Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Combattre le fémonationalisme


de : Chantal Mirail
samedi 9 novembre 2019 - 13h08 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Quand Schiappa instrumentalise le féminisme à des fins racistes et xénophobes

Révolution Permanente

La dernière proposition de Marlène Schiappa ? Expulser les citoyens étrangers coupables de violences faites aux femmes.

Derrière un agenda pseudo-féministe se cachent les motivations les plus réactionnaires. Le gouvernement occupe littéralement tout le terrain du régalien ces dernières semaines ; abordant la question sous tous les angles possibles pour avancer sa politique réactionnaire et islamophobe. Après les polémiques éculées sur le voile, la loi réactionnaire pour interdire le port de celui-ci dans les sorties scolaires, et le passage de quotas d’immigration, c’est au tour de Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’égalité homme-femmes, de participer elle aussi à l’offensive islamophobe sous couvert des droits des femmes. Sa dernière proposition ? Expulser les citoyens étrangers coupables de violences faites aux femmes : « J’insisterais plus particulièrement sur une mesure : nous allons désormais expulser les citoyens étrangers condamnés pour violences sexistes ou sexuelles. » Derrière un agenda pseudo-progressiste se cachent les motivations les plus réactionnaires. Ces mesures s’inscrivent non seulement dans la continuité des politiques racistes menées par le gouvernement, son « tournant régalien », dont l’interview d’Emmanuel Macron dans le magazine d’extrême-droite Valeurs Actuelles est l’illustration, mais aussi dans la politique répressive et sécuritaire menée au nom du droit des femmes. Il y avait déjà eu la vidéo de Marlène Schiappa se baladant dans les rues de la Chapelle, sous-titrée des paroles d’une chanson des Destiny’s Child, « I am a survivor », et du commentaire « Les lois de la république protègent les femmes, elles s’appliquent à toute heure, en tout lieu », stigmatisant une population bien définie, ici les réfugiés, pour en faire des barbares qui seraient « naturellement » enclins à commettre des actes violents envers les femmes. C’est ici exactement la même logique qui prévaut, en érigeant la figure de « l’étranger », dont le caractère même d’étranger en fait une menace latente pour les femmes, surtout les femmes « françaises ». Une façon de poursuivre sur un autre front le politique de « tri » entre les « bons » et les « mauvais » migrants instaurés par les quotas sur l’immigration, et qui ne vise en dernière instance qu’à avancer plus loin dans l’agenda réactionnaire du gouvernement qui cherche tant bien que mal à rassurer les électeurs de droite qui pourraient être tentés par le Rassemblement National. Or, en ciblant certaines populations, ici les « hommes étrangers », pour en faire des sujets naturellement dangereux, dont la culture serait par essence arriérée et barbare, Schiappa réalise un fameux et fumeux tour de passe-passe : disparu l’impérialisme français qui oppresse ses ex-colonies (et au premier chef les femmes), et disparu aussi le patriarcat national ! Des néolibéraux aux réactionnaires : tous féministes ? Non contente de masquer derrière ce discours réactionnaire le fait que l’oppression des femmes est structurelle et qu’elle n’est pas l’apanage de secteurs issus de l’immigration, Schiappa exonère l’impérialisme français de ses crimes contre les populations de pays ravagés par la guerre, le pillage et le massacre – dont des viols d’enfants en Centrafrique ayant mené à des non lieux. La secrétaire d’État a déclaré en effet : « Si on lutte contre les violences faites aux femmes en Afrique et si on favorise leur émancipation économique, on fait en sorte qu’elles puissent vivre dignement dans leurs pays d’origine, au lieu d’être obligées d’en partir. » Une plaisanterie des plus sordides et des plus ignobles ! De quelle émancipation parle-t-on lorsqu’un pays comme la France, fondée sur l’histoire coloniale écrite en lettres de sang et de feu, continue, sous une forme différente, de mener ses politiques impérialistes en Afrique, base sa richesse sur l’exploitation de pays en Afrique ? Lorsqu’on parle de violences de genre, dont les agressions sexuelles, les viols et les féminicides sont les exemples les plus extrêmes, ultimes maillons d’une longue chaîne de violences, le premier responsable se trouve bien être l’État capitaliste, ses institutions, son personnel politique ; et avec lui l’ensemble de ce système économique qui produit et reproduit sans cesse l’exploitation, la misère, la violence sous toutes ses formes. Et rappelons seulement à ce titre qu’au sein même du gouvernement, des Darmanin et Hulot ont été accusés de viols sans que cela ne les pousse à démissionner ! Ici, encore une fois, au nom du droit des femmes, c’est la confluence d’un agenda réactionnaire venant de la droite, des néolibéraux et de l’extrême-droite qui est mis en place. Car dans un pays où l’histoire coloniale est si présente comme la France, le féminisme est détourné pour servir des intérêts impérialistes réactionnaires, comme le note la chercheuse Sara Farris : « Le fémonationalisme renvoie à la fois à l’exploitation des thèmes féministes par les nationalistes et les néolibéraux dans les campagnes anti-islam […] et à la participation de certaines féministes à la stigmatisation des hommes musulmans sous la bannière de l’égalité des sexes. Le fémonationalisme décrit ainsi, d’une part, les tentatives des partis de droite et des néolibéraux de faire avancer la politique xénophobe et raciste par la promotion de l’égalité des sexes, et d’autre part, l’implication de diverses féministes dans les représentations de l’Islam comme une religion et une culture misogynes par excellence. » Une alliance de circonstance qui s’était déjà retrouvée dans un front islamophobe défendant la « liberté française » du décolleté contre les « fondamentalistes » en burkini.

Pour un féminisme lutte des classes !

Non, l’émancipation des femmes ne pourra pas être garanti par un gouvernement réactionnaire qui mène ses guerres en Afrique, pille ses ex-colonies, et poursuit dans les quartiers populaires sa politique raciste ; pas plus ne pourra-t-elle venir de ce discours puant qui vise à mobiliser une rhétorique féministe pour mettre en avant son agenda nationaliste et néolibéral. Marlène Schiappa est membre d’un gouvernement qui éborgne, qui mutile, qui réprime ; un gouvernement qui mène une guerre sociale acharnée contre la majorité de la population et surtout les classes populaires, et parmi elles, les femmes, qui sont en première ligne de réformes comme l’assurance-chômage ou les retraites. Leur soi-disant féminisme ne vise qu’à détourner ce qu’est réellement la lutte pour l’émancipation de toutes et tous, une émancipation qui ne pourra jamais venir de la main de ceux-là même qui tiennent les chaînes qui nous oppriment, alors même qu’une immense majorité de femmes sont en première ligne de l’exploitation et l’oppression sous toutes ses formes, et dont la violence sexuelle n’est que l’un des aspects. Notre émancipation devra en réalité se conquérir par la lutte de tous les opprimés contre les préjugés réactionnaires qui servent à la classe dominante d’instruments de division de notre classe, au nom desquels le pseudo-féminisme néolibéral qui sert de paravent à l’impérialisme pour camoufler ses crimes et exonérer le patriarcat bien de chez nous qui continue de s’exprimer – et alors même que le courage de certaines femmes, comme Adèle Haenel, expose à quel point les puissants, si tant est qu’il fallait encore le prouver après des affaires comme Weinstein ou Epstein, ont, eux, les mains libres (et tous les moyens) pour donner libre cours à la violence patriarcale. C’est tout leur système qu’il faut mettre à bas ! Comme l’écrit la militante féministe et marxiste révolutionnaire Andréa d’Atri dans son ouvrage Du Pain et des Roses : « Affirmer que nous ne voulons pas nous intégrer à l’État capitaliste et patriarcal n’est pas suffisant pour y mettre un terme. Pour ce faire, il est nécessaire de le combattre et de le détruire. Sur ce chemin, la recherche de meilleures formes d’existence, plus égalitaires, dans les limites restreintes de cette société d’exploitation, est importante pour des millions de femmes dans le monde. Mais cela n’est pas suffisant quand nos corps, nos désirs, nos vies, restent soumis à l’exploitation, à la discrimination et à la soumission qui naissent des relations de propriété défendues par l’État et auxquelles nous ne pouvons nous soustraire volontairement. »

Révolution Permanente



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Combattre le fémonationalisme
9 novembre 2019 - 14h14 - Posté par Christian DELARUE

Un fémonationalisme correspond à un féminisme du 1 % de la nation, un féminisme des riches et des dominants économiques et financiers de ce pays. On pourrait étendre à la critique du féminisme du 1% de l’union européenne et de son oligarchie !

En contre-point, on pourrait militer pour un féminisme du peuple-classe (les 99%) mais sans populisme nationaliste ou xénophobe ni islamophobe (entendu ici comme essentialisme de l’islam vu comme unique alors qu’il est pluriel avec une fraction elle-même variable à combattre) , ni populisme pro-intégrisme religieux (cf intransigeantisme des intégrismes religieux) !



Combattre le fémonationalisme
9 novembre 2019 - 14h34 - Posté par Raymond H

« Expulser les citoyens étrangers coupables de violences faites aux femmes. »
Ces citoyens étrangers ne sont pas plus mal traités que les autres en fait. En droit français ils sont d’abord justiciables, comme les autres, puis une fois purgée leur peine, ils sont expulsables comme n’importe quel autre étranger ayant commis une infraction ou un crime ; rien de neuf donc, la ministre enfonce une porte ouverte. Maintenant, nous ne sommes pas obligés d’être d’accord avec cela, mais alors on attaque sous un autre angle.
« Le gouvernement occupe littéralement tout le terrain du régalien ces dernières semaines »
C’est le minimum que n’importe quel gouvernement de n’importe quel état de n’importe quel régime puisse faire : remplir ses fonctions régaliennes (police, justice, défense). Je ne vois donc pas très bien la remarque sauf à dire que les fonctions en question sont au service d’un gouvernement antipopulaire. Autant l’écrire comme cela directement sans passer par ce détour.
« abordant la question sous tous les angles possibles pour avancer sa politique réactionnaire et islamophobe »
Donc tu présupposes que les « étrangers coupables de violences faites aux femmes » visés sont tous musulmans ? C’est grave car la ministre ne le dit pas. Et à part les racistes, personne ne le dit. On peut être étranger, violer une femme, sans être musulman. Et même si un étranger de religion musulmane viole une femme (française ou non), nous sommes en droit de le dire et de le dénoncer comme tout autre viole, sans être traité de raciste ou d’islamophobe comme tu sembles vouloir le suggérer. Sinon, il y aurait une sorte de discrimination positive qui ressemblerait fort à du racisme. Ce sont des êtres humains comme les autres et donc critiquables comme les autres. Par contre, ce qui serait raciste, ce serait de prétendre que les tous musulmans sont des violeurs en puissance. Soit parce qu’un homme de religion musulmane aurait commis un viol ; comme si cela était intrinsèque à cette religion, soit, en se référant aux positions misogynes et patriarcales soutenues par des intégristes islamistes. Sauf que ces positions que nous les retrouvons aussi dans d’autres religions et elles sont un des éléments constitutifs des différentes cultures des peuples de par le monde. Sur ce point, il y a un sacré travail d’éducation idéologique et politique à faire et pas uniquement vers les musulmans.
« le passage de quotas d’immigration »
Attention, les quotas en question ne concernent pas toute l’immigration, qui continuera sous le régime des lois actuelles, mais ils visent à faciliter l’immigration et accélérer la naturalisation d’étrangers sur des professions en tension, c’est-à-dire pour lesquelles il y a un manque de main d’œuvre (ce qui se fait au Canada par exemple). De plus, ça ne concerne pas que les étrangers de religion musulmane (comme tu sembles le penser) mais tous, quelque soit leur origine.
Ca ne sert à rien de voir des cailloux là où il n’y en a pas, on a assez du RN qui s’est saisi de cette proposition pour réitérer sa croisade anti-migrants. Ceci dit, cette proposition vise à satisfaire une partie du patronat qui voit là l’occasion d’embaucher une main d’œuvre diplômée à bon compte, sans avoir eu la charge de sa formation. Cela il faut le dénoncer.

Bref, Chantal M, j’ai l’impression que tu fais une fixette (toi aussi) sur les musulmans, versions dénonciation de l’islamophobie que tu vois partout. Le dernier paragraphe de ta contribution était suffisant (même s’il appelle quelques remarques) : car oui, le féminisme c’est avant tout la lutte de classes.



Combattre le fémonationalisme
9 novembre 2019 - 16h10 - Posté par Marc ARAKIOUZO

Le "féminisme" américain - scandinave - nini n’est qu’une agence de publicité au service de l’état policier, merci Chantal !



Combattre le fémonationalisme
9 novembre 2019 - 17h01 - Posté par Christian DELARUE

MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire

Le MRAP considère que les conditions de l’appel à rassemblement ne procédaient pas d’un esprit unitaire, tant le texte, son contenu, que la présence de groupes politico-religieux à l’origine de l’appel font obstacle à un rassemblement large qui seul peut permettre de lutter contre toutes les déclinaisons du racisme, dont le racisme anti-musulman.

Le MRAP laisse ses adhérents libres de participer ou de ne pas participer à ce rassemblement.

Il en appelle, devant la montée des haines racistes dont le racisme anti-musulman, mais aussi des haines homophobes et sexistes, à un large appel unitaire pluriel et transparent pour mobiliser tous les citoyens qui aspirent à une société apaisée, sur tout le territoire.

Paris, le 8 novembre 2019

(Communiqué sur le rassemblement du 10 nov 2019 contre l’islamophobie)


Combattre le fémonationalisme
9 novembre 2019 - 18h08 - Posté par Chantal Mirail

Gluuuppps
Cet article n’est pas de moi, je n’ai fait que le transmettre, il est paru dans Révolution permanente, je n’ai pas trouvé la signature.
Toutes mes excuses pour cette confusion.
Mais je l’applaudis.
il me semble important, y compris sur Bellaciao où règne de plus en plus une islamophobie décomplexée de contrebalancer ce climat.
Demain rassemblement contre l’Islamophobie
qu’on peut appeler comme on veut
(le terme d’antisémisisme lui non plus n’est pas très adapté, mais j’accepte de l’employer)
A tous ceux qui critiquent cet appel je demande qu’ils réagissent enfin. Qu’ils choisissent la forme, les mots qu’ils veulent, mais qu’ils cessent de se taire !Car cette réalité-là tue et stigmatise.
Une pensée à ces femmes qui, parce qu’elles ont décidé de se voiler, sont victimes de violences, d’ostracisme ou même de ce regard qui tue au quotidien.



Combattre le fémonationalisme
10 novembre 2019 - 17h09 - Posté par Roberto Ferrario

? ????????????????????????????????????????????????????????????????????????

sur Bellaciao où règne de plus en plus une islamophobie décomplexée

 ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????


Combattre le fémonationalisme
10 novembre 2019 - 18h12 - Posté par Raymond H

Tu pousses un peu camarade. Ce n’est pas parce qu’on critique la vision conservatrice, patriarcale et réactionnaire des islamistes que nous sommes islamophobes, c’est à dire dans le langage de ces mêmes islamistes, racistes.
Le droit au débat et à la critique concerne toutes les idées et idéologie et donc également celles défendues par ces islamistes (en quoi seraient-ils à l’abri ; sur quels critères ?). Et là, par ta remarque tu tues le débat en renvoyant BC dans les abysses de l’extrême-droite ; trop facile et peu digne de quelqu’une qui se dit anarchiste par ailleurs.
De plus, je réfute le terme d’islamophobie, je préfère racisme antimusulman (car il s’agit bien pour les racistes de construire une race musulmane qui n’existe pas), comme je préfère racisme antijuif plutôt qu’antisémite (si on va par là, tous les sémites ne sont pas juifs pas plus que tous les juifs ne sont sémites).


Combattre le fémonationalisme
10 novembre 2019 - 18h41 - Posté par Christian DELARUE



Le schéma système autocentré - système périphérique.
vendredi 14 - 23h51
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Curieux, les médias officiels changent de ton. Ils se sont aperçu que même leurs fidèles lecteurs ne les croyaient plus
vendredi 14 - 12h00
de : André
1 commentaire
Structure de l’impérialisme : le schéma.
jeudi 13 - 20h53
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Referendum contre la monarchie et pour une République des peuples d’Espagne.
mardi 11 - 16h42
de : jodez
1 commentaire
POLITIQUE ETRANGERE
mardi 11 - 15h24
de : Nemo3637
1 commentaire
SEXYPHOBIE à condamner, généralisation raciste aussi !
mardi 11 - 08h29
de : Christian Delarue
1 commentaire
La CGT cheminots a renoué avec Cuba socialiste
mardi 11 - 06h58
de : jodez
1 commentaire
RASSEMBLEMENT D’ÉTÉ ZADENVIES NDDL et semaine intergalactique !
dimanche 9 - 22h32
de : Sala Mandre
Pour une masculinité non prédatrice
dimanche 9 - 14h29
de : Christian Delarue
3 commentaires
Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
4 commentaires
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
5 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite