Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
de : JO
mardi 12 novembre 2019 - 16h26 - Signaler aux modérateurs

Source : La mule du pape

Acte 52 des Gilets Jaunes – A Montpellier, la liberté de manifester souillée par le maintien de l’ordre La Mule10 novembre 201911.8k

Ce samedi 9 novembre 2019 restera dans les mémoires des nombreux gilets jaunes qui manifestaient à Montpellier, comme de badauds visiblement éberlués par la violence méthodique des forces de l’ordre. Au bout d’à peine quelques minutes de manifestation, le cortège comptant entre un et deux milliers de personnes a immédiatement et sans ménagement été nassé par les forces de l’ordre.

Celles-ci auront avant tout représenté une source d’anxiété et de tension pour les manifestants, lorsque ces derniers ont constaté qu’aucune issue ne leur était permise. On ne peut qu’observer comment la peur a pu se mêler à la colère chez tous, qui privés de leur liberté, sont restés sans information des autorités. Ils ont de plus eu à subir trois charges avec usage de gaz lacrymogène, cloîtrés dans un segment restreint de la rue de Maguelone bordée de hauts immeubles haussmanniens, sans voie de sortie pendant près de deux heures.

Cliquez pour accepter les cookies et activer ce contenu

La stratégie de la nasse adoptée contre les gilets jaunes, qui sont de moins en moins nombreux à porter leur emblème éponyme, est une honte politique. Elle a coincé déraisonnablement et privé de leurs libertés des centaines de manifestants pacifiques pendant de très longues minutes, et provoqué en outre plusieurs interpellations violentes, dont celle de Jules Panetier du media Le Poing, qui est ressorti après 24h de garde à vue poursuivi pour “dissimulation du visage” et “participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations“.

De nombreux media, indépendants comme régionaux, étaient présents dans la nasse, même si certains ont pu la quitter en subissant la confiscation de leur matériel de protection. C’est une honte pour la liberté de la presse et pour la liberté d’expression, et nous nous insurgeons contre ce maintien de l’ordre liberticide qui nous a empêché nous et nos consoeurs et confrères d’effectuer notre travail d’observation et d’information librement.

Cela a aussi semblé fort pénible à de nombreux policiers, avec lesquels des liens parfois respectueux ont toutefois pu se créer au fil de ces longues dizaines de minutes, s’ils n’ont pas été sitôt détruits par l’application aveugle d’ordres iniques et absurdes, encourageant la tension et les risques de violences, et donc de blessures pour les policiers comme pour les manifestants.

Malgré nos cartes de presse, il ne nous a pas été permis de quitter les lieux sans prendre le risque d’une confiscation de notre matériel de protection. Alors qu’un “groupement” de gilets jaunes pacifiques, en sous-nombre par rapport au dispositif policier, subit encore l’ennui et la tension de la nasse, la place de la Comédie est plongée dans une terreur bleue. Pourtant, on ne voit plus vraiment de black blocs, et on ne sait pas qui manifeste encore ou non, la place est juste noire de monde. Arrestations violentes sous les yeux de la population, de nombreuses familles ou de touristes confusément ébahis, chasse au gilet jaune et courses éclair au milieu de la foule. C’est le chaos qui a été semé à Montpellier, pendant que la plupart des media étaient bloqués dans la nasse.

Cliquez pour accepter les cookies et activer ce contenu

Et ce n’est que dans la nuit, que les derniers affrontements se termineront, comme on commence à en avoir l’habitude avec ces actes nationaux dantesques sur le Clapas. Ce samedi 9 novembre, c’est l’aberration qui marquait les visages de ce peuple scindé en deux, que l’on regarde consciencieusement lutter depuis des salons luxueux et lointains. En donnant des ordres incendiaires et irresponsables, la Préfecture a souillé la liberté de manifester en même temps que celle d’informer.

Elle a mis en danger la population venue de tout le territoire, et qui s’était réunie pour revendiquer ses droits, au sein d’une manifestation qui n’était pas interdite. A une semaine du premier anniversaire du mouvement, le message adressé aux gilets jaunes apparaît très clair : “Nous vous empêcherons de manifester.” Celui qui est adressé aux journalistes de terrain, qui sont nombreux à avoir subi des confiscations comme la privation de leur liberté, est également limpidement acté par nos soins : “Vous ne ferez pas votre travail librement.”

Selon nos informations, la manifestation a donné lieu à une quinzaine d’interpellations. Un street-médic a été roué de coups de matraques après s’être réfugié dans un hall d’immeuble, et a du être évacué de la nasse par ses confrères. Il pourrait avoir subi une ou des fractures à la jambe. Deux personnes âgées ont été violemment arrêtées sur la place de la Comédie, l’une d’entre elles aurait subi une fracture aux côtes. Elle comparait pourtant au tribunal, nous ignorons pour l’heure sur quels motifs.

Nous laisserons nos lecteurs et spectateurs se faire les derniers juges d’un dispositif de maintien de l’ordre censé garantir la sécurité d’à peine un millier et demi de manifestants, et s’interroger sur l’état des libertés en général dans notre pays. Mais il nous apparaissait aujourd’hui fondamental d’affirmer une position forte quant à la gravité des événements et à l’ampleur répressive de la gestion chaotique de cette manifestation.



Imprimer cet article





Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
1 commentaire
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faudrait, dans le Code Civil, ajouter partout 'du plus fort' au mot loi. Alfred Jarry
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite