Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?


de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
lundi 11 novembre 2019 - 15h40 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?

Ce matin 11 novembre 2019, la terre a tremblé de Cruas à Tricastin Est-ce que tout va bien ? Est ce que l’on peut encore affirmer qu’il y a un dieu pour les fous ?

Car déjà les jours précédents cela n’allait pas bien, alors avec une secousse de 5,4... sait-on jamais...L’Etat nucléaire "nous dois plus que la lumière"...

JPEG - 28.9 ko

http://coordination-antinucleaire-s...

Centrale atomique de Cruas : arrêt d’urgence d’un réacteur nucléaire

Par Rédaction le dimanche 10 novembre 2019, 09:29

Samedi 9 novembre au petit matin une surchauffe/incident sur le réacteur nucléaire n°4 de la centrale atomique de Cruas-Meysse a entraîné son arrêt en urgence (SCRAM). Un panache anormal de vapeur de plus de 3 km de haut, visible à 50km alentour, s’est échappé d’une des tours de refroidissement. Dans ces conditions, les installations sous pression, ont du rejeter dans l’atmosphère des gaz d’iode radioactif 131, entrainant une pollution inéluctable. __ Dans la nuit de vendredi à samedi les habitants du village de Meysse et des alentours ont constaté que s’échappait d’une des tours de refroidissement de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse un panache de vapeur anormal. D’une hauteur de près de 3 km de haut ce panache de gaz à effet de serre (vapeur d’eau) était visible à plus de 50 km à la ronde. Cette "anomalie" signifie qu’un réacteur est en surchauffe, voir en emballement.

Bien que les autorités n’aient pas informé la population de ce qui se passait, celle-ci a appris par la presse du matin qu’à 4h28 le réacteur n°4 avait fait un SCRAM (arrêt d’urgence automatique), certainement en liaison avec cette surchauffe. Dans ces conditions extrême, afin notamment d’éviter l’explosion, le système lâche le maximum de pression contenue dans les générateurs de vapeurs et évacue dans l’atmosphère en catastrophe la radioactivité générée par le réacteur atomique. Des rejets d’’iode radioactif 131 ont forcément eu lieu et une pollution radiologique s’est produite. La Direction de la centrale atomique dément.

Élévation du niveau de radioactivité

L’organisation Next-up, équipée de matériel de mesures de radioactivité et de protections NBC (Nucléaire Bactériologique Chimique) s’est rendue en fin de journée sur la zone afin de réaliser des mesures radiologiques. Objectif : identifier les zones touchées par la contamination en fonction du sens du vent depuis le petit matin. Les retombées radioactives ayant pu se produire à plusieurs kilomètres et pas forcément dans le secteur des installations nucléaires. Une dizaine de mesures sur un distance de 10km a été effectué en amont et en aval ainsi qu’en proximité. A cet endroit a été détecté un "point chaud" radioactif de 24,9mSv/h. Niveau correspondant au niveau d"une "zone contrôlée". Le "bruit de fond radioactif" au sud vers Meysse est de 0,23mSv/h alors qu’en temps ordinaire il est compris entre 0,07 et 0,14mSv/h.

En fin de journée du lendemain, dimanche 10 novembre, des fontaines d’eau anormales s’écoulaient du bas de la tour aéroréfrigérée tandis qu’aucun panache de vapeur n’en sortait. Pour un réacteur tout juste sorti d’une maintenance de 2 mois ça fait froid dans le dos. D’autant que dans les tours aéroréfrigérantes des centrales nucléaires, les zones d’échange thermique (« packings d’aéroréfrigérants »), s’entartrent et doivent donc être remplacées périodiquement et extraits des tours puis entreposés sur des aires d’entreposage avant leur élimination. Ces packings entartrés sont susceptibles de contenir des micro-organismes pathogènes mortels (légionelles et amibes) à l’origine d’une infection respiratoire grave. 

Bien d’autres incidents dans les mois précédents sur le réacteur n°4

Depuis le 29 juin et jusqu’au 1er août 2019 le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a été arrêté pour maintenance et renouvellement partiel des barres de produits de fission atomique ("combustible"). Le redémarrage du réacteur est prévu pour le 1er août 2019.

A cette occasion l’ASN avait effectué "par sondage" des contrôles sur la maintenance et le contrôle d’organes de robinetterie et des tuyauteries, des batteries de secours et des connexions électriques, et sur le renouvellement d’une partie du combustible. L’ASN en avait profité dans la foulée pour procéder à deux inspections de chantier inopinées sur la bonne réalisation des contrôles et travaux de maintenance, la manipulation du combustible et le respect des règles de radioprotection. Au cours de cet arrêt du réacteur nucléaire n°4, EDF en avait profité pour tenter de purger ses retards de... déclarations obligatoires d’incidents : un événement significatif pour la sûreté classé au niveau 1 sur l’échelle INES et trois événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 0 sur l’échelle INES, et deux événements significatifs pour la radioprotection classés au niveau 0 sur l’échelle INES.  

Le 26 juillet 2019, alors que le réacteur n°4 est en cours de redémarrage après son arrêt pour rechargement en combustible, un essai périodique est réalisé sur le système ASG. L’exploitant constate la présence d’huile sous le capot de protection de la turbopompe ASG, due à la défaillance d’un joint d’étanchéité. Cette défaillance a pour origine une "non-qualité de maintenance" lors du remontage du joint, le 14 juillet 2019, après la maintenance de la turbopompe. Comme cet équipement n’était plus en mesure de jouer son rôle, EDF a du procéder à une baisse de la pression et de la température du circuit primaire. Le joint défectueux a été remplacé et un nouvel essai a été réalisé le 27 juillet 2019. Toutefois,pendant plus de 10 jours, entre le 14 et le 26 juillet 2018, le fonctionnement de la turbopompe était soit défectueux soit inopérant. Du grand art !  

Ce n’est que le 29 juillet 2019, soit 15 jours après la défaillance et la mise en danger, que EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire cet "évènement significatif pour la sûreté". Cette détection tardive de l’indisponibilité de la turbopompe d’alimentation de secours en eau (ASG) et de son état à conduit à placer cet incident nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES. Malgré ce bazar et ce peu de sérieux et rigueur, l’Autorité de sûreté nucléaire avait donné ce même 29 juillet 2019 son accord au redémarrage du réacteur n°4. Qui décide ? le "pseudo gendarme" contrôleur ou le contrôlé nucléariste ? On voit le résultat.

Et le 24 septembre dernier : bis-repetita, le réacteur nucléaire n°4 voit chuter subitement sa puissance de 975Mwh à 375Mwh. La filiale EDF de transport d’électricité signale "La durée de cette indisponibilité est susceptible d’être affectée par les résultats de diagnostics à venir et les réparations qui pourraient s’avérer nécessaires". Comme c’est joliment dit ! Puis, quand on aime on ne compte pas, ter-repetita : le 10 octobre à 09h10 chute à 760Mwh/h puis à zéro, RTE précise "La baisse peut prendre plusieurs heures" et prévoit la fin de l’arrêt pour le 13 octobre à 07:30. Si tout va bien et que le café-croissant est digéré. Quelques jours plus tard, le 26 octobre à 21h, c’est le réacteur nucléaire n°2 qui est à l’arrêt...  

NB : Le réacteur n°1 de Cruas-Meysse ne va pas mieux. Lors d’une inspection menée par l’ASN le 21 octobre 2019 sur sa tour aéroréfrigérante, les inspecteurs ont constaté : "que l’organisation pour la gestion des déchets potentiellement pathogènes mise en œuvre par le CNPE de Cruas-Meysse présente des lacunes importantes, et ce à de nombreux niveaux. Les inspecteurs ont notamment relevé que : - la formation aux risques résultant de la dispersion de micro-organismes pathogènes des personnes chargées du suivi des évacuations des déchets potentiellement pathogènes (légionelles et amibes) est insuffisante ; - l’identification des déchets potentiellement pathogènes entreposés sur les deux aires d’entreposage ne permet pas de distinguer les déchets pathogènes des déchets sains ; - les dispositions d’organisation permettant de connaître le type et la quantité de déchets présents sur l’aire d’entreposage ne sont pas appliquées de façon satisfaisante ; - l’organisation mise en place ne permet d’identifier précisément les déchets devant être évacués et les déchets ayant été évacués ; - la vérification des activités d’évacuation des déchets, confiées à une entreprise extérieure, n’est pas suffisante et la prise en compte des informations fournies par ladite entreprise insuffisante... Par ailleurs, le délai d’information de l’évènement significatif pour l’environnement n’est pas satisfaisant puisque la centrale nucléaire de Cruas-Meysse en a informé l’ASN quatre jours après sa détection. " (INSSN-LYO-2019-0827). A noter que le 8 octobre 1,68 tonnes de déchets « Tr1 2019 packings » potentiellement pathogènes ont été évacués par erreur vers l’installation de traitement de déchets non dangereux.

__ (1) Sur les réacteurs à eau pressurisée exploités par EDF, le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (dénommé ASG) est utilisé en cas de défaillance de l’alimentation normale en eau des générateurs de vapeur. Il est également utilisé lors des phases de mise à l’arrêt et de démarrage du réacteur. Le circuit ASG est muni de deux motopompes et d’une turbopompe qui peut fonctionner en cas de perte des alimentations électriques des motopompes. (source ASN du 30/07/2019)

et aussi :

France : Cruas : Les outils contaminés débordent, la radioactivité jusqu’à 30 fois supérieure au maximum autorisé

6 novembre 2019

Depuis des mois EDF le savait mais n’a rien fait. À la centrale nucléaire de Cruas (Drôme), la zone de stockage des outils contaminés déborde : les quantités qui y sont entreposées dépassent largement le maximum autorisé. Sans qu’on ne sache toujours ce qu’il y a dedans. Et les niveaux de radioactivité de cette aire de stockage franchissent eux aussi les limites : les débits de dose en bordure du site sont très au dessus du maximal autorisé, jusqu’à 30 fois plus par endroits.

suite sur https://www.sortirdunucleaire.org/F...

et à Tricastin :

La centrale atomique du Tricastin épinglée par la presse nationale pour ses accidents et ses mensonges

Par Rédaction le jeudi 12 septembre 2019, 14:20 - Tricastin - Lien permanent

C’est à un véritable festival de défaillances et de dissimulations que se livre la centrale atomique du Tricastin depuis des années. La presse nationale vient d’épingler , encore une fois, les atomistes pour leurs comportements et le bricolage permanent auquel ils s’adonnent. A tel point que l’Autorité de Sûreté Nucléaire, par nature très conciliante avec la nucléocratie, en vient à taper du poing sur la table. Revue de détail sur les atteintes répétées des atomistes contre la population et le territoire.

suite sur http://coordination-antinucleaire-s...

JPEG - 15 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
11 novembre 2019 - 23h18 - Posté par Thomas

Je ne me rappelle plus si c’est à Cruas ou à Tricastin que lors de la construction, il y avait eu un affaissement de terrain dans les années 70.






Linformation sur la chirurgie esthétique du Nord Coréen Kim Jong-un est elle sure ?
mercredi 29 - 11h25
SOCIOLOGIE DE SAINT-ÉTIENNE
mercredi 29 - 09h18
de : Ernest London
Manif. Nationale des Pompiers à Paris : Les brutes de Macron encore étaient là !
mardi 28 - 18h07
de : JO
8 commentaires
La Chine est-elle un pays capitaliste ou communiste ?
mardi 28 - 11h12
de : Beng
7 commentaires
Emissions - Radio Manif - Paroles de grévistes
lundi 27 - 21h45
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Grenade GLI-F4 : derrière le coup de com de Castaner, la mort d’une salariée en 2014
lundi 27 - 12h05
3 commentaires
Retraites : Vous prenez les Français pour des imbéciles ! | Adrien Quatennens
lundi 27 - 11h00
de : jean1
GLI-F4 : que sait-on de leurs remplaçantes, les GM2L ?
lundi 27 - 10h03
COMMENT LES RICHES DÉTRUISENT LA PLANÈTE
dimanche 26 - 16h00
de : Ernest London
2 commentaires
RIO obligatoire dans le dos
dimanche 26 - 12h36
Des Lannionnais déterminés : La retraite aux flambeaux finit au buffet de Lannion agglo (vidéo)
samedi 25 - 23h15
de : nazairien
4 commentaires
Funérailles grève 24 janvier Lycée français de Barcelone
samedi 25 - 22h15
de : coppola
Déjà en 2018 : Mise en scène d’une « décapitation » de Macron : 3 gardes à vue
samedi 25 - 12h44
de : laVeuve
8 commentaires
Le Conseil d’Etat, réforme des retraites : Le Gouvernement devra revoir sa copie !
samedi 25 - 10h05
de : JO
Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.
samedi 25 - 01h36
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Beyrouth - y’a Carlos G., mais y’a aussi ça :
vendredi 24 - 20h03
de : Rolon
E3C : épreuves surveillées par des enseignants retraités, lycée du pays de Retz, Pornic
vendredi 24 - 19h30
de : Rolon
Les 200 familles
vendredi 24 - 19h14
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La part anarchiste des communs
vendredi 24 - 19h12
de : jean1
La France s’embrase : Retraites aux flambeaux organisée à Paris et dans toute la France
jeudi 23 - 21h49
de : nazairien
10 commentaires
La CFDT condamnée en appel pour abus de pouvoir
jeudi 23 - 15h24
4 commentaires
Avancée Sociale possible ? Oui en Espagne !
jeudi 23 - 15h21
de : JO
Affaire Benalla : "Le panier de crabes" vers son dénouement ?
jeudi 23 - 14h47
de : JO
1 commentaire
VENEZUELA : Rencontre Internationale Anti-impérialiste de Caracas !
jeudi 23 - 14h30
de : JO
3 commentaires
POUR UNE HISTOIRE AMÉRINDIENNE DE L’AMÉRIQUE
jeudi 23 - 13h37
de : Ernest London
Inondons l’Elysée avec un courrier "licenciement MACRON l’imposteur
jeudi 23 - 10h06
de : Martine
1 commentaire
La dictature des minorités - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 22 - 21h40
de : Hdm
1 commentaire
Et si l’incurie de nos dirigeants était la principale cause de chômage en France ?
mercredi 22 - 21h05
de : Gerard989
1 commentaire
A vous de juger de l’indépendance des médias aux ordres !
mercredi 22 - 18h03
de : JO
Thèses sur le mouvement en cours
mercredi 22 - 15h49
de : Paroles Libres
Oligarchie souterraine : mais qui sont les membres du club si fermé des « Canetons du Châtelet » ?
mardi 21 - 19h23
de : MathF
9 commentaires
Dans un billet sur twitter, Gérard Filoche dénonce, le "Hold Up" géant de macron (texte dans document cliquable)
mardi 21 - 14h38
de : nazairien
8 commentaires
MYTHOPOÏESE
mardi 21 - 13h14
de : Ernest London
Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
7 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
1 commentaire
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Thomas Jefferson
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite