Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

De l’Internet et du Pain.
de : L’iena rabbioso
mercredi 31 juillet 2019 - 22h06 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

En dessous la terre la braise est encore rouge, et il suffira d’un coup de vent pour qu’elle ne tourne au jaune vif et n’embrase à nouveau le tranquille pâturage de France.

Personne ne sait quand, ni où, ni comment.

C’est pour ça qu’on les sent crispés.

Ils avaient inventé le concept de zone de « non droit »..

Voici venu le temps des zones interdites aux bannis.

Interdiction de circuler dans les beaux quartiers, un coup de hache à la liberté de circulé de tous citoyens.

Nous voici étranger dans notre propre pays, mais que pouvons-nous faire à paris à part contempler des vitrines inaccessibles ?

Peter Tosh avait écrit « African », et pour le parodier, on pourrait dire : « Qu’importe de quelle banlieue du viens, si tu vis en banlieue, tu es un banlieusard ».

ban-lieue signifie l’endroit des indésirables. Dans les années 80, le département 93 est devenu la caricature de cette nouvelle frontière entre « état de droit » et « sauvageons ». En fait, le même modèle a été reproduit dans toutes les grandes et moyennes villes.

Un centre ville transformé en centre commercial, comme si la vie consistait uniquement à s’acheter des fringues, à se faire couper les cheveux, et à bouffer. Il reste néanmoins quelques appartements, qui selon la situation économique, sont occupés ou bien à vendre ou à loué par un nombre si élevé de SCI qu’on se demande si le provençal n’est pas né propriétaire foncier.

Le problème c’est les voitures, il n’y a pas de place, l’idéal serait que les gentils clients viennent tous à vélo où à pied après s’être garé en ban-lieue. Il est en effet facile de garer sa voiture en ban-lieue car justement c’est un espace désertifié spécialement réservé aux bagnoles.

Par exemple, dans un (Carrefour, Intermarché,Leclerc), vous avez des places de parking gratuites, malheureusement situées assez loin de votre ban-lieue , car dans une ZAC , et en plus vous avez pas loin la station essence (Carrefour, Intermarché,Leclerc), et même le MacDo si vous avez faim.

Et ceci dans toutes les zac de toutes les ban-lieue en France, à l’identique. Et même, il arrive maintenant des ban-lieue de village.

Des résidences qui se construisent sur d’anciens champs devenus constructibles grâce à la magie des signatures administratives séduites par des constructeurs avides de reproduire le schéma pavillonnaire qui a sévit en Île de France : Des maisons avec petits jardins et petits garages séparés par des murs de deux mètres de haut, et distants de quelques kilomètres du centre village.

Ce sont les ban-lieues village.

Ils prennent leurs voitures pour aller au centre commerciale à 15 kilomètres. Ils ne mettent que rarement les pieds au centre village où une épicerie et une boulangerie menacent de fermer. Contrairement aux centres villes, si authentiques.

Des routes nationales permettent de relier directement le centre ville aux ZAC, en évitant la ban-lieue. Par contre, un flux de « venu de nul part » prennent place en centre ville avec des chiens et des chapeaux remplis de pièces jaunes. Leur astuce : Pas de bagnole. Et trouver des coins éloigner des boutiques chics. Ils n’existent pas en ban-lieue : Contrairement à ce que vous pouvez pensez, ce n’est pas parce que les les banlieusards n’ont pas de cœur, mais juste que les mendiants ne trouvent pas de place à l’ombre dans les ban-lieues.

Le principal motif de mécontentement, c’est le débit Internet dans les lieux bannis. Car comme la cigarette est devenu un luxe, comme le logement digne, il ne reste que cette nouvelle drogue qui consiste à se connecter en permanence sur Internet pour voir des vidéos. C’est moins cher que de la bouffe mangeable, cela fait passer le temps, et puis cela montre que vous n’êtes pas un total crevard, quand vous avez devant votre figure votre putain de SmartPhone et que le monde extérieur vous est complètement indifférent.

Les gens en gilets jaunes utilisent leurs téléphones pour se donner rendez-vous, et pour passer un moment ensemble.

Ils ne refont pas le monde.

Ils sont un monde, finalement bien moins triste que l’alignement des barres insalubres, ces bâtiments qui s’écroulent petit à petit dans l’indifférence générale et pour le plus grand profit des multiples sociétés immobilières, détestables rentiers. Moins triste que ces ouvriers low-cost qui meurent parce-que leur échafaudage était pourri, fourni par une entreprise sous-traitante travaillante parfois pour un marché publique.

L’important, c’est que les gens des ban-lieues ne vont que très rarement au centre ville, qui est une autre ville pour eux. On a vu comment la rue des champs Élysées à Paris, a été interdite d’accès par décret. Cela au mépris du droit fondamental des citoyens de pouvoir circuler librement dans leur espace public. Nous nous sommes habitués à des lois contraires aux principes fondamentaux de la liberté. Et cela toujours au nom de la sécurité, pour nous protéger. Ou plutôt pour les protéger. Car ils doivent serrer les fesses.

Dans la seconde vague, il sera inutile de bloquer les grands axes. L’affrontement direct avec les forces de l’ordre est une tactique perdue d’avance : ils sont 10 pour un et sur-armés, et bénéficient d’une impunité totale en cas de violence ou même de meurtre.

Il faut agir dans les ban-lieues et pour cela bloquer les grands axes qui permettent de traverser les zones désertifiées, pacifiquement, mais en utilisant des matériaux et méthodes efficaces. Le sit-in massif est une des pistes possibles. Pour cela il faut prévoir un roulement et un approvisionnement en vivre. Il faut aussi un avant poste fait de divers débris coupants permettant de crever les pneus des camions.

Il faudra juste :

mobiliser au moins une centaine de personnes Identifier un axe routier secondaire mais stratégique pour l’approvisionnement. (essence , surgelés, etc...) Bloquer dès 3h00 du matin la route avec : des tessons de bouteilles ou n’importe quel piquant métallique Se poster derrière pour distribution de tract et calmer l’atmosphère.

Chacune de nos défaite sera une étape vers la prochaine victoire.

Chacune de leur répression sera une accolade amicale pour nos amis tombés.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
De l’Internet et du Pain.
3 août 2019 - 21h05 - Posté par Jean PRADIER dit jean 1

Tout à fait il faut s’organiser et toucher là où ça fait mal : leur économie marchande.






GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
2 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La guerre ne sert qu'à remplir vos poches et à éliminer mes proches. C'est pourquoi je n'irai pas. Vous ne me verrez pas au combat. Boris Vian
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite