Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange


de : Oscar Grenfell
samedi 3 août 2019 - 14h03 - Signaler aux modérateurs

Mardi dernier, une décision d’une cour fédérale qui rejette une action civile du Comité national démocrate (DNC) contre Julian Assange, « avec préjudice » c’est-à-dire en mettant fin à toute action fondée sur le même argument. Cette décision est une réfutation dévastatrice de la campagne menée par l’élite dirigeante américaine pour détruire le fondateur de WikiLeaks. La théorie du complot « Russiagate » véhiculée par le Parti démocratique, les médias institutionnels et les services secrets durant les trois années précédentes a reçu un coup dur.

La décision, rendue par le juge John Koeltl, du tribunal du district du sud de New York, a rejeté les calomnies selon lesquelles Assange aurait « été en collusion » avec la Russie. Il a confirmé son statut de journaliste et d’éditeur et a rejeté les allégations selon lesquelles la publication par WikiLeaks, en 2016, de courriels du DNC ayant fait l’objet d’une fuite serait « illégale ».

En dépit de l’importance de la décision et de sa valeur médiatique évidente, elle a fait l’objet d’un silence quasi total de la part de l’ensemble des médias aux États-Unis et à l’étranger.

Le silence universel sur la décision de la cour ne peut être décrit que comme une conspiration politique coordonnée. Tous les médias ont occulté cette information, du New York Times (qui a enterré un article de six paragraphes sur la décision en page 25) et du Washington Post, aux médias « alternatifs » comme le site Internet Intercept, et jusqu’aux journaux télévisés du soir et aux publications de la pseudo-gauche.

Le but de cette conspiration est de supprimer toute discussion sur l’exposition par la cour des calomnies utilisées pour diffamer et isoler Assange. Ainsi, ils peuvent continuer les poursuites internationales sans précédent dont il fait l’objet en raison de l’exposition par WikiLeaks des crimes de guerre, des opérations de surveillance et des complots diplomatiques américains.

Le New York Times, le Washington Post et d’autres organes d’information bourgeois ont impitoyablement sali Assange comme un « agent russe ». Ils l’ont décrit comme le pivot d’une conspiration inventée à Moscou pour priver Hillary Clinton, candidate du Parti démocrate, de la présidence aux élections américaines de 2016.

Maintenant que leurs affirmations ont été évaluées par un juge, qui a montré qu’elles ne sont qu’un tissu de mensonges, ils ont adopté le silence radio. Il ne fait aucun doute que si la décision du tribunal avait été en faveur de la DNC, les médias l’auraient accueillie en la criant sur les toits.

Leur réaction montre que ces publications font de la propagande d’État et participent activement à la campagne du Parti démocrate, de l’Administration Trump et de toute l’élite dirigeante pour condamner Assange pour le reste de sa vie à une prison américaine pour le « crime » de publier la vérité.

Les rédacteurs en chef et les journalistes du premier plan de ces médias, comme James Bennett, rédacteur en chef de la page éditoriale du New York Times, sont en contact constant avec la CIA et les autres agences de renseignement. Dans les coulisses, ils élaborent une ligne éditoriale qui fera avancer les intérêts des banques de Wall Street et de l’appareil de renseignement militaire. En même temps, ils décident quelles nouvelles et informations ils cacheront à la population américaine et mondiale.

Les efforts déployés par les principaux organes d’information pour enterrer la décision constituent un exemple clair du genre de manipulation des médias qui a conduit des millions de personnes à chercher d’autres sources d’information sur Internet, dont WikiLeaks est un exemple.

La décision du juge Koeltl a mis en évidence la logique antidémocratique et dictatoriale des poursuites du DNC contre Assange. Koeltl a prévenu : « Si WikiLeaks pouvait être tenu responsable de la publication de documents concernant les stratégies politiques, financières et d’engagement des électeurs du DNC simplement parce que le DNC les qualifie de "secrets" et de secrets commerciaux, alors tout journal ou autre média pourrait être mis en cause ainsi ». Cela, a-t-il déclaré, « annulerait la protection du Premier Amendement » à la liberté de la presse prévue par la Constitution américaine.

La conclusion de Koeltl était une justification absolue des publications d’Assange et de WikiLeaks en 2016. Ces documents exposent les tentatives du DNC de truquer les primaires du Parti démocrate contre Bernie Sanders, qui se définit comme « socialiste démocrate », et en faveur de Hillary Clinton.

Le juge a estimé que ces publications, ainsi que la publication des discours secrets de Clinton devant les banques de Wall Street – lors desquels elle s’engageait à être leur représentante achetée et payée – étaient « des questions du plus haut intérêt pour le public ». Ils ont « permis à l’électorat américain de regarder derrière les rideaux de l’un des deux principaux partis politiques des États-Unis pendant une élection présidentielle ».

De plus, Koeltl a conclu qu’il n’existait aucune preuve pour justifier l’affirmation du DNC selon laquelle WikiLeaks s’était entendu avec l’État russe pour obtenir les documents. Assange et WikiLeaks ont toujours soutenu que le régime Poutine ne leur avait pas fourni les documents.

Le jugement a démontré l’illégalité flagrante de la vendetta américaine contre Assange. La calomnie selon laquelle il agirait comme « agent russe » pour « interférer » dans la politique américaine a été utilisée par le gouvernement américain et ses agences de renseignement pour faire pression sur le régime équatorien afin qu’il coupe l’accès Internet d’Assange en 2016, et de nouveau en 2018. Il a servi de prétexte central à la fin illégale en avril de son asile politique dans le bâtiment de l’ambassade.

Ce jugement montre également de manière implicite l’illégalité des tentatives de l’Administration Trump, avec le soutien total des Démocrates, d’extrader Assange de Grande-Bretagne. Son arrivé sur le sol américain permettrait qu’il soit poursuivi pour 18 chefs d’accusation américains, dont 17 d’espionnage, avec une peine maximale de 175 ans d’emprisonnement.

Le gouvernement Trump et le ministère de la justice prétendent qu’il était illégal pour WikiLeaks et Assange de publier des journaux de guerre de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan, des centaines de milliers de communications diplomatiques et autres documents dévoilant les crimes de guerre et intrigues américains, fournis par Chelsea Manning, la courageuse lanceuse d’alerte.

La décision de Koeltl, cependant, a réaffirmé le principe démocratique fondamental selon lequel WikiLeaks avait le droit de publier les documents de la DNC de 2016, même dans l’hypothèse où ils auraient été obtenus illégalement par le gouvernement russe, ou toute autre entité.

L’implication limpide est que même si la décision de Manning de divulguer des documents militaires et diplomatiques américains était une violation de la loi, la publication par WikiLeaks de ces documents ne l’était pas. La publication des fuites de 2010 et de 2016 était une activité journalistique protégée par la Constitution.

En outre, Koeltl a sapé les affirmations de l’Administration Trump, des Démocrates et des médias selon lesquelles Assange serait un « hacker » qui ne mérite pas les protections du Premier Amendement. Le juge a qualifié à plusieurs reprises Assange de « journaliste » et WikiLeaks d’« éditeur ».

En d’autres termes, la tentative d’extrader Assange vers les États-Unis et de le poursuivre en justice constitue une attaque frontale contre la Constitution américaine et la liberté de la presse. Au mépris du droit national et international, cette tentative ne peut se caractériser que comme une opération de transfert extrajudiciaire (extraordinary rendition), similaire aux enlèvements et aux opérations de torture menées depuis des décennies par la CIA.

La réaction hostile à la décision de Koeltl de la part de l’ensemble de l’establishment politique et médiatique, aux États-Unis et sur la scène internationale, démontre que cette conspiration ne sera pas vaincue par des appels plaintifs aux gouvernements, aux partis politiques et aux entreprises de médias qui ont mené l’attaque contre les droits d’Assange.

Tous se servent de la persécution d’Assange comme d’un test pour imposer des mesures de plus en plus autoritaires. Ils visent à réprimer l’hostilité croissante de la population envers la guerre, les inégalités sociales et les atteintes aux droits démocratiques.

Il faut le développement d’un mouvement de masse par le bas, pour mobiliser l’immense pouvoir social et politique de la classe ouvrière au niveau international. C’est ainsi, que l’on peut garantir la liberté d’Assange et défendre tous les droits démocratiques.

Pour faire avancer cette lutte critique, le WSWS et le Comité international de la Quatrième Internationale ont appelé le mois dernier à la formation d’un Comité mondial de défense pour libérer Assange et la courageuse dénonciatrice Chelsea Manning. Tous les travailleurs, les jeunes et les partisans des droits démocratiques devraient contacter le WSWS dès aujourd’hui pour reprendre la lutte pour libérer Assange et Manning !

https://www.wsws.org/fr/articles/20...



Imprimer cet article





Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
1 commentaire
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637
Petite revue des armes de la police
lundi 20 - 10h47
de : jean1
Contre la répression antisyndicale : rassemblement de soutien à Anthony
dimanche 19 - 18h38
de : CNT Relations-médias
LA DESINDUSTRIALISATION TUE
dimanche 19 - 07h52
de : jodez
Marche et Festival ADAMA RENDEZ-VOUS le samedi 18 juillet !
samedi 18 - 13h26
de : La vérité pour Adama
2 commentaires
Com. Commun Bayonne : MRAP - SOS Racisme La haine raciste ne peut être la réponse à la barbarie d’un crime abominable
vendredi 17 - 20h57
de : Ch Delarue (antiR)
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite