armand Creus ancien responsable syndical au Grand Lyon - Metropole Alexis Cukier philosophe Hendrik Davi chercheur en Écologie, Marseille Laurence De Cock historienne Christian Delarue membre du CN du MRAP et altermondialiste (Rennes) Bruno Della Sudda militant altermondialiste et autogestionnaire (ancien conseiller municipal de Nice) Gilles Deloustal simple citoyen (38, Les Adrets) Monique Demare enseignante Christian de Montlibert sociologue (Strasbourg) Daniel Desmé, chargé de cours sociologie, retraité Étienne Doussain adhérent Attac Tosse Ekue éducateur- animateur culturel Didier Epsztajn animateur du blog « Entre les lignes entre les mots » Patrick Farbiaz militant écologiste Jean-Michel Faure sociologue, membre du CSE (EHESS), professeur émérite Université de Nantes Yann Fiévet socio-économiste Bernard Fischer employé de la Sécurité sociale Jacques Fontaine universitaire, géographe (Bourg-en-Bresse) Jean-Marc Fontaine, retraité cheminot syndicaliste Isabelle Garo enseignante, philosophe Jean-Luc Gautero directeur du département de Philosophie, Université de Nice-Sophia Antipolis Karl Ghazi syndicaliste, Paris Jérôme Gleizes Université Paris 13 Marie-Claude Herboux militante féministe Gilles Houdouin conseiller régional de Normandie (Le Havre) Rada Iveković philosophe Samy Johsua universitaire en sciences de l’éducation (Marseille) Anne Jollet historienne Robert Joumard commission Démocratie d’Attac France (Lyon) Pierre Khalfa économiste Mathilde Larrère historienne Christian Lavalprofesseur émérite de sociologie Claude Layalle membre d’ATTAC France et du CL Paris 12e Christian Lazzeri philosophe Olivier Le Cour Grandmaison universitaire Francis Lecomte militant associatif et membre d’ATTAC Le Havre Corinne Le Fustec militante de l’éducation populaire

Christophe Lemasson militant syndical Patrick Le Moal inspecteur du travail retraité Serge Le Quéau co-fondateur de Sud PTT Bretagne et altermondialiste Jean Paul Leroux agrégé de philosophie (Gap) Patricia Leuenberger CL Attac Pays Basque Fred Licciardi Attac Sète-Bassin de Thau (34) Olivier Long universitaire et peintre (Paris I) Raymond Maguet retraité militant associatif et citoyen Jean Malifaud syndicaliste FSU Philippe Marlière universitaire (Londres) Jean-Pierre Martin psychiatre retraité du service public Michel Mas militant associatif et syndicaliste (Carcassonne) Gustave Massiah économiste (Paris) Christophe Mileschi professeur des universités, traducteur, écrivain (Paris-Nanterre) Alain Miossec militant syndical Martine Monier militante altermondialiste, Attac (Paris) Bénédicte Monville conseillère régionale Île de France (élue à Melun et à la CAMVS) Robi Morder juriste Alain Mouetaux ancien militant SUD PTT, militant associatif Attac Réunion 974 Arnaud Muyssen médecin hospitalier Richard Neuville militant autogestionnaire et syndicaliste (Ardèche) Ambroise Noémie poète, chanteur (Pyrénées-Atlantiques) François Nowakowski urbaniste, architecte, maître de conférences à l’ENSA de Lyon Ugo Palheta sociologue Jeanne Parreau commission Démocratie d’Attac France (Lille) Jean-François Pellissier employé, responsable politique Bastien Pereira Besteiro, sociologue, militant SUD Education (Lyon) Evelyne Perrin présidente de Stop Précarité, CS d’Attac France Martine Petit, membre d’Attac Quimper, co fondatrice de ACTES en Cornouaille ( Alliance Citoyenne pour la Transition Écologique et Sociale) Yves Quintal association ETM 31.46 (Cahors) Emmanuel Renault philosophe Michèle Riot-Sarcey historienne André Rosevègue syndicaliste, membre de l’UJFP Louis Salce militant associatif (Carcassonne) Henri Saint Jean formateur en Travail Social, retraité doctorant au Laboratoire BePsyLab « Bien-être & Processus de subjectivation » de l’Université d’Angers Catherine Samary économiste François Schalchli Commission démocratie d’Attac France (Toulouse) Serge Seninsky militant associatif (Paris 10e) Patrick Silberstein éditeur aux éditions Syllepse Gérard Tautil essayiste, coordinateur de la revue « Occitania-Lo Cebier » Jacques Testart biologiste, critique de science Jean Michel Toulouse essayiste, militant associatif et politique José Tovar professeur, syndicaliste Jérôme Valluy enseignant-chercheur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Jean-Paul Vanhoove coordinateur de l’Agenda des actions africaines (92) Pedro Vianna poète, homme de théâtre Christiane Vollaire philosophe Louis Weber éditeur (Le Croquant) Pierre Zarka ancien directeur de L’Humanité

XXX

Pour signer la pétition :

https://www.change.org/p/sos-démocratie-en-péril



Imprimer cet article





IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON (video)
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres ! (videos)
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder. Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde ! Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt : Le Ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde. Bertolt Brecht
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite